La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
pere marie zorkine Francois france michel archange coeur fatima -Marie Pape
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: La Cour européenne des droits de l'homme suspend la décision du Conseil d'Etat   Mer 25 Juin - 6:35

24 juin 2014

La Cour européenne des droits de l'homme suspend la décision du Conseil d'Etat

L'information vient de tomber. Nouveau sursis à l'exécution de Vincent Lambert.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/06/24/97001-20140624FILWWW00449-info-le-figaro-vincent-lambert-la-cour-europeenne-suspend-la-decision-du-conseil-d-etat.php

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/la-cour-europ%C3%A9enne-des-droits-de-lhomme-suspend-la-d%C3%A9cision-du-conseil-detat.html

*********************

Loué sois-Tu, Seigneur !

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mer 25 Juin - 14:29

Euthanasie : le Dr Bonnemaison acquitté

L'urgentiste Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir abrégé la vie de sept malades en phase terminale, a été acquitté aujourd'hui de l'ensemble des faits par la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques à Pau.
.........

Les avocats de Nicolas Bonnemaison ont souligné le fait qu'il n'y avait "ni héros ni martyrs". "C'est une décision énorme" a déclaré Me Ducos-Ader qui va "obliger les politiques à aller plus vite" dans l'évolution du cadre législatif sur la fin de vie, faisant le parallèle avec l'affaire Lambert. "Il est scandaleux qu'on ait radié un médecin sans examiner son dossier, qu'avec des coupures de presse", a ajouté l'avocat. "Il est ce soir médecin".

Le porte-parole du gouvernement Sébastien Le Foll a déclaré que l'affaire Bonnemaison "conforte" la nécessité de "faire évoluer notre cadre législatif"

Lu sur le figaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 26 Juin - 19:14

Trop actuel ton montage Nous sommes !!
Malheureusement, la faucheuse risque, à court ou moyen terme, de masquer notre pays tout entier

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Novlangue : Bernard Kouchner veut supprimer le mot "euthanasie"   Jeu 26 Juin - 19:27

Novlangue : Bernard Kouchner veut supprimer le mot "euthanasie"
(il ne va plus rester grand chose dans le dictionnaire à force de créer des mots tabous)

L'ancien ministre de Sarkozy a déclaré :

"«D'abord, n'employons plus jamais le mot “euthanasie”. Déjà, il y a le mot “nazi” dedans, ce qui n'est pas très gentil.  scratch  scratch  scratch

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2014/06/26/25001-20140626ARTFIG00171-bernard-kouchner-veut-interdire-le-mot-euthanasie-car-il-y-a-nazi-dedans.php

http://petrus.angel.over-blog.com/article-mgr-von-galen-le-lion-de-munster-124000482.html


Et puis deuxièmement, on a tout de suite l'impression qu'il y a une agression et qu'on va forcer les gens.»

Pas si on ne leur demande pas leur avis............

«Oui, il faut employer des mots qui sont doux. La fin de vie doit être quelque chose que l'on partage avec les siens. C'est un témoignage d'amour plus que de brutalité.»

Il prévoit déjà d'en faire profiter les proches........... Il paraît qu'en Egypte ancienne, quand un pharaon mourrait, on enterrait la femme avec........ même si elle était encore vivante........

Déjà, le terme euthanasie remplace les termes "meurtres" ou "assassinat" (voire "exécution"). Que veut-il employer pour désigner le meurtre des personnes dont on veut se débarrasser ? Demain, si votre médecin vous dit qu'il vous aime, vous avez intérêt à vous méfier...

Michel Janva
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/novlangue-bernard-kouchner-veut-supprimer-le-mot-euthanasie.html


Certains commentaires sont savoureux !

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/novlangue-bernard-kouchner-veut-supprimer-le-mot-euthanasie.html#comments

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 27 Juin - 17:55

Il est vrai, qu'au rythme actuel, le dico va être plus léger. Les thermes médicaux vont être épurés ainsi que les thermes culinaires Very Happy .


Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 27 Juin - 22:22

Nous sommes a écrit:
Il est vrai, qu'au rythme actuel, le dico va être plus léger. Les thermes médicaux vont être épurés ainsi que les thermes culinaires Very Happy .


   

Et encore, s'il n'y avait que cela............

Une véritable épuration linguistique !

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Euthanasie : attention aux dons d'organes   Ven 27 Juin - 22:34

Euthanasie : attention aux dons d'organes

Un lecteur me fait suivre le message adressé ce matin à la FFDOT (Fédération Francaise Don Organes Tissus Humains) :

"Il y a 25 ans, alors âgé de 19 ans, j'ai accepté l'idée de prélèvement d'organes après ma mort et ai adhéré à la FFDOT. La carte que je détiens depuis le XXX porte le numéro XXX.

Malheureusement, la législation actuelle veut imposer l'euthanasie en France et donc la possibilité de prélever des organes sur des corps sains. Père de 5 enfants, je m'oppose fermement à cette idéologie qui lentement va autoriser la mise à mort de patients encombrants pour pouvoir profiter de ses organes et les redistribuer. Où est passé le serment d'Hypocrate ?

En définitive, j'ai décidé de résilier ma carte et de m'opposer à tout prélèvement. Merci de me confirmer par mail ma résiliation."

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/euthanasie-attention-aux-dons-dorganes.html

*****************

Curieux, j'y ai pensé pas plus tard qu'hier...............
Pourquoi ce médecin s'acharne-t-il vouloir la mort de V Lambert
C'est une piste............

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Quand les nazis pratiquaient la «mort miséricordieuse» Aktion T4   Sam 28 Juin - 16:49

Quand les nazis pratiquaient la «mort miséricordieuse»

Tribune parue dans Le Figarovox :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/06/27/31003-20140627ARTFIG00329-aktion-t4-quand-les-nazis-pratiquaient-la-mort-misericordieuse.php?cmtpage=0

"Stupeur à la lecture de vos quotidiens en cette fin de semaine, partout le même titre: «Kouchner veut bannir le terme “euthanasie” à cause du mot “nazi”». A première vue on s'étonne, on sourit, puis, voyant qu'il ne s'agit pas d'un canular, on lit l'article. Y sont alors retranscrites les déclarations de Bernard Kouchner, prononcées sur France Inter ce jeudi 26 juin au sujet de l'affaire Bonnemaison.

Selon lui, il faut arrêter d'employer le mot d' «euthanasie» parce qu'il «y a le mot nazi, ce qui n'est pas gentil» (sic)… Pour l'ancien ministre de la Santé il convient plutôt d'«employer des mots doux parce que sinon, on a tout de suite l'impression qu'il y a une agression, qu'on va forcer les gens».

Pourtant, en rejetant l'emploi du mot euthanasie, Bernard Kouchner pointe du doigt, involontairement, un fait historique sur lequel on ne pourra faire l'impasse si un projet de loi sur l'euthanasie et le suicide assisté venait à voir le jour... Ne vous en déplaise Monsieur Kouchner, il existe bien une résonnance historique avec une pratique de l'état nazi appelée l'aktion T4. Evidemment, les sentinelles du “point Godwin” ne manqueront pas de s'élever face à cette référence, hurlant à une “reductio ad hitlerum” pourtant en l'occurrence tristement réelle.

Il convient pourtant de ne pas oublier ce que nous enseigne notre histoire et d'en tirer les leçons adéquates.

L'aktion T4, appelé aussi «programme d'euthanasie» est un véritable protocole d'élimination des handicapés physiques et mentaux mis en œuvre dès 1939 à la demande expresse d'Adolph Hitler. Pour qualifier cette entreprise, le führer employa lui aussi un mot plus doux, celui de «gnadentod» qui peut se traduire par «mort infligée par pitié» ou «mort miséricordieuse». Loin de ne concerner que les assassinats par le moyen des chambres à gaz, de nombreux auteurs y incluent l'élimination des malades mentaux par des injections médicamenteuses létales et d'autres méthodes. Ces opérations étaient effectuées sans avertir les proches des patients concernés.

L'Etat nazi voyait ces personnes comme une charge pour la société n'ayant aucune utilité pour la nation. Les personnes à exterminer étaient sélectionnées par les médecins et répartis en trois groupes: celles souffrant de maladie psychologique, de sénilité, ou de paralysie incurable; celles hospitalisées depuis au moins cinq ans ; et enfin celles internées comme aliénés criminels, les étrangers et celles qui étaient visées par la législation raciste nationale-socialiste. Ce programme de mise à mort préfigurait l'extermination systématique des Juifs mise en œuvre à partir de 1942. Lors du procès de Nuremberg (1945- 1946), le nombre de 275 000 victimes fut retenu. [...]"

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/quand-les-nazis-pratiquaient-la-mort-mis%C3%A9ricordieuse.html

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Sam 28 Juin - 17:57

L'avortement (sélectif ou pas) est bien une extension de  l'aktion T4 et dire que c'est une victime des camps qui a osé porter le projet de loi devant l'assemblée en 1975. Prendre une vie pour avoir la belle vie !!!!!

Les hommes sont de vrais malades. Ils ont exécuté des personnes qui pratiquaient des avortements, cela n'a pas de sens non plus.

Le sieur Kouchner désire offrir la mort avec amour peut-être ? scratch

Le système met dans le crâne des gens qu'il faut être jeune ou riche pour être reconnu de la société. Dans certaines entreprises et à certains postes, vous êtes obsolète à 40 ans.....

Les nazis l'ont imaginé et tous les ont maudits. De nos jours, nous voyons avec dégoût leurs théories être mises en pratique...








 
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Lun 30 Juin - 6:02

Nous sommes a écrit:
L'avortement (sélectif ou pas) est bien une extension de  l'aktion T4 et dire que c'est une victime des camps qui a osé porter le projet de loi devant l'assemblée en 1975. Prendre une vie pour avoir la belle vie !!!!!

Les hommes sont de vrais malades. Ils ont exécuté des personnes qui pratiquaient des avortements, cela n'a pas de sens non plus.

Le sieur Kouchner désire offrir la mort avec amour peut-être ? scratch

Le système met dans le crâne des gens qu'il faut être jeune ou riche pour être reconnu de la société. Dans certaines entreprises et à certains postes, vous êtes obsolète à 40 ans.....

Les nazis l'ont imaginé et tous les ont maudits. De nos jours,  nous voyons avec dégoût leurs théories être mises en pratique...  


Par ceux-là mêmes qui disent haïr le régime nazi............... et avec l'approbation d'une large part de la population

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 15 Aoû - 7:14

UTÉRUS ARTIFICIEL

Ils veulent instituer l’égalité de l’homme et de la femme pour se débarrasser de l’ombre de Dieu le père créateur…

Comment ?  en développant un utérus artificiel…..


( extrait de wiki..)

L’ectogénèse est la procréation d’un être humain qui permet le développement  du fœtus dans un utérus artificiel, assumant les diverses fonctions (nutrition, excrétion, etc.) .

L’ectogénèse pose différents défis aux sociétés humaines :
· la condition féminine : fin de la grossesse mais aussi fin du lien privilégié entre la mère et l'enfant ; égalité de vie complète entre la femme et l'homme ;
· les rapports entre l'adulte et l'enfant : éducation, épanouissement de l'enfant objet d'une machine, nature des liens affectifs de la famille ;
· l'évolution des mœurs lorsque la sexualité et la reproduction seront complètement séparés : notion de maternité et de paternité, développement de l’homoparentalité, notion de couple et de famille ;
· la question du bonheur : la maternité de substitution ouvre-t-elle la voie vers le bonheur, la femme débarrassée de la charge de la grossesse et l'homme du poids d'un travail pénible grâce aux nouvelles technologies ?
· démographie et populations : le désir d'enfant peut-il s'émousser et conduire à une diminution importante de la population mondiale ?
· anthropologie: l'ectogenèse peut remettre en question le caractère indispensable à la vie de la naissance telle qu'on la connaît aujourd'hui, et donc par extension la définition courante mais discutée de la naissance comme début de la vie.
· économie: cette possibilité de procréation sera présentée sans aucun doute comme un nouveau service attractif pour les populations aisées, service proposé par des professionnels de santé souhaitant au maximum profiter d'un nouveau marché. Ne s'agit-il pas là d'une nouvelle forme de marchandisation du corps humain?

Techniquement , où en sont ils ?

Ils ont développé l’amorce : la FIV et la fin du développement avec les couveuses pour les prématurés et grand prématurés.
L’augmentation des prématurés est causé  par les  grossesses multiples ( les conséquences des FIV) et plus d’accouchements provoqués dans l’intérêt de la maman ou du tout-petit.
Dans cette attente du développement d’une machine (d’une bête), ils habituent la conscience collective à l’égalité homme / femme, à la GPA.

Est-ce pour satisfaire aux demandes des hétéros en souffrance ou des homos ou encore des femmes trop occupées par leurs activités professionnelles ?

Non, pour l’argent, la régulation des populations….et la toute puissance…….

Pour l’instant, ils sont détenteurs d’un nombre incalculable de donS de spermatozoïdes et d’ovocytes qui leurs permettent de jouer les apprentis sorciers à l’abri des laboratoires.
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 15 Aoû - 7:19

Le meilleur des mondes en somme.............  affraid 

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Lun 18 Aoû - 17:58

Euthanasie : Ouest-France vs Jean-Luc Roméro

Les marchands de mort sont à la manoeuvre espérant que leurs envies morbides soient léaglisées à la rentrée prochaine :

"Par souci de « neutralité », le quotidien régional Ouest-France s’est opposé à la parution de l’avis de décès de Nicole Boucheton, vice-présidente de l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité), qui mentionnait la « contrainte de s’exiler en Suisse, pays humaniste, pour y mourir selon sa volonté le 7 août 2014 ». Atteinte d’un cancer en phase terminale, la défunte a eu recours en Suisse au suicide assisté. François-Xavier Lefranc, le rédacteur en chef, rappelle avoir donné la parole à Nicole Boucheton, en publiant un article citant des extraits de son texte posthume. L’inénarrable Jean-Luc Romero, président de l’ADMD et conseiller régional PS d’Ile-de-France, a qualifié le refus de Ouest-France de « discrimination » et annoncé qu’il allait renvoyer l’avis de décès au quotidien. En cas de nouveau refus, « on saisira le Défenseur des droits et on s’orientera vers une action au civil pour refus de vente », a-t-il menacé…"

François-Xavier Lefranc précisait aussi que la rubrique nécrologique n'est pas un espace de publication de tribunes libres.

Michel Janva

***************

Un avis de décès doit rester un avis de décès...........

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mar 19 Aoû - 4:35

ne nous alarmons pas, meme si nous devons rester VIGILANTS !!!!

satan et ses sbires assaillent notre monde

c'est a NOUS de defendre nos murailles

au Moyen Age, dans les chateaux forts, les habitants qui ne detenaient pas notre HAUTE technicite (satanique) savaient se defendre de l'ennemi

aurions-nous, nous hommes savants du 21eme siecle, qui faisons des etudes de 6 ans, 10 ans et meme plus... regresse au point de ne plus savoir defendre NOS valeurs, NOS vies, l'avenir de NOS enfants ???

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 28 Aoû - 12:38

mercredi 27 août 2014
Billet d'humeur n° 1

Le beau combat de Farida


"Dans toute bataille, dans toute affaire, il existe une occasion parfois très fugitive, d'être vainqueur."

Concernant l'avenir de nos enfants et de notre société, je crois que nous en sommes arrivés là !

Cette "occasion très fugitive" s'appelle Farida Belghoul. Face au combat à mener à présent, l'expérience nous montre à quel point cette femme a su déranger ceux qui croyaient pouvoir tout se permettre avec nos enfants.

A coups de Journées de Retrait, cette maman amoureuse de la France, de saint Louis et de saint Vincent de Paul, a réussi à faire reculer le monstre qui veut changer et ainsi détruire l'ordre des choses voulu par Dieu.

Son combat est lumineux, ne désirant qu'une chose : la protection de nos enfants et donc l'avenir du monde !



Cette bataille à mener nous concerne tous, catholiques, musulmans, juifs, agnostiques, peu importe qui nous sommes
, il est de notre intérêt et de notre devoir de la soutenir comme nous le pouvons.

Ceux qui luttent contre nous aujourd'hui, veulent ni plus ni moins qu'un changement total de civilisation, une création qui ne reposerait plus sur les Lois immuables du Créateur.

Comment aider Farida ?

En adhérant à la FAPEC : plus il y aura d'adhérents plus l'action de la fédération sera puissante ! Il faut aussi s'unir dans le cadre d'actions ponctuelles.

En tant que simple prêtre, je l'assure de tout mon soutien et de mon amitié !

Pour conclure, je rêve de deux choses, la première serait de pouvoir lutter dans cette bataille comme dans une union sacrée, catholiques et musulmans côte à côte. La deuxième, qui en découle naturellement serait que notre action ne soit plus exclusive et que nous choisissions "la Manif pour tous" et la FAPEC comme son indispensable complément.

N'oublions pas ce que disait Bernanos  : " Le monde sera jugé par des enfants."
Alors que penseront-ils de nous ?

Père Horovitz

Pour adhérer à la FAPEC, cliquez sur ce lien : http://jre2014.fr/ouverture-des-adhesions-a-la-fapec/

Plus d'infos »
Publié par Père Horovitz
mardi 26 août 2014
"Pour voir loin il faut monter sur les épaules des géants" Platon

http://perehorovitz.blogspot.fr/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Ven 29 Aoû - 15:06

il y a en ce moment des catholiques qui lancent des critiques acerbes sur Mgr di Falco.. il est leur tete de turc du moment....
car ces catholiques se permettent de juger
et ne se jugent jamais

j'ai donc ressorti cette homelie prononcee a Notre-Dame du Laus

et je doute fort que l'eveque de Gap-Embrun laisse publier sur le site de son diocese quelque publication qu'il n'approuverait pas... !




« Homme et femme, il les créa », et non pas homme et homme, ni femme et femme

Webmaster 7 octobre 2012 7

Ci-dessous, l’homélie sur le mariage du Père Ludovic Frère, recteur du Sanctuaire Notre-Dame du Laus, délivrée le dimanche 7 octobre 2012, les lectures bibliques du 27e dimanche ordinaire (année B) abordant la question du mariage.

1ère lecture : Origine du mariage (Genèse 2, 18-24)
Psaume : 127, 1-2, 3, 4.5c.6a
2e lecture : Jésus, notre Sauveur et notre frère (Hébreux 2, 9-11)
Évangile : L’indissolubilité du mariage — Les privilèges des petits enfants (Marc 10, 2-16)


Homélie

« Homme et femme, il les créa »
(Genèse 1,27)

Mariage civil et adoption d’enfants par des couples homosexuels ; remariage de personnes divorcées ; familles recomposées… des sujets de société d’une actualité plus vive aujourd’hui que jamais. Mais souvent, les chrétiens hésitent à entrer dans le débat, se sentent minoritaires ou mal préparés. L’anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II, que nous célébrerons dans cinq jours, conduit même certains à se demander si l’aggiornamento − la mise à jour − de la pastorale de l’Eglise voici cinquante ans, ne devrait pas se renouveler aujourd’hui, particulièrement dans les domaines de la morale sexuelle et de la conception de la famille. Il s’agirait, pense-t-on, de prendre acte des évolutions inéluctables de la société.

Et voilà qu’avec l’Évangile de ce dimanche, le Christ s’invite dans le débat ; un débat qui existait déjà de son temps, selon d’autres problématiques et avec d’autres enjeux, mais qui révèle combien ces questions de rapports humains, de liens sociaux et de sexualité sont cruciales et concernent Dieu. Si les problématiques du divorce et des remariages restent grandement d’actualité, c’est évidemment sur le mariage homosexuel que se situe actuellement le débat le plus essentiel, dans notre pays.

Il n’y a pas deux mois, on pouvait constater à quel point le monde médiatique reprochait à l’Eglise d’être, pour le moins,  « trop crispée sur le mariage homosexuel », pour reprendre le titre de l’éditorial d’un grand quotidien national, daté du 15 août. La prière universelle de l’Assomption, à l’origine de cette réaction médiatique, n’avait en soi pas de quoi scandaliser les foules. Je vous en rappelle les termes : « Pour les enfants et les jeunes ; […] qu’ils cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère ».

Il est bien désolant que de tels propos apparaissent désormais inacceptables pour certains. La « nouvelle éthique mondiale » nous formate tellement dans des concepts et un vocabulaire réinventés, qu’elle nous interdit presque de redire les vérités les plus élémentaires de la réalité humaine : il est bon que des enfants puissent bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère.

Alors, on peut être surpris qu’aucun média n’ait polémiqué… sur l’Évangile de ce dimanche ! Dans toutes les églises catholiques du monde, on entend cette même parole de la révélation : l’homme « s’attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu’un ». N’est-il pas scandaleux de revendiquer ainsi l’altérité et l’interdépendance de l’homme et de la femme ? Cette conception biblique ne serait-elle pas totalement dépassée ?

Pourtant, même ceux qui n’accueillent pas la révélation d’un Dieu créateur de la différenciation sexuée pourraient reconnaître que, de manière naturelle, il est évident que l’homme et la femme sont différents et collaborateurs d’un projet qui porte la vie. Tous pourraient se souvenir qu’ils ont eu besoin d’un homme et d’une femme pour naître. Ce n’est pas une société particulière, une religion ou un courant de pensée qui en aurait décidé ainsi ; c’est dans la nature même de l’être humain.

Il est bien entendu fort dommage que des personnes homosexuelles se sentent incomprises par l’Église. Nous savons la nécessité d’avoir une délicate attention à leur égard, dans nos manières de parler d’elles, mais aussi, si ça se présente, de respecter l’un des membres de nos familles qui serait homosexuel. L’Église est certainement appelée aussi à trouver davantage encore une parole évangélique, qui ne se contente pas de dire « non », mais qui apporte une lumière à ceux de ses membres homosexuels qui cherchent honnêtement leur chemin et la volonté de Dieu sur eux. A ce titre, il est bien utile de lire le très bon document rédigé voici quelques jours par le Conseil « Famille et Société », de la Conférence des évêques de France.

Nous avons peut-être, aussi,  à développer davantage notre manière de témoigner que personne ne doit se sentir exclu de l’Église. Nos attitudes, nos propos et nos réflexions sont donc toujours à passer au crible de l’Évangile, où le Seigneur n’accepte pas tout ; mais il accueille, tend la main et relève toute personne, quelle que soit sa situation.

Cependant, ce respect que nous devons à chacun, nous pouvons espérer le recevoir en retour : respect pour notre foi, pour la révélation sur laquelle nous appuyons notre conception de l’être humain, pour les deux mille ans d’expérience de l’Église, pour les convictions de nombreux croyants et non-croyants silencieux.

Car on peut avoir un véritable respect pour les personnes homosexuelles tout en maintenant la vérité que le Créateur – ou la nature, pour ceux qui n’ont pas la foi – a bien fait l’homme et la femme l’un pour l’autre, capables d’union et de communion, différents et porteurs de vie. Pour nous, croyants, ces deux réalités de la différence sexuée et de l’ouverture à la vie sont accueillies dès le premier chapitre du livre de la Genèse : « Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : soyez féconds et multipliez vous » (Genèse 1, 27-28). Dans la vocation propre du mariage, l’homme et la femme reflètent, tous deux ensemble, l’image de la communion d’amour qui se vit en Dieu de toute éternité.

D’ailleurs, le sacrement du mariage vient porter cette réalité naturelle de la différence et de l’union à une dimension sacramentelle, source d’une grâce insigne puisque l’alliance de l’homme et de la femme devient alors l’image et l’expression particulière de l’alliance du Christ et de l’Eglise, comme le dit saint Paul aux Éphésiens (5, 21-33).

La question ne se situe donc pas sur plan de la charité, de la compréhension ni de la main tendue. Elle ne se situe pas non plus dans le domaine du péché, car la tendance homosexuelle n’est pas, en soi, peccamineuse. Si la personne homosexuelle n’a pas fait le choix de sa tendance, elle reste cependant totalement libre, comme dans l’hétérosexualité, d’éclairer et d’orienter ses sentiments et ses pulsions selon un projet plus élevé, selon la volonté de Dieu.

La question de fond est donc celle de la réalité naturelle de l’homme et de la femme, et du projet voulu par Dieu pour la famille et pour la société. Qu’on nous permette donc de réfléchir à ces questions sans être taxés a priori d’homophobes ou de rétrogrades.

Et nous pouvons alors percevoir qu’en ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, on transforme, en fait, cette institution et on déstabilise la vie sociale. Si l’union matrimoniale n’était qu’un simple contrat, on pourrait comprendre que des personnes homosexuelles, ayant partagé des biens matériels et des souvenirs, puissent se les transmettre lorsque l’un d’eux décède, ou se les répartir quand ils se séparent. Mais le terme de « mariage » n’est pas choisi par hasard : il vise à présenter un contrat civil comme s’il s’agissait d’une réalité naturelle. Or, seule l’union d’un homme et d’une femme peut donner la vie, perpétuer l’humanité et servir de structure de base à la société.

En mars dernier, le Pape Benoît XVI dénonçait « des courants politiques et sociaux puissants qui cherchent à altérer la définition légale du mariage » et tendent à « tenir pour nulles les différences des sexes ». Il faut donc nous réveiller de la torpeur d’un monde où le véritable débat n’est même plus possible, puisqu’on est tout de suite accusé d’intégrisme quand on cherche à le provoquer.

C’est là que le message du Laus peut nous apporter une aide précieuse. D’abord, l’époque de Benoîte ne faisait pas exception de situations de vie compliquées ; il n’y a qu’à lire chaque page des Manuscrits du Laus pour s’en convaincre. Et dans toutes ces situations, nous voyons la Vierge Marie et les anges respecter les personnes, par la douceur d’une vraie charité qui sait accueillir l’autre. Mais cette charité trouve justement sa plus grande expression dans l’exigence de vérité.

Souvent, la mission de Benoîte va donc consister à oser dire la vérité, sans laquelle l’autre n’est pas vraiment respecté…et peut même se perdre pour l’éternité. Alors, la servante du Laus fait preuve de courage et d’humilité pour aller avertir les pèlerins, selon les indications de la Belle Dame. Benoîte n’en avait pas toujours envie, on peut la comprendre. Elle a même parfois renoncé à cette mission exigeante ; et Marie le lui a reproché. Ces reproches ne nous sont-ils pas adressés, à nous aussi ?

Notre époque a bien besoin de Benoîte ; elle a besoin que nous soyons des « Benoîte », en ayant le courage et l’humilité de dire objectivement ce qui va à l’encontre du projet de Dieu et du respect fondamental de la dignité humaine. Prenons donc les moyens d’organiser le débat, quand le gouvernement et les médias veulent imposer ce qu’ils considèrent presque comme une évidence pour tous. Écrivez à vos représentants parlementaires, manifestez-vous avec intelligence et de manière positive. Ne vous contentez pas de baisser la tête quand vous participez à un dîner où cette question est abordée. Soyez des « Benoîte » !

Ce qui est en jeu, c’est la vérité de notre être. Ce qui est en jeu, aussi, comme souvent, ce sont les plus petits : les enfants à naître, qu’on considère comme un droit et non plus comme un don ; les enfants en croissance, pour lesquels l’homosexualité est présentée comme une simple alternative à l’hétérosexualité. On sait comment la théorie du genre (le Gender), loin d’accepter une réalité de fait (« l’homme et la femme dans leur différence ») veut créer une réalité par idéologie (« on ne naît pas homme et femme, on le choisit »). La nature aura beau nous dire le contraire, on estime qu’on n’a pas à lui être soumis ; alors, la soumission à un projet de Dieu, n’en parlons même pas ! C’est la toute-puissance humaine qui éclate ici au grand jour : le refus de dépendre de quoi que ce soit, fut-ce une réalité naturelle, qui est vue elle aussi comme un obstacle à la liberté.

Dans tous ces débats et ces questions familiales qui peuvent nous toucher de très près, sachons entendre les paroles de la lettre aux Hébreux, dans la deuxième lecture de ce dimanche : « Le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu’à la gloire ». Voilà bien la finalité ultime de toutes nos réflexions et de toutes nos actions. Nous avons à redire à chacun qu’il est appelé à la gloire par « le créateur et maître de tout » ; rappeler à chacun que tout ce à quoi il aspire, avec des désirs forts, des besoins d’amour, des failles, des tendances et des bouillonnements intérieurs, ne peut trouver qu’en Dieu son accomplissement plénier.  Rappeler, enfin, que toute notre vie doit être une tension positive vers le Ciel ; un élan qui oriente notre regard sur l’être humain et lui donne une dignité qu’aucune loi humaine ne pourra jamais lui apporter. Amen.
Père Ludovic Frère

Recteur du Sanctuaire Notre-Dame du Laus


http://www.diocesedegap.fr/homme-et-femme-il-les-crea-et-non-pas-homme-et-homme-ni-femme-et-femme/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Sam 30 Aoû - 14:32

Lu sur FRIDAY FAX

Chers amis,

En tant que mère de sept enfants, je suis certaine que beaucoup de gens qui ont passé le pas de ma porte on rapidement voulu partir. La famille nombreuse, me disait-on, est une anomalie.

Il semblerait que la prochaine conférence du Conseil des droits de l’homme de l’Onu sur la famille provoque des appréhensions similaires parmi les organisations libérales. Rebecca Oas nous raconte comment le numéro un des droits de l’homme à l’Onu a mis son public « en garde ».

Cet événement très attendu vient en réponse à un appel exprimé lors d’une résolution de juin dernier ; appel exprimé malgré l’opposition américaine et européenne. Nous l’avions longtemps attendue. Stefano Gennarini vous explique pourquoi cette conférence est si importante.

Cordialement,

Lisa Correnti
Directrice exécutive
----------------------------------------------
Le numéro un sortant des droits de l’homme s’en prend à la conférence sur la famille


NEW YORK, 29 août (C-Fam) Lors de sa dernière apparition officielle, l’ancienne haute commissaire de l’Onu aux droits d’homme a déclaré à un public d’organisations gauchistes d’être vigilent lors de la prochaine conférence de Genève sur la protection des droits de la famille.

« On ne sait pas clairement qui gagnera la bataille sur le choix des experts qui siègeront à cette table ronde, a déclaré en se plaignant Navi Pillay. C’est bien plus facile quand [j’ai] le pouvoir de choisir les intervenants, parce que nous pouvons vous consulter tous, et obtenir des intervenants compétents. Mais j’en dis trop… »

En juillet, le Conseil des droits de l’homme adoptait une résolution sur la « Protection de la Famille », ce malgré l’opposition des Etats-Unis, des Etats de l’Union européenne, et d’autres Etats qui voient dans le terme de « famille » au singulier l’exclusion du couple homosexuel.

La résolution demande au bureau du Haut commissaire aux droits de l’homme de préparer un rapport sur la protection des droits de la famille et d’organiser une table ronde, prévue pour le 15 septembre prochain.

Navi Pillay a déclaré que son bureau se demandait « si nous devrions nous paralyser en définissant ce qu’est la famille ».

Navi Pillay est ouvertement favorable aux droits spéciaux des personnes sur le fondement de leur orientations sexuelle et leur identité sexuelle. Elle considère que ce sont des catégories des droits de l’homme protégées au même titre que la race, l’ethnicité et la religion. Son bureau a lancé la campagne « Libres et égaux » qui promeut les droits des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres (LGBT), se servant entre autres de l’image de Mère Térésa, et la citant hors contexte.

La fin du mandat de Mme Pillay a provoqué les inquiétudes de certains militants à l’égard de son successeur, le Prince Zeid bin Ra'ad de Jordanie, qui ne partage pas son enthousiasme pour la cause LGBT.

« Je dois exprimer un certain nombre d’inquiétudes à l’égard de votre départ. A quoi ressemblera l’avenir ? » lui demandait Bruce Knotts, directeur du bureau unitarien universaliste de l’Onu. « Au début de votre mandat, nous avons fait beaucoup de progrès et rapidement, et avons fait face à très peu d’opposition. »

Mme Pillay a répondu qu’elle partageait les inquiétudes de Knotts, et que le « Prince Zeid a déclaré qu’il poursuivrait de la même manière le travail du bureau. » Cependant, elle s’est dite moins certaine « de son niveau de concentration ». Elle a laissé entendre que Zeid avait exprimé des objections sur la « création de nouveaux standards » et ne voulait pas « s’occuper de questions qui ne sont pas acceptées internationalement comme étant des normes des droits de l’homme ».

Pillay a provoqué beaucoup de polémiques bien au delà de la question LGBT. En 2012, son mandat n’a été renouvelé que pour un demi mandat supplémentaire, après la tentative américaine de bloquer totalement sa candidature à cause de ses critiques à l’égard d’Israël.

Le mois dernier, plus de cent députés américains ont signé une lettre dans laquelle ils accusent Pillay d’avoir dénoncé les soi-disant crimes de guerre d’Israël, une « nation qui défend ses citoyens contre […] le Hamas, qui est une organisation que les Etats-Unis et l’Union Européenne ont qualifié de terroriste ».

« Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu ne peut simplement pas être pris au sérieux en tant qu’organisation de [défense des ] droits de l’homme », affirme la lettre, appelant Mme Pillay et son bureau à « condamner l’usage des civils comme bouclier humain ».
=========================
Déclaration de C-Fam à l’Onu : protégez la famille

NEW YORK, 29 août (C-Fam) Après avoir évité d’aborder la question de la famille pendant des décennies, il se pourrait que le changement fasse son entrée dans les couloirs de l’Onu.

Comme l’a affirmé Jean-Paul II, « l’avenir de l’humanité passe par la famille ». La Déclaration universelle des droits de l’homme affirme que la famille est « l’unité naturelle et fondamentale de la société ». Pourtant il est difficile d’en voir la réalisation à l’Onu .

La question de la famille est rarement abordée à l’Onu. On en parle seulement pour affirmer que les familles devraient avoir moins d’enfants, en particulier s’il s’agit de l’Afrique. Malheureusement, le problème ne se limite pas au manque d’équilibre avec lequel l’Onu adresse les questions politiques. C’est un problème général.

Un seul fonctionnaire, enterré au fin fond du siège de l’Onu, s’occupe des affaires familiales, alors que de milliers d’autres font le tour du monde déclarant que ces enfants sont « non désirés » et en faisant la promotion de politiques qui ne font que déstabiliser les familles. Mais nous avons bon espoir que les choses pourraient un jour changer.

Le Conseil des droits de l’homme de Genève a accepté d’organiser une conférence pour débattre de la protection de la famille. C-Fam, éditeur du Friday Fax, a soumis une déclaration à l’intention de la table ronde du 15 septembre, dans laquelle il demande aux Etats membres de conserver la question familiale à l’ordre du jour de l’Onu.

« Les Etats ont un intérêt moral et social incontestable à protéger et promouvoir la famille, écrit C-Fam. Sans la famille, les sociétés ne peuvent exister, et encore moins se développer. »

« Les enfants sont particulièrement affectés par la famille, explique la déclaration. La recherche [ sociale ] montre que les enfants réussissent mieux lorsqu’ils sont élevés par leurs parents biologiques et dans un environnement familial stable. »

C-Fam note que le droit international reconnaît l’union conjugale entre un homme et une femme comme la fondation même de la famille, et que « les lois qui protègent le mariage sont essentielles pour protéger la famille. » Concernant les relations entre personnes de même sexe, la déclaration considère que les Etats « ne sont soumis à aucune obligation et n’ont aucun intérêt à encourager les relations autres que le mariage entre un homme et une femme »

Cette année marque le vingtième anniversaire de l’Année internationale de la famille. En 1994, les célébrations de cet anniversaire ont été masquées par la conférence de l’Onu sur la population, qui a reformulé les politiques de contrôle démographique en termes de santé sexuelle et reproductive, et engagé les Etats membres à investir des millions de dollars dans les politiques de réduction du taux de natalité mondial.

Le Conseil des droits de l’homme, fort de 47 Etats membres, a adopté des dizaines de résolutions depuis sa création en 2006. Mais il n’avait pas jusqu’à maintenant effleuré la question familiale. Cette année, la famille attire enfin l’attention dont elle a grand besoin.

La résolution adoptée en juin demande au Conseil d’évaluer si les Etats satisfont à leur obligation internationale de protéger la famille. Cette résolution est soutenue par la Russie, la Chine, 54 Etats africains, l’Indonésie, le Bangladesh, les Philippines, le Sri Lanka, le Qatar, la Jordanie, le Liban, le Bahreïn, la Bosnie-Herzégovine, et le Salvador.

Le consensus actuel sur l’importance de la famille exclut les Etats-Unis et les Etats de l’Union européenne, qui ont tout fait pour combattre bec et ongle la résolution . Le gouvernement américain actuel est insatisfait de la définition actuelle de la famille telle qu’elle est formulée dans les accords officiels, parce qu’elle exclut les couples de même sexe.

Ces pays sont allé plus loin, et ont critiqué la résolution, considérant que tous les individus possèdent des droits humains, et non pas la famille collectivement.
http://c-fam.org/en/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Lun 1 Sep - 4:04

et bien, voila, ca a commence !!!! GPA = BEBES ADOPTES
les beaux bebes ont des parents
les bebes a defaut sont laisses pour compte..........


Pour les parents candidats à la GPA, des questions éthiques et légales demeurent

LE MONDE | 29.08.2014


L’affaire a fait le tour du monde. Début août, une mère porteuse thaïlandaise, qui avait accouché de jumeaux, accusait un couple australien d’avoir abandonné l’un des deux bébés, trisomique.

Mardi 26 août, un autre cas était dévoilé par le tabloïd britannique, The Sun. Une mère porteuse anglaise aurait adopté avec son compagnon l’un des jumeaux qu’elle portait, une petite fille atteinte d’une maladie génétique. Son frère aurait lui était adopté comme prévu par ses parents biologiques.

S’il est trop tôt pour connaître les détails exacts de ces affaires, elles ont relancé le débat autour de la gestation pour autrui (GPA) et de ses dérives. Le collectif La Manif pour tous appelle à manifester le 5 octobre pour le retrait de la circulaire Taubira de janvier 2013 visant à faciliter l’obtention de certificats de nationalité pour les enfants nés de mères porteuses à l’étranger.

Plus largement, les opposants à la GPA y voient une marchandisation du corps de la femme et de l’enfant. Pour ses partisans, au contraire, ces affaires justifient la mise en place d’un modèle à la française d’une GPA éthique, donc encadrée.

SITUATION PLUS COMPLEXE POUR LES COUPLES HOMOSEXUELS

En France, la GPA est totalement interdite. Certains couples hétérosexuels dont la femme ne peut pas porter d’enfants ou des couples d’hommes ont cependant recours à des mères porteuses à l’étranger. Selon les associations, 200 enfants environ par an naîtraient ainsi. Un chi...

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/29/pour-les-parents-candidats-a-la-gpa-des-questions-ethiques-et-legales-demeurent_4478905_3224.html


C'est devenu bien CON l'etre humain......

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mar 2 Sep - 5:40


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mar 2 Sep - 6:59

Abject !

Quand un homme, dans le reportage, parle de la triste histoire du petit garçon, il est loin de la vérité................... "triste" n'est pas vraiment le mot qui convient

De plus en plus l'animal est mieux considéré que l'être humain.........

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Mar 2 Sep - 17:38

La liberté que les institutions octroient à une certaine frange de la population, permet aux pervers de trouver de nouveaux terrains de jeux ......

L'addiction est relevé d'un cran. Après les sites internet qui leurs font tourner la tête par les échanges d'images, voici qu'ils se paient des sex toys vivants.... C'est totalement abominable ...

Ces enfants sont détruits à tout jamais, et ils réitéreront ces mêmes schémas.....

Nos enfants sont en danger, que cela soit par les idées propagées par les "gentils médias" de la télévision, par les politiciens FM qui pervertissent avec des lois illicites aux yeux de Dieu, et par les fous furieux qui sont en liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Un vaccin à l'école pour les jeunes filles à partir de 9 ans.   Mer 17 Sep - 6:33

Après l'éducation, la santé à l'école à l'insu des parents?

Dans un récent rapport, le Haut Conseil de la santé publique préconise un vaccin à l'école pour les jeunes filles à partir de 9 ans. Mais quel est donc ce vaccin à propager à tout prix?

"La vaccination contre les papillomavirus (HPV), responsables de la plupart des cancers du col de l'utérus, devrait être proposée en milieu scolaire et éventuellement dès l'âge de 9 ans, estime une haute instance sanitaire française qui dénonce "la défiance injustifiée" vis à vis de ce vaccin.

C'est un sujet particulièrement polémique en France. Invité par la Direction Générale de la Santé (DGS) à donner son avis sur la vaccination contre les papillomavirus (HPV), responsables de la plupart des cancers du col de l'utérus, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a estimé, dans un avis rendu public lundi, que ce vaccin devrait être proposé en milieu scolaire dès 9 ans.

Il s'est montré très rassurant tant sur la question de sa sécurité que de son efficacité. "Les données internationales démontrent en situation réelle une efficacité vaccinale sur la prévalence des infections à papillomavirus, l'incidence des condylomes et des lésions pré-cancéreuses (grade B)", note le HCSP dans son avis.

Il ajoute également que les données de pharmacovigilance disponibles avec un recul d'utilisation de plus de sept ans et plus de 170 millions de doses délivrées dans le monde (dont 5,8 millions en France) "ne permettent pas de retenir l'existence d'un lien de causalité entre cette vaccination et les évènements indésirables graves qui lui ont été attribués en France, notamment la sclérose en plaques et d'autres maladies auto-immunes".

Une lectrice, professionnelle de la santé, joint son avis ci-dessous :

"Le vrai danger de ce vaccin est la stérilité, et non la sclérose en plaques ou le cancer. Par ailleurs le virus en question est une MST, on ne voit donc pas pourquoi il faudrait s'en protéger dès 9 ans. C'est intéressant de voir qu'on parle directement de l'évolution néfaste possible de cette MST (cancer) sans rappeler qu'on attrape d'abord ce virus en étant volage.

Bref c'est juste une occasion de plus de parler de sexualité débridée aux plus jeunes, ce qui facilitera certaines bassesses, et d'abaisser l'âge de prise de contraceptif du même coup.

Enfin on appréciera que c'est à l'école qu'ils veulent mettre en place cette vaccination...

N'oublions pas que l'on se rend de plus en plus compte que les vaccins ne contiendraient pas que les anticorps prévus... Une forme de stérilisation forcée peut passer par ce type de vaccination".

Le Salon Beige
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/09/apr%C3%A8s-l%C3%A9ducation-la-sant%C3%A9-%C3%A0-l%C3%A9cole-%C3%A0-linsu-des-parents.html

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 18 Sep - 2:56


Pour la ministre de la santé lituanienne, l’euthanasie est une bonne solution pour les pauvres

22 août 2014

Le ministre de la santé de la Lituanie Rimante Salaseviciute, qui a prêté serment en juillet de cette année a déclaré dans une interview à « radio informations » : « l’euthanasie est une bonne solution aux problèmes, pour les couches faibles de la société, n’ayant pas les moyens de se payer les soins médicaux« .

Cette déclaration a été reprise le jeudi 14 août, par le journal lituanien en ligne 15 min.

Cette déclaration scandaleuse a été faite lors du débat sur la légalisation de l’euthanasie en Lituanie qui, selon la ministre, n’est pas un État social avec une aide médicale gratuite et accessible à tous, et, pour elle, l’euthanasie peut devenir une solution pour les personnes qui « ne veulent pas déranger les membres de leur famille témoins de leurs propres souffrances ».

Il faut souligner que cette déclaration est le fait de la ministre d’un État-membre de l’union européenne, dont il faut rappeler qu’il verse des pensions aux anciens combattants des unités de supplétifs nazis, alors qu’il les a coupées aux combattants de l’armée rouge.

La Lituanie redevient donc adepte de la « solution finale » pour ses citoyens malades et pauvres.

Il y a des filiations qui ont la vie dure !


Source :
http://newsru.co.il/world/14aug2014/euthanasia456.html
http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/08/20/30446695.html

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3694
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Jeu 18 Sep - 7:14

Pearl a écrit:

Pour la ministre de la santé lituanienne, l’euthanasie est une bonne solution pour les pauvres

22 août 2014

Le ministre de la santé de la Lituanie Rimante Salaseviciute, qui a prêté serment en juillet de cette année a déclaré dans une interview à « radio informations » : « l’euthanasie est une bonne solution aux problèmes, pour les couches faibles de la société, n’ayant pas les moyens de se payer les soins médicaux« .

Cette déclaration a été reprise le jeudi 14 août, par le journal lituanien en ligne 15 min.

Cette déclaration scandaleuse a été faite lors du débat sur la légalisation de l’euthanasie en Lituanie qui, selon la ministre, n’est pas un État social avec une aide médicale gratuite et accessible à tous, et, pour elle, l’euthanasie peut devenir une solution pour les personnes qui « ne veulent pas déranger les membres de leur famille témoins de leurs propres souffrances ».

Il faut souligner que cette déclaration est le fait de la ministre d’un État-membre de l’union européenne, dont il faut rappeler qu’il verse des pensions aux anciens combattants des unités de supplétifs nazis, alors qu’il les a coupées aux combattants de l’armée rouge.

La Lituanie redevient donc adepte de la « solution finale » pour ses citoyens malades et pauvres.

Il y a des filiations qui ont la vie dure !

Source :
http://newsru.co.il/world/14aug2014/euthanasia456.html
http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/08/20/30446695.html

Nous avions tous compris, je crois, que l'eutha-"nazie" était pour les vieux, moches, pauvres, ignares et malades

Pour les jeunes, beaux, riches, intelligents et en bonne santé, est-ce une vie digne que de n'être pas comme eux ?

Ils oublient que s'il y a de plus en plus de pauvres, c'est le fait de quelques uns

Les riches ont la terre..................


**********************

Epitre de Saint Jacques - Chapitre 5

1] A vous maintenant, riches! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. [2] Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes. [3] Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s'élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours! [4] Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur des armées. [5] Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasié vos cœurs au jour du carnage. [6] Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté.


**********************

Le Cantique de Marie

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu mon sauveur !

IL s’est penché sur son humble servante,
désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras
IL disperse les superbes.

IL renverse les puissants de leurs trônes,
IL élève les humbles.

IL comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

IL élève Israël son serviteur,
IL se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit
pour les siècles des siècles.
Amen.

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   Sam 27 Sep - 23:28

Les hauts dirigeants du monde ignorent les festivités organisées par l’UNFPA


NEW YORK, 25 septembre (C-Fam) Les hauts dirigeants du monde entier étaient peu nombreux dans les halls rénovés de l’Assemblée générale, lors de la Commémoration d’une des conférences de l’Onu les plus importantes, puisqu’elle est à l’origine des débats internationaux sur l’IVG.

Même si le public était peu nombreux pendant toute la journée, l’événement spécial s’est conclu à minuit, alors qu’ une douzaine de délégations nationales, dont celle des Etats-Unis et de la Russie, attendaient encore de pouvoir intervenir. Le Brésil a fait entendre son indignation lorsque le président a donné la parole au Planning familial international avant de la donner aux chefs d’Etat. Le bruit court que les dirigeants se seraient vivement opposés, derrière portes closes, sur la question de savoir s’ils poursuivraient la conférence le jour d’après.

Le mouvement des droits reproductifs, conduit par le Fonds de l’Onu pour la population, a passé deux ans à organiser cet événement. Mais il n’est pas parvenu à faire venir les pays dont il espérait la présence.

Le président Obama étaient de ceux qui ne se sont pas manifestés lors de la session spéciale de ce lundi, lorsqu’on fêtait le vingtième anniversaire de la Conférence internationale du Caire sur la population et le développement. Cette conférence a rebaptisé les programmes de contrôle démographique financés par les pays riches en termes de « droits reproductifs » et obtenu un engagement des Etats à réduire leur taux de fécondité, tout en y ajoutant des objectifs de développement controversés.

Quelques chefs d’Etats présents à la conférence ont mis en évidence les défis que leur posent le développement, l’éducation et la lutte contre la pauvreté. Pour la plupart, ils ont fait peu de cas des droits reproductifs.

La présidente chilienne Michelle Bachelet, la chérie des organisations féministes, a préféré parler de l’éradication de la pauvreté et du changement climatique. L’ancienne présidente d’OnuFemmes n’a fait aucune mention des droits reproductifs.

Le président bolivien Evo Morales, dans un discours prononcé au nom du Groupe des 77, une alliance forte de 132 Etats membres, a souligné les faiblesses des accords du Caire, qui exaspèrent les militants des droits reproductifs. Il a déclaré que l’aide internationale au développement de l’Onu ne pouvait pas être soumise à des « conditions ». Les stratégies de développement « doivent être guidées par les Etats [receveurs] » et prendre en compte les « conditions, exigences et priorités » des pays en développement. Il faisait référence aux tendances des pays riches de soumettre leur aide à la condition que les pays en développement adoptent des politiques radicales, telles que l’IVG.

Si Morales faisait l’éloge de l’ agenda du Caire, il semble avoir minimisé l’importance des accords, considérés comme « tremplin » vers les Objectifs du Millénaire pour le développement, ces dernier ayant inclus la santé maternelle, mais pas les droits et la santé reproductive.

Plus de la moitié des intervenants ont souligné l’importance de la santé maternelle, un aspect de l’agenda du Caire qui n’a obtenu beaucoup de résultats concrets. Le Fonds de l’Onu pour la population et les autres agences chargées de la mise en œuvre de ces objectifs se sont trop concentrés sur la réduction du taux de natalité, en allouant les fonds à la contraception. Seule l’Afrique a maintenant un taux de natalité supérieur à deux enfant par femme, ce qui est plus lié à la culture qu’à l’accessibilité des moyens de contraception. Seules 1,8 % des femmes mariées africaines mentionnent le manque d’accès au moyens de contraception comme raison de ne pas en faire usage. Pourtant, la santé maternelle laisse trop à désirer.

Les pays d’Europe de l’est se sont plaint des défis auxquels ils font face à cause de leur taux de natalité trop bas, de leur population vieillissante, et de la raréfaction de leur population active, qui rend difficile le financement de leurs politiques sociales.

Les petits pays font face à des défi uniques.

« Le problème n’est pas la croissance de la population », a expliqué Gastone Browne, premier ministre d’Antigua et Barbuda. Les obstacles au développement pour son pays sont les relations aux institutions financières internationales. Il a également déploré les pressions exercées sur la « famille nucléaire », qu’il a qualifiée de « fondement de toutes les civilisations ».

Tous n’étaient pas du même avis.

« Nous polluons nos océans, notre atmosphères, nos villes », a décrié le président de Palau, Tommy Remengesau. « Si nos population arrêtent de croître, nous pourrons par magie améliorer les conditions [de vie] humaines, protéger les droits de l’homme, et réduire les risques de conflits régionaux. »

L’Assemblée générale n’a pas fait bon accueil au rapport polémique du Secrétaire général, préparé par le Fonds de l’Onu pour la population. Ce document fait plus mention de l’avortement que de la santé maternelle. L’Assemblée générale a simplement « pris note » du rapport, le terme le niveau de reconnaissance le plus faible. Certains Etats favorables à l’avortement ont essayé de sauver le rapport en en faisant des éloges exagérées.

Les accords du Caire sont sensés arriver à expiration cette année, mais ils ont été prolongés indéfiniment par l’Assemblée générale pour éviter de nouvelles négociations sur l’avortement et sur l’homosexualité. Les accords du Caire ne qualifient pas l’avortement ou l’homosexualité de « droit », et les pays riches craignent que de nouvelles négociations aboutissent à une perte d’importance des droits reproductifs et de la diminution du taux de natalité.
http://c-fam.org/en/francais/volume-17/8003-les-hauts-dirigeants-du-monde-ignorent-les-festivites-organisees-par-l-unfpa

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA PLUS grande Tragedie de notre epoque : l'Avortement - l'Eugenisme - le gender ET l'euthanasie
» La question des pèlerinages à notre époque actuel ?
» Notre époque et les prophéties de la Sainte-Vierge
» mon témoignage de la grande misericorde de Notre Seigneur Jésus
» Au sujet de l'antéchrist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Notre Monde vu du Ciel-
Sauter vers: