La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
coeur saint sorkine prières chretiens thomas pere careme france miracle michel zorkine circulaire aquin archange Pape vincent marie mort fatima Nuage afrique nouvelles bonnes paroles Francois
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Vivre sa foi

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1219
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Vivre sa foi   Sam 9 Déc - 17:22

Le samedi de la 1ère semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 30,19-21.23-26.
Ainsi parle le Seigneur, le Dieu saint d'Israël:
Peuple de Sion, toi qui habites Jérusalem, tu ne pleureras jamais plus. À l’appel de ton cri, le Seigneur te fera grâce. Dès qu’il t’aura entendu, il te répondra. Le Seigneur te donnera du pain dans la détresse, et de l’eau dans l’épreuve. Celui qui t’instruit ne se dérobera plus et tes yeux le verront. Tes oreilles entendront derrière toi une parole : « Voici le chemin, prends-le ! », et cela, que tu ailles à droite ou à gauche. Le Seigneur te donnera la pluie pour la semence que tu auras jetée en terre, et le pain que produira la terre sera riche et nourrissant. Ton bétail ira paître, ce jour-là, sur de vastes pâturages. Les bœufs et les ânes qui travaillent dans les champs mangeront un fourrage salé, étalé avec la pelle et la fourche. Sur toute haute montagne, sur toute colline élevée couleront des ruisseaux, au jour du grand massacre, quand tomberont les tours de défense. La lune brillera comme le soleil, le soleil brillera sept fois plus, – autant que sept jours de lumière – le jour où le Seigneur pansera les plaies de son peuple et guérira ses meurtrissures.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,35-38.10,1.5a.6-8.
En ce temps-là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples: La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.  Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. »Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »


Dans la première comme la seconde lecture, Dieu fait grâce à son peuple. Cependant, on trouve bien, ici, ce que le Nouveau Testament apporte de plus à l'ancien. Les juifs de l'ancienne alliance attendaient tout de Dieu, au point de tenter, d'une manière ou l'autre, de "d'instrumentaliser"Dieu. Ainsi se figuraient-ils que si rites au temple était parfaitement accompli, Dieu   ne pourrait faire autrement que de satisfaire toutes leurs demandes. Et il existait, comme encore aujourd'hui, des fidèles pour considérer, plus ou moins, que la grâce divine leur sera d'autant plus facilement octroyée, que leur pratique des rites aura été parfaite, impeccable.

Cette tentation existe toujours. Tel pénitent aura bien pris note de ses fautes afin de n'en pas oublier une seule en confession.Tel autre accorde sa préférence aux anciens rites en latin car il lui semble que le sens du sacré
y est mieux à l'honneur. Un autre préférera les "grandes orgues", l'agenouillement et la communion sur la langue, ou bien scrutera les mouvements du prêtre et des acolytes, etc. Et comme je l'ai vu faire maintes fois, il y aura, à la sortie de l'église... comme un commentaire de la qualité de l'office auquel on a participé.

Mais c'est bien autre chose que veut le Seigneur. D'où la lecture de l’Évangile, par lequel Jésus, en quelques mots envoie ses disciples avec le pouvoir de faire des guérisons.  Autrement dit: c'est à la sortie de la messe que commence le véritable exercice de la religion: manifester par ses paroles et ses actes que le Seigneur est véritablement présent parmi nous et nous conforte dans la grâce.  Une bonne Eucharistie se reconnaît d'abord à la joie intérieure qui pénètre nos âmes et nous fait repartir empli de forces nouvelles...


.
Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre sa foi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre comme un roi
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Seriez-vous prêt à vivre dans un Eco-végé-village?
» Vivre jusqu’à 140 ans grâce à une bactérie ?
» Vivre Bio et Le Magazine Bio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Notre Monde vu du Ciel-
Sauter vers: