La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
exorcisme nombre esperance nouvelles bonnes pour france catholiques
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 13 Aoû - 10:39

Foetus avortes et ventes d'organes : le grand scandale qu'on essaie d'etouffer



A lire également sur reinformation.tv :

Horreur : une nouvelle vidéo montre que le Planning familial américain vend des fœtus avortés intacts, nés vivantsHorreur : une nouvelle vidéo montre que le Planning familial américain vend des fœtus… Le Center for Medical Progress, organisme américain, vient de publier une nouvelle vidéo dans laquelle on peut voir un cinquième dirigeant du Planning familial…Trafic d’organes de fœtus avortés par le Planning familial aux Etats-Unis : enquête parlementaire et justifications dans les médiasTrafic d’organes de fœtus avortés par le Planning familial aux Etats-Unis : enquête… Le scandale déclenché par la mise en ligne d’une vidéo montrant un médecin du Planning familial expliquer comment des organes sont prélevés pour être…La deuxième vidéo : nouvelles preuves du trafic d’organes de fœtus du Planning familial aux Etats-UnisLa deuxième vidéo : nouvelles preuves du trafic d’organes de fœtus du Planning familial… Une nouvelle vidéo, dont son réalisateur affirme qu’elle montre une responsable de haut niveau du Planning familial américain discutant le prix des organes et…Le site du Planning Familial américain piraté dans la nuit de dimanche à lundiLe site du Planning Familial américain piraté dans la nuit de dimanche à lundi Dans la nuit de dimanche à lundi, un groupe de hackers appelé 3301 a piraté le site du Planning Familial américain, particulièrement décrié ces derniers…Huit personnes condamnées en Hongrie pour trafic de cellules de fœtus avortés pour des soins de beauté à 25.000 dollarsHuit personnes condamnées en Hongrie pour trafic de cellules de fœtus avortés pour des soins de… Huit personnes ont été condamnées par un tribunal de Budapest, en Hongrie, jugées coupables d’association de malfaiteurs en vue de vendre des cellules souches…La nouvelle Miss America ancienne salariée du Planning familialLa nouvelle Miss America ancienne salariée du Planning familial Elle est d’abord connue pour avoir été récemment sacrée Miss America, mais Kira Kazantsev n’est pas seulement celle qui est désormais chargée de représenter…

Le reportage à la une. Monde paysan : suicides dans les campagnes
4 à 500. C’est le nombre de suicides d’agriculteurs recensés en France, chaque année, d’après des chiffres provenant des Caisses de la MSA (Mutualité sociale agricole) et de l’INVS, l’Institut national de veille sanitaire. Mais le chiffre réel est sans doute bien supérieur aux statistiques. Par des lois scélérates, par une multiplication des contraintes administratives et environnementales notamment, par le système du « toujours moins cher », le monde politique accule des agriculteurs à mettre fin à leurs jours.

Un reportage d’Armel Joubert des Ouches

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 23 Aoû - 9:43

Planned Parenthood contourne les lois partout dans le monde, pas seulement aux Etats-Unis


Cher Ami,

Planned Parenthood est beaucoup dans les journaux ces jours-ci à travers des vidéos qui le montrent en train d’enfreindre les lois contre la vente et l’achat des corps de bébés en pièces détachées. Mais, les Etats-Unis n’est pas le seul endroit où ils contournent les lois nationales. Ils font cela sous l’impunité de toute la planète. Rebecca Oas nous informe.

Certains de nos alliés proches, au sein du mouvement pro-vie de l’ONU, ont pris une position inquiète plus forte dans les nouveaux Objectifs de Développement Durable que nous. Notre position est que même si il est regrettable que les droits et la santé de reproduction soient inclus dans le document, cela ne montre néanmoins aucune avance sur un droit à l'avortement dans les documents de l'ONU. Il n’y a eu aucun changement de norme et le public de l'avortement à l'ONU est toujours aussi restreint depuis 20 ans.

Cependant, nous reconnaissons que les ODD fourniront une source de financement énorme pour ceux qui veulent promouvoir l'avortement dans le monde. La façon dont les documents sont mis en place doit être le point de concentration des groupes partout dans le monde. Nous allons continuer à surveiller la situation à New York. Stefano Gennarini et moi jetons un œil de plus près sur le document dans le deuxième article de ce Friday Fax.

Faits circuler l’information. Soyez courageux.
Sincèrement vôtre,

Austin Ruse Président



NEW YORK, 21 Août (C-Fam). Depuis vingt ans, l’ONU s’est maintenue dans son engagement: l’avortement n’est pas un droit de l’homme, mais là où il est légal, il devra se pratiquer de façon sécurisée, au moins pour la mère. Planned Parenthood s’est battu pendant longtemps pour déroger les protections légales de l’enfant à naître, mais des évènements récents révèlent que ce promoteur international de l’avortement montre peu de respect pour les lois, même s’il reçoit la majeure partie de son financement par les subventions gouvernementales.

Une série de vidéos prises de façon clandestine par le Centre pour le Progrès Médical montre des employés de haut niveau de Planned Parenthood aux Etats-Unis, en train de négocier le prix le plus cher pour des cerveaux, des poumons, des foies de bébés avortés, pour leur usage dans la rechercher médicale.

Une vidéo montre la Directrice Senior des Services Médicaux en train de débattre sur les avortements par naissance partielle, qu’elle décrit ainsi : « ce n’est pas un terme médical, cela n’existe pas dans la réalité ». Mais c’est un terme légal, et elle fait référence à l’interdiction légale qui pend sur cette procédure comme « une simple loi, et les lois sont sujettes à l’interprétation ».

Maintenant, les législateurs aux Etats-Unis et en Europe sont en train de débattre sur les avantages de supprimer le financement de Planned Parenthood et ses défenseurs essayent de minimiser l’importance de l’avortement parmi les services qu’ils offrent. Mais Tewodros Melesse, le Directeur Général de la Fédération Internationale de Planned Parenthood (IPPF), dont le siège est à Londres, adopte une position plus provocante. La semaine dernière, il publia un article dans Huffington Post en défendant l’avortement, ainsi que la mission d’IPPF d’en faire la promotion, indépendamment de ce que dit la loi.

Melesse argumente «  si on refuse leur droit à l’avortement à travers des méthodes sûres et des moyens légaux aux femmes qui ne veulent pas poursuivre leur grossesse, elles finiront en avortant par tous les moyens même les moins sûrs ». Cependant, il n’y a pas de loi internationale ni de droit à l’avortement qui s’imposent aux législations nationales.

Melesse suppose également que les lois qui protègent les enfants à naître n’interdisent pas que les femmes avortent. L’approche d’IPPF envers les « situations dans lesquelles l’avortement est très limité » est celle de la « réduction des préjudices », qu’il résume dans « la garantie que les femmes aient l’information, les ressources et le soutient pour interrompre une grossesse non désirée de façon sûre » en fournissant « l’information précise et complète sur les options existantes, de telle sorte qu’elles puissent prendre une décision en étant pleinement informées ».

IPPF ne travaille pas en solitaire. Ces dernières années, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié de nombreuses notes d’orientation, afin de « démédicaliser » l’avortement en élargissant le champ de professionnels qui peuvent le pratiquer, pour inclure des infirmières, des sages-femmes et potentiellement les propres mères. Les groupes pro-avortement ont fait pression avec succès sur l’OMS afin d’inclure le misoprostol (qui peut provoquer un avortement) dans sa « liste essentielles de médicaments », afin de s’assurer qu’il soit facilement disponible dans toutes les communautés.

IPPF, l’OMS ainsi que le lobby international pro-avortement ont en commun leur source de financement qui vient des gouvernements riches : les mêmes nations qui ont fait campagne sans succès pour créer un droit de l’homme à l’avortement aussi bien à l’ONU que dans d’autres institutions internationales. IPPF reçoit 72% de ses fonds de subventions gouvernementales, en particulier de pays nordiques et d’autres pays européens, selon son rapport financier de 2014. Le récent guide d’orientation de l’OMS sur l’amplification du rang de professionnels qui peuvent pratiquer l’avortement, a également reçu le soutien du gouvernement norvégien.

A la différence de l’OMS, IPPF ne reçoit pas de mandat des pays donateurs, mais au lieu de cela, IPPF a su trouvé des nations riches qui veulent promouvoir le programme préexistant. Mais comme le révèlent les déclarations récentes des membres de Planned Parenthood, l’engagement international qui prétendait permettre aux pays pro-vie de protéger leurs enfants à naître, est désormais sous la menace d’une organisation financée par les gouvernements pro-avortement étrangers qui se croient au-dessus des lois.

Traduit par Laetitia de la Vega.



a partager en mentionnant la source

https://c-fam.org/friday_fax/planned-parenthood-contourne-les-lois-partout-dans-le-monde/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 23 Aoû - 9:49

Des évêques ghanéens dénoncent les dérives morales de l’Occident


A l’issue d’une conférence pro-vie à Accra début août, des évêques ghanéens ont invité la population à rejeter les programmes de santé des organisations humanitaires. Ils entendent résister à la « culture de la mort » propre à l'Occident.
20/8/15


Les 7 et 8 août derniers dans la capitale ghanéenne, évêques, prêtres et religieux, ont tenu une conférence intitulée «Promouvoir les valeurs de la vie et de la famille en face de la culture actuelle de la mort ». Un rassemblement que les évêques ont justifié comme étant « en réponse à la violence croissante face à la dignité et à la vie humaine et à la culture de la mort au Ghana comme dans le reste du monde » ainsi qu’à l’appel du pape François souhaitant « maintenir et soutenir le mariage et la vie de famille ».

Dans leur communiqué, les évêques avancent plusieurs objectifs, dont celui de résister aux « tentatives persistantes et délétères de riches philanthropes, de donateurs et organisations internationales qui imposent un contrôle de la population en Afrique sous le prétexte du droit à la santé sexuelle et reproductive ».


Résister à la tentation d’imiter les autres pays

Ils dénoncent ainsi la promotion de l’avortement, des préservatifs et autres moyens de contraception, réalisée par plusieurs groupes internationaux et organisations humanitaires. Ils entendent également protéger la jeunesse contre « l’hyper-sexualisation et les campagnes moralement répréhensibles » poursuivies par ces mêmes organisations.


D’autres intervenants ont approfondi divers arguments : de la régulation naturelle des naissances à la sexualité responsable, de l’imposition de la « révolution sexuelle » en Afrique aux stratégies pour promouvoir la culture de la vie sur le continent.

« Les Ghanéens et les Africains doivent résister à la tentation d’imiter les autres pays, en tirant les leçons des conséquences de la dérive morale de l’Occident. Au Ghana et en Afrique, nous avons la mission de promouvoir la vie dans le monde : nous ne pouvons pas nous soustraire ou rejeter la parole de Dieu », a souligné Mgr Kwaku Afrifah-Agyekum, évêque de Koforidua et président de la Commission épiscopale pour la santé.

Le rassemblement s’est conclu par une marche pour la vie dans les rues d’Accra, à laquelle ont participé un millier de fidèles, religieux, prêtres et évêques.

E.S-J avec Il Sismografo

http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/Monde/Des-eveques-ghaneens-denoncent-les-derives-morales-de-l-Occident-2015-08-20-1346333

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 23 Aoû - 9:58

Pour mgr. Munilla, l’idéologie du genre est la nouvelle âme de l’Occident

18 août 2015

L’évêque de Saint-Sébastien (Espagne), Mgr. José Ignacio Munilla,
a donné une analyse de l’origine et des dangers de l’idéologie du genre, idéologie qui occupe actuellement le rôle de «l’âme» de l’Occident et qui a à son ordre du jour la déconstruction du mariage et de la famille.

Dans son homélie de la messe de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, l’archevêque a expliqué que la propagation de cette idéologie a été la chute du mur de Berlin, lorsque beaucoup en Occident ont cru qu’aucune idéologie, philosophie ou théologie n’était nécessaire parce que l’économie allait les remplacer. Cette situation, dit Mgr. Munilla, fait que l’Occident a fini par « devenir un corps sans âme, où l’important et la finalité semblaient être l’économie en plein essor et la protection sociale. De la même manière qu’il n’y a pas un corps vivant sans âme, il ne peut y avoir une société de consommation qui ne repose sur une certaine conception de la vie ». » L’idéologie de genre joue le rôle de « l’âme » de l’Occident, anciennement disputée par le marxisme et l’humanisme chrétien ». L’évêque a déclaré que cette idéologie du genre « n’est rien sinon une métastase du marxisme, assumée maintenant par la culture laïque dominante en Occident. » « Selon les analystes les plus astucieux, le marxisme aurait échoué pour s’être concentré sur la théorie économique de la lutte des classes, sans attaquer directement la famille, configuration réelle des valeurs de la personne. Par conséquent, à l’heure actuelle, l’idéologie de genre a été conçue pour affronter la famille et la conception naturelle de l’homme ».

L’évêque a ensuite rappelé que Chesterton disait, « qu’une personne sans liens familiaux ou de même nature est entièrement manipulable par le projet de consommation. Le totalitarisme n’est pas intéressé par des familles saines et solides, mais par les gens solitaires et sans liens « . « La victoire complète de ce «nouvel ordre » ne peut être atteint qu’en bannissant le principe de subsidiarité, jusqu’à enlever toute institution intermédiaire entre l’État et l’individu. Ainsi, l’être humain se soumet à « l’État-Dieu»; et n’a pas d’autre choix que de suivre les préceptes consuméristes, en totale obéissance et soumission au politiquement correct ». Mgr. Munilla explique que la pensée unique est devenue «loi» aujourd’hui. » En peu de temps, nous sommes passés du relativisme à la dictature du relativisme. Dans le domaine politique, les candidats ne présentent aucune différence substantielle dans la pensée anthropologique et morale à laquelle ils se réfèrent. » « En fait, aujourd’hui, un laïc de « droite» pense substantiellement la même chose qu’un laïc de « gauche ». Et il est important que nous ayons la clairvoyance nécessaire pour se rendre compte que ce que nous appelons, la loi du «politiquement correct» finalement convertie en loi, s’identifie avec l’idéologie du genre ».

« Cette idéologie a dans son ordre du jour la déconstruction du mariage et de la famille, parce que c’est le seul bastion qui ait résisté au «maître du monde» pour paraphraser le titre du roman de Robert Hugh Benson, anglican converti au catholicisme, écrit en 1907 qui fait comprendre la crise actuelle et comment le politiquement correct est destiné à imposer des valeurs contraires à la loi naturelle et la loi divine; et comment il vise à réduire le christianisme à sa dimension privée et à l’expulser de la vie publique « .


L’évêque dit être « confiant car la divine providence guide l’histoire au-delà de nos contradictions et péchés; et pour cette raison précisément, ne soyons pas ignorants ou indifférents aux défis d’aujourd’hui. « « Il est prévisible qu’à l’avenir, nous ayons à payer un prix élevé pour maintenir une conscience critique face à cette pensée unique, et exercer la dénonciation prophétique contre le «Seigneur du Monde. » Pour le prélat « nos temps sont des temps« difficiles », comme disait Sainte Thérèse, des temps dans lesquels nous devons être attentifs à la permanente tentation de mondialisation. »
http://la-nouvelle-gazette.fr/pour-mgr-munilla-lideologie-du-genre-est-la-nouvelle-ame-de-loccident/14562

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Lun 24 Aoû - 18:28

Pearl a écrit:
Planned Parenthood contourne les lois partout dans le monde, pas seulement aux Etats-Unis


Cher Ami,

Planned Parenthood est beaucoup dans les journaux ces jours-ci à travers des vidéos qui le montrent en train d’enfreindre les lois contre la vente et l’achat des corps de bébés en pièces détachées. Mais, les Etats-Unis n’est pas le seul endroit où ils contournent les lois nationales. Ils font cela sous l’impunité de toute la planète. Rebecca Oas nous informe.

Certains de nos alliés proches, au sein du mouvement pro-vie de l’ONU, ont pris une position inquiète plus forte dans les nouveaux Objectifs de Développement Durable que nous. Notre position est que même si il est regrettable que les droits et la santé de reproduction soient inclus dans le document, cela ne montre néanmoins aucune avance sur un droit à l'avortement dans les documents de l'ONU. Il n’y a eu aucun changement de norme et le public de l'avortement à l'ONU est toujours aussi restreint depuis 20 ans.

Cependant, nous reconnaissons que les ODD fourniront une source de financement énorme pour ceux qui veulent promouvoir l'avortement dans le monde. La façon dont les documents sont mis en place doit être le point de concentration des groupes partout dans le monde. Nous allons continuer à surveiller la situation à New York. Stefano Gennarini et moi jetons un œil de plus près sur le document dans le deuxième article de ce Friday Fax.

Faits circuler l’information. Soyez courageux.
Sincèrement vôtre,

Austin Ruse Président



NEW YORK, 21 Août (C-Fam). Depuis vingt ans, l’ONU s’est maintenue dans son engagement: l’avortement n’est pas un droit de l’homme, mais là où il est légal, il devra se pratiquer de façon sécurisée, au moins pour la mère. Planned Parenthood s’est battu pendant longtemps pour déroger les protections légales de l’enfant à naître, mais des évènements récents révèlent que ce promoteur international de l’avortement montre peu de respect pour les lois, même s’il reçoit la majeure partie de son financement par les subventions gouvernementales.

Une série de vidéos prises de façon clandestine par le Centre pour le Progrès Médical montre des employés de haut niveau de Planned Parenthood aux Etats-Unis, en train de négocier le prix le plus cher pour des cerveaux, des poumons, des foies de bébés avortés, pour leur usage dans la rechercher médicale.

Une vidéo montre la Directrice Senior des Services Médicaux en train de débattre sur les avortements par naissance partielle, qu’elle décrit ainsi : « ce n’est pas un terme médical, cela n’existe pas dans la réalité ». Mais c’est un terme légal, et elle fait référence à l’interdiction légale qui pend sur cette procédure comme « une simple loi, et les lois sont sujettes à l’interprétation ».

Maintenant, les législateurs aux Etats-Unis et en Europe sont en train de débattre sur les avantages de supprimer le financement de Planned Parenthood et ses défenseurs essayent de minimiser l’importance de l’avortement parmi les services qu’ils offrent. Mais Tewodros Melesse, le Directeur Général de la Fédération Internationale de Planned Parenthood (IPPF), dont le siège est à Londres, adopte une position plus provocante. La semaine dernière, il publia un article dans Huffington Post en défendant l’avortement, ainsi que la mission d’IPPF d’en faire la promotion, indépendamment de ce que dit la loi.

Melesse argumente «  si on refuse leur droit à l’avortement à travers des méthodes sûres et des moyens légaux aux femmes qui ne veulent pas poursuivre leur grossesse, elles finiront en avortant par tous les moyens même les moins sûrs ». Cependant, il n’y a pas de loi internationale ni de droit à l’avortement qui s’imposent aux législations nationales.

Melesse suppose également que les lois qui protègent les enfants à naître n’interdisent pas que les femmes avortent. L’approche d’IPPF envers les « situations dans lesquelles l’avortement est très limité » est celle de la « réduction des préjudices », qu’il résume dans « la garantie que les femmes aient l’information, les ressources et le soutient pour interrompre une grossesse non désirée de façon sûre » en fournissant « l’information précise et complète sur les options existantes, de telle sorte qu’elles puissent prendre une décision en étant pleinement informées ».

IPPF ne travaille pas en solitaire. Ces dernières années, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié de nombreuses notes d’orientation, afin de « démédicaliser » l’avortement en élargissant le champ de professionnels qui peuvent le pratiquer, pour inclure des infirmières, des sages-femmes et potentiellement les propres mères. Les groupes pro-avortement ont fait pression avec succès sur l’OMS afin d’inclure le misoprostol (qui peut provoquer un avortement) dans sa « liste essentielles de médicaments », afin de s’assurer qu’il soit facilement disponible dans toutes les communautés.

IPPF, l’OMS ainsi que le lobby international pro-avortement ont en commun leur source de financement qui vient des gouvernements riches : les mêmes nations qui ont fait campagne sans succès pour créer un droit de l’homme à l’avortement aussi bien à l’ONU que dans d’autres institutions internationales. IPPF reçoit 72% de ses fonds de subventions gouvernementales, en particulier de pays nordiques et d’autres pays européens, selon son rapport financier de 2014. Le récent guide d’orientation de l’OMS sur l’amplification du rang de professionnels qui peuvent pratiquer l’avortement, a également reçu le soutien du gouvernement norvégien.

A la différence de l’OMS, IPPF ne reçoit pas de mandat des pays donateurs, mais au lieu de cela, IPPF a su trouvé des nations riches qui veulent promouvoir le programme préexistant. Mais comme le révèlent les déclarations récentes des membres de Planned Parenthood, l’engagement international qui prétendait permettre aux pays pro-vie de protéger leurs enfants à naître, est désormais sous la menace d’une organisation financée par les gouvernements pro-avortement étrangers qui se croient au-dessus des lois.

Traduit par Laetitia de la Vega.



a partager en mentionnant la source

https://c-fam.org/friday_fax/planned-parenthood-contourne-les-lois-partout-dans-le-monde/

Immonde,pPeut-on aller encore plus loin dans l'abjection ?
Et tous les greffés qui se retrouvent complices, sans le savoir

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 30 Aoû - 18:36

Oui, Marthe, IMMONDE.... et voila la suite >>>

Des protestations contre Planned Parenthood ont lieu partout dans le monde


Cher Ami,

Je suis heureux de vous communiquer que les horribles vidéos que nous avons tous vues, dans lesquelles les employés de Planned Parenthood parlent en s’amusant sur la vente des parties du corps des bébés, ont pris une dimension mondiale. Et comme résultat a eu lieu une éruption de manifestations, pas seulement aux Etats-Unis, mais partout dans le monde. C’est Wendy Wright qui informe.

Les Etats-Unis ont organisé une séance d'information sur la brutalité subie par les homosexuels de la part du culte de la mort appelé ISIS. Cette séance fait partie d’une campagne en cours afin d’obtenir que l'orientation sexuelle et l'identité de genre deviennent une nouvelle catégorie de non-discrimination dans le droit international. Nous abhorrons et condamnons cette violence et insistons sur le fait que cette violence est une violation manifeste des droits de l'homme. Stefano Gennarini nous informe.

Faits circuler l’information. Soyez courageux.

Sincèrement vôtre,

Austin Ruse
Président

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 30 Aoû - 18:42

Des Vidéos suscitent des protestations internationales contre Planned Parenthood
By Wendy Wright | August 30, 2015


NEW YORK, 28 Août (C-Fam). Des vidéos, filmées en secret, sur le personnel de Planned Parenthood aux Etats-Unis, récupérant et vendant les organes de bébés avortés ont provoqué des protestations enflammées dans sept pays le week-end dernier, et ont déclenché des interrogations sur la façon dont ces pratiques peuvent être généralisées.

« Si on prend en compte que Marie Stopes International pratique également des avortements tardifs, il est justifié de demander que les pratiques douteuses de leurs centres d’avortement en Grande-Bretagne et ailleurs, subissent des enquêtes gouvernementales intensives », a déclaré Bernadette Smyth de Precious Life à Belfast, où plus de 100 personnes ont protesté.

Pendant des semaines, le Centre pour le Progrès Médical a diffusé des vidéos clandestines de hauts responsables médicaux de Planned Parenthood, discutant avec désinvolture sur les techniques d’avortement, telles que les avortements à naissance partielle qui sont illégaux, pour pouvoir extraire de façon intacte, les cœurs, les poumons et les cerveaux (parfois alors que le bébé est encore vivant) et marchandant les prix de vente pour les chercheurs. Ces pratiques exposent les mères à un plus grand risque et violent les lois contre la vente des tissus fœtaux.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées devant l’Association du Planning Familial slovaque afin “d’exprimer leur solidarité avec les efforts de la population américaine pour abolir [Planned Parenthood] dans leur pays et afin de rejeter les essais d’introduire des pratiques similaires en Slovaquie », ont déclaré les organisateurs.

Anna Záborská, un membre du Parlement, a critiqué les docteurs de l’organisation slovaque pour ne pas condamner Planned Parenthood. « Quelle garantie ont les femmes et les jeunes filles que, pour ces docteurs, le plus important est la santé des femmes et pas leurs propres intérêts professionnels ou économiques », a-t-elle déclaré à la foule.

Le groupe de la planification familiale slovaque s’était joint à une déclaration en Juillet du Réseau Européen pour Planned Parenthood affirmant que les femmes donnaient volontairement les parties du corps de leurs bébés et que la filiale américaine n’en tirait aucun « profit ». Depuis lors, une vidéo d’un technicien précisant que les organes des bébés ont été récupérés sans le consentement de leur mère, a été diffusée.

“Dans des cas de gestation plus avancées (bébé) où cela était nécessaire pour les techniciens, il y a des fois ils prenaient seulement ce dont ils avaient besoin », a dit Holly O’Donnell, une dénonciatrice ancienne employée de StemExpress, une entreprise qui a travaillé avec Planned Parenthood. Ses collègues de travail « ne'« approuveraient » pas les donateurs ».

En Irlande, les pro-vie ont brandi des affiches de bébés à naître en demandant : « Combien de parties de leurs corps valent la peine ? ». Ils voulaient que leur gouvernement arrête de financer l’Association de Planning Familial irlandaise, qui recevait 146.807$ de Planned Parenthood.

« Est ce qu’une partie de cet argent provient des organes de bébés avortés ? », a demandé Clare Molloy de Youth Defence. « Va-t-on condamner cette pratique épouvantable qui coupe le visage des bébés pour atteindre leur cerveau, alors que le cœur du bébé est encore en train de battre ? »

En moins de 24 heures depuis la nouvelle, 30 personnes ont protesté au siège de la Fédération Internationale de Planned Parenthood, à Londres. « Nous espérons que cette protestation agisse comme témoin » contre le démembrement et la vente des corps des bébés, « et montre qu’il y a un soutien international pour le mouvement #ProtestPP », a dit Philip Campbell, un militant pro-vie.

Les protestations ont eu lieu en Angleterre, au Honduras, en Irlande, au Mexique, en Hollande, en Irlande du Nord et dans plus de 340 villes aux Etats-Unis, où près de 70.000 personnes ont participé. Ces protestations ont été publiées à travers les réseaux sociaux sous le hashtag #ProtestPP et #PPSellsBodyParts.

Theresa King, de Virginie, attendait 100 personnes au tout premier évènement qu’elle a organisé. « Les amis, je me suis trompée. Nous avons eu 10 fois plus de personnes que prévu : entre 780 et 800. Ces vidéos ont vraiment fait la lumière sur beaucoup de choses et ont convaincu les gens de devenir actifs ».

Plusieurs états américains ont arrêté de financer Planned Parenthood en raison de leur exposition. Plus de vidéos doivent encore être diffusées.
Traduit par Laetitia de la Vega.

https://c-fam.org/friday_fax/des-videos-suscitent-des-protestations-internationales-contre-planned-parenthood/

et.. la France.. a ferme sa gueule !!!

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 30 Aoû - 18:57

vidéo qui embarrasse le Planning familial américain
e 15/07/2015

Piégée par des militants pro-life en caméra cachée, une responsable du Planned Parenthood détaille la collecte et le trafic auquel se livre l'organisation, accusée de vendre des organes de fœtus avortés pour la recherche. Les Conservateurs américains demandent une enquête.

La vidéo agite les milieux «pro-life» (militants contre l'avortement) américains. Tournées en caméra cachée, les images montrent une responsable du Planning Parenthood Federation of America (PPFA, équivalent américain de notre Planning Familial) parler des organes de fœtus avortés que l'association vendrait à des cliniques pour de la recherche médicale.

La vidéo a été publiée par le Center for Medical Progress, un groupe d'activistes contre l'avortement. Deux militants se sont fait passer pour des représentants d'une société biotechnologique et ont filmé en caméra cachée leur rencontre avec Dr Deborah Nucatola, responsable du Planning Familial, en juillet 2014, dans un restaurant californien. (en voila une qui devra rendre des comptes... avant les portes de l'Enfer !!! et elle ne sera pas la seule.. il y aura aussi de hauts dirigeants....  et pas que du Planning familial americain..)

Celle-ci, entre deux bouchées de salade et deux gorgées de vin rouge, parle du prix des organes («entre 30 et 100$» par «spécimen») et évoque le fait que souvent les fœtus ne sortent pas en un seul morceau mais démembrés. «Nous sommes devenus très bons pour attraper les cœurs, les poumons, les foies, parce que nous savons, et nous essayons de ne pas écraser ces parties du corps.» détaille sordidement la praticienne. Et de relater par le menu la manière la plus efficace de retirer les organes d'un fœtus intacts lors d'un avortement.

«Beaucoup de gens veulent des cœurs. Hier, on m'a demandé des poumons. Certains d'entre eux veulent des extrémités. Ça, c'est facile. Je ne sais pas ce qu'ils en font, je suppose qu'ils veulent du muscle.» explique-t'elle.

Le code pénal américain indique que «le trafic commercial de parties du corps d'un bébé avorté est punissable de 10 ans de prison et d'une amende de 500.000$».


(esperons que la Justice americaine va faire son boulot !!!! sinon.... de nombreuses personnes seront complices de ses crimes HORRIBLES)



Le PPFA a affirmé qu'il ne faisait aucun profit, mais qu'il se faisait rembourser des coûts induits par le transport et l'opération. Contrairement au Planning familial en France qui ne gère que la prévention et la communication, Planned Parenthood gère en partie des cliniques et des centres médicaux pratiquant l'avortement.

Les conservateurs américains s'érigent contre la «vente de bouts de bébé»

La vidéo fait aussi polémique car elle évoque l'usage d'ultrasons dans l'avortement, qui permettent de maintenir le fœtus intact, ce qui peut parfois, d'après les militants «pro-life», conduire à des avortements ex-utero postnataux, considérés par la loi comme des infanticides.

Le porte-parole du Planned Parenthood s'est défendu dans un communiqué, cité par The New-York Times, «Dans quelques-uns de nos centre médicaux, nous aidons les patients qui veulent donner des organes à la recherche scientifique, et nous le faisons avec le consentement des patients et sous les plus hauts critères éthiques et légaux». «Il n'y a aucun bénéfice pour le don d'organes que ce soit pour les patients ou pour le Planning familial», a-t-il ajouté.

Cela n'a pas suffit à éteindre la polémique. Gloria Feldt, la présidente du PPFA a réagi en personne sur ABC affirmant que «cela semble totalement inapproprié», et qu'elle demandait «des poursuites» si de tels actes avaient bien été pratiqué.

Les conservateurs américains ont immédiatement réagi en accusant le Planning familial de «vendre des bouts de bébé». Le Planning familial est financé pour un tiers par le gouvernement fédéral et les Républicains cherchent à le faire fermer.

En guise de rétorsion, les leaders républicains ont reporté un vote à la chambre des représentants proposant une subvention pour la recherche sur le cancer du sein, l'association subventionnée travaillant en lien avec le Planned Parenthood. Un candidat républicain, l'ancien gouverneur du Texas Rick Perry, a qualifié la vidéo de «rappel dérangeant du penchant de cette organisation à faire des profits sur la tragédie de la destruction d'une vie humaine».

Quant à Bobby Jindal, le gouverneur républicain de la Louisiane, il a lui ordonné qu'une enquête soit ouverte sur les agissements du Planned Parenthood dans son Etat, où l'association projetait d'ouvrir une clinique, à la Nouvelle-Orléans. Le projet d'une valeur de 4 millions de dollars, a été gelé en attendant l'enquête. «Cette vidéo d'un responsable du Planning Familial discutant d'une collecte systématique et du trafic de parties du corps humain est choquante et horrible» a affirmé le gouverneur, qui a également demandé au FBI d'enquêter sur une éventuelle activité criminelle de l'organisation.






http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/15/01016-20150715ARTFIG00233-vente-d-organes-de-foetus-la-video-qui-embarrasse-le-planning-familial-americain.php


SI VOUS VOYEZ DES ARTICLES relatant ces horreurs dans la presse de gauche... n'omettez pas de nous en faire part. Merci d'avance !

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Sam 30 Jan - 20:40

Avortement : le droit à l’avis

Publié le 30 Jan 2016

En réaction à la promulgation de la loi Santé, qui a supprimé le délai de réflexion avant l’IVG, plusieurs évêques dénoncent une fuite en avant et refusent que soient opposés dans ce débat le droit des femmes et le droit des enfants.

Peut-on encore parler de l’avortement aujourd’hui ? Il est suffisamment rare que ce sujet revienne dans le débat public pour ne pas saisir l’occasion de parler de ce « drame existentiel et moral » (pape François). La promulgation de la loi Santé le 27 janvier dernier nous permet de le faire. Il ne s’agit évidemment pas de porter des jugements sur les personnes, encore moins de culpabiliser. Refusant les caricatures, les amalgames et les invectives, nous souhaitons prendre le temps d’expliquer.

Depuis 1975, la loi Veil a consacré la possibilité d’avorter. En 2016, le bilan est dramatique. Alors que le nombre d’avortements reste élevé et constant, trois phénomènes nous permettent de lire en creux un profond malaise social :

- de moins en moins de médecins acceptent de commettre des avortements ;

- des plannings familiaux ferment par manque de militants ;

- des sites Internet proposant des solutions alternatives à l’avortement connaissent un fort succès.


La dernière loi Santé n’est qu’une fuite en avant. La suppression de la notion de « détresse », en 2014, et à présent du délai de réflexion avant de procéder à l’avortement revient à exercer une pression de plus sur les femmes.

Nous regrettons que dans ce débat les premiers acteurs de l’acte d’avortement, les femmes, soient trop peu écoutées, au profit d’un « combat pour les droits des femmes ». On occulte la violence létale vécue par les enfants à naître et la violence physique et psychologique vécue par leur mère lors d’un acte d’avortement.

Pour la loi, l’avortement est un « droit ». Dans les faits, c’est surtout un drame.

C’est le drame des femmes qui vivent un traumatisme : avant d’avorter, elles portaient un bébé, elles portent à présent en elles un fardeau. Beaucoup ont eu le sentiment de ne pas avoir reçu l’aide et le soutien qui leur aurait permis d’accueillir leur enfant, de le bercer, de le caresser.

L’avortement, c’est le drame des enfants éliminés avant de naître.
Les nouveau-nés sont des êtres fragiles. Lorsqu’ils viennent à la vie, ils deviennent le trésor d’une famille, le cadeau de Dieu. Leur innocence nous bouleverse.

L’avortement, c’est le drame de la déresponsabilisation des pères.
Combien de pères se sont-ils délestés de leur rôle, par indifférence ou sous le poids de la pression de leur entourage ? Il faut aussi souligner le désarroi de certains d’entre eux, autant en « quête » qu’en « perte » d’une identité qu’ils peinent à assumer.

L’avortement, c’est un drame social. Dans notre pays, il est à présent si banalisé qu’il est difficile d’exprimer une opinion divergente. Une mentalité abortive s’est développée, articulée autour du refus de l’autre, de la vie et de la précarité humaine. Cette mentalité introduit le soupçon dans les liens familiaux : mes parents auraient-ils pu m’empêcher de naître ?

La miséricorde portée par le pape François n’est pas sélective, parce qu’elle ne se conçoit pas sans la vérité. « La plaie qu’est l’avortement constitue un attentat contre la vie. Laisser mourir nos frères sur les bateaux dans le canal de Sicile constitue un attentat contre la vie. […] Le terrorisme, la guerre, la violence, mais aussi l’euthanasie, constituent des attentats contre la vie » (pape François, extrait du discours du 30 mai 2015 adressé à l’association Scienza e Vita).

Nous ne voulons pas juger les femmes. Devant le poids de leurs souffrances et la complexité de leurs déchirements intérieurs, nous répondons comme le pape François : « Qui suis-je pour juger ? »

Ce sont les drames existentiels que nous accueillons au quotidien.

Nous disons notre refus d’opposer dans ce débat le droit des femmes et le droit des enfants. Comme le pape François nous y invitait encore le 28 janvier dernier, nous devons relever « le défi de contrecarrer la culture du déchet, qui a de nombreuses expressions, parmi lesquelles celle de traiter les embryons humains comme un matériau jetable, de même que les personnes malades et âgées qui se rapprochent de la mort ».

Nous appelons au droit à la vie pour tous. Et au droit à l’avis.

« Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et sœurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l’aide. […] Que leur cri devienne le nôtre et qu’ensemble, nous puissions briser la barrière d’indifférence qui règne souvent en souveraine pour cacher l’hypocrisie et l’égoïsme » (pape François, extrait de la Bulle d’indiction de l’Année Sainte de la Miséricorde).
Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort de France

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes

Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban

[Tribune signée dans Le Figaro du 30 janvier 2016].


http://www.padreblog.fr/4708-2

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Sam 30 Jan - 20:47

Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort de France

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes

Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban


TOUJOURS les memes, la meme main a 7 doigts.


Ou sont les autres eveques signataires ???


se veulent-ils complices par leur silence  ?

se veulent-ils en desobeissance au Saint Pere par leur silence  ??


ou peut-etre ne confessent-ils plus et n'entendent plus la Voix des Enfants qui sont dechires dans le sein de leur mere

et sont ignorants des pleurs douloureuses des meres...


eveques silencieux, ou etes-vous, que faites-vous, chapeau pointu ou plutot triangulaire....  ??



eveques silencieux, reveillez-vous, il est temps encore ! vous ne croyez certes pas aux feux de l'enfer....
mais le feu couve pour tous ceux qui auront crucifie une nouvelle fois JESUS CHRIST
par leur comportement de laches, comme Judas... et d'autres....

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 3 Mar - 13:21


   AFFAIRE DE JOUÉ-LES-TOURS : SOUTENONS FARIDA BELGHOUL !

   
   Défendre les Libertés, protéger l’Enfance, apporter l’Instruction aux habitants des quartiers défavorisés : tels sont les principaux combats qui honorent madame Farida Belghoul, professeur de Français et d’Histoire née en France en 1958.

   Pourtant cette citoyenne respectable, qui a négligé fortune et carrière pour défendre de justes causes forçant le respect, ne se rendra pas à Tours au début du Printemps 2016 pour y recevoir une récompense : elle va comparaître devant un Tribunal.

   Le 24 mars 2016 à 13 heures 30,
Farida Belghoul sera donc jugée par le Tribunal de Tours, pour « complicité de diffamation » à l’encontre d’une femme professeur chargée d’une classe de maternelle à Joué-les-Tours, en Indre-et-Loire.

   En effet, il avait été publié fin mars 2014 sur le site de la Journée de Retrait de l’École une vidéo dans laquelle une tierce personne évoquait une situation grave : l’institutrice aurait organisé des attouchements sexuels entre deux très jeunes élèves de sa classe.

   L’institutrice rejette cette version : le procès de Tours est la conséquence de la plainte qu’elle a déposée, avec le soutien de l’Éducation Nationale.

   Quels que soient les faits, il serait souhaitable qu’à l’occasion du procès du 24 mars 2016 à Tours toute la vérité soit connue.

   La question du RESPECT DE L’ENFANCE est de plus en plus souvent évoquée au sujet de…

   Lire la suite sur tousavecfarida.wordpress.com

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 16 Mar - 6:36



https://t.co/jvreMf85DD

L'horreur a-t-elle ses limites ???????

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 16 Mar - 18:19

Marthe a écrit:


https://t.co/jvreMf85DD

L'horreur a-t-elle ses limites ???????

en tous les cas, j'imagine que le 'cerveau' des individus qui ont de telles idees ne seront pas 'transplantables'

(j'ai lu - en anglais - qu'ils arrivent a convaincre si bien certains 'geniteurs' (on ne peut meme pas parler de 'parents' que l'un d'eux s'est dit 'fier de son enfant, qui a vecu  et est mort en HERO !!!')

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 17 Mar - 6:33

Pearl a écrit:
Marthe a écrit:


https://t.co/jvreMf85DD

L'horreur a-t-elle ses limites ???????

en tous les cas, j'imagine que le 'cerveau' des individus qui ont de telles idees ne seront pas 'transplantables'

(j'ai lu - en anglais - qu'ils arrivent a convaincre si bien certains 'geniteurs' (on ne peut meme pas parler de 'parents' que l'un d'eux s'est dit 'fier de son enfant, qui a vecu  et est mort en HERO !!!')

Il vaut mieux qu'ils ne soient pas transplantables
Quant aux géniteurs qui s'enorgueillissent.......... pourquoi ne se dévouent-ils pas eux-mêmes à cette "noble cause" pour mourir eux aussi en héros ?
De plus, héroïsme suppose volontariat (le sien pas celui des autres), d'ailleurs, on ne demande pas à ces petits s'ils souhaitent mourir en héros

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 17 Mar - 14:43



La famille est en train de brûler

Lettre ouverte à l'Église catholique

29 octobre 2014

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. » Cette fameuse phrase que prononça le président Chirac au début d’un discours à Johannesburg en 2002 me revient ces jours-ci car elle reflète bien, selon moi, la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui dans l’Église au sujet de la famille.

Oui, cher pape François, chers cardinaux, chers évêques, chers prêtres et nous tous, laïcs, cessons de regarder ailleurs, ouvrons les yeux sur cette réalité : la famille est bel et bien en train de brûler !

Et nous, que faisons-nous ?

Nous nous occupons d’autre chose… Nous nous occupons de ce qui préoccupe le monde, de ce que l’esprit du monde souhaite savoir : l’Église va-t-elle ou non reconnaître la légitimité du mariage homosexuel ? Certes, la question de l’homosexualité est importante mais l’Église doit-elle donner l’impression qu’elle pourrait modifier sa doctrine et mettre en contradiction la Parole de Dieu afin de répondre aux attentes du monde ?

Nous n’avons pas à subir la société, à être influencés par elle.


Saint Jean
écrit, dans sa première lettre : « Eux, ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent le langage du monde ; et le monde les écoute. Mais nous, nous sommes de Dieu » (1 Jn 4, 5).

L’Église est fondée sur le Christ, sur Jésus et si nous lisons les Évangiles avec attention, nous nous apercevons que le discours de Jésus, son comportement, chacun de ses actes, sont au-delà de la raison humaine et inacceptables pour la société de l’époque. Il ne cherche pas à plaire au monde ! Lorsqu’il annonce le Pain de Vie et qu’il déclare : « Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle […] Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson » (Jn 6, 54-56), adapte-t-il son discours en fonction de ce que disent ou pensent de lui ceux qui l’écoutent, ces Juifs qui murmurent à son sujet et s’exclament : « comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » (Jn 6, 52) ? Tente-t-il de récupérer les disciples qui le quittent après avoir entendu ces paroles ?

La vocation de l’Église est d’apporter la Lumière au monde, être une mère, une éducatrice, pour tous les peuples.

C’est sa mission aujourd’hui, et cela le sera encore demain.

Aussi, la question que je vous pose à vous, cher Saint-Père, et à vous tous, chers évêques qui participez au synode sur la famille, est la suivante : comment comptez-vous sauver nos enfants de la théorie du genre qui va imprégner de plus en plus notre société ainsi que les enseignements donnés dans les écoles, y compris maternelles et élémentaires, à cet âge où, telles des éponges, ils absorbent tout ? Où, dans quelles écoles, allons-nous les inscrire ces prochaines années ? Je pense notamment aux familles des banlieues parisiennes, du 93, du 94, ou du 95, aux familles ouvrières, à toutes celles, partout en France, qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans des écoles où ils se trouveraient à l’abri de cette idéologie. Comment l’intelligence d’un enfant qui entend un discours à l’école et tout son contraire à la maison peut-elle se structurer ? Comment l’enfant peut-il grandir dans ce dysfonctionnement total ? L’heure n’est pas aux discussions, ni aux expérimentations, il faut trouver des solutions concrètes.

Je pense, de par mon expérience de Juif converti, qu’il devient nécessaire de construire des écoles, maternelles et élémentaires, accessibles à tous à la fois géographiquement et financièrement. On entend souvent que favoriser le développement d’écoles catholiques hors contrat reviendrait à construire des ghettos. Mais le ghetto existe déjà car la théorie du genre est une idéologie qui nous est imposée partout ailleurs ! « Comment trouver l’argent ? », me direz-vous. Allez voir comment font les Juifs pour construire leurs écoles. Trouver de l’argent n’a jamais été pour eux un problème quand il s’agit de sauver leurs enfants ! Pourquoi le serait-ce pour nous, catholiques ? Discutons, réfléchissons, faisons fonctionner nos réseaux, nos influences… Confions-nous aussi à saint Joseph et à Dieu notre Père qui jamais n’abandonnera ses enfants !

La famille chrétienne, dans son rôle premier, est le lieu où le Christ se donne et où s’effectue la transmission de la Parole pour l’Église et pour le monde.

Quelles aides concrètes prévoyez-vous de nous proposer à nous, parents, qui allons devoir élever nos enfants dans le contexte actuel ? Comment envisagez-vous d’aider les laïcs à transmettre de façon intelligente à leurs enfants ce en quoi ils croient ? Former les pères et les mères à transmettre la Parole de Dieu, les enseignements de l’Église ainsi que des éléments de philosophie et de théologie à leurs enfants me paraît essentiel dans le combat que nous avons à mener.

Nous entendons souvent aujourd’hui que les catholiques doivent retrouver leurs racines juives. Eh bien justement, observons les familles juives : elles ne se déchargent pas uniquement sur les écoles, la synagogue et le rabbin pour éduquer leurs enfants ! La transmission opérée par le père est au contraire primordiale. Les évêques de France rentreront-ils du synode avec des projets concrets que nous pourrons tous ensemble, prêtres et laïcs, mettre en place dans le but de sauver nos familles ? On ne peut plus se contenter, pour former les laïcs, de leur proposer de participer à des retraites organisées par telle ou telle communauté. Celles-ci sont certes très enrichissantes mais elles ne constituent plus des armes suffisantes. Il faudrait, selon moi, organiser des séminaires pour laïcs, compatibles avec leur emploi du temps, qui leur permettraient non seulement de recevoir un savoir mais aussi de pouvoir le transmettre à la maison.

J’aimerais, pour finir, attirer votre attention sur la question des catéchistes et des responsables d’aumônerie. Il me semble également primordial que ces derniers puissent bénéficier d’une véritable formation et que les programmes à aborder soient redéfinis dans le but d’assurer à nos enfants un bagage solide et non pas seulement une simple « culture religieuse » comme on l’entend aujourd’hui. De plus, bien que la tendance dans l’Église soit de privilégier le bénévolat par manque de moyens, permettez-moi de regretter que les catéchistes ne soient pas rémunérés pour leur travail si précieux. En effet, « tout travail mérite salaire » nous dit Jésus (Lc 10, 7) et une telle mesure permettrait de valoriser davantage la tâche qu’ils accomplissent pour nos enfants. Encore une fois, si nous sollicitions saint Joseph dans ce but, il ne manquerait pas de nous aider à trouver les fonds nécessaires.

Mes propositions vous paraîtront peut-être radicales mais je suis convaincu que, dans le contexte actuel, ne pas prendre de mesures fortes reviendrait à bâtir notre maison sur le sable.
Je vous ai entendu dire, cher pape François, que chacun pouvait dire son mot librement sur ce sujet de la famille. Aussi, j’ai l’espoir que l’on me pardonnera d’avoir osé donner mon avis, que cela ne se retournera pas contre moi. J’espère que ma lettre sera lue et comprise par le plus grand nombre au sein de l’Église catholique. Je remercie pour cela chaque personne qui la diffusera autour de lui…
Jean-Marie Élie Setbon

http://www.delakippaalacroix.fr/m%C3%A9dias-et-blog/lettre-ouverte/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 23 Mar - 9:17


UNE TAXE MONDIALE CONSTITUE UNE MENACE DIRECTE POUR L’ENFANT À NAÎTRE

Un groupe de haut niveau de l’ONU vient de publier son rapport qui sera la trame du Premier Sommet mondial humanitaire, à Istanbul en mai prochain.

Une taxe mondiale au profit de l’ONU : tel est leur ordre du jour.
Une taxe mondiale est aussi prévue pour les Objectifs de développement durables, le document international le plus important et peut-être le plus dangereux que l’on ait vu depuis des années.

Cela n’est pas nouveau.

Une taxe mondiale est depuis longtemps à l’ordre du jour de radicaux de l’ONU. Le Programme des Nations Unies pour le développement, l’organisme le plus puissant de l’ONU, proposait déjà une taxe mondiale dans son « Rapport sur le développement humain 2011 ».

Pourquoi veulent-ils une taxe mondiale ? Parce qu’ainsi, l’ONU n’aura plus de compte à rendre à des instances démocratiques comme les États membres de l’ONU.

À ce jour, l’ONU vit des contributions indépendantes et volontaires des gouvernements. Ces contributions sont contrôlées et impliquent des engagements de l’ONU en contrepartie. Les bureaucrates onusiens détestent ça.

Qu’est-ce qui serait taxé ?

Les transactions financières internationales. Ne croyez pas que cela ne vous touchera pas. Ces taxes sont toujours répercutées sur le consommateur final.

Ils veulent aussi taxer toutes les opérations de change. Vous avez bien lu. Si vous ou vos enfants voyagez au Canada, au Mexique, en Europe ou n’importe où dans le monde, vous serez imposé lorsque vous échangez vos devises.

Ils veulent aussi taxer tous les billets d’avion. Et ils font pression sur les grandes entreprises pour qu’elles augmentent les prix des biens et services proposés, afin que l’ONU récupère la marge.

Une taxe mondiale sur les transactions financières rapporterait des milliards de dollars à l’ONU, et nous citoyens, n’aurions aucun mot à dire sur la façon dont ces milliards seront dépensés.



C’est l’une des plus grandes menaces pour la démocratie et les enfants à naître que nous ayons jamais vues.



Les bureaucrates de l’ONU affirment que cet argent serait utilisé à des fins humanitaires. Le souci c’est que pour eux, avorter les enfants dans le ventre de leur mère, c’est faire de l’humanitaire.
Il est crucial que vous signiez cette pétition et que vous l’envoyiez à votre famille et à tous vos amis. Dans les prochains mois, nous présenterons cette pétition à l’ONU, à des groupes alliés partout dans le monde, devant le Congrès américain et aux parlements à travers le monde.

Nous pouvons encore éviter cette taxe mondiale si nous agissons ensemble et si nous agissons maintenant.
pour signer la Petition :


https://c-fam.org/non-a-impot-mondial-de-onu/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 30 Mar - 21:22


L’ONU, scène d’intolérance à l’encontre des catholiques pendant la Semaine Sainte

By Lisa Correnti and Marianna Orlandi, Ph.D | March 29, 2016
Leaving-africa

NEW YORK, le 25 mars (C-Fam). La Semaine Sainte n’a pas dissuadé une attaque ouverte – parrainée par le gouvernement finlandais – envers l’Église catholique et la position de l’Église sur la famille et la sexualité, lors d’un événement à l’ONU cette semaine.

Le gouvernement finlandais a projeté un documentaire sur un travailleur humanitaire déterminé à lever les « tabous » catholiques sur le sexe. « Hyvästi Afrikka » – Quitter l’Afrique – a été présenté comme une « histoire sur l’amitié et l’émancipation de la femme ». Pourtant l’intention du cinéaste finlandais Iiris Härmä est devenue bien vite évidente, car dès le début, dans un dialogue, le Dr Riitta Kujala et son amie de longue date, l’infirmière ougandaise Catherine « Cata » Othieno, discutent de l’« hypocrisie » de l’Église catholique.

Bien que le Dr Riitta ait travaillé en Ouganda pendant 27 ans pour répondre aux besoins médicaux des Ougandais ruraux, le film se concentre sur l’éducation controversée de la sexualité qu’elle et Cata ont donnée aux adultes et aux enfants – et sur le renouvellement retardé d’un permis de travail du Dr Riitta. Le retard est attribué à une opposition croissante contre l’homosexualité en Ouganda.

L’action se tient à l’époque où les pays occidentaux faisaient de plus en plus pression sur les pays africains pour qu’ils libéralisent leurs lois sur l’homosexualité.

L’événement, dont le discours d’ouverture fut donné par l’ambassadrice Anne Lamilla, a été coparrainé par une ONG finlandaise qui a financé les travaux du Dr Ritta en Ouganda et reçoit 80% de son financement du gouvernement finlandais. Bien que le sujet du film soit le travail en Ouganda, pas un seul représentant du gouvernement ougandais n’a pris part à cet événement.

Härmä a dit que le film avait pris vie lorsqu’une lettre anonyme a été envoyée aux représentants du gouvernement ougandais accusant le groupe de Cata et le Dr Riitta de faire la promotion de l’homosexualité auprès des enfants. Elle a également accusé les deux femmes, qui sont colocataires, d’avoir une relation lesbienne inappropriée.

Le film documentaire présente des ateliers d’éducation sexuelle avec le Dr Riitta comme animatrice, donnant des explications crues. Avant de partir à la retraite et de rentrer en Finlande, Riitta décide de défier les chefs religieux à travers un débat – sous la devise « déconstruction claire et complète des tabous » – sur la femme et la sexualité, déduisant que leurs enseignements sont responsables de l’explosion démographique, de la lutte contre les droits de la femme, et de la pauvreté des foyers.

Un des personnages principaux est une femme catholique présentée comme une « machine de reproduction », victime de son mari infidèle et de ses désirs sexuels. Dans sa maison, des plans d’icônes religieuses de Benoît XVI, de Jésus et de Marie induisent l’idée qu’elle était endoctrinée par l’Église. Le film se termine avec une femme catholique éclairée, se servant désormais des moyens de contraception et faisant du prosélytisme auprès des autres – en raison du travail de Cata et du Dr Riitta.

Le public n’a pas été convaincu.

« Ce documentaire présente la contraception comme une solution aux bébés trop nombreux », a déclaré Anne Belanger, une jeune femme représentant « Woomb International ». « Il ne prend pas en compte la culture du peuple ougandais et il n’instruit pas les femme sur leur fécondité ».

Une jeune enseignante de l’organisation Pure in Heart International a contesté le principe du bonheur par l’autonomie sexuelle. « De ma propre expérience avec les adolescents, et travaillant avec des jeunes, je pense que nous leur faisons énormément de tort par l’éducation sexuelle complète », a déclaré Marie Cummins.

Ni le réalisateur, ni l’ambassadeur n’ont répondu aux jeunes femmes.
https://c-fam.org/friday_fax/lonu-scene-dintolerance-lencontre-des-catholiques-pendant-la-semaine-sainte/


on ne dit jamais bien sur TOUT le Bien qu'ont fait les Missionnaires Catholiques, notamment en Ouganda (je lis en ce moment un livre publie en 1922, qui est plein de verites... sur la situation de l'Afrique, alors, et tres instructif pour notre temps, ou nos Missions catholiques oeuvrent toujours pour le bien des populations)....

toutes ces 'dames' feraient bien de se garder de leurs aneries qui sont un outrage a nos jeunes...
l'avenir montrera que nous avons raison de denoncer ces tueurs de tabous, tout en creant leurs propres tabous...
c'est l'histoire de la tolerance, qui permet de tout tolerer, meme et surtout l'intolerable !!!

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3610
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Les dessous de la GPA   Mar 10 Mai - 6:48

10.05.2016.

Les dessous de la GPA (Gestation Par Autrui)


_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 13 Mai - 12:18

L'Observatoire national de la fin de vie a recueilli les récits poignants des personnes âgées.

«La fin de la vie des personnes âgées pourrait devenir un véritable naufrage social.» La conclusion du rapport* de l'Observatoire national de la fin de vie (ONFV) claque comme un avertissement. Mais cette étude, remise mardi soir à la ministre de la Santé et à la ministre en charge de l'Autonomie, est avant tout un constat, celui dressé par les personnes âgées en maison de retraite et leurs proches dans deux études. Leurs paroles, poignantes, laissent entrevoir un fragment de la fin de l'existence des 90.000 aînés qui meurent chaque année en maison de retraite. Loin du tumulte médiatique des affaires d'euthanasie.

«On est devenu pas grand-chose: une table, un pot. On n'est plus vivant quoi, on est un morceau de bois», lâche une vieille dame de 97 ans, apparemment touchée par la dépression, comme le sont 40% des personnes âgées en institution. «Ça ne m'effraie pas de mourir, au contraire: je serai débarrassée de ce que je vis, je débarrasserai les miens aussi. C'est gai pour personne de venir ici», avance une autre résidente, soucieuse de ne pas être un poids pour ses proches. Avoir le sentiment d'être inutile: la première mort des personnes âgées est «une mort par exclusion de la “vraie vie”, celle des gens qui bougent, qui vont vite, qui travaillent», souligne l'étude. Cette angoisse est renforcée par le «non-choix» de l'entrée en institution, «nécessité qui s'est imposée» aux proches faute de ne pas pouvoir poursuivre une prise en charge à domicile, trop coûteuse ou ingérable. Les trois quarts des personnes âgées en Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) n'ont pas choisi d'y vivre. «Elle m'avait dit: “J'aimerais mieux me jeter du 7e étage que de venir en maison de retraite”», confie un enfant au sujet de sa mère. «La maison de retraite a une image vraiment… c'est plus que la fin de vie, c'est “on se débarrasse des gens”. C'est cela que je ressens, c'est ce que ma famille m'a fait ressentir: je me suis débarrassée de ma mère», résume un autre, déchiré entre un sentiment de culpabilité et le besoin de préserver sa vie personnelle.

Alors que les maisons de retraite accueillent 42 % de patients atteints d'une maladie de type Alzheimer, les personnes âgées se retrouvent également confrontées au «miroir de la démence», note le rapport. «Ça me ferait peur de perdre la tête, ne plus savoir ce que je dis: pourvu que je sois morte avant», s'inquiète une nonagénaire. «Je m'enferme dans ma chambre pour ne pas l'entendre: c'est comme des loups… C'est intenable quand il hurle», lâche vieille dame de 91 ans évoquant son voisin de chambre.
Un «miroir de la démence»

Paradoxalement, la question de la fin de vie semble taboue. «Un sujet inexistant, une question qui ne se pose pas et même la source d'un non-dit», relève le rapport. Dans plus de la moitié des situations (53 %), les résidents indiquent ne pas évoquer la question de leur devenir avec leurs proches tandis que 12 % en parlent «rarement», selon une autre enquête de l'ONFV. «Oh, vous savez, on en a parlé une fois… Ma fille dit: “Il ne faut pas parler de la mort, on vit”», raconte une octogénaire. Pourtant, plus que la perspective de la fin, c'est l'idée du «lent» et du «mal-mourir», avec son cortège de souffrances et de traitements qui effraie. «J'ai entendu mon voisin geindre longtemps avant de mourir: à quoi ça sert de vivre un mois de plus ou de moins?», interroge un monsieur de 89 ans.

Ce silence laisse peu de place aux personnes âgées pour exprimer leurs dernières volontés. Seuls 5 % de résidents d'Ehpad rédigent des directives anticipées, cet écrit dans lequel le patient indique ses souhaits sur sa fin de vie au cas où il serait un jour hors d'état de le faire. Un tiers d'entre eux ont désigné une personne de confiance. Pourtant, tous savent ce qu'ils veulent ou veulent éviter, comme les transferts de service en service ou la mort dans le couloir d'un service d'urgences par exemple. «Je suis allée 3 fois à l'hôpital. Ils ne savaient pas ce que j'avais mais on m'a fait 15 à 20 prises de sang, scanner, fibro, coloscopie… J'ai dit “j'en ai assez, je veux pas qu'on me tripote comme ça, je ne veux pas de ça”», détaille une résidente de 91 ans.

«Je ne veux pas que l'on rallonge ma vie en me mettant de l'oxygène. Non. Je veux qu'on me laisse mourir tranquille», lance une septuagénaire. Toutes les 40 minutes, une personne âgée meurt aux urgences, 13 000 chaque année, déplore l'observatoire. Ces transferts, pas toujours souhaités, souvent injustifiés au plan médical, pourraient être évités, plaide son rapport. «La simple présence d'une infirmière de nuit en Ehpad permettrait d'éviter 18 000 de ces hospitalisations par an», selon l'ONFV. Une mesure parmi beaucoup d'autres qui manquent «à la construction d'une véritable politique de fin de vie en France».

* L'étude qualitative a été menée auprès de 24 résidents d'Ehpad dans cinq établissements et auprès de 35 proches de résidents des mêmes établissements entre avril et septembre 2013.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/21/01016-20140121ARTFIG00503-la-desesperance-des-seniors-en-maisons-de-retraite.php

Nous, personnes agees, ne nous tuez pas, ne nous euthanasiez pas, mais ne nous volez pas non plus notre mort, a l'Heure de DIEU

Pas de reanimation a outrance, pas d'acharnement therapeutique.

Laissez a nos proches le bonheur de nous voir comme ils nous ont aimes

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 1 Juin - 10:02

Le Saint-Siège défend les enfants à naître au Sommet humanitaire mondial

By Susan Yoshihara, Ph.D. | May 31, 2016
World-Humanitarian-Summit-Istanbul2

Istanbul, le 27 mai (C-Fam). Lors du Sommet mondial à Istanbul cette semaine, le Vatican a rappelé aux dirigeants du monde qu’il n’existe pas de droit international à l’avortement. Le Saint-Siège a rejeté les propositions européennes pour créer un nouveau droit à l’avortement en vertu des Conventions de Genève, également connues sous les noms de droit international humanitaire ou de lois de la guerre.

Le « Saint-Siège souligne qu’il n’y a pas de droit à l’avortement en vertu du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire et répète l’exhortation du Secrétaire général que les parties étatiques et non-étatiques aux conflits armés doivent s’abstenir de faire des “interprétations larges et litigieuses” du droit international », a déclaré le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Vatican.

La déclaration visait à dénoncer les efforts européens pour définir ces enfants à naître, qui sont conçus à la suite de violences sexuelles lors de conflits, comme une « blessure de guerre » qui doit être supprimée afin de « guérir » la mère.

Parolin a pris la parole au tout premier Sommet humanitaire mondial, une conférence de l’ONU destinée à renforcer l’action humanitaire boiteuse venant en aide aux flux massifs de réfugiés et à aider 130 millions de personnes vivant dans des crises humanitaires.

Le Danemark a annoncé qu’il allait montrer son leadership dans l’humanitarisme en finançant la « santé et les droits sexuels et reproductifs, contre la violence basée sur le genre » et « le droit d’avoir une éducation sexuelle complète, ainsi que le droit à l’avortement ». Dans cette perspective, le Danemark a déclaré qu’il augmenterait le financement du travail du FNUAP en Syrie, actuellement ravagée par la guerre. Le Danemark est un des principaux donateurs du FNUAP, de l’International Planned Parenthood, d’ONU Femmes, et d’Amplify Change.

Les Pays-Bas, eux aussi un des grands pays donateurs de l’ONU, ont déclaré : « Les femmes et les jeunes filles devraient avoir accès aux services et au matériel de santé sexuelle et reproductive, y compris les contraceptifs, l’avortement sans risque et les soins nécessaires aux victimes de viols ».

Le président de la puissante Oak Fondation a déclaré : « Notre premier engagement est de soutenir et de financer les organisations qui fournissent ou défendent le droit aux droits sexuels et reproductifs », en clair « le droit à l’avortement dans le cadre des soins médicaux non discriminatoires en vertu du droit international humanitaire ». La fondation finance le groupe d’avortement mondial Ipas et le Global Justice Center, architecte de la campagne pour les droits à l’avortement en vertu du droit humanitaire.

Leur stratégie a pour cible une loi américaine sur l’aide internationale interdisant le financement fédéral de l’avortement à l’étranger. L’amendement Helms est attaqué puisque les groupes pro-avortement espèrent obtenir des millions de dollars américains de plus avant la fin de l’administration Obama.

Mais lorsque six nations européennes ont dit aux États-Unis l’an dernier au Conseil des droits de l’homme que la loi viole les Conventions de Genève, les États-Unis ont contre attaqué. Lors du Sommet, les États-Unis ont carrément évité la question dans leurs remarques préparées à l’avance.

Les défenseurs de ces enfants fruits de violences sexuelles soulignent que l’accent mis sur l’avortement de ces enfants rend beaucoup plus difficile l’aide qu’on voudrait leur apporter à eux ainsi qu’à leur mère. Ils rapportent que des dizaines de milliers de ces enfants souffrent de stigmatisation et de discrimination en raison des circonstances de leur naissance. Des centaines d’autres sont susceptibles d’endurer ce même sort, eux qui naissent aujourd’hui suite aux violences de groupes armés tels que l’EIIL et Boko Haram.

Le Saint-Siège a parlé pour ces enfants, encourageant « les institutions religieuses et les organisations catholiques à accompagner les victimes de viol dans les situations de crise, qui, à leur tour, ont besoin d’une assistance efficace et continue tant psychologique que spirituelle et matérielle pour elles-mêmes ainsi que leurs enfants, conçus et nés du viol ».
Traduit par Anne-Claire Foltzenlogel

https://c-fam.org/friday_fax/le-vatican-defend-les-enfants-naitre-lors-du-sommet-mondial-de-lonu/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 1 Juin - 10:04


L’Irlande ne défendra pas ses lois pro-vie, alors même que ses citoyens le voudraient

By Rebecca Oas, Ph.D | May 31, 2016
Prolife-20-ireland

NEW YORK, le 27 mai (C-Fam). Étant l’un des rares pays européens régi par des lois strictes qui protègent les enfants à naître, l’Irlande a été la cible d’attaques répétées d’institutions internationales telles que les Nations unies et la Cour européenne des droits de l’homme. La constitution de l’Irlande reste pro-vie, mais suite au récent feu nourri de critiques, certains signes laissent deviner que la détermination du pays semble faiblir.

À la mi-mai, l’Irlande a à son tour entamé l’Examen périodique universel (EPU), un système dans lequel les pays sont évalués par d’autres États membres de l’ONU sur leur bilan en matière de droits de l’homme. Les recommandations ne sont pas juridiquement contraignantes et le pays bénéficiaire peut les accepter ou simplement « en prendre note ». Dans le rapport final contenant toutes les recommandations pour l’Irlande, quinze pays (sur 193) ont explicitement exhorté l’Irlande de travailler à la légalisation de l’avortement. Trois autres pays, y compris les États-Unis, ont exhorté l’Irlande à protéger les « droits reproductifs », qui ce qui revient généralement à inclure l’avortement.

Ce fut la deuxième comparution de l’Irlande avant l’EPU. En 2011, l’Irlande a reçu six recommandations visant à libéraliser ses lois sur l’avortement ; l’une de ces recommandations venait de la Norvège stipulant faussement qu’un traité de l’ONU avait inclus un droit à l’avortement. Toutes ont été rejetées. Mais dans ce dernier cycle, l’Irlande a accepté d’ « examiner » les recommandations liées à l’avortement, tout en admettant que les accepter était actuellement impossible compte tenu de leurs lois existantes.

Cependant, la vice-premier ministre irlandaise et ministre de la justice Frances Fitzgerald a qualifié l’avortement de « problème d’actualité » et a parlé de plans pour former une assemblée de citoyens pour discuter de l’affaire, et a promis de fournir une réponse d’ici septembre.

Malgré le fait que l’avortement ne soit jamais mentionné dans aucun des traités de l’ONU, l’Irlande a été critiquée par les comités de suivi du respect des traités de l’ONU sur la torture, la discrimination envers les femmes, et sur les droits civils et politiques.

Lorsque le Comité des droits de l’homme de l’ONU a tenu des discussions à l’automne dernier pour définir le « droit à la vie », ils en ont exclu l’enfant à naître. L’avis du Comité n’est pas contraignant, mais stimule davantage de pression contre les pays dont les lois prévoient des mœurs plus rigoureuses.

Amnesty International a particulièrement ciblé l’Irlande en raison de ses lois qui défendent la vie. Le porte-parole de la branche irlandaise d’Amnesty a salué la réponse réceptive de l’Irlande à la pression des militants de l’avortement.

Les groupes pro-vie irlandais exhortent le gouvernement à ne pas reculer. « Un “droit humain” à l’avortement est une notion qui n’existe évidemment pas », écrit Cora Sherlock de la campagne Pro-life. « Une telle notion serait obscène parce que l’avortement est contraire au droit de l’homme le plus fondamental de tous – le droit à la vie (…) Nous attendons de l’ONU qu’elle agisse en tant que défenseur de la vie humaine ».

Sherlock reconnaît au 8ème Amendement de la Constitution de l’Irlande, qui protège les mères et leurs enfants à naître, le mérite de « sauver la vie de milliers de personnes en Irlande ». La campagne Pro-Life organise un rassemblement le 4 juin pour « Celebrate the 8th » (« célébrer le 8ème ») et entendre les « témoignages de familles qui n’auraient jamais vu le jour si notre protection constitutionnelle pour les enfants à naître n’avait pas existé ».

Un autre sujet auquel les traités de l’ONU ne font absolument pas allusion est l’orientation sexuelle et l’identité de genre (OSIG), mais plusieurs pays dans l’EPU ont vu dans l’adoption récente de l’Irlande du mariage gay, un développement que Fitzgerald considère « sans doute [comme] l’évolution la plus importante dans l’histoire des droits de l’homme en Irlande » depuis le dernier EPU.

Les recommandations faisant pression sur les pays pour qu’ils acceptent l’OSIG sont bien plus nombreuses que celles portant sur l’avortement dans l’EPU ; mais de nombreux pays résistent. En mai 2015, moins d’un quart des recommandations portant sur l’OSIG appelant à des changements dans les lois nationales ont été acceptées.
Traduit par Anne-Claire Foltzenlogel

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mar 21 Juin - 20:58

il faut peut-etre retablir les verites



Causes de mort aux Etats-Unis en 2016, enfin les 6 premiers mois de l'annee 2016

5276 meurtres par armes (et c'est vraiment affreux !!!)

mais qu'est-ce par rapport aux 501 000 avortements ???

lesquels avortements sont d'ailleurs approuves par tous ceux qui sont contre les autorisations d'armes chez soi.... cherchez l'erreur...

scratch scratch

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Charlyze

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Dim 26 Juin - 1:19

Parce que ces gens ne pensent pas que l'avortement est un crime, ils n en n'ont pas conscience, ils se disent qu'avant 3 mois de grossesse l'enfant est juste un foetus, pas un bébé terminé, donc pour eux ça n'est pas bien grave.
Alors que si ! La société fait tout ce qu'il faut pour embrouiller les esprits à ce sujet, et les femmes se laissent séduire par les sirènes du progrès et de leurs libertés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie
» La question des pèlerinages à notre époque actuel ?
» Notre époque et les prophéties de la Sainte-Vierge
» mon témoignage de la grande misericorde de Notre Seigneur Jésus
» Au sujet de l'antéchrist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Notre Monde vu du Ciel-
Sauter vers: