La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
fatima michel chretiens paroles zorkine archange france -Marie Francois Pape marie pere mort coeur
Derniers sujets
» Prières quotidiennes
Ven 15 Déc - 8:26 par Pearl

» Multiples témoins de Jésus-Christ
Jeu 14 Déc - 17:34 par etienne lorant

» Seigneur, ce jour s'acheve
Mer 13 Déc - 21:20 par Pearl

» Anne de Guigne, le coeur d'une petite fille habite par JESUS
Mer 13 Déc - 15:43 par Pearl

» Joug simple et fardeau léger
Mer 13 Déc - 15:29 par etienne lorant

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Mer 13 Déc - 6:17 par Marthe

» L'Amour demeure toujours
Mar 12 Déc - 15:17 par etienne lorant

» Vivre sa foi
Sam 9 Déc - 17:22 par etienne lorant

» Bâtir sur le roc
Jeu 7 Déc - 18:36 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Un défi de générosité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1119
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Un défi de générosité   Ven 27 Oct - 16:46

Le vendredi de la 29e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 7,18-25a.
Je sais que le bien n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans l’être de chair que je suis. En effet, ce qui est à ma portée, c’est de vouloir le bien, mais pas de l’accomplir. Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas. Si je fais le mal que je ne voudrais pas, alors ce n’est plus moi qui agis ainsi, mais c’est le péché, lui qui habite en moi. Moi qui voudrais faire le bien, je constate donc, en moi, cette loi: ce qui est à ma portée, c’est le mal. Au plus profond de moi-même, je prends plaisir à la loi de Dieu. Mais, dans les membres de mon corps, je découvre une autre loi, qui combat contre la loi que suit ma raison et me rend prisonnier de la loi du péché présente dans mon corps. Malheureux homme que je suis ! Qui donc me délivrera de ce corps qui m’entraîne à la mort ? Mais grâce soit rendue à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! Ainsi, moi, par ma raison, je suis au service de la loi de Dieu, et, par ma nature charnelle, au service de la loi du péché.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,54-59.
En ce temps-là, Jésus disait aux foules: «Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera une chaleur torride, et cela arrive. Hypocrites! Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?
Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t’arranger avec lui afin d’éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’huissier, et que l’huissier ne te jette en prison. Je te le dis: tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

Par notre seule nature, nous dit saint Paul, nous sommes incapables de faire le bien. Cette déclaration est si forte que nous sommes tous tentés de la rejeter en bloc: "Nous, mauvais?  Mais nous sommes bon citoyens, nous nous soumettons aux lois, nous payons nos impôts, nous n'avons commis ni violence ni meurtres, nous n'avons jamais été adultères, nous faisons carême une fois l'an, alors qui nous accusera ?  Or, cette réponse, cette réclamation, ces récriminations prouvent tout simplement que nous vivons selon la justice mais pas selon l'amour de Dieu. C'est bien ce que dénonce saint Paul dans la première lecture: je découvre une autre loi, qui combat contre la loi que suit ma raison et me rend prisonnier de la loi du péché présente dans mon corps.  En effet, nous veillons toujours à nous montrer à autrui notre meilleure côté, mais une fois seuls, nous sommes des consommateurs d'images, de bonnes nourritures, de verres de bières, de blagues douteuses; nous rions des mésaventures survenues à nos voisins et nous passons devant des SDF sans même les regarder, car c'est trop dérangeant...

Ainsi, dit Jésus, nous savons tous très bien quelle époque nous ,vivons  nous qui disposons non seulement de télévisions, mais aussi d'ordinateurs qui nous permettent d'aller plus loin encore dans la connaissance des événements du monde. Il nous faut veiller en tout temps afin de ne pas attirer sur nous l'attention du Juge de par notre égoïsme, mais bien par nos bonnes œuvres, celles qui sont comme le levain qui fait monter la pâte. Conclusion de notre prêtre: aujourd'hui même, accomplissons un acte de miséricorde, tout en le tenant caché de quiconque nous connaît : le Seigneur seul en sera le témoin et Il nous le revaudra...


.

Revenir en haut Aller en bas
 
Un défi de générosité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Esprit de Jésus saisit certaines personnes et les conduit à des gestes d'une totale générosité;
» Vivre le Dharma au quotidien: La générosité, est-ce un trésor ?
» La pratique du don ou générosité
» Générosité et types
» Aïcha, une piété et une générosité sans limites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Notre Monde vu du Ciel-
Sauter vers: