La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
france bonnes nouvelles pour
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 La Voix de Pape Francois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: La Voix de Pape Francois   Ven 14 Fév - 0:21

Sommaire

- AD LIMINA DES EVEQUES BULGARES
- LA BASE THEOLOGIQUE DU DIALOGUE AVEC LE JUDAISME
- L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DOIT S'OUVRIR SUR LE MONDE
- POURSUIVRE EN PROFONDEUR LA REFORME LITURGIQUE
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


AD LIMINA DES EVEQUES BULGARES

Cité du Vatican, 13 février 2014 (VIS). Le Pape a reçu ce matin les trois Evêques bulgares venus en viste Ad Limina, devant lesquels il a salué la vitalité de la foi dans leur pays, ainsi que les événements tels le jubilé de 2010 de l'exarchat apostolique pour les fidèles de rite slavo-byzantin qui ont fêté de 150 anniversaire de leur union au Siège apostolique de Rome, le congrès sur l'action du futur Jean XXIII lorsqu'il était Délégué apostolique en Bulgarie (1925 - 1934), la commémoration du martyre de Mgr.Bossilkov ou encore le Forum des catholiques de Bulgarie, la Journée nationale des jeunes, un Congrès sur Vatican II. Même si la communauté catholique, gréco-catholiques et latins, constitue une minorité elle est vivace et témoigne des valeurs évangéliques dans une société marquée par le vide spirituel laissé par l'athéisme et des modèles culturels matérialistes. Le Saint-Père a encouragé ses hôtes à poursuivre sans relâche leurs efforts pour faire notamment comprendre que "nous sommes tous des disciples missionnaires, invités par le Seigneur à évangéliser en valorisant également le trésor qu'est la piété populaire. Cet effort a également une dimension sociale dont la référence est la doctrine sociale de l'Eglise dont la priorité est l'intégration des pauvres et la paix sociale. Il est significatif que les institutions politiques reconnaissent le rôle du Saint-Siège comme autorité morale au sein de la communauté internationale, et qu'en Bulgarie l'Etat envisage positivement la contribution de l'Eglise catholique au bien et au progrès du pays". Puis il a rappelé l'admirable témoignage de fidélité au Christ et à l'Eglise que les catholiques ont rendu durant une période dramatique de l'histoire, et souligné le chemin entrepris depuis le retour de la liberté il y a une vingtaine d'années. Encourageant les évêques à poursuivre un dialogue toujours plus intense avec l'Eglise orthodoxe, le Pape François a prôné une ouverture des coeurs et des esprits afin de renforcer "l'espérance de parvenir à célébrer unis l'Eucharistie. Evoquant ensuite la canonisation de Jean-Paul II il a dit que la présence annoncée de délégations de catholiques de tout rite montrera combien le témoignage du premier Pape slave a influencé la mentalité et la vie de l'Eglise bulgare. "Cela montre aussi combien est vif le souvenir laissé en Bulgarie par le futur Jean XXIII", qui y a laissé l'empreinte de son affection pour un peuple qui, malgré les vicissitudes de l'histoire, a maintenu la flamme de la foi dans le Christ".


LA BASE THEOLOGIQUE DU DIALOGUE AVEC LE JUDAISME

Cité du Vatican, 13 février 2014 (VIS). Le Pape François a reçu ce matin une délégation de l'American Jewish Committee, devant laquelle il a rappelé les excellentes relations entretenues avec ses prédécesseurs, le Saint-Siège et nombre de personnalités du monde catholique. Il a félicité ses hôtes d'avoir contribué depuis de longues années au dialogue et à la fraternité entre juifs et chrétiens, les encourageant à poursuivre leur oeuvre: "Nous commémoreront l'an prochain le cinquantième anniversaire de la déclaration conciliaire Nostra Aetate qui demeure pour l'Eglise une référence incontournable dans ses rapports avec nos frères majeurs. C'est à partir de là que c'est développée une réflexion sur le patrimoine spirituel qui nous unit. La base de notre dialogue est théologique, et non simplement l'expression d'une volonté de respect et d'estime. Notre dialogue doit donc toujours être marqué par la conscience de notre relation avec Dieu". Puis le Saint-Père a dit combien juifs et chrétiens pouvaient aussi se retrouver sur le service envers les pauvres et les marginaux: "Cet engagement se fonde sur ce que dit l'Ecriture de la protection du faible et de l'étranger, de la veuve et de l'orphelin, sur la volonté de Dieu que nous réfléchissions sa volonté et sa justice comme devoir religieux... Il est important que nous nous engagions à transmettre aux jeunes générations le patrimoine de connaissance, d'amitié et d'estime réciproque qui a été constitué grâce notamment à votre association. La place des relations avec le judaïsme doit conserver sa vigueur au sein des séminaires et des centres de formation des laïcs catholiques, tout comme je l'espère l'intérêt pour le christianisme dans les communautés hébraïques et parmi les nouveaux rabbins". Dans quelques mois, a conclu le Pape, "j'aurai la joie de me rendre à Jérusalem où nous sommes tous nés, comme le dit le psaume, et vers qui tous les peuples convergeront un jour. Je compte sur l'accompagnement de votre prière afin que mon pèlerinage porte des fruits de communion, d'espérance et de paix".


L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DOIT S'OUVRIR SUR LE MONDE

Cité du Vatican, 13 février 2014 (VIS). "L'éducation est l'un des principaux enjeux pour l'Eglise engagée dans la nouvelle évangélisation, alors que le contexte historique et culturel est en mutation constante". C'est ce qu'a affirmé le Pape en recevant les participants à l'assemblée plénière de la Congrégation pour l'éducation catholique, qui a abordé la mise à jour de la constitution apostolique Sapientia Christiana, le renforcement de l'identité des universités catholiques, la préparation du cinquantième anniversaire de la déclaration concilaire Gravissimum Educationis et des 25 ans de la constitution Ex Corde Ecclesiae. Le Saint-Père a d'abord insisté sur la valeur du dialogue dans l'éducation, d'autant que nombre d'universités et écoles sont fréquentées par des non catholiques, voire des non croyants: "Elles offrent à tous une formation qui tend au développement intégral de la personne auquel chacun a droit. En retour, tous sont appelés, dans le respect de la liberté de chacun et des règles d'enseignement, à offrir la proposition chrétienne, le Christ comme sens de la vie, du cosmos et de l'histoire. Jésus commença d'annoncer la Bonne Nouvelle dans une Galilée carrefour de peuples, de cultures et de religions, dans un contexte qui ressemblait assez au notre. Les profonds changements d'une société multi-culturelle impliquent des méthodes d'enseignement scolaire et universitaire ouvertes au dialogue, mais dans une fidélité, courageuse et innovatrice à la fois, permettant à l'identité catholique de parler avec les nombreuses âmes de la société actuelle". Puis il a abordé la question de la qualification des enseignants en rappelant que durant sa rencontre avec les supérieurs des congrégations religieuses il avait insisté sur une éducation s'adressant à une génération en mutation. Changer signifie aussi savoir communiquer avec les jeunes... Eduquer est un acte d'amour, un acte de vie... Avant tout l'enseignement prodigué dans les institutions catholiques doit être qualifié, humainement riche et pédagogique, de manière à garantir aux jeunes une croissance sociale et spirituelle. Ils ont besoin de qualité d'enseignement mais aussi de valeurs énoncées et témoignées. La cohérence est donc indispensable dans l'enseignement". Quant aux institutions, elles doivent également "exprimer une présence vivante de l'Evangile, y compris au plan scientifique et culturel. Elles ne peuvent donc s'isoler du monde et doivent par conséquent entrer sans hésitation dans l'arène des cultures, conscientes de ce qu'elles ont à lui offrir".


POURSUIVRE EN PROFONDEUR LA REFORME LITURGIQUE

Cité du Vatican, 13 février 2014 (VIS). Ce matin près la Salle de Presse, a été présenté le symposium consacré à la constitution conciliaire Sacrosanctum Concilium, proclamée en 1963 par Paul VI. Ont pris la parole Mgr.Arthur Roche, Secrétaire de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, assisté de Mgr.Juan Miguel Ferrer Grenesche, Sous Secrétaire, et du Professeur Philippe Chenaux, qui ont lu les textes préparés par le Cardinal Préfet Cañizares Lovera et Mgr.Enrico Dal Covolo, SDB, Recteur de l'Université pontificale du Latran, organisateurs de l'événement. "Le Concile fut une invitation faite à l'Eglise d'être elle même, ainsi que Dieu l'a voulue et créée, une invitation à ce qu'elle agisse en conformité à la mission que Dieu lui a assigné". Le document conciliaire consacré à la réforme liturgique "mettait en exergue le primat de Dieu dans la vie de l'Eglise. Dieu avant tout, tel était le mot d'ordre appliqué aux travaux sur la liturgie. "Cette priorité manifeste des Pères conciliaires...est demeurée la marque de toute l'architecture conciliaire, avec l'adoration. Dieu avant toute chose. En partant de la liturgie, le concile tout entier s'est explicitement placé sous la lumière du primat divin indiqué comme référence absolue du cheminement à suivre". Reprenant le titre du congrès, Gratitude et engagement envers un grand mouvement ecclésial, le Cardinal écrit encore qu'il faut "rendre grâce pour ce fruit majeur du Concile qui a eu un poids capital dans le renouveau de l'Eglise et de l'humanité". Son dynamisme rénovateur se poursuit et il est plus qu'urgent "de poursuivre et approfondir le renouveau liturgique voulu par Vatican II. Beaucoup certes a été fait, mais il reste beaucoup à faire. "En cela, une responsabilité particulière est celle de la Congrégation pour le culte divin". Le symposium, qui induit une réflexion théologique et pastorale, comprendra aussi des célébrations et des moments de prière, ainsi des concerts et une exposition sur l'art au service de la liturgie. Les participants prendront par à l'audience générale du 19 février, durant laquelle le Pape les saluera.


AUDIENCES

Cité du Vatican, 13 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin les prélats de la Conférence épiscopale bulgare en visite Ad Limina:

Mgr.Petko Jordanov Christov, OFM.Conv, Evêque de Nicopoli.

Mgr.Gheorghi Ivanov Jovcec, Evêque de Sofia et Plovdid.

Mgr.Christo Proykov, Exarque apostolique de Sofia pour les fidèles de rite slavo-byzantin de Bulgarie.

Il avait reçu hier Mgr.Nunzio Galantina, Evêque de Cassano all'Ionio et Secrétaire Général ad interim de la Conférence épiscopale italienne.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 13 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a confirmé:

L'éréction de l'exarchat archiépiscopal ukrainien de Krym (Ukraine), avec territoire démembré de l'exarchat d'Odessa - Krym.

La nomination de Mgr.Vasyl Ivasyuk comme Evêque de l'éparchie ukrainienne de Kolonyia - Chernivtsi (Ukraine). Il était jusqu'ici Exarque archiépiscopal d'Odessa - Krym.

La nomination du P.Mykhaylo Bubniy, CSSR, comme premier Evêque de l'éparchie archiépiscopale de Krym (Ukraine). L'Evêque élu, né en 1970 à Khlivchany (Ukraine), a prononcé ses voeux religieux en 1996 et a été ordonné prêtre en 1977. Jusqu'ici Supérieur de son ordre à Ivano - Frankivsk et Curé de la paroisse Notre Dame, il est licencié en droit canonique oriental
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 14 Fév - 1:54

Grand succès pour la rencontre entre le Pape et les fiancés

Plus de 20 000 fiancés sont attendus vendredi place Saint Pierre pour rencontrer le Pape François.

A l'occasion de la Saint-Valentin, le Conseil pontifical pour la famille a lancé cette initiative qui a dépassé les espérances initiales. Les fiancés déjà inscrits proviennent de 28 pays différents et ont le projet de se marier dans les prochains mois


« Ce succès, absolument imprévisible il y a encore trois semaines, montre qu'il y a des jeunes à contre-courant souhaitant que leur amour dure pour toujours et soit béni par Dieu, même si le monde dans lequel ils vivent ne croit pas aux liens éternels, et pense qu'il est bien que chacun pense à soi-même », relève le président du Conseil pontifical pour la famille Mgr Vincenzo Paglia.


Le mariage, un choix audacieux dans la société contemporaine


A 11 heures, les fiancés se prépareront à la rencontre avec le Pape avec des témoignages, des chants et des poésies amoureuses. François arrivera sur les coups de midi et parlera avec trois couples. Les questions des fiancés auront pour thème la difficulté actuelle de faire un choix définitif, la qualité de la famille chrétienne et le style à choisir pour la célébration du sacrement du mariage.


« Aujourd'hui, le choix du mariage est sans cesse renvoyé aux attentes liées à une résolution difficile de tous les problèmes. En réalité, on se marie pour construire ensemble le futur, résoudre ensemble les problèmes, bâtir ensemble sa propre maison, qui est aussi celle de ses enfants. Il est certain que les responsables publics devraient être beaucoup plus attentifs à soutenir ce choix de deux jeunes qui veulent se marier avec une politique familiale et du travail forte, car une famille construite sur la jeunesse est une richesse incomparable pour la société elle-même », souligne Mgr Paglia.


L'audience se terminera par un moment de prière et la bénédiction papale. Un cadeau particulier sera remis à chacun des couples en vue de la célébration de leur mariage.
Vous pourrez suivre l'événement en direct par vidéo sur le player de Radio Vatican, avec commentaires en français.

News.va
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 14 Fév - 15:02


Sommaire

- LE PAPE RENCONTRE DES MILLIERS DE FIANCES
- AD LIMINA DES EVEQUES TCHEQUES
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


LE PAPE RENCONTRE DES MILLIERS DE FIANCES

Cité du Vatican, 14 février 2014 (VIS). Le Pape François a rencontré ce midi à plusieurs milliers de fiancés catholiques rassemblés Place St.Pierre à l'invitation du Conseil pontifical pour la famille. Engagés dans la voie du mariage, ils entendaient approfondir leur vocation matrimoniale autour d'une formule: On ne se marie pas après que tous les problèmes aient été résolus mais pour les résoudre ensemble. Et le courageux Pour Toujours doit être une perspective de joie, un avenir d'espérance. A la conclusion de la manifestation, faite de lectures, chants et témoignages, le Saint-Père s'est adressé à l'assemblée rappelant d'emblée qu'il faut se poser la question de savoir s'il est possible de s'aimer pour toujours. Car, de nos jours, "tant de personnes craignent de faire des choix définitifs. Il leur semble impossible de s'engager pour la vie... C'est une mentalité qui conduit beaucoup à dire Ensemble tant que dure l'amour. Mais alors qu'est ce que l'amour? Ne s'agit-il que d'un sentiment, un état psycho-physique? Comment ça on ne peut rien bâtir de solide. L'amour est une relation et une réalité qui grandit comme un bâtiment qu'on construit à deux, et non seul... Ne fondez rien sur le sable de sentiments qui vont et viennent. Construisez sur le rocher de l'amour, de l'amour qui vient de Dieu. La famille naît d'un projet d'amour qui grandit à l'instar d'un bâtiment afin d'être un espace d'affection, d'espérance et de partage. L'amour de Dieu est pour toujours, et l'amour fondant la famille doit l'être également. Il ne faut pas se laisser dominer par la culture du provisoire... La crainte du Pour Toujours doit être vaincue jour après jour dans la confiance au Seigneur, par une vie qui devient un cheminement spirituel commun... Ce Pour Toujours n'est pas une question de durée et le mariage ne réussit pas par la seule durée mais par sa qualité. Vivre ensemble et s'aimer pour toujours est le défi des époux chrétiens... Dans le Pater nous demandons à recevoir le pain quotidien. Nous demandons au Seigneur de nous apprendre à aimer et de nous aimer les uns les autres. Seigneur donne nous aujourd'hui notre amour quotidien!... Vivre ensemble est un patient cheminement, beau et fascinant" qui a des règles. Elles peuvent se résumer en S'il te plaît, Merci et Pardon... Le véritable amour ne peut s'imposer par la dureté et l'agressivité...mais par la gentillesse, qui est la soeur de la charité... Dans ce monde souvent violent et arrogant, nos familles ont besoin de beaucoup de gentillesse". Et puis la gratitude est importante. Savons nous remercier? Dans vos rapports actuels et demain dans le mariage, a dit le Pape à l'assemblée, "ayez toujours conscience de ce que l'autre est don de Dieu, pour lequel il faut rendre grâce. On dit toujours merci pour les dons de Dieu... Vraiment il faut savoir dire merci afin d'aller de l'avant ensemble. On fait tant d'erreurs dans la vie, mais il faut savoir s'excuser... Ainsi peut grandir la famille chrétienne, même s'il n'existe pas de famille parfaite, de mari parfait, d'épouse parfaite". Jésus, qui sait bien que nous sommes tous pécheurs, nous enseigne qu'il ne faut pas finir la journée sans se demander pardon les uns aux autres, car la famille doit retrouver la paix du foyer. Et puis la mariage ne soit pas une chose mondaine mais une véritable fête chrétienne. Les Noces de Cana sont le modèle de cette "fête nuptiale qui rendra authentique votre mariage par la présence du Seigneur comme don de sa grâce... Votre mariage doit aussi être sobre et révéler l'essentiel". Si le décor est important dans une fête il ne saurait indiquer le motif profond de votre joie, la bénédiction du Seigneur sur votre amour".


AD LIMINA DES EVEQUES TCHEQUES

Cité du Vatican, 14 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin les évêques tchèques ayant conclu leur visite Ad Limina, qu'il a encouragé à accroître leurs initiatives pastorales "en faveur d'une solide préparation aux sacrements et d'une participation active à la liturgie. Cet effort, a-t-il insisté, doit toucher aussi l'éducation religieuse pour une présence plus qualifiée dans le monde de l'école et de la culture". Les évêques doivent être attentifs aux impulsions de l'Esprit qui distribue ses charismes et rend les laïcs capables d'assumer responsabilités et ministères pour le renouveau et la croissance de l'Eglise. Pour répondre aux défis de notre époque et aux priorités pastorales, il doit y avoir synergie entre clergé, religieux et fidèles... Si votre Eglise a été longtemps opprimée par des idéologies contraires à la dignité humaine, elle doit faire face aujourd'hui à d'autres menaces comme le sécularité et relativisme. A côté d'une annonce évangélique tenace, il faut un dialogue ouvert avec tous, y compris avec qui est éloigné de toute sensibilité religieuse". Je vous encourage donc, a ajouté le Pape, "à persévérer dans la prière, à être généreux dans le service de vos ouailles. Suivez avec une attention paternelle vos prêtres car leur ministère paroissial a besoin de stabilité pour réaliser leur programme pastoral, mais aussi pour favoriser la sérénité des gens. Je vous encourage à redéployer la pastorale des vocations afin de susciter parmi les jeunes la recherche du sens de s'offrir à Dieu et aux autres. Soyez particulièrement attentifs à la pastorale familiale car la famille est l'élément portant de la société. C'est en oeuvrant en faveur de la famille que l'on peut rénover le tissu de la communauté ecclésiale comme civile". En conclusion de son intervention, il a insisté sur la solidarité entre évêques et sur leur communion avec le Successeur de Pierre. "Cette double union fraternelle est indispensable à l'efficacité des travaux de votre conférence, à leurs fruits comme aux rapports avec les pouvoirs publics pour régler les problèmes les plus délicats... Les moyens matériels doivent être exclusivement destinés à la mission spirituelle de l'Eglise, et garantir à toute réalité ecclésiale sa liberté d'action pastorale. Soyez vigilants de manière à ce que les biens de l'Eglise soient gérés dans la transparence et préservés avec l'aide de laïcs compétents".


AUDIENCES

Cité du Vatican, 14 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin:

Quinze prélats de la Conférence épiscopale tchèque en visite Ad Limina:

Le Cardinal Dominik Duka, Archevêque de Prague, accompagné de ses Auxiliaires, Mgr.Václav Malý et Mgr.Karel Herbst, SDB, ainsi que de son prédécesseur, le Cardinal Miloslav Vlk.

Mgr.Jan Graubner, Archevêque d'Olomouc.

Mgr.Vojt?ch Cirkle, Evêque de Brno, accompagné de l'ex Auxiliaire, Mgr.Petr Esterka.

Mgr.František Václav Lobkowicz, O.Praem, Evêque di Ostrava - Opava.

Mgr.Ji?í Padour, OFM.Cap, Evêque de Ceské Bud?jovice, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Pavel Posád.

Mgr.Jan Vokál, Evêque de Hradec Králové, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Josef Kajnek.

Mgr.Jan Baxant, Evêque de Litom??ice.

Mgr.František Radkovský, Evêque de Plze?.

Mgr.Ladislav Hu?ko, Exarque apostolique pour les fidèles de rite byzantin.

M.Moysés Louro di Azevedo Filho, fondateur et président de la Comunidade Catolica Shalom (Brésil).


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 14 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé:

L'Abbé Alejandro Giorgi, Auxiliaire de l'Archevêque de Buenos Aires (Argentine). L'Evêque élu, né en 1959 à Buenos Aires (Argentine) et ordonné prêtre en 1990, était jusqu'ici Recteur du séminaire métropolitain. Licencié en théologie, il a été vicaire de paroisse et membre du Presbyterium.

Mgr.Gustavo Alejandro Montini, Auxiliaire de l'Evêque de San Roque de Presidencia Roque Sáenz Peña (Argentine). L'Evêque élu, né en 1970 à Raquel (Argentine) et ordonné prêtre en 1996, était jusqu'ici Vicaire Général du diocèse de Rafaela (Argentine).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 14 Fév - 21:55

Dire "oui" pour toujours ? C'est possible !

Rencontre avec les fiancés pour la Saint-Valentin (texte intégral)

Rome, 14 février 2014 (Zenit.org)

A une époque où « faire des choix pour toute la vie semble impossible »,
le pape livre des recommandations pour que le « oui » et l'amour des mariés « soit stable et pour toujours ».


Le pape François a rencontré quelque 25.000 fiancés qui se préparent au mariage, en provenance du monde entier, ce vendredi 14 février 2014, place Saint-Pierre, pour la Saint-Valentin.

Au cours de la rencontre, organisée par le Conseil pontifical pour la famille, le pape a dialogué avec trois couples de fiancés. Voici notre traduction intégrale de ce dialogue :

Dialogue entre le pape et les fiancés

Première question : La peur de ce « pour toujours »

[Q. Sainteté, nombreux sont ceux qui pensent, aujourd’hui, que se promettre fidélité pour toute la vie est une entreprise trop difficile ; beaucoup pensent que vivre ensemble est un beau défi, fascinant, mais trop exigeant, presque impossible. Nous vous demandons une parole pour nous éclairer sur ce point.]

Pape François - Je vous remercie pour votre témoignage et pour cette question. Je vais vous expliquer : ils m’ont envoyé leurs questions à l’avance… C’est compréhensible… Et comme cela, j’ai pu réfléchir et penser à une réponse un peu plus solide.

C’est important de se demander s’il est possible de s’aimer « pour toujours ». C’est une question qu’il faut se poser : est-il possible de s’aimer « pour toujours » ? Aujourd’hui, beaucoup de personnes ont peur de faire des choix définitifs. Un garçon disait à son évêque : « Je veux être prêtre, mais seulement pour dix ans ». Il avait peur de faire un choix définitif. Mais c’est une peur généralisée, propre à notre culture. Faire des choix pour toute la vie semble impossible. Aujourd’hui, tout change rapidement, rien ne dure longtemps… Et cette mentalité pousse beaucoup de ceux qui se préparent au mariage à dire : « On reste ensemble tant que dure l’amour », et ensuite ? Salut et à bientôt… Et le mariage se termine comme cela. Mais qu’est-ce que nous entendons par « amour » ? Seulement un sentiment, un état psycho-physique ? Bien sûr, si c’est cela, on ne peut pas se construire sur quelque chose de solide. Mais si, en fait, l’amour est une relation, alors c’est une réalité qui grandit, et nous pouvons dire, par analogie, qu’elle se construit comme une maison. Et on construit la maison ensemble, pas tout seul ! Construire, ici, signifie favoriser et aider la croissance.

Chers fiancés, vous êtes en train de vous préparer à grandir ensemble, à construire cette maison, pour vivre ensemble pour toujours. Vous ne voulez pas la fonder sur le sable des sentiments qui vont et viennent, mais sur le roc de l’amour vrai, l’amour qui vient de Dieu. La famille naît de ce projet d’amour qui veut grandir comme on construit une maison pour qu’elle soit un lieu d’affection, d’aide, d’espérance, de soutien. De même que l’amour de Dieu est stable et pour toujours, ainsi nous voulons aussi que l’amour qui fonde la famille soit stable et pour toujours. S’il vous plaît, nous ne devons pas nous laisser vaincre par « la culture du provisoire » ! Cette culture qui, aujourd’hui, nous envahit tous, cette culture du provisoire. Ce n’est pas possible !

Alors, comment peut-on soigner cette peur du « pour toujours » ? On la soigne jour après jour, en se confiant au Seigneur Jésus dans une vie qui devient un chemin spirituel quotidien, fait de pas – des petits pas, des pas de croissance commune –, fait d’engagement à devenir des femmes et des hommes murs dans la foi. Parce que, chers fiancés, ce « pour toujours » n’est pas simplement une question de durée ! Un mariage n’est pas réussi seulement s’il dure, mais c’est sa qualité qui est importante. Le défi des époux chrétiens est d’être ensemble et de savoir s’aimer pour toujours. Il me vient à l’esprit le miracle de la multiplication des pains ; pour vous aussi, le Seigneur peut multiplier votre amour et vous le rendre frais et bon chaque jour. Il en a une réserve infinie ! C’est lui qui vous donne l’amour qui est le fondement de votre union et il le renouvelle, il le fortifie chaque jour. Et il le rend encore plus grand lorsque la famille s’agrandit avec les enfants. Sur ce chemin, la prière est importante, elle est nécessaire, toujours. Lui pour elle, elle pour lui et tous les deux ensemble. Demandez à Jésus de multiplier votre amour. Dans la prière du Notre Père, nous disons : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ». Les époux peuvent apprendre aussi à prier ainsi : « Seigneur, donne-nous aujourd’hui notre amour de ce jour », parce que l’amour quotidien des époux est le pain, le vrai pain de l’âme, celui qui les soutient pour qu’ils puissent avancer. Et la prière : pouvons-nous faire un essai pour voir si nous la savons ? « Seigneur, donne-nous aujourd’hui notre amour de ce jour ». Tous ensemble ! [les fiancés : Seigneur, donne-nous aujourd’hui notre amour de ce jour]. Encore une fois ! [les fiancés : Seigneur, donne-nous aujourd’hui notre amour de ce jour]. Voilà la prière des fiancés et des époux. Apprends-nous à nous aimer, à nous aimer vraiment ! Plus vous vous confierez en Lui, plus votre amour sera « pour toujours », capable de se renouveler, et il vaincra toute difficulté. Voilà ce que je voulais vous dire, en réponse à votre question. Merci !

Deuxième question : Vivre ensemble : le mariage, un « style de vie »

[Q – Sainteté, c’est beau de vivre ensemble tous les jours, cela donne de la joie, c’est un soutien. Mais c’est un défi à relever. Nous croyons qu’aimer s’apprend. Il y a un « style de vie » du couple, une spiritualité du quotidien, que nous voulons apprendre. Saint-Père, pouvez-vous nous y aider ?]

Pape François - Vivre ensemble est un art, un cheminement patient, beau et fascinant. Cela ne se termine pas une fois que vous vous êtes conquis l’un l’autre… Au contraire, c’est justement à ce moment que ça commence ! Ce cheminement de chaque jour a des règles que l’on peut résumer dans ces trois mots que tu as dits, des mots que j’ai répétés souvent aux familles : « S'il ta plaît / tu permets ? » - ou « je peux ? », comme tu as dit, « merci », et « pardon ».

« Je peux ? – Tu permets ? ». C’est une façon gentille de demander d’entrer dans la vie de quelqu’un d’autre, avec respect et attention. Il faut apprendre à demander : je peux faire cela ? Tu aimes bien que nous fassions cela ? que nous prenions cette initiative, que nous éduquions nos enfants comme cela ? Tu veux que nous sortions ce soir ?... En somme, demander la permission signifie savoir entrer avec courtoisie dans la vie des autres. Mais écoutez bien : savoir entrer avec courtoisie dans la vie des autres. Et ce n’est pas facile, ce n’est pas facile. Parfois, au contraire, on a des manières un peu lourdes, comme avec des chaussures de montagne ! L’amour vrai ne s’impose pas par la dureté et l’agressivité. Dans les Fioretti de saint François, on trouve cette expression : « Sache que la courtoisie est une des propriétés de Dieu… et la courtoisie est la sœur de la charité, qui éteint la haine et conserve l’amour » (Chap. 37). Oui, la courtoisie conserve l’amour. Et aujourd’hui, dans nos familles, dans notre monde, souvent violent et arrogant, il faut beaucoup plus de courtoisie. Et cela peut commencer à la maison.

« Merci ». Il semble que ce soit facile de prononcer ce mot, mais nous savons que ce n’est pas le cas… Pourtant, c’est important ! Nous l’enseignons aux enfants, mais ensuite, nous l’oublions ! La gratitude est un sentiment important ! Une fois, à Buenos Aires, une personne âgée m’a dit : « La gratitude est une fleur qui pousse sur une terre noble ». La noblesse d’âme est nécessaire pour que pousse cette fleur. Vous vous souvenez de l’Évangile de Luc ? Jésus guérit dix malades de la lèpre, et ensuite un seul revient dire merci à Jésus. Et le Seigneur dit : « et les neuf autres, où sont-ils ? Cela vaut pour nous aussi : savons-nous remercier ? Dans votre relation, et demain dans la vie de mariage, il est important de garder une conscience vive que l’autre personne est un don de Dieu et on dit merci pour les cadeaux de Dieu ! Se dire merci, réciproquement, pour tout, dans cette attitude intérieure. Ce n’est pas un mot gentil qu’on utilise avec les étrangers, pour être bien-élevé. Il faut savoir se dire merci, pour avancer ensemble dans la vie matrimoniale.

Le troisième : « Pardon ». Dans la vie, nous nous trompons souvent, nous faisons tant d’erreurs. Nous en faisons tous. Mais peut-être qu’ici, il y a des personnes qui n’ont jamais fait d’erreur ? S’il y a quelqu’un, ici, qu’il lève la main ! Il y a quelqu’un qui n’a jamais fait d’erreur ? Nous en faisons tous, tous. Il n’y a peut-être pas une journée sans que nous ne fassions des erreurs. La Bible dit que le plus juste pèche sept fois par jour. Et donc nous faisons des erreurs… D’où la nécessité d’utiliser ce mot simple : « pardon ». En général, chacun de nous est prêt à accuser l’autre et à se justifier. Cela a commencé avec notre père Adam, quand Dieu lui a demandé : « Adam, tu as mangé de ce fruit ? ». « Moi ? non ! C’est celle que tu m’as donnée ! ». Accuser l’autre pour ne pas dire « pardon », « excuse-moi ». C’est une vieille histoire ! C’est un instinct qui est à la source de tant de désastres. Apprenons à reconnaître nos erreurs et à demander pardon. « Pardon si, aujourd’hui, j’ai haussé le ton », « pardon si je suis passé sans te saluer », « pardon si je suis rentré tard », « si cette semaine, j’ai été si silencieux », « si j’ai trop parlé sans jamais écouter », « pardon, j’ai oublié », « pardon, j’étais en colère et je m’en suis pris à toi »… Tous ces « pardons », nous pouvons les dire tous les jours. C’est aussi de cette façon que grandit une famille chrétienne. Nous savons tous que la famille parfaite n’existe pas, ni le mari parfait, ni la femme parfaite. Sans parler de la belle-mère parfaite ! Nous existons et nous sommes pécheurs. Jésus, qui nous connaît bien, nous enseigne un secret : ne jamais terminer la journée sans se demander pardon, sans que la paix ne soit revenue dans votre maison, dans votre famille. C’est normal de se disputer entre époux, il y a toujours quelque chose, on s’est disputé… Peut-être que vous vous êtes mis en colère, peut-être qu’une assiette a volé, mais s’il vous plaît, rappelez-vous ceci : ne jamais finir la journée sans faire la paix ! Jamais, jamais, jamais ! C’est un secret, un secret pour conserver l’amour et pour faire la paix. Ce n’est pas nécessaire de faire de grands discours… Parfois, un simple geste et… la paix est faite. Ne jamais terminer… parce que si tu termines la journée sans faire la paix, ce que tu as au fond de toi, le lendemain, c’est froid et dur et c’est plus difficile de faire la paix. Souvenez-vous bien de cela : ne jamais finir la journée sans faire la paix ! Si nous apprenons à nous demander pardon et à nous pardonner mutuellement, le mariage durera, il avancera. Lorsque des couples mariés depuis longtemps viennent aux audiences, ou à la messe ici à Sainte-Marthe, des couples qui fêtent leur cinquantième anniversaire, je leur demande : « Qui a supporté qui ? ». C’est beau ! Ils se regardent tous, ils me regardent et ils me disent « Tous les deux ! ». Et ça, c’est beau ! C’est un beau témoignage.

Question 3 : Le style de la célébration du mariage

[Q – Sainteté, ces mois-ci, nous sommes dans tous les préparatifs de notre mariage. Pouvez-vous nous donner quelques conseils pour bien célébrer notre mariage ?]

Faites en sorte que ce soit une véritable fête – parce que le mariage est une fête – une fête chrétienne, pas une fête mondaine ! La raison la plus profonde de la joie de ce jour nous est donnée par l’Évangile de Jean : vous vous souvenez du miracle des noces de Cana ? À un moment, le vin vient à manquer et la fête semble gâchée. Vous imaginez de finir la fête en buvant du thé ? Non, ce n’est pas possible ! Sans vin, ce n’est pas une fête ! Sur la suggestion de Marie, à ce moment-là, Jésus se révèle pour la première fois et il donne un signe : il transforme l’eau en vin et, en faisant cela, il sauve la fête des noces. Ce qui s’est passé à Cana il y a deux mille ans se reproduit en réalité à chaque mariage : ce qui rendra votre mariage plein et profondément vrai sera la présence du Seigneur qui se révèle et qui donne sa grâce. C’est sa présence qui offre le « bon vin », c’est lui le secret de la joie pleine, celle qui réchauffe vraiment le cœur. C’est la présence de Jésus à cette fête. Que ce soit une belle fête, mais avec Jésus ! Pas dans l’esprit du monde, non ! On le sent, quand le Seigneur est là.

Mais en même temps, c’est bien que votre mariage soit sobre et mette en relief ce qui est vraiment important. Certaines personnes se préoccupent davantage des signes extérieurs, du banquet, des photos, des vêtements et des fleurs… Ce sont des choses importantes dans une fête, mais seulement si elles sont capables d’indiquer le véritable motif de votre joie : la bénédiction de votre amour par le Seigneur. Faites en sorte que, comme le vin de Cana, les signes extérieurs de votre fête révèlent la présence du Seigneur et rappellent à vous-mêmes et à tous la source et le motif de votre joie.

Mais tu as dit quelque chose que je veux saisir au vol, parce que je ne veux pas le laisser passer. Le mariage est aussi un travail de tous les jours, je pourrais dire un travail artisanal, un travail de joaillerie, parce le mari a la tâche de rendre son épouse plus femme et la femme a celle de rendre son mari plus homme. Grandir aussi en humanité, comme homme et comme femme. Et c’est entre vous que cela se fait. C’est ce qui s’appelle grandir ensemble. Cela ne tombe pas du ciel ! Le Seigneur le bénit, mais cela vient de nos mains, de vos comportements, de votre mode de vie, de votre manière de vous aimer. Nous faire grandir ! Faire toujours en sorte que l’autre grandisse. Travailler à cela. Et comme cela, je ne sais pas, je pense à toi : un jour tu seras dans ton pays, dans la rue et les gens diront : « Regarde, quelle belle femme, comme elle est forte !... Avec le mari qu’elle a, c’est compréhensible ! » Et aussi, à toi : « Regarde celui-là, comment il est !... Avec la femme qu’il a, c’est compréhensible ! ». C’est cela, parvenir à cela : nous faire grandir ensemble, l’un l’autre. Et vos enfants hériteront de cela, d’avoir eu un papa et une maman qui ont grandi ensemble, se rendant mutuellement davantage homme et femme !

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat
(14 février 2014) © Innovative Media Inc.
http://www.zenit.org/fr/about/2006
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Lun 17 Fév - 14:51

Sommaire

- TROISIEME REUNION DU CONSEIL CARDINALICE
- CE QUI SALIT L'AME VIENT DE L'INTERIEUR
- LES MOTS PEUVENT TUER
- VISITE DU PRESIDENT CHYPRIOTE
- LES MOTS PEUVENT TUER
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


TROISIEME REUNION DU CONSEIL CARDINALICE

Cité du Vatican, 17 février 2014 (VIS). Ce matin s'est ouverte en présence du Saint-Père la troisième réunion du Conseil cardinalice créé le 13 avril dernier pour l'aider dans le gouvernement de l'Eglise et pour préparer une réforme de la Curie Romaine. En début d'après-midi, le Directeur de la Salle de Presse a informé les journalistes sur la première des trois journées, qui seront suivies par un consistoire extraordinaire (réunion de tous les Cardinaux avec le Pape) et du consistoire ordinaire au cours duquel seront créés les nouveaux membres du Sacré Collège. Précédés par une messe concélébré, les travaux auxquels a pris part le Secrétaire d'Etat Mgr Parolin, ont consisté dans l'audition de membres de la Commission d'études et propositions sur la structure économique et administrative: Le Président M. Joseph F.M.Zahra, le Secrétaire Mgr.Lucio Vallejo Balda, et le Réviseur extérieur des comptes, M.Jochem Messemer, ont exposé le résultat de huit mois de travail, sans qu'en découle de décision de la part des Cardinaux. Après le repas offert par le Cardinal Giuseppe Bertello, Président du Governorat, le Conseil cardinalice reprendra ses travaux, et demain elle recevra la Commission d'études et de propositions sur l'IOR. Ses membres se réuniront encore mercredi matin pendant l'audience générale, tandis que l'après-midi se réunira le Conseil créé par Jean-Paul II pour le contrôle du bilan du Saint-Siège, auquel se joindront les membres du Conseil des Huit. Le consistoire extraordinaire s'ouvrira jeudi par un salut du Doyen le Cardinal Sodano, suivi d'un rapport du Cardinal Kasper. Sa réunion se prolongera l'après-midi. Samedi matin Place St.Pierre se déroulera le consistoire public au cours duquel le Pape François créera ses seize premiers Cardinaux, avec lesquels il concélébrera la messe. Lundi 24 et mardi 25 février enfin, se réunira le Secrétariat général du Synode des évêques avec le Conseil des Quinze.


CE QUI SALIT L'AME VIENT DE L'INTERIEUR

Cité du Vatican, 17 février 2014 (VIS). Hier après-midi, le Pape s'est rendu à la paroisse St.Thomas au sud de Rome. Il a d'abord rencontré les enfants qui ont reçu cette année le sacrement de la communion et de la confirmation avant de saluer la communauté dans la cour paroissiale, ainsi que des enfants récemment baptisés avec leurs parents, des personnes âgées, des malades, et l'association des familles d'enfants handicapés. Avant la messe, il a confessé quelques paroissiens: "Un jour, les disciples de Jésus mangeaient du blé parce qu'ils avaient fin; mais c'était samedi, et le samedi, on ne pouvait manger du blé", a rappelé le Saint-Père. "Les pharisiens s'empressèrent de dire: Mais regarde ce qu'ils font! Ce qu'ils font va contre la loi et salit l'âme, parce que cela ne respecte pas la loi! Et Jésus répondit: Ce que nous prenons de l'extérieur ne salit pas l'âme. Ce qui salit l'âme, c'est ce qui vient de l'intérieur, de ton cœur. Et je crois que nous ferions bien de penser aujourd'hui non pas à savoir si mon âme est propre ou sale mais de penser à ce qu'il y a dans mon cœur, ce qu'il y a dedans, que je sais avoir mais que personne ne sait. Nous dire la vérité à nous-mêmes, ce qui n'est pas facile! Parce que nous cherchons toujours à nous couvrir lorsque nous voyons quelque chose qui ne va pas bien au-dedans de nous...qui ne sort pas? Qu'y-a-t-il dans notre cœur: Y-a-t-il de l'amour? Réfléchissons: J'aime mes parents, mes enfants, ma femme, mon mari, les gens du quartier, les malades?... J'aime? Je déteste? Je déteste quelque chose? Parce que souvent nous trouvons de la haine, non? J'aime tout le monde sauf celui-ci, celui-ci et celle-là. Ce n'est pas de la haine cela? Qu'y-a-t-il dans mon cœur, du pardon? Y-a-t-il une attitude de pardon pour ceux qui m'ont offensé ou une attitude de vengeance?... Nous devons nous demander ce qu'il y a dedans, parce que ce qu'il y a dedans sort et fait du mal, si c'est mauvais; et si c'est bon, cela sort et fait du bien. Il est si bon de nous dire la vérité à nous-mêmes, et d'avoir honte quand nous nous trouvons dans une situation qui n'est pas celle que Dieu veut". Puis le Pape a évoqué l'Evangile du jour dans lequel Jésus dit: Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: Tu ne tueras pas! Mais moi je vous dis, qui se met en colère contre son propre frère, l'a tué dans son cœur. Et qui insulte son frère, le tue dans son cœur, qui déteste son frère, tue son frère dans son cœur; qui dit du mal de son frère, le tue dans son cœur. Nous ne nous rendons peut être pas compte de cela, puis nous parlons, nous cancanons sur l'un ou l'autre. Et cela c'est tuer son frère. C'est pourquoi il est important de savoir ce qu'il y a au-dedans de moi, ce qui se passe dans mon cœur. Celui qui comprend son frère, les personnes, aime parce qu'il pardonne: il comprend, pardonne et est patient". Nous devons "demander au Seigneur deux grâces. La première est de savoir ce qu'il y a dans notre cœur...pour ne pas vivre dans l'erreur. La seconde est de faire ce bien qui est dans notre cœur et ne pas faire le mal qui s'y trouve. Et à ce sujet, n'oubliez pas que les mots tuent. Même les mauvais désirs contre l'autre tuent... Il semble que le péché de calomnie, le péché de la diffamation aient été sortis du décalogue, et parler mal d'une personne c'est pécher...Demandons au Seigneur de nous aider à vouloir le bien. Et si je ne peux pas aimer une personne, pourquoi? Priez pour cette personne, pour que le Seigneur m'aide à l'aimer. Et ainsi nous allons de l'avant, en nous rappelant que ce qui salit notre vie c'est ce qui sort de mal de notre cœur". Après la messe, le Pape a salué les familles des prêtres et a rencontré le conseil pastoral.


LES MOTS PEUVENT TUER

Cité du Vatican, 16 février 2014 (VIS). Le plein accomplissement de la loi à la lumière de l'enseignement de Jésus dans le Sermon sur la montagne était au cœur de la méditation du Pape François lors de l'angélus dominical. Le Saint-Père a dit aux milliers de fidèles réunis Place St.Pierre que dans sa première grande prédication, le Christ explique son attitude par rapport à la loi hébraïque lorsqu'il affirme: Ne pensez pas que je suis venu abolir la loi ou les prophètes, mais accomplir. Et tout de suite après il ajoute que cet accomplissement de la loi exige une justice supérieure, une observance plus authentique. Mais que signifie ce plein accomplissement de la loi? Et en quoi consiste cette justice supérieure? Jésus nous répond par quelques exemples car c'était un homme pratique, a dit le Pape, "qui s'exprimait toujours par des exemples pour se faire comprendre. Il commence par le cinquième commandement du décalogue: Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: tu ne tueras pas; mais moi je vous dis: qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Jésus nous rappelle aussi que les paroles peuvent tuer. Quand on dit d'une personne qu'elle a une langue de serpent, qu'est-ce que cela signifie? Que ses paroles tuent! C'est pourquoi, il ne s'agit pas seulement d'attenter à la vie du prochain, mais même de déverser sur lui le poison de la colère et le toucher par la calomnie. Juste mal parler de lui. Nous en arrivons aux commérages: les commérages aussi peuvent tuer parce qu'ils tuent la réputation des personnes. Les commérages sont si mauvais! Au début, cela peut sembler amusant...mais à la fin cela nous remplit le cœur d'amertume, et nous empoisonne nous aussi. A dire vrai, je suis convaincu que si chacun de nous s'engageait à ne plus faire de commérages, il en deviendrait saint!". Jésus propose à qui le suit "la perfection de l'amour dont l'unique mesure est de ne pas avoir de mesure, d'aller au-delà de tout calcul. L'amour du prochain est une attitude tellement fondamentale que Jésus en affirme que notre rapport avec Dieu ne peut pas être sincère si nous ne voulons pas faire la paix avec notre prochain... C'est pourquoi nous sommes appelés à nous réconcilier avec nos frères avant de manifester notre dévotion au Seigneur dans la prière". On en déduit ainsi que "Jésus n'accorde pas d'importance à la simple observance disciplinaire et à la conduite extérieure. Il va à la racine de la loi en insistant surtout sur l'intention et donc sur le cœur de l'homme, là où nos actions bonnes ou mauvaises prennent leur origine. Les normes juridiques ne suffisent pas pour obtenir des comportements bons et honnêtes, mais il faut aussi de profondes motivations, expression d'une sagesse cachée, la sagesse de Dieu, qui peut être accueillie grâce à l'Esprit Saint. Et nous, par notre foi en Jésus Christ, nous pouvons nous ouvrir à l'action de l'Esprit qui nous rend capables de vivre l'amour divin. A la lumière de cet enseignement, tout précepte révèle son plein sens comme exigence d'amour, et tous se rejoignent dans le plus grand commandement: aime ton Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même".


VISITE DU PRESIDENT CHYPRIOTE

Cité du Vatican, 15 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin le Président chypriote M.Nicolas Anastasiades, qui s'est ensuite entretenu avec Mgr.Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, et Mgr.Dominique Mamberti, Secrétaire pour les Relations avec les états: Ces conversations ont permis de confirmer l'excellence des rapports entre les deux parties, puis d'aborder certains sujets d'intérêt commun tel le rôle de la religion dans la société ou le respect de la liberté religieuse. Elles se sont également félicitées de la reprise des pourparlers en vue d'une solution à la division de l'île. Chypre et le Saint-Siège sont par contre préoccupés par l'instabilité du Proche et Moyen Orient, et les souffrances des populations. Ils espèrent que les communautés chrétiennes des pays en crise puissent poursuivre leur apport à bâtir un avenir meilleur, matériel comme spirituel.


LES MOTS PEUVENT TUER

Cité du Vatican, 16 février 2014 (VIS). Le plein accomplissement de la loi à la lumière de l'enseignement de Jésus dans le Sermon sur la montagne était au cœur de la méditation du Pape François lors de l'angélus dominical. Le Saint-Père a dit aux milliers de fidèles réunis Place St.Pierre que dans sa première grande prédication, le Christ explique son attitude par rapport à la loi hébraïque lorsqu'il affirme: Ne pensez pas que je suis venu abolir la loi ou les prophètes, mais accomplir. Et tout de suite après il ajoute que cet accomplissement de la loi exige une justice supérieure, une observance plus authentique. Mais que signifie ce plein accomplissement de la loi? Et en quoi consiste cette justice supérieure? Jésus nous répond par quelques exemples car c'était un homme pratique, a dit le Pape, "qui s'exprimait toujours par des exemples pour se faire comprendre. Il commence par le cinquième commandement du décalogue: Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: tu ne tueras pas; mais moi je vous dis: qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Jésus nous rappelle aussi que les paroles peuvent tuer. Quand on dit d'une personne qu'elle a une langue de serpent, qu'est-ce que cela signifie? Que ses paroles tuent! C'est pourquoi, il ne s'agit pas seulement d'attenter à la vie du prochain, mais même de déverser sur lui le poison de la colère et le toucher par la calomnie. Juste mal parler de lui. Nous en arrivons aux commérages: les commérages aussi peuvent tuer parce qu'ils tuent la réputation des personnes. Les commérages sont si mauvais! Au début, cela peut sembler amusant...mais à la fin cela nous remplit le cœur d'amertume, et nous empoisonne nous aussi. A dire vrai, je suis convaincu que si chacun de nous s'engageait à ne plus faire de commérages, il en deviendrait saint!". Jésus propose à qui le suit "la perfection de l'amour dont l'unique mesure est de ne pas avoir de mesure, d'aller au-delà de tout calcul. L'amour du prochain est une attitude tellement fondamentale que Jésus en affirme que notre rapport avec Dieu ne peut pas être sincère si nous ne voulons pas faire la paix avec notre prochain... C'est pourquoi nous sommes appelés à nous réconcilier avec nos frères avant de manifester notre dévotion au Seigneur dans la prière". On en déduit ainsi que "Jésus n'accorde pas d'importance à la simple observance disciplinaire et à la conduite extérieure. Il va à la racine de la loi en insistant surtout sur l'intention et donc sur le cœur de l'homme, là où nos actions bonnes ou mauvaises prennent leur origine. Les normes juridiques ne suffisent pas pour obtenir des comportements bons et honnêtes, mais il faut aussi de profondes motivations, expression d'une sagesse cachée, la sagesse de Dieu, qui peut être accueillie grâce à l'Esprit Saint. Et nous, par notre foi en Jésus Christ, nous pouvons nous ouvrir à l'action de l'Esprit qui nous rend capables de vivre l'amour divin. A la lumière de cet enseignement, tout précepte révèle son plein sens comme exigence d'amour, et tous se rejoignent dans le plus grand commandement: aime ton Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même".


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 17 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.Gervas John Mwasikwabhila Nyaisonga, Evêque de Mpanda (superficie 46.346, population 551.000, catholiques 314.725, prêtres 17, religieux 38), en Tanzanie. Il était jusqu'ici Evêque de Dodoma (Tanzanie).

Samedi dernier, 15 février, il avait nommé le P.Waldo Rubén Barrinuevo Ramírez, CSSR, Auxiliaire du Vicaire apostolique de Reyes (Bolivie). L'Evêque élu, né en 1967 à Oruro (Bolivie), a prononcé ses voeux religieux en 1996 et a été ordonné prêtre en1997. Il a occupé diverses fonctions au sein de son ordre et a été curé de paroisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mar 18 Fév - 16:02


Sommaire

- AUDITION DE LA COMMISSION SUR LE I.O.R.


Cité du Vatican, 18 février 2014 (VIS). Comme hier, le Directeur de la Salle de Presse a informé les journalistes sur les travaux de la seconde journée de la réunion du Pape avec le Conseil des Huit Cardinaux. Le Secrétaire d'Etat Mgr Parolin, qui y a assisté, ne sera pas présent à la session de cet après-midi car il doit guider la délégation du Saint-Siège à l'ambassade d'Italie. Le Conseil a débattu de l'audition de la Commission d'études et propositions sur la structure économique et administrative, en présence de son Président M.Joseph F.M.Zahra. Comme hier matin, était également présent Mgr.Alfred Xuereb, Rapporteur pour la Commission d'études et de propositions sur l'IOR, ainsi que quatre de ses composants: Le Président Cardinal Raffaele Farina, le Membre Cardinal Jean-Louis Tauran, le Coordinateur Mgr.Juan Ignacio Arrieta Ochoa de Chinchetru, et le Secrétaire Mgr.Bryan Wells. Ne résidant pas à Rome, Mme.Mary Ann Glendon était absente. La Commission a exposé le travail accompli durant les derniers mois, tant sur l'état du IOR que sur les problèmes auxquels il est affronté et les perspectives de sa réforme. Mais aucune décision n'a encore été prise. Au-delà de sa structure, le point central reste le rôle que doit jouer l'institut en soutien à l'action de l'Eglise de par le monde. Le P.Lombardi a précisé que le but et l'action des deux commissions sont bien distincts même si le contexte leur est commun. Elles permettent toutes deux au Pape d'avoir une vision d'ensemble en vue de la réorganisation des structures de gouvernement de l'Eglise. Demain, la réunion conjointe annoncée hier, se déroulera au palais apostolique en raison du plus grand nombre de participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mer 19 Fév - 14:52


Sommaire

- L'ACTE COURAGEUX DE SE CONFESSER
- LE PAPE DEPLORE LES VIOLENCES EN UKRAINE
- PRIER POUR LE MINISTERE PAPAL
- LE CONSEIL CARDINALICE SE REUNIRA LES MOIS PROCHAINS
- VISITES DE COURTOISIE
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


L'ACTE COURAGEUX DE SE CONFESSER

Cité du Vatican, 19 février 2014 (VIS). Le Pape François a consacré la catéchèse de l'audience générale tenue Place St.Pierre au sacrement de la pénitence et de la réconciliation: Nous ne pouvons pas, a-t-il dit, "nous administrer le pardon de nos propres péchés. Le pardon ne peut être le fruit de nos efforts car il ne peut venir que de l'Esprit, qui nous enveloppe de la miséricorde et de la grâce qui sourdent perpétuellement des blessures du Crucifié. C'est seulement en nous laissant réconcilier avec Dieu et nos frères dans le Seigneur que nous pouvons trouver la paix véritable". Ce sacrement, a ensuite rappelé le Pape, "est passé d'une forme publique à celle, privée, que nous connaissons. La confession auriculaire ne saurait toutefois faire perdre la valeur ecclésiale du sacrement, qui demeure vitale. En effet la communauté chrétienne est l'espace dans lequel l'Esprit rénove les coeurs dans l'amour de Dieu et des frères, dans lequel il fait de nous tous une chose seule en Jésus-Christ. C'est pourquoi il ne suffit pas de demander pardon au Seigneur par nous mêmes, et qu'il est nécessaire de recourir humblement à la confession de nos péchés devant un ministre de l'Eglise". Par ailleurs, "le sacerdoce représentent Dieu et la communauté à la fois. Si quelqu'un pense pouvoir se confesseur directement à Dieu, il devrait savoir que ses péchés ont été commis contre ses frères et contre l'Eglise, auxquels il est nécessaire de demander le pardon, même si on a honte. La honte est bienvenue car elle porte à l'humilité... Le prêtre reçoit la confession avec amour et il pardonne au nom de Dieu. Humainement il est bon de parler avec le frère qu'est le prêtre et lui confier ce qu'on a sur le coeur. Se confesser devant Dieu, avec l'Eglise, avec un frère, qu'y a-t-il de meilleur?". Puis le Pape a interpellé l'assemblée en demandant à chacun quand il s'était confessé pour la dernière fois: "Ne perdez plus de temps et vous verrez que Jésus, qui est encore meilleur que les prêtres, vous accueillera avec un grand amour. Soyez courageux et allez vous confesser!... Recourir au sacrement de la réconciliation signifie recevoir une chaleureuse accolade, celle de l'infinie miséricorde du Père... Allons donc tous de l'avant dans cette direction".


LE PAPE DEPLORE LES VIOLENCES EN UKRAINE

Cité du Vatican, 19 février 2014 (VIS). Après sa catéchèse, le Saint-Père a lancé un appel à la cessation des violences en Ukraine où, la nuit dernière, 25 personnes sont mortes lors d'affrontements dans la capitale. Redisant sa solidarité à tout le peuple ukrainien, le Pape a dit prier pour les victimes, les blessés et leurs familles, appelant les parties en cause à abandonner la violence au profit de la concorde et de la paix.


PRIER POUR LE MINISTERE PAPAL

Cité du Vatican, 19 février 2014 (VIS). Après sa catéchèse de l'audience générale, s'adressant à des pèlerins polonais, le Pape François a rappelé que c'est samedi la fête de la Chaire de Pierre, un jour de communion particulière entre les fidèles et le Successeur de l'Apôtre. Il a demandé que l'on prie pour son ministère papal et son témoignage de vie offerte au Christ pour l'édification de son Eglise. Puis il a salué les participants au symposium consacré à la constitution Sacrosanctum concilium, guidés par le Cardinal Cañizares Llovera, ainsi que l'assemblée plénière de l'Académie pontificale pour la vie, qui fête ses vingt ans.


LE CONSEIL CARDINALICE SE REUNIRA LES MOIS PROCHAINS

Cité du Vatican, 19 février 2014 (VIS). Le Directeur de la Salle de Presse a expliqué que le Conseil cardinalice a poursuivi hier après-midi son examen des rapports de la Commission d'études et propositions sur la structure économique et administrative et de la Commission d'études et de propositions sur l'IOR. Les conseillers du Saint-Père ont abordé certaines questions et formulé des propositions relatives aux divers dicastères économiques et financiers, IOR compris. Il reviendra ultérieurement au Pape de suivre ou modifier ces propositions. Le Conseil se réunira à nouveau du 28 au 30 avril, au lendemain de la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II, puis du 1 au 4 juillet, d'autant que l'examen des différents organises du Saint-Siège n'a pu être achevé. Comme annoncé, cette après-midi, les membres du Conseil cardinalice se réunissent avec leurs collègues du Conseil chargé du budget du Saint-Siège et de l'Etat du Vatican. Chaque commission aura 15 minutes pour son exposé, la première représentée par les trois membres auditionnés lundi, la seconde par le Cardinal Raffaele Farina, qui la préside et qui sera assisté par le Coordinateur Mgr.Juan Ignacio Arrieta Ochoa de Chinchetru. Comme annoncé, cette Commission dite des Quinze se réunira en forme ordinaire de son côté les 24 et 25 février. Par ailleurs, a rappelé le P.Lombardi, débute demain le consistoire extraordinaire auquel, selon le Doyen Sodano, devraient prendre part 185 Cardinaux.

par un salut du Doyen le Cardinal Sodano, suivi d'un rapport du Cardinal Kasper. Sa réunion se prolongera l'après-midi. Samedi matin Place St.Pierre se déroulera le consistoire public au cours duquel le Pape François créera ses seize premiers Cardinaux, avec lesquels il concélébrera la messe. Lundi 24 et mardi 25 février enfin, se réunira le Secrétariat général du Synode des évêques avec le Conseil des Quinze. Certains n'ont pu gagner Rome pour des raisons de santé. Les travaux s'ouvriront à 9 h 30' par le salut du Doyen et une intervention du Saint-Père. On ne sait pas encore si les journalistes seront autorisés à y assister ou si les Cardinaux préféreront travailler à huis clos. Après le rapport général du Cardinal Kasper, dont la publication n'est pas prévue, les Cardinaux pourront s'exprimer sans ordre particulier.

Enfin, le Directeur de la Salle de Presse a indiqué les horaires et lieux réservés aux visites de courtoisie des 18 nouveaux Cardinaux venus à Rome. Pour raison d'âge, Mgr.Loris Capovilla ne devrait pas être présent samedi.


VISITES DE COURTOISIE

Cité du Vatican, 19 février 2014 (VIS). Samedi 22 février, entre 16 h 30' et 18 h 30', se dérouleront les visites de courtoisie aux nouveaux Cardinaux:

Hall de la Salle Paul VI:

Les Cardinaux Vincent Gerard Nichols, Leopoldo José Brenes Solórzano, Gérald Cyprien Lacroix, ISPX, Jean-Pierre Kutwa, Fernando Sebastián Aguilar, CMF, et Kelvin Edward Felix.

Aula de la Salle Paul VI:

Les Cardinaux Andrew Yeom Soo-jung, Ricardo Ezzati Andrello, SDB, Philippe Nakellentuba Ouédraogo, Orlando B.Quevedo, OMI, Chibly Langlois, Orani João Tempesta, O.Cist, Gualtiero Bassetti et Mario Aurelio Poli.

Salle Royale du Palais Apostolique:

Les Cardinaux Pietro Parolin et Lorenzo Baldisseri.

Salle Ducale du Palais Apostolique:

Les Cardinaux Gerhard Ludwig Müller et Beniamino Stella.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 19 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a:

Nommé Mgr.Marcony Vinícius Ferreira, Auxiliaire de l’Archevêque de Brasilia (Brésil). L'Evêque élu, né en 1964 à Brasilia (Brésil) et ordonné prêtre en 1988, était jusqu'ici Vicaire Général de ce même diocèse. Il a été curé de paroisse, coordinateur diocésain de la pastorale puis de la liturgie, membre du Presbyterium, vicaire épiscopal, responsable de plusieurs commissions diocésaines, professeur de séminaire.

Confirmé le Cardinal Leonardo Sandri comme Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales.

Confirmé Mgr.Cyril Vasil comme Secrétaire de la Congrégation pour les Eglises orientales.

Nommé Membres de la Congrégation pour les Eglises orientales, le Cardinal Agostino Vallini (Italie), Mgr.William Charles Skurla (USA), Mgr.Pietro Parolin (Curie), Mgr.Gerhard Ludwig Müller (Curie), Mgr.Vincent Gerard Nichols (GB), Mgr.Mario Aurelio Poli (Argentine), Mgr.Joseph Edward Kurtz (USA), Mgr.Walmor Oliveira de Azevedo (Brésil), Mgr.Denis James Hart (Australie), et Mgr.Joseph Werth, SJ (Russie).

Associé aux Membres de la Congrégation pour les Eglises orientales, SB Ibrahim Isaac Sidrak (Egiypte), SB Louis Raphaël I Sako (Irak).

Confirmé pour un quinquennat Membres de la Congrégation pour les Eglises orientales, le Cardinal Christoph Schönborn, le Cardinal Jean-Louis Tauran, SB Fouad Twal, Mgr.Berhaneyesus Demerew Souraphiel, CM, Mgr.Piero Marini, Mgr.Ján Babjak et Mgr.Antoine Audo, SJ.

Confirmé jusqu'au terme de leur mandat Membres de la Congrégation pour les Eglises orientales, le Cardinal Tarcisio Bertone, SDB, le Cardinal Dionigi Tettamanzi, le Cardinal Angelo Scola, le Cardinal Marc Ouellet, PSS, le Cardinal André Vingt-Trois, le Cardinal Angelo Bagnasco, le Cardinal Reinhard Marx, le Cardinal Timothy Michael Dolan, le Cardinal William Joseph Levada, le Cardinal Francesco Monterisi, le Cardinal Kurt Koch, le Cardinal Fernando Filoni, le Cardinal Edwin Frederick O'Brien et Mgr.Peter Bürcher.

Nommé Consulteurs de la Congrégation pour les Eglises orientales, Mgr.Dimitrios Salachas, le P.Massimo Pampaloni, SJ, le P.Philippe Luisier, SJ, le P.Michael Kuchera, SJ, le P.Lorenzo Lorusso, OP, le P.Georges Ruyssen, SJ, dom P.Thomas Pott, OSB, l'Abbé Pablo Gefaell, le P.G.Ronald Roberson, CSP, Mgr.Paul Pallath, le P.Adam Konštanc, OP, Mgr.Guido Marini et l'Abbé George Gallaro.

Confirmé Consulteurs de la Congrégation pour les Eglises orientales, Mgr.Christo Proykov, Mgr.Hanna G.Alwan, Mgr.Borys Gudziak, dom Michel Van Parys, OSB, Mgr.Michel Berger, Mgr.Osvaldo Raineri, le P.Jan Sergiusz Gajek, MIC, Mgr.Natale Loda et l'Abbé Mitrato Vasyl Hovera.

Confirmé le Cardinal Kurt Koch, comme Président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens.

Confirmé Mgr.Brian Farrell, comme Secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens.

Confirmé tous les Membres du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens pour la durée de leur mandat.

Confirmé tous les Consulteurs du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens pour la durée de leur mandat.

Nommé Consulteurs de la Commission pour les rapports avec l'Hébraïsme: Mgr.Christopher Charles Prowse (Australie), le P.Christian Rutishauser, SJ (Suisse), et M.Gregor Maria Hoff (Allemagne).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Jeu 20 Fév - 14:56

Sommaire

- OUVERTURE DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE
- QUEL EST LE PRIX D'UNE VIE HUMAINE?
- CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE CONSACRE A LA FAMILLE
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


OUVERTURE DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE

Cité du Vatican, 20 février 2014 (VIS). Ce matin les Cardinaux se sont réunis autour du Pape pour un consistoire extraordinaire, ouvert par un salut du Cardinal Doyen. Le Cardinal Sodano a d'abord indiqué que les membres du Sacré Collège qui n'ont pu se déplacer assurent le Pape et l'assemblée de leur présence spirituelle: Sur un sujet aussi important que la famille, les pasteurs de l'Eglise, a-t-il ajouté, "ne feront pas manquer l'aide que Paul VI attendait déjà de l'épiscopat après le Concile, qui soulignait le réconfort de leur présence, de leur prudence et de leur expérience, la sûreté de leur conseil et l'appui de leur autorité. Tout ceci ne vous fera pas défaut aujourd'hui", a-t-il assuré au Pape François. "Les Cardinaux veulent aborder avec foi et espérance une nouvelle et complexe phase de l'histoire de l'humanité". Le Saint-Père a ensuite pris la parole, remerciant d'abord le Seigneur pour ces journées de rencontre et de travail commun: "J’adresse la bienvenue en particulier aux confrères qui seront créés Cardinaux samedi et nous les accompagnons par la prière et l’affection fraternelle. Durant ces jours, nous réfléchirons en particulier sur la famille, qui est la cellule fondamentale de la société humaine. Depuis le début, le Créateur a placé sa bénédiction sur l’homme et sur la femme afin qu’ils soient féconds et qu’ils se multiplient sur la terre. Ainsi la famille représente-t-elle dans le monde comme le reflet de Dieu, un et trine. Notre réflexion se souviendra toujours de la beauté de la famille et du mariage, de la grandeur de cette réalité humaine à la fois si simple et si riche, faite de joies et d’espérances, de peines et de souffrances, comme toute la vie. Nous chercherons à approfondir la théologie de la famille et la pastorale que nous devons mettre en œuvre dans les conditions actuelles. Faisons-le en profondeur et sans tomber dans la casuistique, parce qu’elle ferait inévitablement abaisser le niveau de notre travail. La famille aujourd’hui est dépréciée, elle est maltraitée. Ce qui nous est demandé, c’est de reconnaître combien il est beau, vrai et bon de former une famille, d’être une famille aujourd’hui, combien c’est indispensable pour la vie du monde, pour l’avenir de l’humanité. Il nous est demandé de mettre en évidence le lumineux plan de Dieu sur la famille et d’aider les conjoints &agrav e; le vivre avec joie dans leur existence, en les accompagnant dans beaucoup de difficultés au moyen d'une pastorale intelligente, courageuse et pleine d'affection". En conclusion, il a tenu à remercier le Cardinal Walter Kasper pour sa précieuse contribution et son introduction aux travaux.


QUEL EST LE PRIX D'UNE VIE HUMAINE?

Cité du Vatican, 20 février 2014 (VIS). A l'occasion de sa réunion plénière, le Pape a fait parvenir un message à l'Académie pontificale pour la vie, qui fête ses vingt ans et se penche sur la vieillesse et la déchéance. Son but est d'étudier et informer sur les questions de droit et de bio-médecine en matière de défense de la vie selon la morale chrétienne et les directives du magistère: Dans notre société, écrit le Saint-Père, "domine la tyrannie du profit qui exclut et tue même. Beaucoup de gens en sont les victimes, les personnes âgées surtout". Revenant sur la culture du rebut, il a rappelé que les exclus de la société ne sont pas exploités mais rejetés comme des ordures". Que vaut un homme dans ce contexte? La santé revêt une grande importance même si elle ne saurait déterminer la valeur d'une vie humaine. Elle n'est pas non plus garantie de bonheur, qui peut se manifester en présence d'une santé défaillante... La mauvaise santé et le handicap ne peuvent être de justes raisons pour exclure quelqu'un, pire pour l'éliminer. La plus grave privation subie par les anciens n'est pas l'affaiblissement de l'organisme ou le handicap qui s'en suit mais l'abandon , l'exclusion et la privation d'amour. Maîtresse de solidarité, par l'éducation qu'elle offre, la famille permet d'apprendre la solidarité, apprendre que la perte de la santé ne justifie aucune discrimination, apprendre à ne pas s'enfermer dans l'individualisme. Le moi doit se conjuguer avec le nous de manière à ce que le soin d'autrui doit devenir un fondement de la vie et de la morale... Chaque fois que l'on cherche à lire les signes des temps il convient d'entendre les personnes âgées comme les jeunes... Une société est vraiment accueillante à la lorsque elle reconnaît la valeur de la vie dans la vieillesse et la déchéance, la maladie et même la fin de vie, lorsque elle enseigne que la réalisation de la personne n'exclut pas la souffrance mais qu'il faut voir dans celui qui souffre un don fait à la communauté, une présence qui en appelle à la solidarité et à la responsabilité". Votre travail, a conclu le Pape, "est délicat parce qu'il implique souvent d'aller à contre-courant".


CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE CONSACRE A LA FAMILLE

Cité du Vatican, 20 février 2014 (VIS). A 13 h le Directeur de la Salle de Presse est venu informer les journalistes sur le déroulement du Consistoire extraordinaire qui s'est déroulé sous la présidence du Saint-Père en présence d'environ 150 Cardinaux. Après le salut du Pape, l'assemblée a tenu à saluer Mgr.Loris Capovilla, que son âge empêche de venir à Rome recevoir la barrette cardinalice. Comme prévu, les travaux ont commencé par le rapport sur la famille préparé par le Cardinal Kasper, dont le contenu ne sera pas rendu public. Il a été suivi par deux interventions de dix minutes, lesquelles seront suivies cet après-midi d'autres interventions. Son discours, a souligné le P.Lombardi, s'est parfaitement placé dans le sillage de ce qu'avait dut le Pape: Il est nécessaire de traiter le sujet de la famille avec réalisme et profondeur, sans se perdre dans certaines discussions de détail. Positivement, cette cellule base de la société et de l'Eglise doit envisager positivement les questions auxquelles elle est affrontée. Elle doit retrouver sa mission évangélisatrice selon le plan de Dieu. Le second point sur lequel le Cardinal a insisté est la famille conçue comme Eglise domestique et voie privilégiée d'évangélisation, mais envisagée comme dimension dépassant le noyau familial pour s'étendre aux communautés de base et aux groupes paroissiaux. Ceci dit, cette intervention, a précisé le P.Lombardi, n'entendait pas anticiper le prochain synode des évêques mais en constituer comme une ouverture, de manière à revenir sur l'Evangile de la famille selon le plan divin. La seconde partie du rapport a insisté sur la structure du péché dans la famille, les rapports homme femme, corps et esprits, les aliénations de l'épouse et de la mère, etc. Mais encore de la famille comme composant de l'ordre chrétien de la Rédemption, sacrement et grâce sanctificatrice, à la lumière de l'Ancien Testament et de l'épître aux ephésiens. Evoquant de manière détaillée la question des divorcés remariés, il a parlé de conjuguer cure pastorale, fidélité aux paroles du Christ et perception de la miséricorde divine, citant en particulier Benoît XVI qui se demande si, entre laxisme et rigorisme, le sacrement de la pénitence ne pourrait tendre à résoudre des situations difficiles. Le Cardinal a également cité les récents propos du Saint-Père à la Rote Romaine à propos de la validité matrimoniale et du rapport entre dimension juridique et action pastorale, insistant sur le concept de la gradualité, c'est à dire d'avancer vers de nouvelles formes dans la profondeur du mystère de la Rédemption et de la loi évangélique.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 20 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé:

Mgr.Olivier Leborgne, Evêque d'Amiens (superficie 6.277, population 586.200, catholiques 503.200, prêtres 88, diacres 16, religieux 197), en France. L'Evêque élu, né en 1963 à Nantes (France) et ordonné prêtre en 1991, était jusqu'ici Vicaire Général du diocèse de Versailles (France). Licencié en théologie, il a été curé de paroisse et vicaire épiscopal.

Le P.Damiano Giulio Guzzetti, MCCJ, Evêque de Moroto (superficie 14.857, population 470.000, catholiques 229.368, prêtres 35, religieux 109), en Ouganda. L'Evêque élu, né en 1959 à Turate (Italie), a prononcé ses voeux religieux et a été ordonné prêtre en 1989. Missionnaire en Ouganda, ayant occupé diverses fonctions au sein de son ordre, il succède à Mgr.Henry Apaloryamam Ssentongo, dont la renonciation a été acceptée pour limite d'âge.

Mgr.Carl Allan Kemme, Evêque de Wichita (superficie 51.955, population 994.000, catholiques 126.800, prêtres 123, diacres 4, religieux 259), aux Etats-Unis d'Amérique. L'Evêque élu, né en 1960 à Effingham (USA) et ordonné prêtre en 1986, était jusqu'ici Administrateur diocésain et Vicaire Général de ce même diocèse. Il a été curé de plusieurs paroisses.

Mgr.Peter Baldacchino, Auxiliaire de l'Evêque de Miami (USA). L'Evêque élu, né en 1960 à Sliema (Malte) et ordonné prêtre en 1996, était jusqu'ici Chancelier de la Mission sui iuris di Turks and Caicos et curé de paroisse.

Le Cardinal Stanislaw Rylko, Président du Conseil pontifical pour les laïcs, son Envoté spécial au 650 anniversaire de la consécration de la cathédrale de Cracovie (Pologne 28 mars).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 21 Fév - 14:36


Sommaire


- POURSUITE DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE
- RENFORCER LA FORMATION LITURGIQUE
- LE PAPE ET LES CARDINAUX DEBATTENT
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


POURSUITE DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE

Cité du Vatican, 21 février 2014 (VIS). Ce matin s'est ouverte la la seconde et dernière journée du consistoire extraordinaire consacré à une réflexion sur la famille. Avant le début des interventions, le Saint-Père s'est adressé à l'assemblée: Au nom de tous, j'adresse un salut collectif au Cardinaux ukrainiens Marian Jaworski et Lubomyr Husar, dont le pays souffre beaucoup ces jours-ci. Leur adresser notre message sera un beau signe d'encouragement. Par ailleurs, hier au soir, j'ai lu et relu l'exposé du Cardinal Kasper, que je remercie à nouveau. J'y ai trouvé une théologie profonde et une vision théologique sereine, ce qui est agréable. Mais aussi le Sensu Ecclesiae ou l'amour de l'Eglise dont parlait saint Ignace. Cette lecture m'a fait du bien et j'ai pensé, pardon Eminence de vous faire honte, que c'était vraiment de la théologie en prière.


RENFORCER LA FORMATION LITURGIQUE

Cité du Vatican, 21 février 2014 (VIS). A l'occasion du cinquantenaire de la constitution conciliaire Sacrosanctum Concilium sur la liturgie (Paul VI 1963), le Pape a fait parvenir un message au Cardinal Antonio Cañizares Lovera, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, qui clôture le symposium organisé en collaboration avec l'Université pontificale du Latran. Ce texte et les actes successifs du magistère, y écrit-il, "nous ont mieux fait comprendre la liturgie à la lumière de la révélation, comme exercice de la fonction sacerdotale de Jésus-Christ dans lequel le culte public intégral est effectué par l'Eglise corps mystique dont il est la tête. Le Christ est le véritable acteur de toute cérémonie dans laquelle il associe son épouse l'Eglise, laquelle l'invoque comme son Seigneur et rend à travers lui grâce au Père. L'action liturgique, qui s'effectue par la puissance de l'Esprit, revêt une grande force créatrice, capable d'attirer à lui tout homme mais aussi la création toute entière. Célébrer le culte véritable signifie s'offrir soi même comme sacrifice vivant, saint et apprécié de Dieu. Une liturgie détachée du culte spirituel serait vidée de son originalité chrétienne et de sa sacralité. On serait en présence d'un vide esthétique, pratiquement magique. Action du Christ, la liturgie nous pousse à revêtir les sentiments du Christ, et dans ce dynamisme la réalité est transfigurée". Notre quotidien devrait s'immerger "dans la réalité divine pour devenir une action commune avec Dieu... Il nous faut être pénétrés de cette réalité afin que notre vie entière soit une liturgie, une adoration". Il est donc nécessaire "d'avoir la volonté de poursuivre l'oeuvre des pères conciliaires car beaucoup reste à faire pour une correcte connaissance et assimilation de ce document de la part des baptisés et des communautés. Une solide formation liturgique est indispensable, tant des clercs que des laïcs".


LE PAPE ET LES CARDINAUX DEBATTENT

Cité du Vatican, 21 février 2014 (VIS). Comme les jours précédents, le Directeur de la Salle de Presse a exposé ce midi aux journalistes l'évolution des débats au sein du consistoire extraordinaire. L'assemblée a d'abord félicité le Cardinal Silvano Piovanelli, qui fête ses 90 ans et a concélébré ce matin avec le Saint-Père. En ouverture des travaux, le Pape et les Cardinaux ont tenu à prier pour tous les chrétiens victimes de par le monde de l'intolérance ou de persécutions. Ensemble, ils veulent que les personnes souffrant à cause de l'Evangile sachent que l'Eglise prie à leur attention et les encourage à demeurer forts dans la foi et à pardonner leurs persécuteurs à l'imitation du Seigneur. La pensée du Pape et des Cardinaux s'est également portée vers les pays lacérés par des conflits internes ou des tensions qui menacent la concorde sociale, tels le Sud Soudan ou le Nigeria, soumis à des attentats qui font de nombreuses victimes dans une indifférence croissante. La situation ukrainienne étant particulièrement dramatique, ils espèrent une rapide cessation des violences et le rétablissement de la paix civile. Même chose pour le conflit syrien qui se perpétue et semble ne pas s'acheminer vers une conclusion rapide, tout comme celui qui déchire la Centrafrique et prend de l'ampleur. L'intervention de la communauté internationale est toujours plus nécessaire en faveur de la réconciliation interne, du retour de la sécurité et du droit, de l'accès à l'aide humanitaire. Malheureusement nombre de ces conflits sont décrits comme de nature religieuse, comme opposants chrétiens et musulmans, alors qu'il s'agit en réalité de situations aux origines ethniques, économiques et politiques. Condamnant toute violence perpétrée au nom de la religion, l'Eglise catholique entend poursuivre son engagement en faveur de la paix et de la réconciliation, par le dialogue inter-religieux et les oeuvres caritatives en faveur de qui souffre de par le monde.

Après avoir lu cette déclaration des membres du consistoire, le P.Lombardi a signalé que le Pape avait choisi les trois présidents du prochain Synode consacré à la famille. Il s'agit du Cardinal Vingt-Trois, Archevêque de Paris, du Cardinal Tagle, Archevêque de Manille, et au Cardinal Assis, comme représentant de trois continents. Entre hier après-midi et ce matin, 43 Cardinaux ont pris la parole, mais beaucoup étant encore inscrits il y aura des communications écrites qui seront jointes aux actes pour le synode. Parmi les sujets abordés: La nature de la famille selon l'anthropologie chrétienne, et sa remise en valeur dans un contexte socio-culturel sécularisé où d'autres modèles sont proposés avec une conception différente de la sexualité et de la personne même. Face à ces positions, l'approche chrétienne se trouve souvent en difficulté. Le Directeur de la Salle de Presse a tenu à préciser que les débats ont été caractérisés par le réalisme dans la constatation de la difficulté où se trouvent les chrétiens dans un climat culturel largement contraire. La théologie du corps de Jean-Paul II a été souvent citée, ainsi que son encyclique Familiaris Consortio et le Catéchisme de l'Eglise. La pastorale de la famille a été évoqués sous ses divers aspects et notamment celui de la préparation au mariage et de la spiritualité conjugale et familiale. Quant aux divorcés remariés, il a été question des aspects canoniques et des procédures de nullité qu'il faut améliorer et simplifier. Leur accession aux sacrements posent des problèmes qui nécessitent bien des approfondissements. Ainsi aucune décision ni proposition n'a été édictée. Les Cardinaux, qui ont parlé librement et sans tension, désirent qu'on parvienne à un discernement qui permettent de conjuguer au mieux la fidélité au message du Christ et à la miséricorde divine avec les cas concrets. Ils espèrent donc une orientation unitaire et ont pensé proposer un exposé introductif au synode qui devra explorer très largement la question afin de dégager une réponse pastorale rénovée à une question aussi sensible. Il a également été question de l'émigration ou de l'ignorance religieuse en rapport avec la famille.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 21 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.António Francisco dos Santos, Evêque de Porto (superficie 3.010, population 2.114.000, catholiques 1.913.000, prêtres 492, diacres 61, religieux 920), au Portugal. Il était jusqu'ici Evêque d'Aveiro (Portugal).

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Sam 22 Fév - 14:42

Sommaire

- CREATION DES NOUVEAUX CARDINAUX
- TITRES ET DIACONIES DES NOUVEAUX CARDINAUX
- VISITE DE LA PRESIDENTE BRESILIENNE
- CONCLUSION DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE
- ACCORD ENTRE L'A.I.F. ET SES HOMOLOGUES AUSTRALIEN ET CHYPRIOTE
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


CREATION DES NOUVEAUX CARDINAUX

Cité du Vatican, 22 février 2014 (VIS). Ce matin en la Basilique vaticane, le Saint-Père a imposé la barrette et attribué leur titre cardinalice au nouveaux Cardinaux. Sur les 19 désignés ne manquait que Mgr.Capovilla, retenu pour raison de santé et d'âge. Il recevra le cardinalat dans quelques jours à son domicile de la province de Bergame. Présent auprès des Cardinaux, Benoît XVI a été applaudi par l'assemblée puis salué par son successeur. Au début de la cérémonie, le nouveau Cardinal Secrétaire d'Etat, Mgr.Parolin s'est adressé au Pape au nom de ses confrères. Avant de remettre la barrette, l'anneau et le titre à chacun des élus, le Pape François a prononcé l'allocution suivante, centrée sur un passage de Marc:

"Jésus marchait devant eux. Jésus marche devant nous aussi, en ce moment. Il est toujours devant nous. Il nous précède et nous ouvre la voie. Et c’est notre confiance et notre joie d'être ses disciples, demeurer avec lui, marcher derrière lui, le suivre. Quand nous les Cardinaux avons célébré ensemble la première messe dans la Chapelle Sixtine, marcher a été la première parole que le Seigneur nous a proposée. Marcher, et ensuite construire et confesser. Aujourd’hui cette parole revient, mais comme un acte, comme l’action de Jésus qui continue: Jésus marchait. C'est frappant dans les Evangiles: Jésus marche beaucoup, il instruit les siens au long du chemin. De fait il n’est pas venu pour enseigner une philosophie ou une idéologie, mais une voie, un chemin à parcourir avec lui, qui s’apprend en la parcourant, en marchant. Oui, voilà notre joie, marcher avec Jésus. Ce n’est ni facile ni confortable, parce que la route que Jésus choisit est celle de la Croix. Alors qu’ils sont en chemin, il parle à ses disciples de ce qui va arriver à Jérusalem. Illeur annonce sa passion, sa mort et sa résurrection. Ils sont stupéfaits et remplis de crainte. Stupéfaits, bien sûr, parce que, pour eux, monter à Jérusalem voulait dire participer au triomphe du Messie, à sa victoire. Cela se note ensuite dans la demande de Jacques et de Jean. Ils sont remplis de crainte face à ce que Jésus va devoir subir, et aussi pour ce que eux risquaient de subir. A la différence des disciples d’alors, nous savons que Jésus a vaincu, et nous ne devrions pas avoir peur de la Croix. Bien plus, dans la Croix nous trouvons notre espérance. Cepend ant, nous sommes nous aussi humains, pécheurs, et nous sommes exposés à la tentation de penser à la manière des hommes et non de Dieu. Et quand on pense à la manière du monde, quel est la conséquence? L'Evangile rapporte que es dix autres s’indignèrent alors contre Jacques et Jean. Si la mentalité du monde prend le dessus, surgissent les rivalités, les jalousies, les factions. Alors, cette parole que le Seigneur nous adresse aujourd’hui est très salutaire, car elle nous purifie intérieurement, fait la lumière dans nos consciences, nous aide à nous mettre pleinement en accord avec Jésus, et à le faire ensemble, au moment où le Collège des Cardinaux s’agrandit.

Jésus les appela près de lui. Voici l’autre geste du Seigneur. Le long du chemin, il se rend compte qu’il y a besoin de parler aux douze, il s’arrête et les appelle à lui. Frères, laissons le Seigneur Jésus nous appeler à lui! Laissons-nous convoquer par lui. Et écoutons-le, dans la joie d’accueillir ensemble sa parole, de nous laisser instruire par elle et par l'Esprit, pour devenir toujours plus un seul cœur et une seule âme, autour de lui. Et alors que nous sommes ainsi convoqués, appelés près de lui par notre unique Maître, moi aussi je vous dis ce dont l’Eglise a besoin. Elle a besoin de vous, de votre collaboration, et plus encore de votre communion, communion avec moi et entre vous. L’Eglise a besoin de votre courage, pour annoncer l’Evangile en toute occasion, opportune ou inopportune, et pour rendre témoignage à la vérité. L’Eglise a besoin de votre prière pour le bon cheminement du troupeau du Christ, la prière qui, avec l’annonce de la Parole, est la première tâche de l’évêque. Ne l'oublions jamais, l’Eglise a besoin de votre compassion surtout en ce moment de douleur et de souffrance dans de nombreux pays du monde. Nous devons exprimer notre proximité spirituelle à toutes les communautés ecclésiales et à tous les chrétiens qui souffrent de discriminations et de persécutions. Il faut combattre tout type de discrimination. L’Eglise a besoin de notre prière en leur faveur, afin qu’ils soient forts dans la foi et qu’ils sachent réagir au mal par le bien. Et notre prière s’étend à tout homme et à toute femme qui subit l’injustice à cause de ses convictions religieuses. L’Eglise a besoin de nous aussi pour que nous soyons des hommes de paix et fassions la paix par nos œuvres, nos désirs, nos prières : pour cela invoquons la paix et la réconciliation pour les peuples qui en ces temps sont éprouvés par la violence et par la guerre. Merci, frères très chers. Marchons ensemble à la suite Seigneur, et laissons-nous toujours plus convoquer par lui, au milieu du saint peuple de Dieu, de la sainte Mère Eglise".


TITRES ET DIACONIES DES NOUVEAUX CARDINAUX

Cité du Vatican, 22 février 2014 (VIS). Voici la liste des titres ou diaconies assignés aux nouveaux Cardinaux:

Cardinal Pietro Parolin titre des Sts.Simon et Jude à Torre Angela.

Cardinal Lorenzo Baldisseri, diaconie di St.Anselme sur l’Aventin.

Cardinal Gerhard Ludwig Müller, diaconie di Ste.Agnès in Agone.

Cardinal Beniamino Stella, diaconie des Sts.Cosme et Damien.

Cardinal Vincent Gerard Nichols, titre du Rédempteur et de St.Alphonse in via Merulana.

Cardinal Leopoldo José Brenes Solórzano, titre di St.Joachim aux Prati di Castello.

Cardinal Gérald Cyprien Lacroix, ISPX, titre de St.Joseph à l’Aurelio.

Cardinal Jean-Pierre Kutwa, titre de Ste.Emerentienne à Tor Fiorenza.

Cardinal Orani João Tempesta, O.Cist, titre de Ste.Marie Mère de la Providence à Monte Verde.

Cardinal Gualtiero Bassetti, titre de Ste.Cécile.

Cardinal Mario Aurelio Poli, titre de St.Robert Bellarmin.

Cardinal Andrew Yeom Soo-Jung, titre de St.Chrysogone.

Cardinal Ricardo Ezzatti Andrello, SDB, titre du Rédempteur à Valmelaina.

Cardinal Philippe Nakellentuba Ouédraogo, titre de Notre Dame de Consolation au Tiburtino.

Cardinal Orlando B.Quevedo, OMI, titre de Ste.Marie Regina Mundi à Torre Spaccata.

Cardinal Chibly Langlois, titre de St.Jacques in Augusta.

Cardinal Loris Capovilla, titre de Ste.Marie au Transtévère.

Cardinal Fernando Sebastián Aguilar, CMF, titre de Ste.Angela Merici.

Cardinal Kelvin Edward Felix, titre de Notre Dame du Salut à Primavalle.


VISITE DE LA PRESIDENTE BRESILIENNE

Cité du Vatican, 22 février 2014 (VIS). Hier en début de soirée, le Saint-Père a reçu Mme.Dilma Vana Rousseff, Présidente du Brésil venue à Rome pour le cardinalat de Mgr.Orani Tempesta, Archevêque de Rio. Le Pape a exprimé au chef de l'Etat ses sentiments d'attachement au peuple brésilien. Dans la prespective de la Coupe du monde de football qui se déroulera prochainement dans son pays, la Présidente lui a offert le maillot 10 de l'équipe nationale portant une dédicace manuscrite du célèbre Pelé et un ballon signé de Ronaldo. Plaisantant, le Pape François a dit que ces cadeaux l'invitaient à prier pour la victoire du Brésil, tandis que Mme.Roussef sur le même ton lui a dit espérer qu'il serait au moins neutre. Il a offert a son hôtesse un médaillon représentant l'Ange de la paix.


CONCLUSION DU CONSISTOIRE EXTRAORDINAIRE

Cité du Vatican, 22 février 2014 (VIS). Hier au soir le Directeur de la Salle de Presse a confirmé que la session conclusive du Consistoire extraordinaire s'est déroulée comme prévu de 16 h 30' à 18 h 45', au cours de laquelle ont pris la parole d'autres Cardinaux. Au total 69 d'entre-eux ont pu s'exprimer et aborder un large éventail de questions touchant la famille. L'assemblée s'est félicité du climat des débats et de la qualité des interventions. Le Pape a prononcé un bref discours de clôture dans lequel il a dit sa conviction de ce que le Seigneur pousse l'Eglise à se pencher sur l'Evangile de la famille. Il l'accompagnera dans la voie ouverte par ce consistoire et qui se poursuivra avec le prochain synode spécifique. Le P.Lombardi a précisé que le Saint-Père avait invité l'assemblée à prier à ces intentions ainsi que pour sa personne.


ACCORD ENTRE L'A.I.F. ET SES HOMOLGUES AUSTRALIEN ET CHYPRIOTE

Cité du Vatican, 22 février 2014 (VIS). L'Autorité d'information financière du Saint-Siège et Etat de la Cité du Vatican a signé hier un Accord avec la Australian Transaction Report and Analysis Center, son homologue australien. Il y a quelques jours, lors d'une réunion en Hongrie des groupes de travail Egmont, le Directeur M.René Brülhart avait signé un accord identique avec Chypre. Il s'agit d'un document standard de coopération en matière d'échange d'informations pour lutter contre le recyclage et le financement du terrorisme. Ces deux accords, qui renforcent l'insertion de l'AIF dans le réseau international, confirment l'engagement du Saint-Siège et Etat de la Cité du Vatican en la matière. L'AIF, qui est membre de l'Egmont Group depuis l'an dernier, s'est déjà accordée avec ses homologues des Etats-Unis d'Amérique, Belgique, Italie, Espagne, Slovénie, Pays-Bas et Allemagne. D'autres accords suivront.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 22 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.Guillermo Patricio Vera Soto, Evêque de Iquique (superficie 41.799, population 252.300, catholiques 172.500, prêtres 35, diacres 14, religieux 69), au Chili. Il était jusqu'ici Evêque de San Juan Bautista de Calama (Chili).

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Sam 22 Fév - 23:57

L'Eglise a besoin de votre courage et de votre compassion

Le Consistoire ordinaire public présidé par le Pape François pour la création de 18 nouveaux cardinaux se déroule en la Basilique Saint-Pierre depuis 11 heures, en présence du Pape émérite Benoît XVI.

Un dix-neuvième nouveau cardinal, l’ancien secrétaire de Jean XXIII, Loris Capovilla, est absent à cause de son grand âge. Il sera créé cardinal lors d’une autre cérémonie, le 1er mars prochain à Sotto il Monte, une église symbolique à ses yeux puisque le « bon Pape » en posa la première pierre. Dans la basilique, les délégations officielles évidemment des 15 nations d’origine des cardinaux, en présence notamment des présidents du Brésil et d’Haïti, Dilma Rousseff et Michel Martelly.


Le Pape François a tenu une très belle homélie sur la mission des cardinaux.

En voici le texte intégral en français:


« Jésus marchait devant eux… » (Mc 10,32).


Jésus marche devant nous aussi, en ce moment. Il est toujours devant nous. Il nous précède et nous ouvre la voie… Et c’est notre confiance et notre joie : être ses disciples, demeurer avec lui, marcher derrière lui, le suivre…

Quand nous avons célébré ensemble la première Messe dans la Chapelle Sixtine, « marcher » a été la première parole que le Seigneur nous a proposée : marcher, et ensuite construire et confesser.


Aujourd’hui cette parole revient, mais comme un acte, comme l’action de Jésus qui continue : « Jésus marchait… ». Cela nous frappe dans les Évangiles : Jésus marche beaucoup, il instruit les siens au long du chemin. C’est important. Jésus n’est pas venu pour enseigner une philosophie, une idéologie… mais une « voie », une route à parcourir avec lui, et la route s’apprend en la faisant, en marchant. Oui, chers Frères, voilà notre joie : marcher avec Jésus.


Mais ce n’est pas facile, ce n’est pas confortable, parce que la route que Jésus choisit est celle de la Croix.

Alors qu’ils sont en chemin, il parle à ses disciples de ce qui va arriver à Jérusalem : il annonce sa passion, sa mort et sa résurrection. Alors ils sont « stupéfaits » et « remplis de crainte ».

Stupéfaits, bien sûr, parce que, pour eux, monter à Jérusalem voulait dire participer au triomphe du Messie, à sa victoire – on le voit ensuite dans la demande de Jacques et de Jean ;

et remplis de crainte pour ce que Jésus allait devoir subir, et aussi pour ce que eux risquaient de subir.


A la différence des disciples d’alors, nous savons que Jésus a vaincu, et nous ne devrions pas avoir peur de la Croix ; bien plus, dans la Croix nous avons notre espérance.

Cependant, nous sommes nous aussi humains, pécheurs, et nous sommes exposés à la tentation de penser à la manière des hommes et non de Dieu.


Et quand on pense à la manière du monde, quel est la conséquence ? « Les dix autres se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean » (v. 41). Ils s’indignent. Si la mentalité du monde prend le dessus, surgissent les rivalités, les jalousies, les factions …


Alors, cette parole que le Seigneur nous adresse aujourd’hui est très salutaire ! Elle nous purifie intérieurement, elle fait la lumière dans nos consciences, elle nous aide à nous mettre pleinement en accord avec Jésus, et à le faire ensemble, au moment où le Collège des Cardinaux s’agrandit par l’entrée de nouveaux membres.


« Jésus les appela près de lui… » (Mc 10,42). Voici l’autre geste du Seigneur.

Le long du chemin, il se rend compte qu’il y a besoin de parler aux douze, il s’arrête et les appelle à lui. Frères, laissons le Seigneur Jésus nous appeler à lui ! Laissons-nous convoquer par lui. Et écoutons-le, dans la joie d’accueillir ensemble sa Parole, de nous laisser instruire par elle et par le Saint Esprit, pour devenir toujours plus un seul cœur et une seule âme, autour de lui.


Et alors que nous sommes ainsi convoqués
, « appelés près de lui » par notre unique Maître, moi aussi je vous dis ce dont l’Église a besoin : elle a besoin de vous, de votre collaboration, et plus encore de votre communion, communion avec moi et entre vous.

L’Église a besoin de votre courage, pour annoncer l’Évangile en toute occasion, opportune ou inopportune, et pour rendre témoignage à la vérité.


L’Église a besoin de votre prière pour le bon cheminement du troupeau du Christ, la prière qui, avec l’annonce de la Parole, est la première tâche de l’Évêque.



L’Église a besoin de votre compassion surtout en ce moment de douleur et de souffrance dans de nombreux pays du monde.



Nous voulons exprimer notre proximité spirituelle à toutes les communautés ecclésiales et à tous les chrétiens qui souffrent de discriminations et de persécutions.

L’Église a besoin de notre prière pour eux, afin qu’ils soient forts dans la foi et qu’ils sachent réagir au mal par le bien. Et notre prière s’étend à tout homme et à toute femme qui subit l’injustice à cause de ses convictions religieuses.


L’Église a besoin de nous aussi pour que nous soyons des hommes de paix et fassions la paix par nos œuvres, nos désirs, nos prières : pour cela invoquons la paix et la réconciliation pour les peuples qui en ces temps sont éprouvés par la violence et par la guerre.



Merci, Frères très chers ! Marchons ensemble derrière le Seigneur, et laissons-nous toujours davantage convoquer par lui, au milieu du peuple fidèle, de la sainte Mère Église.



http://www.diocesedekpalime.tg/?cle=publications2&id_scat=9&id0=1835

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Dim 23 Fév - 1:14

ce que Pape Francois a dit et n'a pas dit ;

mais il reste dans la Verite de l'Eglise Catholique Apostolique et Romaine


Document fourni par : www.de-ecclesia.com

LE PAPE FRANÇOIS NE CHANGERA RIEN
ou
La légende rêvée par les contestataires

A peine le Pape François parle-t-il d'améliorer l'accueil de tous ceux qui ne vivent pas pleinement les préceptes de l'église, et voilà que la grande foule des journalistes, des contestataires, et des catholiques mal informés (et mal formés) se prennent à rêver d'une Eglise où tout sera "bien", où il n'y aura plus de péchés grave, plus de limites... bref, ça sera "On ira tous au Paradis" de Polnaref !

Et Dieu, dans tout ça ?

LE RELATIVISME, POISON DES CHRETIENS

Ceux qui veulent du "changement" ou une "évolution" ont-ils réfléchi à... Dieu ?

Se demandent-ils si Dieu évolue en fonction des mœurs des hommes ? S'ils se posaient la question, ils en arriveraient à cette conclusion terrible : non, Dieu n'évolue pas. Du moins, il applique un principe ou un autre en fonction de l'évolution de l'homme (la Genèse en témoigne), mais Lui, il n'évolue pas.

"Evoluer". Voilà un mot complètement galvaudé et dénaturé. Le catholique moyen est persuadé que "évoluer" est une bonne chose. Il oublie, ce catholique, que lui même peut évoluer dans le mauvais sens, puisque "évoluer" est neutre en matière de morale. On peut donc mal évoluer. On peut donc évoluer en s'éloignant de Dieu. Qui aurait l'outrecuidance de dire que c'est Dieu qui s'éloigne ? Encore une fois, Dieu étant à l'origine de tout, ce n'est pas Lui qui s'éloigne.

Le lit du fleuve peut changer de place ; la source, elle, jamais. Ainsi en est-il de Dieu et de l'humanité.

Or le relativisme, cette paresse de la pensée et du comportement, fait de soi-même le nombril du monde, et tente de faire de Dieu un satellite. Folie, absurdité !

LE PAPE NE CHANGERA RIEN

Ainsi le Pape François parle de meilleur accueil. Il s'agit bien de recevoir, d'accueillir et de parler. Mais à AUCUN MOMENT le Pape ne parle de brader les sacrements, ni de prodiguer l'absolution à ceux qui ne sont pas résolus à quitter le péché.

Les journalistes, fort empressés de faire passer LEUR vérité, interrogent des catholiques qui, évidemment, ne peuvent pas être contre une écoute et une bonne parole, pour une raison simplissime : Jésus Christ est entré chez la prosituée, et lui a parlé. Certains disent ressassent à l'envie cette phrase fétiche et dépourvue de sens : "Il ne faut pas juger". Mais juger qui et/ou quoi ?

Jésus est entré chez la pécheresse, et Il lui a effectivement dit "Je ne te condamne pas". Et de fait, l'Eglise ne condamne personne. Poursuivons avec l'attitude de Jésus : il ajoute aussi : "Va, et ne pèche plus". Et là, Jésus vient de condamner le péché. Cette deuxième phrase, bien gênante pour tous, est systèmatiquement oubliée par ceux qui se réclament de la première ! Il n'est même pas nécessaire d'expliquer pourquoi...

A partir de cette condamnation du péché, mettons un peu d'ordre dans les idées reçues qu'entretiennent ceux qui sont mal documentés :

- les divorcés remariés : l'Eglise ne reconnaît pas le divorce, en conséquence, les divorcés remariés sont en réalité des époux et des épouses qui ont des relations hors mariage. Il y a péché grave.

- les homosexuels : l'Eglise les voit comme des célibataires. Et CONTRAIREMENT à ce que des personnes de mauvaise foi relatent, l'Eglise n'a jamais condamné un homosexuel en raison de son état. En revanche, elle condamne les relations sexuelles hors mariage comme elle le fait pour n'importe quelle personne.

Que les choses soient claires : sur ce point, l'Eglise ne fait aucune différence entre qui que ce soit, le péché est le même pour tous.

Et maintenant, quelle est la conséquence de ce péché ? UNE SEULE : l'impureté. Or, Dieu est pur, les sacrements sont purs, le Royaume de Dieu est pur, le Saint Sacrement est pur. Comment, dans ces conditions, celui qui est impur de par sont péché peut-il prétendre s'approcher, comme si de rien n'était, de ce qui est pur ???

Avant d'y prétendre, il faut passer par le "sas de décontamination" qui est la confession suivie, s'il y a un réel regret et une volonté de se rectifier, du sacrement en lui-même : l'effacement des péchés au nom du Christ. Quelqu'un veut-il tricher avec le Christ ? Là il faut prévenir : il pourrait bien s'agir d'une application de cet effrayant "péché contre l'Esprit", celui dont le Christ dit Lui-même qu'il "ne sera jamais pardonné" !

Le Pape peut-il contredire l'enseignement du Christ ? Voilà bien une ânerie majeure ! Va-t-il proposer que désormais le péché d'adultère ne nécessite plus le pardon du Christ pour accéder à son Corps ? Est-il possible de supposer de pareilles stupidités ? Hélas oui, c'est possible : lorsqu'on ne lit pas, lorsqu'on écoute n'importe qui, ou encore... lorsqu'on est journaliste !

"CE N'EST PAS DE LEUR FAUTE"

Encore une phrase fétiche, qui mélange tout. Au prétexte qu'ils ne sont pas fautifs - et là encore il faudrait distinguer de quoi on parle : état ou acte ? - il ne faut rien exiger d'eux. Discernons, encore une fois :

- les homosexuels : ils ne peuvent rien contre leur état. C'est clair, l'Eglise le sait. Mais ils peuvent se défaire du péché.


- les divorcés vivant en couple : ils ne peuvent rien non plus contre leur état (hétérosexuels). Mais ils peuvent aussi se défaire du péché.

C'est exactement la même chose pour ceux qui ne sont ni homosexuels ni divorcés, mais qui vivent aussi dans le péché : le problème est exactement le même !

On entendra objecter que la vie dans le célibat strict est "impossible". C'est faux.

Il y a des célibataires stricts, hétérosexuels mais aussi homosexuels. Qu'ils péchent parfois reste possible, et dans ce cas ils se retrouvent dans la même situation de péché. La différence, c'est qu'ils n'affichent pas une volonté de rester dans le péché, et qu'ainsi ils peuvent se purifier par la confession s'ils remplissent les conditions (regret véritable, désir vrai de ne pas pécher à nouveau : seul le prêtre en fait le discernement par le dialogue).

Enfin il reste une distinction que certains expriment : parmi les divorcés vivant en couple, il y a ceux qui voulaient divorcer, et ceux qui ne voulaient pas, et qui subissent la situation. C'est vrai. Mais s'ils vivent une autre vie conjugale, leur faute n'en est pas amoindrie. L'impureté reste l'impureté. On peut trouver cela injuste, et ça l'est d'une certaine manière. Mais comment un catholique peut-il oublier qu'il y aura, à la fin des fins, un jugement absolument parfait, résumant tout : celui de Dieu ? La vraie Foi exige aussi d'accepter de vivre dans cette attente sanctifiante. Celle-ci est certainement un exercice spirituel de rédemption extrêmement efficace. En doute, c'est douter que Dieu soit, ultimement, le "juste Juge".



MAIS ALORS QUE DIT LE PAPE ?

Rien d'autre que ce qu'il dit : vouloir le bien, aimer son prochain. Divorcé vivant en couple ou homosexuel, cela ne dispense aucun chrétien d'être respectueux, vrai et cordial.

Le Pape n'a rien dit d'autre. Ceux qui l'affirment blessent l'unité de l'Eglise. Une majorité ne s'en rend pas compte. Mais une minorité d'entre eux savent ce qu'ils font. Il y a un prix à payer pour cela.

CE QUE N'A PAS DIT LE PAPE

On a aussi vaguement entendu parler "d'ouverture" à propos du mariage des prêtres... et pourquoi pas l'ordination des femmes, tant qu'on y est... Jamais le Pape François ne changera sur ces questions. Il serait trop long, et inapproprié, d'argumenter sur les aspects historiques et scripturaires, qui confirment et justifient l'évolution de l'Eglise Catholique sur le célibat des prêtres et l'identité masculine du sacerdoce. Restons-en à un phénomène récent : lorsque les Anglicans ont accepté l'ordination des femmes, au moins 700 d'entre eux ont quitté l'église Anglicane pour rejoindre l'Eglise Catholique Romaine.


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Dim 23 Fév - 5:09

Vu par sa soeur


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Lun 24 Fév - 15:45

Sommaire


- MOTU PROPRIO "FIDELIS DISPENSATOR ET PRUDENS"

- COORDINATION DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET ADMINISTRATIVES
- VISITE DU PRESIDENT HAÏTIEN
- MESSE CONCELEBREE AVEC LES NOUVEAUX CARDINAUX
- PRIER POUR LES NOUVEAUX CARDINAUX
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


MOTU PROPRIO "FIDELIS DISPENSATOR ET PRUDENS"

Cité du Vatican, 24 février 2014 (VIS). Voici le Motu Proprio Fidelis Dispensator et Prudens du Saint-Père, en date de ce jour:

"La fidélité et la prudence étant nécessaires pour gérer les biens qui lui ont été confiés, l'Eglise se sait responsable face à sa mission évangélisatrice et son attention envers les pauvres. La gestion économique et financière du Saint-Siège est intimement liée à cette tâche apostolique, à l'accomplissement du ministère universel du Pape mais au delà à la cause du bien général et du développement de la personne. Ayant pris en considération des travaux de la Commission d'études et de proposition chargée de l'organisation économique et administrative du Saint-Siège, ayant consulté le Conseil des Cardinaux pour la réforme de la Curie Romaine ainsi que le Conseil des Cardinaux chargé de réfléchir aux questions structurelles du Saint-Siège, le présent Motu Proprio crée:

Un Conseil pour l'économie, chargé de faire des propositions quant à la gestion matérielle tout en surveillant les activités administratives et financières des dicastères et autres organismes du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican. Dirigé par un Cardinal Coordinateur, il sera composé de quinze membres: Huit cardinaux et évêques illustrant l'universalité de l'Eglise, et sept experts laïques au professionnalisme éprouvé.

Un Secrétariat pour l'économie, avec statut de dicastère de Curie selon la Constitution Pastor Bonus qui, selon les dispositions du Conseil pour l'économie, répondra directement au Pape. Il opérera un contrôle de tous les organismes ci-dessus évoqués, vérifiera les politiques et procédures relatives aux achats et aux ressources humaines, dans le respect des compétences particulières. Les compétences du Secrétariat s'étendra à tout ce qui touche à la matière. Il sera présidé par un Cardinal Préfet, assisté d'un prélat Secrétaire général, qui collaboreront avec le Secrétaire d'Etat. S'ajoutera un Réviseur général, lui aussi, désigné par le Pape, qui effectuera les audits des dicastères et autres organismes. Le Cardinal Préfet procédera au plus tôt à la rédaction des statuts du Conseil, du Secrétariat et du Bureau du Réviseur, lesquels seront soumis à l'approbation papale. Ces décisions doivent avoir effet immédiat, y compris si il appert nécessaire d'abroger des dispositions qui seraient incompatibles.


COORDINATION DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET ADMINISTRATIVES

Cité du Vatican, 24 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a décidé une coordination des affaires économiques et administratives du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican. La Commission d'études ad hoc constituée l'an dernier lui a vivement recommandé de simplifier et consolider les organismes existants tout en améliorant leur coordination et instituant leur supervision. Elle a également insisté sur l'adoption de règles comptables et de gestion financière qui répondent à de rigoureux contrôles et démontrent une transparence de gestion. Cet effort devra inclure une utilisation plus incisive d'experts de haut niveau en gestion et planification financière, en vue d'un meilleur emploi des ressources et d'une plus grande efficacité des organes et de leurs programmes, notamment pour ce qui est de l'attention aux pauvres.

Le Pape a décidé la création d'un Secrétariat pour l'économie, qui aura autorité sur toutes les activités économiques et administratives du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican. Il sera également chargé de préparer leurs budgets respectifs et de planifier financièrement les ressources humaines et matérielles, de rédiger aussi leurs bilans détaillés. Il mettra en oeuvre les directives d'un Conseil pour l'économie, qui sera composé de quinze membres: Huit cardinaux et évêques illustrant l'universalité de l'Eglise, et sept experts laïques au professionnalisme éprouvé. Ce conseil se réunira régulièrement, notamment pour analyser les rapports d'activité internes. Dirigé par un Cardinal Préfet, assisté d'un Secrétaire général, le Secrétariat à l'économie rendra compte au Conseil. Le Saint-Père a désigné comme Préfet le Cardinal George Pell, actuel Archevêque de Sydney. Outre le Secrétaire, un Réviseur général qui pourra opérer des audits sur le fonctionnement des dicastères et institutions du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican. La fonction de banque centrale vaticane de l'Administration du patrimoine du siège apostolique est confirmée, avec les devoirs et responsabilités envers ses homologues à travers le monde. Quant à l'Autorité de contrôle financier, il continuera d'assumer ses tâches propres internes. Le Saint-Père a demandé que ce Secrétariat et son Préfet entrent en fonction au plus tôt. Ils devront avant tout, en accord avec la Commission d'études, élaborer les statuts complets et mettre au point les premières mesures pratiques avec la collaboration des conseillers ad hoc.


VISITE DU PRESIDENT HAÏTIEN

Cité du Vatican, 24 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin M.Michel Martelly, le Président d'Haïti, qui s'est ensuite entretenu avec le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, et Mgr.Dominique Mamberti, Secrétaire pour les Relations avec les états: Ces entretiens chaleureux ont permis aux parties de se féliciter de l'excellence de leurs rapports, mais aussi de souligner l'importante contribution que l'Eglise locale offre à Haïti, dans les domaines de l'éducation, de la santé et de l'assistance sociale. Les parties ont insisté sur l'impérative nécessité qu'il y a à poursuivre la reconstruction du pays, comme à encourager le dialogue entre les différentes forces vives, en faveur de la réconciliation et du bien public, à l'extérieur comme à l'intérieur.


MESSE CONCELEBREE AVEC LES NOUVEAUX CARDINAUX

Cité du Vatican, 23 février 2014 (VIS). Ce matin en la Basilique vaticane, le Saint-Père a concélébré la messe avec les nouveaux Cardinaux. Voici les passages saillants de son homélie:

"L’écoute de l’Esprit Saint, qui vivifie l’Eglise et l’anime...puisse toujours soutenir l’espérance du Peuple de Dieu en marche dans l’histoire, et...le témoignage des chrétiens... Imiter la sainteté et la perfection de Dieu peut sembler un but inaccessible. Cependant, la première lecture évangélique de ce jour suggère des exemples concrets afin que le comportement de Dieu devienne la règle de notre agir... Dans l’Evangile, Jésus nous parle de la sainteté et nous explique la loi nouvelle, la sienne. Il le fait au moyen de quelques antithèses entre la justice imparfaite des scribes et des pharisiens et la justice supérieure du Royaume. La première antithèse du passage d’aujourd’hui concerne la vengeance. Vous avez appris qu’il a été dit: Œil pour œil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis: Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui l’autre. Non seulement nous ne devons pas rendre à l’autre le mal qu’il nous a fait, mais nous devons nous efforcer de faire le bien avec largesse".

"La seconde antithèse fait référence aux ennemis... Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. A celui qui veut le suivre, Jésus demande d’aimer celui que ne le mérite pas, sans contrepartie, pour combler les vides d’amour qu’il y a dans les cœurs, dans les relations humaines, dans les familles, dans les communautés et dans le monde. Frères Cardinaux, Jésus n’est pas venu pour nous enseigner les bonnes manières, des manières de salon! Pour cela il n’y avait pas besoin qu’il descende du ciel et meure sur la Croix. Le Christ est venu pour nous sauver, pour nous montrer le chemin, l’unique chemin de sortie des sables mouvants du péché, et ce chemin de sainteté c’est la miséricorde, chemin qu’il a fait et qu’il fait avec nous chaque jour. Etre saints n’est pas un luxe, c’est nécessaire pour le salut du monde. C’est ce que le Seigneur nous demande. Le Seigneur comme l’Eglise nous demandent de témoigner avec beaucoup de zèle et d’ardeur de ces attitudes de sainteté. La sainteté d’un Cardinal consiste vraiment en ce supplément de gratuité. Par conséquent, aimons ceux qui nous sont hostiles, bénissons celui qui dit du mal de nous, saluons d’un sourire celui qui peut-être ne le mérite pas, n’aspirons pas à nous faire valoir, mais opposons la douceur à la tyrannie, oublions les humiliations subies. Laissons-nous toujours guider par l’Esprit du Christ, qui s’est sacrifié lui-même sur la croix, pour que nous puissions être des canaux par lesquels s’écoule sa charité. C’est l’attitude, ce doit être la conduite d’un Cardinal. Le Cardinal, et je le dis spécialement à vous qui entrez dans l’Eglise de Rome, n’entre pas dans une cour. Evitons et aidons-nous à les éviter des habitudes et des comportements de cour, les intrigues, les bavardages, les coteries et les favoritismes. Que notre langage soit celui de l’Evangile, Oui, oui, non, non, et nos attitudes celles des Béatitudes. Notre route celle de la sainteté. L’Esprit nous parle aussi dans les paroles de saint Paul... Dans le temple, que nous sommes, se célèbre une liturgie existentielle, celle de la bonté, du pardon, du service, en un mot, la liturgie de l’amour. Notre temple est comme profané si nous négligeons nos devoirs envers le prochain... Un cœur vide d’amour est comme une église désaffectée, soustraite au service divin et destinée à un autre usage. Chers frères Cardinaux...je vous demande de me demeurer pro che, par la prière, le conseil, la collaboration. Et vous tous, évêques, prêtres, diacres, personnes consacrées et laïcs, unissez-vous dans l’invocation de l’Esprit, afin que le Collège des Cardinaux soit toujours plus ardent de charité pastorale, davantage rempli de sainteté, pour servir l’Evangile et aider l’Eglise à rayonner l’amour du Christ dans le monde".


PRIER POUR LES NOUVEAUX CARDINAUX

Cité du Vatican, 23 février 2014 (VIS). Après la messe concélébrée en la Basilique vaticane, le Pape François a récité l'angélus dominical et commenté l'épître aux corinthiens. Saint Paul s'adresse à une communauté divisée, où les groupes font référence à divers prédicateurs, pour dénoncer cette pratique. C'est une erreur, explique-t-il, parce qu'une communauté n'appartient pas aux apôtres mais ce sont les apôtres qui lui appartiennent. En outre, toute communauté appartient au Christ. "De cette appartenance dérive le fait que les différences au sein de diocèses, paroisses, associations ou mouvements ne sauraient contredire l'unicité de dignité qui vient du baptême. Nous sommes tous fils de Dieu en Jésus-Christ... Qui a reçu le ministère ordonné de la prédication ou de la délivrance des sacrements ne peut se considérer propriétaire ou patron de pouvoirs particuliers. Mais se présenter comme serviteur de la communauté qu'il doit aider à avancer dans la voie de la sainteté. Aujourd'hui l'Eglise confie ce type de vie pastorale à de nouveaux Cardinaux... Saluons les" alors que ce consistoire et la messe de ce matin ont été l'occasion de manifester la catholicité de l'Eglise, l'universalité que représentent les pays d'origine des nouveaux membres du Sacré Collège autour du Successeur de Pierre. "Le Seigneur nous a offert la grâce d'oeuvrer à la communion et à l'unité, qui est plus importante que les disputes. L'unité de l'Eglise est le Christ, tandis que les disputes sont rarement son fait... Je vous encourage à soutenir par la prière ces nouveaux pasteurs... De combien de prière a besoin un évêque, un cardinal, un pape pour aider ceux qui leur sont confiés... Leur vocation est bel et bien celle de servir le peuple de Dieu au nom du Christ. Priez donc pour nous afin que nous soyons de bons serviteurs et non de bons patrons". L'ensemble des fidèles doit montrer ce qu'est une Eglise fidèle au Christ et animée du désir de servir les frères pour répondre avec un courage prophétique aux exigences spirituelles de notre temps. Puisse la Vierge Marie nous assister dans cette voie".


AUDIENCES

Cité du Vatican, 24 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin dix prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Mgr.Francisco Gil Hellín, Archevêque de Burgos.

Mgr.Mario Iceta Gavicagogeascoa, Evêque de Bilbao.

Mgr.Gerardo Melgar Viciosa, Evêque d'Osma - Soria.

Mgr.Esteban Escudero Torres, Evêque de Palencia.

Mgr.Miguel José Asurmendi Aramendía, SDB, Evêque de Vitoria,

Mgr.Francisco Pérez González, Archevêque de Pampelune et Tudèle, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Juan Antonio Aznárez Cobo.

Mgr.Juan José Omella Omella, Evêque de Calahorra et la Calzada - Logroño.

Mgr.Julián Ruiz Martorell, Evêque de Jaca.

Mgr.José Ignacio Munilla Aguirre, Evêque de San Sebastián.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 24 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé le P.Reynaldo B.Getalado, MSP, Supérieur de la Mission sui juris de Funafuti Tuvalu).

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mar 25 Fév - 15:27

Sommaire

- LETTRE DU PAPE AUX FAMILLES
- PRESENTATION DE LA LETTRE PAR MGR.PAGLIA
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


LETTRE DU PAPE AUX FAMILLES

Cité du Vatican, 25 février 2014 (VIS). Voici la lettre (2 février) que le Saint-Père adresse aux familles qu'il invite à prier pour le Synode des évêques qui, en octobre, se réunira pour débattre des défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation:

"Aujourd’hui, l’Eglise est appelée à annoncer l’Evangile en affrontant aussi les nouvelles urgences pastorales qui concernent la famille. Cet important rendez-vous important implique le Peuple de Dieu tout entier, évêques, prêtres, personnes consacrées et fidèles laïcs des Églises particulières du monde entier, qui participent activement à sa préparation par des suggestions concrètes et par l’apport indispensable de la prière. Le soutien de la prière est plus que jamais nécessaire et significatif spécialement de votre part, chères familles. En effet, cette Assemblée synodale vous est consacrée d’une façon particulière, à votre vocation et à votre mission dans l’Eglise et dans la société, aux problèmes du mariage, de la vie familiale, de l’éducation des enfants, et au rôle des familles dans la mission de l’Église. Par conséquent, je vous demande de prier intensément l’Esprit Saint, afin qu’il éclaire les Pères synodaux et qu’il les guide dans leur tâche exigeante. Comme vous le savez, cette Assemblée synodale extraordinaire sera suivie, l’année prochaine, de l’Assemblée ordinaire qui portera sur le même thème de la famille. Et, dans ce contexte, en septembre 2015 se tiendra aussi la Rencontre mondiale des familles à Philadelphie. Prions donc tous ensemble pour que, à travers ces événements, l’Eglise accomplisse un véritable parcours de discernement et qu’elle prenne les moyens pastoraux adaptés pour aider les familles à affronter les défis actuels avec la lumière et la force qui viennent de l’Evangile. J'écris cette lettre le jour de la fête de la Présentation au Temple. L’évangéliste Luc raconte que Marie et Joseph, selon la loi de Moïse, portèrent l’Enfant au temple pour l’offrir au Seigneur, et que deux personnes âgées, Siméon et Anne, mues par l’Esprit Saint, allèrent à leur rencontre et reconnurent en Jésus le Messie. Siméon le prit dans ses bras et rendit grâce à Dieu parce que finalement il avait vu le salut. Quant à Anne, malgré son âge avancé, elle trouva une vigueur nouvelle et se mit à parler de l’Enfant à tous. C’est une belle image que ces deux jeunes parents et ces deux personnes âgées, rassemblées par Jésus. Vraiment, Jésus fait se rencontrer et unit les générations. Il est la source inépuisable de cet amour qui vainc toute fermeture, toute solitude, toute tristesse. Dans votre cheminement familial, vous partagez beaucoup de beaux moments: Les repas, le repos, le travail à la maison, les loisirs, la prière, les voyages et les pèlerinages, les actions de solidarité… Toutefois, s’il manque l’amour, il manque la joie, et l’amour authentique c’est Jésus qui nous le donne. Il nous offre sa Parole, qui éclaire notre route. Il nous donne le Pain de vie, qui soutient la fatigue quotidienne de notre chemin. Votre prière pour le Synode des évêques sera un précieux trésor qui enrichira l’Eglise. Je vous remercie, et je vous demande de prier aussi pour moi, pour que je puisse servir le peuple de Dieu dans la vérité et dans la charité. Que la protection de la Vierge et de saint Joseph vous accompagne tous toujours et vous aide à marcher, unis dans l’amour et dans le service réciproque. De grand cœur j’invoque sur chaque famille la bénédiction du Seigneur".


PRESENTATION DE LA LETTRE PAR MGR.PAGLIA

Cité du Vatican, 25 février 2014 (VIS). Dans sa présentation de la lettre du Pape François aux famille, le Président du Conseil pontifical pour la famille, souligne combien ce thème est présent ces temps-ci à l'esprit comme au coeur de l'Eglise. Et Mgr.Vincenzo Paglia de citer le pèlerinage des familles de l'Année de la foi, la récente rencontre du Pape avec les fiancés et le Consistoire extraordinaire de la semaine dernière, mais aussi le prochain Synode d'octobre et la Rencontre mondiale de septembre 2015. Le Saint-Père, écrit-il, entend impliquer les familles du monde dans le sillage du Synode: "La prière est le premier moyen de cette participation. Pour le Pape les familles ne peuvent être de simples sujets d'attention mais participer au mouvement vu que dans l'Eglise elles sont majoritaires, porteuses du sacrement du mariage... On ne saurait oublier que la première diffusion du christianisme se fit par le biais des familles, et cet exemple doit être suivi de nos jours dans le cadre d'une nouvelle phase de la mission évangélisatrice". Le Pape demande également aux familles de se sentir responsables de cette mission dans un société confuse et inquiète. Il sollicite leur aide d'autant plus que dans la vie chrétienne le soutien de la famille est indispensable au Pape et à l'Eglise. Sans la famille, le message de Jésus comme celui de l'Eglise, la parole du Pape, relatif à l'amour sponsal qui exprime celui de Dieu pour l'humanité, seraient abstraits et inefficaces. Grâce à Dieu, les familles existent, présentes et vivantes. Il est donc important que pasteurs et familles vivent concordes dans la prière, dans un cénacle regroupant le monde entier qui attend que l'Esprit suscite une nouvelle Pentecôte".


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 25 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a:

Accepté pour limite d'âge la renonciation de Mgr.Zdzislaw Fortuniak à l'office d'Auxiliaire de l'Archevêque de Poznán (Pologne).

Nommé Mgr.Donal McKeown, Evêque de Derry (superficie 2.500, population 327.000, catholiques 245,700, prêtres 116, religieux 107), en Irlande. Il était jusqu'ici Auxiliaire de l'Evêque de Cell Ausaille (Irlande).

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mer 26 Fév - 14:47

Sommaire

- LA COMPASSION DE DIEU DANS L'ONCTION DES MALADES
- APPEL A LA FIN DES VIOLENCES AU VENEZUELA
- DIVERS SALUTS
- NOMBREUSES REPONSES AU QUESTIONNAIRE SYNODAL
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


LA COMPASSION DE DIEU DANS L'ONCTION DES MALADES

Cité du Vatican, 26 février 2014 (VIS). Le Pape François a consacré la catéchèse de l'audience générale tenue Place St.Pierre au sacrement de l'onction des malades, autrefois appelée extrême onction, car il était administré aux mourants. Sa nouvelle appellation permet, a dit le Saint-Père, d'élargir le sacrement aux diverses catégories de personnes souffrantes dans la perspective de la miséricorde divine. La parabole du Bon Samaritain illustre parfaitement le mystère qui est célébré dans ce sacrement. Le Bon Samaritain réconforte et soigne ceux qui sont tombés le long des routes. L'huile qu'il utilise sur les blessures fait penser au chrême du Jeudi Saint, tandis que "le vin exprime l'amour et la grâce du Christ découlant de l'offrande de sa vie pour nous... C'est à nous, qui sommes l'Eglise, que le Seigneur confie les affligés de corps et d'esprit, afin que nous continuions à leur apporter sa miséricorde et le salut. L'épître de Jacques propose ce mandat lorsqu'il recommande aux malades de faire venir à leur chevet les anciens de l'Eglise pour qu'ils prient et leur administrent l'onction au nom du Seigneur... cette pratique remonte donc aux temps apostoliques car Jésus a enseigné à ses disciples d'avoir soin comme lui des personnes souffrant, et de leur apporter en son nom réconfort et paix au moyen du sacrement. Ceci ne doit cependant pas nous faire tomber dans l'attente obsessionnelle de miracle, ni dans la présomption d'une guérison automatique. Par contre nous avons l'assurance de ce que Jésus est au côté de qui souffre... C'est en fait Jésus en personne qui vient réconforter, consoler et pardonner les péchés". Aujourd'hui, de moins en moins de personnes ont recourt à ce sacrement. Ou on hésite à appeler le prêtre sous le prétexte que sa visite serait un mauvais présage, annonçant l'arrivée des pompes funèbres! Comme si c'était tabou. Il faut le savoir, dans ces moments critiques, nous sommes seuls et la venue du prêtre pour l'onction des malades y fait participer la communauté chrétienne toute entière. Avec la famille, c'est l'Eglise qui, par sa chaleur et sa prière, soutient le malade tandis que Jésus se manifeste dans le sacrement proprement dit. Comme il le faisait avec les malades qu'il rencontrait, le Seigneur offre sa caresse en rappelant qu'aucun mal ni la mort ne peuvent nous séparer de lui... Prenons donc l'habitude d'appeler le prêtre lorsqu'il s'agit de quelque chose de sérieux, pas d'un rhume ou de trois jours de lit!, a conclu le Pape François.


APPEL A LA FIN DES VIOLENCES AU VENEZUELA

Cité du Vatican, 26 février 2014 (VIS). Après sa catéchèse, le Saint-Père a lancé un appel à la cessation des violences au Venezuela: "A partir des responsables politiques, puissent tous les vénézueliens oeuvrer à la réconciliation nationale par le pardon et le dialogue, dans le respect de la justice et le désir du bien public. Assurés de ma fervente prière en faveur des victimes et de leurs familles, j'invite tous les croyants à en appeler au seigneur, par l'intercession de Notre Dame de Coromoto, pour que la paix et la concorde reviennent au plus tôt".


DIVERS SALUTS

Cité du Vatican, 26 février 2014 (VIS). Après sa catéchèse de l'audience générale, s'adressant à divers groupes, le Saint-Père a rappelé que la Journée mondiale des maladies rares tombe après-demain: Il a salué les participants au congrès qui traitera de ce thème important en espérant que les patients et leurs familles reçoivent une aide adéquate dans leur épreuve, médicale comme législative. Puis il s'est adressé aux directeurs des radios polonaises réunis à Rome pour des exercices spirituels, à des pèlerins irakiens et libanais, ainsi qu'au légionnaires du Christ ayant conclu leur chapitre général. Rappelant que c'est demain la fête de saint Gabriel de l'Addolorata, il a dit son espoir de voir son exemple continuer d'éclairer la jeunesse et de susciter des disciples enthousiastes de Jésus. Enfin il a encouragé les malades présents à offrir leur souffrance en union à celles du Christ, et les jeunes mariés à faire de l'Evangile la règle première de leur vie conjugale.


NOMBREUSES REPONSES AU QUESTIONNAIRE SYNODAL

Cité du Vatican, 26 février 2014 (VIS). Le Conseil ordinaire du Synode des évêques s'est réuni hier et avant-hier pour prendre acte des réponses au questionnaire adressé en octobre dernier aux Conférences épiscopales sur les questions touchant à la famille. Collectives comme individuelles, les réponses parvenues du monde entier ont été très nombreuses. Sous la présidence lundi du Pape, le Conseil a pu vérifier combien l'institution synodale est appréciée comme expression de la collégialité, ainsi que le sujet choisi pour l'assemblée extraordinaire d'octobre et l'assemblée ordinaire de 2015. La première synthèse de ces réponses a été appréciée d'autant qu'elles constituent la voix de l'Eglise dans la variété de ses expressions et contextes, qui retient l'urgence d'une relance de l'Evangile familial face aux difficultés et crises de la famille. Les observations énoncées durant la réunion serviront à élaborer le projet d'Instrumentum Laboris de la double assemblée synodale, dont les résultats permettront au Pape d'élaborer son exhortation post-synodale. Le Saint-Père a béni les nouveaux bureaux du Secrétariat Général.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 26 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé l'Abbé José Carlos de Souza Campos, Evêque de Divinópolis (superficie 8.824, population 780.000, catholiques 668.000, prêtres 101, religieux 117), au Brésil. L'Evêque élu, né en 1968 à Itaúna (Brésil) et ordonné prêtre en 1993, était jusqu'ici Administrateur de ce même diocèse. Licencié en théologie, il a été curé de paroisse, enseignant, responsable diocésain de la catéchèse et vicaire général.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Jeu 27 Fév - 15:07

Sommaire

- LES EVEQUES SUCCESSEURS DES APOTRES
- L'EGLISE, ESPACE ET ECOLE DE COMMUNION
- PROGRAMME DU PAPE EN MARS ET AVRIL
- LE SAINT-SIEGE A L'EXPO MILAN 2015
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


LES EVEQUES SUCCESSEURS DES APOTRES

Cité du Vatican, 27 février 2014 (VIS). Le Pape s'est adressé ce matin aux membres de la Congrégation pour les évêques, devant lesquels il a tracé un portait de ce doit être le rôle de ce dicastère, chargé de l'aider à désigner les pasteurs de diocèses de par le monde. Voici les passages principaux de ce discours:

"La mission essentielle de la Congrégation. Lors d'une consécration épiscopale, l'Eglise rassemblée invoque le Saint-Esprit et demande que le candidat soit ordonné. L'Evêque président demande alors s'il y a le mandat. Cette congrégation existe pour aider à rédiger un mandat qui sera ensuite diffusé dans de nombreuses églises pour la joie et l'espérance du peuple de Dieu. Cette congrégation existe pour s'assurer que le nom a avant tout été indiqué par le Seigneur". Le peuple de Dieu a besoin et attend un pasteur, quelqu'un au grand cœur. Il veut un homme de Dieu, pas un gestionnaire ni un administrateur de société, quelqu'un capable de s'élever à la hauteur de la vue de Dieu pour nous conduire à lui... Nous ne devons jamais perdre de vue les besoins des Eglises locales, auxquelles nous devons répondre. Or il n'existe pas d'évêque standard... Pour nous, l'enjeu est d'entrer dans la perspective du Christ en tenant compte de la réalité des Eglises particulières".

L'horizon de Dieu détermine la mission de la congrégation. "Pour choisir ces ministres nous devons nous élever... Nous devons nous élever au-dessus de nos éventuelles préférences, sympathies ou appartenances afin de saisir l'ampleur de l'horizon de Dieu... Nous ne devons pas être conditionnés par de petites considération, mais être des pasteurs dotés de la Parresia, c'est à dire capables d'assurer dans le monde un sacrement de l'unité et donc d'affirmer que l'humanité n'est pas destiné au chaos et à l'abandon... Au moment de signer la nomination d'un évêque, je veux pouvoir ressentir l'autorité de votre discernement et la grandeur de l'horizon qui a mûri votre choix conseil". L'esprit qui préside à votre travail...doit être un processus humble, calme et laborieuse développé sous la lumière venant d'en haut. Professionnalisme, service et sainteté de vie: Se détourner de ce trinôme nous ferait perdre la grandeur à laquelle nous sommes appelés".

L'Eglise apostolique comme source. "La grandeur de l'Eglise réside toujours dans les profondeurs de ses fondations... L'avenir de l'Eglise réside dans ses origines... Nous le savons, le Collège épiscopal, dans lequel le nouvel évêque est inséré, n'est que le prolongement du Collège apostolique. Le monde a besoin de savoir qu'il s'agit d'une succession interrompue". Les gens ont besoin de trouver dans l'Eglise la permanence indélébile de la grâce initiale".

L'évêque, témoin du Ressuscité. Pensons à l'Eglise apostolique, "lorsqu'elle dut recomposer le collège des Douze après la trahison de Judas. Sans les Douze la plénitude de l'Esprit ne peut se manifester. Son successeur doit être choisi parmi ceux qui ont suivi depuis le début le parcours de Jésus, et qui est maintenant en mesure de devenir, après les Douze, témoin de la résurrection. Nous devons choisir parmi les disciples de Jésus les nouveaux témoins du Ressuscité... Fondamentalement, l'évêque est celui qui peut actualiser tout ce que Jésus a vécu et, surtout, celui qui sait avec l'Eglise témoigner de sa résurrection... Il ne peut être un témoin isolé, mais doit témoigner avec l'Eglise... L'épiscopat n'est pas pour soi-même mais pour l'Eglise... pour les autres , surtout pour ceux que le monde exclut. Par conséquent, pour trouver un évêque nul n'est besoin de compétences culturelles ou intellectuelles ni même pastorales... Nous avons besoin de quelqu'un qui rayonne par son intégrité, par une capacité à des relations saines..,qui ne projette pas ses lacunes sur les autres au point de devenir un facteur de déstabilisation... Ses capacités culturelles lui permettront de dialoguer avec les gens et leurs cultures, son orthodoxie et sa fidélité à la vérité complète telle que l'Eglise la conserve en feront un pilier et une référence... Sa transparence et son détachement dans la gestion des biens de la communauté lui accorderont de l'autorité ainsi que l'estime de tous. Toutes ces caractéristiques essentielles doivent cependant laisser le pas central au témoignage du Ressuscité".

La souveraineté de Dieu, auteur du choix."Revenons au texte apostolique. Après la difficulté du discernement, les apôtres prièrent... Nous ne pouvons donc pas nous écarter de la demande faite au Seigneur de nous montrer son élu... Les décisions ne peuvent pas être conditionnés par des revendications personnelles ou de quelque groupe dominant. Pour garantir la souveraineté du choix de Dieu, nous devons respecter ce que nous dit notre conscience ainsi que la collégialité... Aucun arbitraire mais un discernement en commun. Personne ne peut tout avoir à portée de main. Chacun, avec humilité et honnêteté, doit apporter sa tesselle à une mosaïque qui n'appartient qu'à Dieu".

Des évêques kérygmatiques. "La foi venant de l'annonce...nous avons besoin d'évêques kérygmatiques, d'hommes de doctrine, non destiné à mesurer le manque de vérité du monde de vérité mais" pour le remplir de beauté et d'amour, "pour lui offrir la liberté que donne l'Evangile. L'Eglise n'a pas besoin de défenseurs de ses propres causes ou de croisés pour ses propres batailles, mais de semeurs humbles et confiants de la vérité...d'hommes patients qui savent que l'ivraie ne pourra jamais remplir tout le champ".

Des évêques priants. "Après avoir évoqué les évêques kérygmatiques, je veux maintenant insister sur l'autre point essentiel de l'identité épiscopale. L'évêque doit être un homme de prière, qui doit avoir la même Parresia que dans la proclamation de la Parole. Sa prière doit advenir devant Dieu, à qui il doit demander le bien de son peuple, le salut de son peuple... Un homme qui n'aurait pas le courage de parler à Dieu au nom de son peuple ne peut pas être un évêque, ni celui qui n'est pas en mesure de conduire le peuple à où de Dieu veut... Et cela vaut également pour la patience apostolique... L'évêque doit être patient devant Dieu", en se laissant chercher et trouver par lui.

Des évêques pasteurs. "Soyez des bergers proches des gens, des pères et des frères patients et miséricordieux, remplis de pauvreté intérieure comme matérielle, avec la liberté, la simplicité et l'austérité de vie... Ne vous comportez pas en princes ambitieux. N'ayez pas d'ambitions dans l'épiscopat et soyez seulement l'époux de vote Eglise en évitant de lui être adultère en ambitionnant un autre siège. mais soyez capables de garder le troupeau qui vous est confié, de le tenir uni... Je le redis, l'Eglise a besoin de pasteurs authentiques" qui méditent ce que nous dit l'apôtre Paul lorsqu'il "confie les pasteurs de l'Eglise à la Parole de la grâce qui a le pouvoir d'accorder le pouvoir de bâtir et de transmettre l'héritage. Par conséquent nous ne sommes pas propriétaires de la Parole mais ses serviteurs. Seulement ainsi livrés à elle il nous est possible de construire et d'obtenir l'héritage des saints. Quelques-uns sont tourmentés à propos de leur héritage. Quel est donc 'héritage d'un évêque, l'or ou l'argent? Paul nous répond la sainteté. L'Eglise respire lorsque la sainteté de Dieu se dilate dans ses membres... Le Concile Vatican II affirme que les évêques ont pleinement reçu la charge pastorale, c'est à dire la prise en charge quotidienne du troupeau... Assiduité et quotidien sont souvent associés aujourd'hui à la routine et à l'ennui. Trop souvent, nous essayons d'y échapper pour un ailleurs. A une époque de congrès et autres réunions, le décret de résidence du Concile de Trente est des plus actuels. Il serait bon que la Congrégation pour les évêques rappelle à son respect. Malheureusement l'Eglise n'échappe pas à ce danger... Le troupeau a besoin de trouver place dans le cœur de son pasteur. Si cela n'est pas solidement ancré en lui, dans le Christ et dans son Eglise, l'évêque sera constamment à la recherche de compensations éphémères, sans offrir aucun refuge à le troupeau".

En conclusion, le Pape s'est demandé: "Où trouver de tels hommes?... Je pense au prophète Samuel à la recherche du successeur de Saül , sachant que le jeune David avait amené les moutons paître", il donna l'ordre d'aller le chercher. Nous aussi devons aller sur le terrain à la recherche des jeunes David. Je suis sûr, a conclu le Pape, "que ces hommes existent parce que le Seigneur n'abandonne pas son Eglise. Peut-être nous n'allons pas assez dans les champs pour les chercher. Peut-être avons nous besoin de l'avertissement de Samuel: Nous ne nous mettrons pas à la table avant qu'il ne soit arrivé! Je voudrais que la Congrégation pour les évêques vive cette sainte inquiétude".


L'EGLISE, ESPACE ET ECOLE DE COMMUNION

Cité du Vatican, 27 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin les Evêques amis du mouvement des Focolari, réunis pour parler de la réciprocité d'amour entre les disciples du Christ. Après leur avoir rappelé qu'ils doivent alimenter dans ce type de manifestation une réflexion utile pour l'Eglise entière, il souligné que la société a un grand besoin d'exemples de vie exprimant la nouveauté apportée par le Seigneur, l'amour partagé entre frères d'âge, d'origine et caractère différents. "C'est ce mode de témoigner qui créé le désir d'entrer dans la grande parabole de communion qu'est l'Eglise". Evoquant la lettre apostolique de Jean-Paul II Novo Millennio Ineunte, le Pape a insisté sur l'importance de "faire de l'Eglise un espace et une école de communion pour rendre efficace le nouvelle évangélisation. Ceci répond à la volonté du Père de voir ses enfants vivre en frères comme à celle du Fils qu'ils soient une chose seule, en révélant le dynamisme de l'Esprit, sa force d'attraction libératrice". En outre, a conclu le Pape François, "cultiver la spiritualité de la communion nous rend aussi mieux armés pour parcourir la voie de l'oecuménisme et du dialogue inter-religieux".


PROGRAMME DU PAPE EN MARS ET AVRIL

Cité du Vatican, 27 février 2014 (VIS). Voici les cérémonies que présidera le Pape François en mars et avril:

MARS

Mercredi 5: Basilique St.Anselme et Basilique Ste.Sabine, à 16 h 30', Statio quarésimale, procession et messe des Cendres.

Dimanche 9: Début des exercices spirituels de la Curie Romaine à Ariccia.

Vendredi 14: Conclusion des exercices spirituels.

Dimanche 16: Visite à la paroisse Ste.Marie de l'Oraison, messe à 16 h.

Vendredi 28: Basilique vaticane, à 17 h, liturgie pénitentielle.

AVRIL

Dimanche 6: Visite paroissiale.

Dimanche 13: Place St.Pierre, à 9 h 30', bénédiction, procession et messe des Rameaux.

Jeudi 17: Basilique vaticane, à 9 h 30', messe chrismale. L'après-midi, le Pape célébrera la messe in Coena Domini dans un contexte de son choix, comme il le faisait à Buenos Aires et comme il l'a fait l'an dernier. Le lieu, qui ne sera pas une des basiliques papales, sera indiqué ultérieurement, et la Préfecture de la Maison pontificale ne distribuera pas de billet pour l'occasion.

Vendredi 18: Basilique vaticane, à 17 h, célébration de la Passion. Colisée, à 21 h 15', Via Crucis.

Samedi 19: Basilique vaticane, à 20 h 30', veillée pascale.

Dimanche 20: Place St.Pierre, à 10 h 15', messe de Pâques, message et bénédiction Urbi et Orbi.

Dimanche 27: Place St.Pierre, à 10 h, messe de canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II.


LE SAINT-SIEGE A L'EXPO MILAN 2015

Cité du Vatican, 27 février 2014 (VIS). Ce matin près la Salle de Presse, le Cardinal Gianfranco Ravasi a présenté les conditions de participation du Saint-Siège à l'Expo Milan 2015 (Nourrir la planète. L'énergie pour la vie). Le Président du Conseil pontifical, qui est le Commissaire du Saint-Siège pour l'événement, pour la culture était accompagné de M.Giuseppe Sala, le Commissaire délégué du Gouvernement italien. Le protocole entre les deux parties avait été signé auparavant. Cette exposition universelle (1 mai - 31 octobre 2015) rassemblera les pavillons de 140 pays, dont celui du Saint-Siège intitulé: Pas seulement de pain, qui entend souligner la dimension intérieure, religieuse et culturelle du thème. La nourriture intérieure est aussi nécessaire que les besoins matériels de base. Le Cardinal a également insisté sur l'importance du partage et de la solidarité dans la protection des ressources de la planète. C'est pourquoi la notion de nourriture sera exprimée au pavillon du Saint Siège en quatre déclinaisons: un jardin rappelant la nécessité de protéger l'environnement, un aliment à partager avec l'épisode de la multiplication des pains comme référence chrétienne du partage des biens communs, un repas éducatif, fondamental pour initier les nouvelles générations à des relations humaines fondées sur le respect des choses et des personnes, et enfin le pain qui rend Dieu présent dans le monde. Cette dimension typiquement chrétienne qu'est l'Eucharistie exprime le lien entre la parole et le pain de vie.


AUDIENCES

Cité du Vatican, 27 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin douze prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Mgr.Ricardo Blásquez Pérez, Archevêque de Valladolid.

Mgr.Jesús García Burillo, Evêque d'Avila.

Mgr.Cecilio Raúl Berzoza Martínez, Evêque de Ciudad Rodrigo.

Mgr.Carlos López Hernández, Evêque de Salamanque.

Mgr.Angel Rubio Castro, Evêque de Ségovie.

Mgr.Gregorio Martínez Sacristán, Evêque de Zamora.

Mgr.Manuel Ureña Pastor, Archevêque de Saragosse.

Mgr.Alfonso Milián Sorribas, Evêque de Barbastro - Monzón.

Mgr.Eusebio Hernández Sola, Evêque de Tarazona.

Mgr.Carlos Manuel Escribano Subías, Evêque de Teruel y Albarracín.

Mgr.José Sánchez González, Evêque émérite de Siguenza - Guadalajara.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 27 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé:

Mgr.Marco Arnolfo, Archevêque métropolitain de Vercelli (superficie 1.658, population 183.680, catholiques 178.160, prêtres 101, diacres 13, religieux 301), en Italie. L'Evêque élu, né en 1952 à Cavallermaggiore (Italie) et ordonné prêtre en 1978, était jusqu'ici curé de paroisse et Vicaire épiscopal au diocèse de Turin (Italie). Diplômé en physique, il a été recteur de petit séminaire, membre du Presbyterium. Il succède à Mgr.Enrico Masseroni, dont la renonciation a été acceptée pour limite d'âge.

L'Abbé Rosario Gisana, Evêque de Piazza Armerina (superficie 2.003, population 223.200, catholiques 215.200, prêtres 134, diacres 9, religieux 183), en Italie. L'Evêque élu, né en 1959 à Modica (Italie) et ordonné prêtre en 1986, était jusqu'ici Vicaire épiscopal de ce même diocèse. Docteur en patristique et licencié en sciences religieuses, il a été Recteur du séminaire diocésain de Noto, responsable diocésain de la pastorale des jeunes, professeur et Vice Recteur de l'Ecole de théologie de Catane.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3604
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Pour choisir un évêque : le pape évoque les critères de professionnalisme, service et sainteté de vie   Ven 28 Fév - 14:47

Pour choisir un évêque : le pape évoque les critères de professionnalisme, service et sainteté de vie

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/vatican/nous-navons-pas-besoin-de-chefs-dentreprises-ou-dadministrateurs-delegues

Le pape François a tenu un discours hier au sein de la Congrégation pour les évêques, dont la mission est de proposer la nomination d'évêques. Extraits :

« Pour choisir ces ministres nous devons nous élever… Nous devons nous élever au-dessus de nos éventuelles préférences, sympathies ou appartenances afin de saisir l’ampleur de l’horizon de Dieu… Nous ne devons pas être conditionnés par de petites considération, mais être des pasteurs dotés de la Parresia, c’est à dire capables d’assurer dans le monde un sacrement de l’unité et donc d’affirmer que l’humanité n’est pas destiné au chaos et à l’abandon… Au moment de signer la nomination d’un évêque, je veux pouvoir ressentir l’autorité de votre discernement et la grandeur de l’horizon qui a mûri votre choix.L’esprit qui préside à votre travail…doit être un processus humble, calme et laborieuse développé sous la lumière venant d’en haut. Professionnalisme, service et sainteté de vie : Se détourner de ce trinôme nous ferait perdre la grandeur à laquelle nous sommes appelés ».

« Fondamentalement, l’évêque est celui qui peut actualiser tout ce que Jésus a vécu et, surtout, celui qui sait avec l’Eglise témoigner de sa résurrection… Il ne peut être un témoin isolé, mais doit témoigner avec l’Eglise… L’épiscopat n’est pas pour soi-même mais pour l’Eglise… pour les autres, surtout pour ceux que le monde exclut. Par conséquent, pour trouver un évêque nul n’est besoin de compétences culturelles ou intellectuelles ni même pastorales… Nous avons besoin de quelqu’un qui rayonne par son intégrité, par une capacité à des relations saines..,qui ne projette pas ses lacunes sur les autres au point de devenir un facteur de déstabilisation… Ses capacités culturelles lui permettront de dialoguer avec les gens et leurs cultures, son orthodoxie et sa fidélité à la vérité complète telle que l’Eglise la conserve en feront un pilier et une référence… Sa transparence et son détachement dans la gestion des biens de la communauté lui accorderont de l’autorité ainsi que l’estime de tous. Toutes ces caractéristiques essentielles doivent cependant laisser le pas central au témoignage du Ressuscité ».

« Les décisions ne peuvent pas être conditionnés par des revendications personnelles ou de quelque groupe dominant. Pour garantir la souveraineté du choix de Dieu, nous devons respecter ce que nous dit notre conscience ainsi que la collégialité… Aucun arbitraire mais un discernement en commun. Personne ne peut tout avoir à portée de main. Chacun, avec humilité et honnêteté, doit apporter sa tesselle à une mosaïque qui n’appartient qu’à Dieu ».

« La foi venant de l’annonce…nous avons besoin d’évêques kérygmatiques, d’hommes de doctrine, non destiné à mesurer le manque de vérité du monde de vérité mais » pour le remplir de beauté et d’amour, « pour lui offrir la liberté que donne l’Evangile. L’Eglise n’a pas besoin de défenseurs de ses propres causes ou de croisés pour ses propres batailles, mais de semeurs humbles et confiants de la vérité…d’hommes patients qui savent que l’ivraie ne pourra jamais remplir tout le champ ».

« Après avoir évoqué les évêques kérygmatiques, je veux maintenant insister sur l’autre point essentiel de l’identité épiscopale. L’évêque doit être un homme de prière, qui doit avoir la même Parresia que dans la proclamation de la Parole. Sa prière doit advenir devant Dieu, à qui il doit demander le bien de son peuple, le salut de son peuple… Un homme qui n’aurait pas le courage de parler à Dieu au nom de son peuple ne peut pas être un évêque, ni celui qui n’est pas en mesure de conduire le peuple à où de Dieu veut… Et cela vaut également pour la patience apostolique… L’évêque doit être patient devant Dieu ».

« Soyez des bergers proches des gens, des pères et des frères patients et miséricordieux, remplis de pauvreté intérieure comme matérielle, avec la liberté, la simplicité et l’austérité de vie… Ne vous comportez pas en princes ambitieux. N’ayez pas d’ambitions dans l’épiscopat et soyez seulement l’époux de vote Eglise en évitant de lui être adultère en ambitionnant un autre siège. mais soyez capables de garder le troupeau qui vous est confié, de le tenir uni…

Je le redis, l’Eglise a besoin de pasteurs authentiques ».

« Assiduité et quotidien sont souvent associés aujourd’hui à la routine et à l’ennui. Trop souvent, nous essayons d’y échapper pour un ailleurs. A une époque de congrès et autres réunions, le décret de résidence du Concile de Trente est des plus actuels. Il serait bon que la Congrégation pour les évêques rappelle à son respect.

Malheureusement l’Eglise n’échappe pas à ce danger… Le troupeau a besoin de trouver place dans le cœur de son pasteur. Si cela n’est pas solidement ancré en lui, dans le Christ et dans son Eglise, l’évêque sera constamment à la recherche de compensations éphémères, sans offrir aucun refuge à le troupeau ».

Michel Janva

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 28 Fév - 16:01

Sommaire


- L'EGLISE LATINO-AMERICAINE NE PEUT PERDRE LE TRESOR DE LA JEUNESSE
- GROUPE INTER-RELIGIEUX DE RETOUR DE TERRE SAINTE
- INTENTIONS DE PRIERE POUR MARS
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


L'EGLISE LATINO-AMERICAINE NE PEUT PERDRE LE TRESOR DE LA JEUNESSE

Cité du Vatican, 28 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin la Commission pour l'Amérique latine, qui a clos sa session annuelle consacrée aux millions de jeunes de cette région du monde dont le déficit éducatif pose la question fondamentale de la transmission de la foi: "L'Eglise entend suivre Jésus dans son approche des jeunes...et cela vaut la peine de leur transmettre un exemple de zèle, de service et d'amour, de lutte pour la justice et la vérité. L'Eglise sait que le meilleur maître de la jeunesse est Jésus-Christ, et qu'il faut leur enseigner ses sentiments en montrant combien il est heureux de vivre selon sa volonté, loin de l'égoïsme et tendus vers le beau et le bon. Qui connaît bien le Seigneur ne peut rester inactif. Il doit suivre sa manière de vivre en étant disciple de son message et témoin enthousiaste de sa foi sans craindre les sacrifices... L'accueil doit, à l'image de Jésus, être notre premier geste, le préalable à notre mission apostolique... Etre présents aux jeunes partout où ils sont...d'autant plus que beaucoup d'entre eux ont de graves problèmes. Pensons à l'échec scolaire, au chômage, à la solitude, aux affres de la famille éclatée. Ce sont des situations qui entraînement tant de frustrations, qui les jettent dans les filets de la drogue, du sexe sans amour, de la violence. Nous ne devons pas abandonner les jeunes mais accompagner leur chemin, les valoriser dans leur dignité et surtout les comprendre". Il faut écouter leurs inquiétudes et tenter d'y répondre. Et comme Jésus, "ne pas commencer par juger. Les écouter sans préjugés et en évitant les formules toutes faites. Ainsi ces jeunes verront dans l'Eglise une maison aux portes ouvertes, dont on sort aussi pour aller à leur rencontre". Mais Jésus invite toujours les jeunes à la suivre. Ainsi ne leur présentons pas un personnage de roman, "mais une personne vivante qui entend partager les choses importantes de leur vie, leurs projets et engagements. Ne nous contentons pas d'offrir à ces jeunes un simple réconfort, ce serait les tromper. Offrons leur le meilleur de nous, Jésus et l'Evangile, porteurs d'un horizon neuf qui les portera à affronter la vie de manière cohérente, honnête et confiante... Proposons le monde meilleur auquel ils aspirent et non de vagues succédanés. Les jeunes veulent agir et être les acteurs de leur présent, les bâtisseurs de leur avenir, d'un avenir sans mensonge et sans corruption, d'un avenir solidaire. En Amérique latine, l'Eglise ne peut dilapider le trésor de sa jeunes... Ils nous attendent, ne les décevons pas. Je vous invite donc à agir avec décision".


GROUPE INTER-RELIGIEUX DE RETOUR DE TERRE SAINTE

Cité du Vatican, 28 février 2014 (VIS). Ce matin le Saint-Père a reçu un groupe inter-religieux argentin (15 juifs, 15 musulmans et 15 catholiques) de retour de Terre Sainte, qui d'une certaine manière a anticipé son voyage en visitant la Jordanie, Israël et les territoires palestiniens. Ayant rencontré dans ces pays des personnalités politiques et religieuses, le groupe s'est également rendu aux lieux saints des trois religions. Nombre de ses composantes, prêtres, rabbins et imams avaient collaboré avec le Cardinal Bergoglio à des projets sociaux ou caritatifs en faveur de personnes en difficulté, ainsi qu'à des initiatives de dialogue inter-religieux. C'est par amitié que le groupe a décidé de conclure son voyage à Rome, en venant présenter au Pape François leurs voeux de succès pour son pèlerinage de mai. Etaient présents à cette rencontre d'une heure le Cardinal Koch, Président de la Commission pour les rapports avec le judaïsme, et le Cardinal Tauran, Président du Conseil pour le dialogue inter-religieux.


INTENTIONS DE PRIERE POUR MARS

Cité du Vatican, 28 février 2014 (VIS). L'intention de prière générale du Saint-Père pour mars est: "Pour que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans tous les milieux".

Son intention missionnaire est: "Pour que de nombreux jeunes accueillent l'invitation du Seigneur à consacrer leur vie à l'annonce de l'Evangile".


AUDIENCES

Cité du Vatican, 28 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin:

Treize prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Le Cardinal Antonio María Rouco Varela, Archevêque de Madrid, accompagné de ses Auxiliaires, Mgr.Fidel Herráez Vegas, Mgr.César Augusto Franco Matínez et Mgr.Juan Antonio Martínez Camino, SJ.

Mgr.Juan Antonio Reig Plá, Evêque d'Alcalá de Henares.

Mgr.Joaquín María López de Andújar y Cánova del Castillo, Evêque de Getafe, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.José Rico Pavés.

Mgr.Carlos Osoro Sierra, Archevêque de Valence.

Mgr.Vicente Juan Segura, Evêque d'Ibiza.

Mgr.Javier Salinas Viñals, Evêque de Majorque.

Mgr.Salvador Giménez Valls, Evêque de Minorque.

Mgr.Jesús Murgui Soriano, Evêque d'Orihuela - Alicante.

Mgr.Casimiro López Llorente, Evêque de Segorbe - Castellón de la Plana.

Mgr.Mario Antonio Cargnello, Archevêque de Salta (Argentine).


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 28 février 2014 (VIS). Le Saint-Père a accepté pour limite d'âge la renonciation du Cardinal Joachim Meisner à la charge pastorale du diocèse de Cologne (Allemagne).

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Lun 3 Mar - 15:09


Sommaire

- LA FOI N'EST PAS UN SIMPLE HERITAGE CULTUREL
- EXERCICES SPIRITUELS COMME EXPERIENCE DE DIEU
- CHOISIR ENTRE DIEU ET LA RICHESSE
- APPEL EN FAVEUR DE LA CONCORDE EN UKRAINE
- VISITE DU PREMIER MINISTRE ROUMAIN
- JEUNESSE ET BONNE GESTION DE L'UTOPIE
- RATIFICATION DE L'ACCORD BURUNDI SAINT-SIEGE
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


LA FOI N'EST PAS UN SIMPLE HERITAGE CULTUREL

Cité du Vatican, 3 mars 2014 (VIS). Ce matin, le Pape François a reçu en audience les évêques de la Conférence épiscopale espagnole au terme de leur visite Ad Limina. Dans son discours, il a loué leur intention de "servir fidèlement le peuple de Dieu qui pérégrine en Espagne, où s'enracine très tôt la Parole de Dieu qui a donné des fruits de concorde, de culture et de sainteté", un fait que mettra en lumière de façon particulière la célébration du cinquième centenaire de la naissance de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, première femme Docteur de l'Eglise. "Alors que vous vivez la dure expérience de l'indifférence de nombreux baptisés et que vous faites face à une culture mondaine qui relègue Dieu à la vie privée et l'exclut du milieu public, il ne faut pas oublier votre histoire... Ayons toujours confiance en Lui et de tout ce qu'il sème dans les cœurs de ceux qui sont confiés à nos soins pastoraux", écrit le Saint-Père.

"Je confie aux évêques -poursuit-il- la tache de faire germer ces semences par l'annonce courageuse et vraie de l'Evangile, de veiller avec soin sur sa croissance par l'exemple, l'éducation et la proximité, de les harmoniser dans l'ensemble de la vigne du Seigneur de laquelle personne ne peut être exclu... C'est pourquoi, chers frères, ne ménagez pas vos efforts pour ouvrir de nouveaux chemins à l'Evangile qui atteignent tous les cœurs afin qu'ils découvrent leur désir profond: le Christ comme ami et frère. Il ne sera pas difficile de trouver ces chemins, si nous suivons les traces du Seigneur qui n'est pas venu pour se faire servir mais pour servir, qui sachent respecter avec humilité les temps de Dieu et, avec patience, le processus de maturité de chaque personne, sans avoir peur de faire le premier pas pour aller à leur rencontre. Il nous enseigne à écouter tout le monde cœur à cœur, avec tendresse et miséricorde, et à chercher ce qui unit vraiment et sert à une construction mutuelle".

Dans cette recherche, "il est important que l'évêque ne se sente pas seul, ou pense être seul, qu'il soit conscient que le troupeau qui lui a été confié a aussi du flair pour les choses de Dieu... De même, l'époque actuelle, où les intermédiaires de la foi se font chaque fois plus rares et où les difficultés ne manquent pas pour sa transmission, exige de mettre vos Eglises dans un véritable état de mission permanent pour appeler ceux qui se sont éloignés et fortifier leur foi, spécialement chez les enfants... La foi n'est pas un simple héritage culturel, mais un cadeau, un don qui naît de la rencontre personnelle avec Jésus et de l'acceptation libre et joyeuse de la nouvelle vie qu'il nous offre... Réveiller et raviver une foi sincère, favorise la préparation au mariage et l'accompagnement des familles, dont la vocation est d'être le lieu natif de la coexistence dans l'amour, cellule originelle de la société, transmetteur de vie et église domestique où se forge et se vit la foi. Une famille évangélisatrice est un agent d'évangélisation de grande valeur".

Le Pape François a aussi rappelé la publication, l'an passé, du document Vocations sacerdotales pour le XXI siècle, comme signe d'intérêt des Eglises particulières dans la pastorale des vocations. "C'est un aspect -a-t-i ajouté- que tout évêque doit mettre dans son cœur comme priorité absolue, le portant dans la prière, insistant sur la sélection des candidats et préparant des équipes de bons formateurs et de professeurs compétents. L'amour et le service des pauvres -a-t-il souligné- est le signe du Royaume de Dieu que Jésus est venu apporter. Je sais bien que, ces dernières années, votre Caritas, ainsi que d'autres œuvres charitables de l'Eglise, ont mérité une grande reconnaissance des croyants et non croyants. Je me réjouis beaucoup et demande au Seigneur que cela soit un motif de rapprochement à la source de la charité, au Christ qui est venu faire le bien et soigner tous les opprimés, et aussi à votre Eglise qui est mère et ne peut jamais oublier ses enfants les plus nécessiteux". Le Pape a conclu en encourageant les évêques "à faire face au renouveau spirituel et missionnaire de ses Eglises particulières, "comme des frères et pasteurs" de leurs fidèles, et "aussi de ceux qui ne le sont pas ou l'ont oublié. C'est pourquoi...une collaboration franche et fraternelle au sein de la Conférence épiscopale sera d'une grande aide, ainsi que le soutien réciproque et plein d'attentions dans la recherche des formes d'action les plus appropriées".


EXERCICES SPIRITUELS COMME EXPERIENCE DE DIEU

Cité du Vatican, 3 mars 2014 (VIS). Ce matin le Saint-Père a reçu une délégation de la Fédération italienne des exercices spirituels, qui fête son cinquantenaire, Reprenant le thème de son assemblée, il s'est dit convaincu que "proposer des exercices spirituels signifie proposer une expérience de Dieu, de son amour et de sa beauté. Bien les vivre implique d'être attiré par Dieu et d'en sortir rénovés que ce soit dans la vie de tous les jours ou dans le ministère, de diffuser autour de soi comme le parfum du Christ. Nos contemporains ont besoin de rencontrer Dieu, et de le connaître directement, non par ouï dire. Votre service est bel et bien de tendre à cela en offrant un temps d'écoute silencieuse et priante de la Parole. Les maisons de retraite spirituelle sont les lieux adaptés qui doivent disposer d'un personnel compétent. J'encourage donc les évêques à veiller à ce qu'elles ne fassent pas défaut et qu'elles aient des prédicateurs parfaitement préparés, doctrinalement et spirituellement, de véritables maîtres spirituels. Sans jamais oublier que l'acteur de toute la vie spirituelle est le Saint-Esprit, qui soutient chacune de nos initiatives! De bons exercices spirituels servent à renouveler chez les participants leur adhésion totale au Christ, à les convaincre de ce que la prière est la voie maîtresse pour s'unir au Crucifié".


CHOISIR ENTRE DIEU ET LA RICHESSE

Cité du Vatican, 3 mars 2014 (VIS). A midi, le Pape a récité l'angélus avec les fidèles réunis Place St.Pierre. Avant la prière mariale, il a parlé de la Divine Providence et de la façon dont le prophète Isaïe la présente par l'image de l'amour maternel plein de tendresse: Dieu ne nous oublie pas et connaît chacun de nous par son nom. "Il nous aime et ne nous oublie pas. Quelle belle pensée... Cela nous invite à la confiance en Dieu. Si l'on pense à toutes les personnes qui vivent dans des conditions précaires, voire dans la misère qui offense leur dignité, ces paroles de Jésus pourraient sembler abstraites, même illusoires. Mais en réalité elles ne sont que plus actuelles! Elles nous rappellent que l'on ne peut servir deux maîtres: Dieu et la richesse. Tant que chacun continuera d’amasser pour lui, il n'y aura jamais de justice. Nous devons bien comprendre cela!... Si, au contraire, confiants dans la providence de Dieu, nous cherchons ensemble son Royaume, alors personne ne manquera du nécessaire pour vivre avec dignité".

"Un cœur occupé par le désir de posséder est un cœur plein de ce désir de posséder, mais un cœur vide de Dieu... Dans un cœur possédé par les richesses, il n'y a plus beaucoup de place pour la foi...Si, au contraire on laisse Dieu prendre la place qui lui revient, c'est-à-dire la première place, alors son amour conduit à partager aussi les richesses, à les mettre au service de projets de solidarité et de développement, comme le montrent tant d'exemples, même récents, dans l'histoire de l'Eglise. Ainsi la Providence de Dieu passe par notre service aux autres, notre partage avec les autres... La route que Jésus indique peu sembler peu réaliste par rapport à la mentalité commune et aux problèmes de la crise économique... Pour faire en sorte que le pain, l'eau, les vêtements, la maison, le travail, la santé, ne manquent à personne, il faut que nous nous reconnaissions tous comme les enfants du Père qui est aux cieux et donc frères, et que nous nous comportions en conséquence". Le Pape a conclu en invitant les personnes présentes à invoquer l'intercession de la Vierge Marie "pour que nous nous efforcions tous de vivre dans un style simple et sobre, avec un regard attentif aux besoins de nos frères les plus nécessiteux".


APPEL EN FAVEUR DE LA CONCORDE EN UKRAINE

Cité du Vatican, 2 mars 2014 (VIS). Après ses réflexions de l'angélus, le Saint-Père a lancé un appel en faveur de l'Ukraine et demandé aux fidèles prier pour ce pays qui se trouve dans une situation délicate: "Espérant que ses différentes composantes surmontent leurs incompréhensions et oeuvrent ensemble pour l'avenir du pays, j'en appelle à la communauté internationale afin qu'elle favorise toute initiative en faveur du dialogue et de la concorde". Puis il a rappelé à l'assistance l'entrée en Carême: "Pour le peuple de Dieu c'est un cheminement vers Pâques, fait de conversion et de prière contre le mal, de jeûne et de miséricorde. L'humanité a besoin de la justice, de la réconciliation et de la paix qu'elle n'obtiendra qu'en revenant vers Dieu, qui en est la source. Nous avons tous besoin de son pardon, alors entrons en Carême dans un esprit d'adoration mais aussi de solidarité envers nos frères, envers qui est victime de l'indigence comme de la violence".


VISITE DU PREMIER MINISTRE ROUMAIN

Cité du Vatican, 1 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin M.Victor Viorel Ponta, qui s'est ensuite entretenu avec le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, et Mgr.Dominique Mamberti, Secrétaire pour les relations avec les états, auxquels il a transmis le salut du Patriarche orthodoxe Daniel. Les entretiens ont été l'occasion d'évoquer les questions relatives à la famille, à l'éducation, à la liberté religieuse et à la sauvegarde des valeurs communes dans le cadre de la collaboration entre Roumanie et Saint-Siège et de leur action au sein de la communauté internationale. Saluant l'apport de l'Eglise catholique à la société roumaine, les parties ont abordé les problèmes qui se posent encore à la communauté catholique. Elles ont enfin échangé leurs points de vue sur la situation internationale, d'accord pour rappeler la nécessité de choisir la voie du dialogue et de la négociation pour mettre fin aux conflits en cours de par le monde.


JEUNESSE ET BONNE GESTION DE L'UTOPIE

Cité du Vatican, 1 mars 2014 (VIS). Au cours de l'audience aux participants à l'assemblée plénière de la Commission pontificale pour l'Amérique latine qui a eu lieu hier, 28 février, le Pape François, en plus de son discours rédigé a improvisé. Voici un résumé de ce qu'il a dit à ses hôtes: "Transmission de la foi, priorité éducative... S'il y a une priorité éducative pour la transmission de la foi, c'est de savoir comment traiter le sujet de la catéchèse à la jeunesse à partir d'une perspective, disons, de théologie fondamentale. C'est-à-dire quels sont les fondements anthropologiques qui existent aujourd'hui dans la transmission de la foi, qui font que pour la jeunesse d'Amérique latine, cela soit une priorité éducative... Le premier critère de l'éducation est qu'éduquer c'est...transmettre des contenus, des habitudes et le sens des valeurs, ces trois choses ensemble. Pour transmettre la foi, il faut créer l'habitude d'une conduite... Si nous cherchons à transmettre la foi avec seulement des contenus, cela restera superficiel ou idéologique, sans racines... C'est important... Transmettre à la jeunesse...la bonne gestion de l'utopie. En Amérique latine, nous avons eu l'expérience d'une gestion pas du tout équilibrée de l'utopie et qui en quelque endroit, dans quelques endroits, pas partout, à un certain moment nous a emporté. Dans le cas de l'Argentine au moins nous savons combien de jeunes de l'Action catholique, à cause d'une mauvaise éducation de l'utopie, ont fini dans la guérilla des années 70... Savoir conduire et aider à faire grandir l'utopie d'un jeune est une richesse. Un jeune sans utopie est un vieux précoce qui a vieilli avant l'heure. Comment puis-je faire pour que ce désir qu'a un jeune homme, cette utopie, l'amène à une rencontre avec Jésus-Christ? C'est tout un parcours qu'il faut faire".

"Une utopie chez un jeune grandit bien si elle est accompagnée de mémoire et de discernement. L'utopie regarde l'avenir, la mémoire regarde le passé et le présent se discerne. Le jeune doit recevoir la mémoire et planter, enraciner cette utopie dans cette mémoire... D'où mon insistance...sur la rencontre des personnes âgées et des jeunes... Des évêques de pays en crise où le chômage des jeunes est élevé, me disaient qu'une partie de la solution pour les jeunes tenait au fait que ce sont les grands-parents qui les entretiennent. Ils se retrouvent avec leurs grands-parents. Les grands parents ont leur retraite, alors ils quittent leur maison de repos, reviennent en famille et en plus apportent leur mémoire, cette rencontre... Ce phénomène de la rencontre des jeunes avec leurs grands-parents a conservé la foi dans les pays de l'est au cours de toute l'époque communiste parce que les parents ne pouvaient pas aller à l'Eglise... Cette rencontre des enfants et des jeunes avec les grands-parents est décisive pour recevoir la mémoire d'un peuple et le discernement sur le présent... Etre des maîtres du discernement, des conseillers spirituels. C'est ici qu'est important, par rapport à la transmission de la foi des jeunes, l'apostolat corps à corps. Le discernement sur le présent ne peut se faire sans un bon confesseur, un bon directeur spirituel qui ait la patience de rester des heures et des heures à écouter les jeunes".

"Comme urgence éducative, dans cette transmission de la foi et aussi de la culture, on trouve le problème de la culture du rebut. Aujourd'hui, autours de l'économie implantée dans le monde, avec en son centre le dieu argent et non la personne humaine, tout le reste s'ordonne et ce qui ne rentre pas dans cet ordre est éliminé. On élimine les enfants qui sont de trop, qui dérangent ou dont l'arrivée ne convient pas. Les évêques espagnols me parlaient récemment de la quantité d'avortements, leur nombre, je suis resté sans voix... Dans certains pays d'Amérique latine existe l'euthanasie cachée...parce que les aides sociales paient jusqu'à un certain point, pas plus, et les pauvres petits vieux s'arrangent".

"Aujourd'hui, le système mondial fait face à quantité de jeunes à qui il faut trouver du travail... le pourcentage du chômage des jeunes est très haut. Nous avons une génération de jeunes qui n'a pas l'expérience de la dignité. Non pas qu'ils ne mangent pas, parce que leurs grands-parents leur donnent à manger, ou la paroisse... Le pain, il le mange, mais sans la dignité de le gagner et de le ramener à la maison... Dans cette culture du rebut, nous voyons des jeunes qui ont plus que jamais besoin de nous...parce que le jeune qui est sans travail voit son utopie anesthésiée ou est sur le point de la perdre, non seulement pour cela mais aussi pour l'urgence de transmettre la foi à une jeunesse qui aujourd'hui est matériel de rebut elle aussi. Et dans cet ordre d'idée... il y a l'avancée de la drogue sur ces jeunes. Ce n'est pas seulement un problème de vice... Comme dans tous les changements d'époque, il y a des phénomènes étranges comme la prolifération des dépendances, la ludopathie a atteint des niveaux extrêmement hauts, mais la drogue est l'instrument de mort des jeunes... Nous sommes en train d'éliminer nos jeunes! Quel est l'avenir? Un devoir: la Traditio Fidei est aussi Traditio Spei, et nous devons la transmettre! La question finale que je voudrais vous laisser est: quand l'utopie tombe dans le désenchantement, qu'apportons nous? L'utopie d'un jeune enthousiaste aujourd'hui est en train de glisser jusqu'au désenchantement. Des jeunes désenchantés auxquels il faut donner foi et espérance".


RATIFICATION DE L'ACCORD BURUNDI SAINT-SIEGE

Cite du Vatican, 3 mars 2014 (VIS). Le 28 février dernier à Bujumbura, M.Laurent Kavakure, Ministre burundais des affaires étrangères, et Mgr.Franco Coppola, Nonce apostolique au Burundi, ont ratifié l'Accord Cadre du 6 novembre 2012. Prenant acte des bonnes relations qu'entretiennent les parties depuis cinquante ans, l'acte définit et garantit le statut juridique de l'Eglise catholique. Il règle notamment les questions du mariage canonique, des lieux de culte et écoles, de la pastorale hospitalière et carcérale, du régime patrimonial et fiscal.


AUDIENCES

Cité du Vatican, 3 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin:

Le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.

Dix prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Mgr.Jesús Sanz Montes, Archevêque d'Oviedo, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Juan Antonio Menéndez Fernández.

Mgr.Camilo Lorenzo Iglesias, Evêque d'Astorga.

Mgr.Julián López Martín, Evêque de León.

Mgr.Vicente Jiménez Zamora, Evêque de Santander.

Mgr.Julián Barrio Barrio, Archevêque de Santiago de Compostela.

Mgr.Alfonso Carrasco Rouco, Evêque de Lugo.

Mgr.Manuel Sánchez Monge, Evêque de Mondoñedo - Ferreol.

Mgr.José Leonardo Lemos Montanet, Evêque d'Orense.

Mgr.Luis Quintero Fiuza, Evêque de Tui - Vigo.

Samedi dernier, 1 mars, il avait reçu:

Le Cardinal Marc Ouellet, PSS, Préfet de la Congrégation pour les évêques.

M.Fernando Zegers Santa Cruz, Ambassadeur du Chili, en visite de congé.

Douze prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Le Cardinal José Manuel Estepa Llaurens, Ordinaire militaire émérite.

Mgr.Santiago García Aracíl, Archevêque de Mérida - Badajoz.

Mgr.Francisco Cerro Chaves, Evêque de Coría - Cáceres.

Mgr.Amadeo Rodríguez Magro, Evêque de Plasencia.

Mgr.Braulío Rodríguez Plaza, Archevêque de Tolède, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Angel Fernández Collado.

Mgr.Ciriaco Benavente Mateos, Evêque d'Albacete.

Mgr.Antonio Angel Algora Hernando, Evêque de Ciudad Real.

Mgr.José María Yanguas Sanz, Evêque de Cuenca.

Mgr.Atilano Rodríguez Martínez, Evêque de Sigüensa - Guadalajara.

Mgr.Juan del Río Martín, Ordinaire militaire.

M.George Weigel.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 3 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.Alfred Xuereb, Prélat Secrétaire Général du Secrétariat pour l'Economie.

Samedi dernier, 1 mars, il avait accepté la renonciation de Mgr.Jiri Pad'our, OFM.Cap, à la charge pastorale du diocèse de Ceské Nudejovice (Rép.tchèque), présentée en conformité au canon 401,2 du CIC.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mar 4 Mar - 14:35

Sommaire

- NOUVEAU PRESIDENT DE LA COMMISSION CARDINALICE DU I.O.R.
- VISITES DES JARDINS DE CASTELGANDOLFO
- IN MEMORIAM
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


NOUVEAU PRESIDENT DE LA COMMISSION CARDINALICE DU I.O.R.

Cité du Vatican, 4 mars 2014 (VIS). Les Membres de la Commission cardinalice pour l'IOR (Institut pour les oeuvres de religion) ont nommé leur président en la personne du Cardinal Santos Abril y Castelló. Désignés pour cinq ans par le Pape, les membres de la Commission se réunissent au moins deux fois par an pour examiner les rapports d'activités et la programmation élaborés par le Président du Conseil d'administration. Renouvelée par le Saint-Père en janvier, et composée des Cardinaux Santos Abril y Castelló (Archiprêtre de Ste.Marie Majeure), Thomas Christopher Collins (Archevêque de Toronto), Pietro Parolin (Secrétaire d'Etat), Christoph Schönborn (Archevêque de Vienne), et Jean-Louis Tauran (Président du Conseil pour le dialogue inter-religieux), cette commission vérifie également le respect des statuts du IOR et procède à la nomination des membres du Conseil d'administration.


VISITES DES JARDINS DE CASTELGANDOLFO

Cite du Vatican, 4 mars 2014 (VIS). Le Pape a décidé d'ouvrir au public les jardins de la Villa Barberini de Castelgandolfo, du lundi au samedi, sur réservation près le site Web des Musées du Vatican. Il s'agit d'un ensemble de 55 ht situé dans le prolongement du palais pontifical et composé d'une succession d'espaces thématiques aménagés entre le XVII et le XX siècle, agrémentés de parterres et de placettes, de bosquets et de roseraies, de charmilles et de fontaines, reliées par de grandes allées conduisant à des vestiges archéologiques de la grande résidence de Domitien (théâtre, cryptoportique, groupes sculptés). Les grands parterres à la française du Belvedere dominent le paysage du Latium maritime.


IN MEMORIAM

Cité du Vatican, 4 mars 2014 (VIS). Voici les données rleatives aux prélats décédés ces dernières semaines:

Mgr.Benedict John Osta, SJ, Archevêque émérite de Patna (Inde), le 30 janvier à 82 ans.

Mgr.Cornleius John Pasichny, OSBM, Evêque émérite de Toronto des Ukrainiens (Canada), le 30 janvier à 86 ans.

Mgr.Prospero Nale Arlelano, Prélat émérite de Libmanan (Philippines), le 1 février à 77 ans.

Mgr.Rosendo Alvarez Gastón, Evêque émérite d'Almería (Espagne), le 3 février à 87 ans.

Mgr.Hubert Luthe, Evêque émérite de Essen (Allemagne), le 4 février à 86 ans.

Mgr.Deogratias Muganwa Byabazaire, Evêque de Hoima (Ouganda), le 8 février à 72 ans.

P.John Ikataere Rarikin, MSC, Supérieur de la Mission sui iuris de Funafuti (Tuvalu), le 8 février à 70 ans.

Mgr.Pius Suh Awa, Evêque émérite de Buéa (Cameroun), le 9 février à 83 ans.

Mgr.Pere Tena Garriga, Auxiliaire émérite de l'Archevêque de Barcelone (Espagne), le 10 février à 85 ans.

Mgr.Léon Hégleé, Auxiliaire émérite de l'Archevêque de Strasbourg (France), le 11 février à 89 ans.

Mgr.Jean-Louis Giasson, PME, Evêque émérite de Yoro (Honduras), le 12 février à 74 ans.

Mgr.Louis Nganga a Ndzando, Evêque émérite de Lisala (RD Congo), le 13 février à 91 ans.

Mgr.Francisco José Arnáiz Zarandona, SJ, Auxiliaire émérite de l'Archevêque de Santo Domingo (République Dominicaine), le 14 février à 88 ans.

Mgr.Raymond James Boland, Evêque émérite de Kansas City - Saint Joseph (USA), le 27 février à 82ans.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 4 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.Peter L.Smith, Auxiliaire de l'Archevêque de Portland in Oregon (USA). L'Evêque élu, né en 1958 à Pietermaritzburg (USA) et ordonné prêtre en 2001, était jusqu'ici Vicaire général de ce même diocèse. Licencié en droit canonique, il a été curé de paroisse, délégué diocésain du Mouvement charismatique, juge et membre du Presbyterium diocésain.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Mer 5 Mar - 16:36

Sommaire

- NE PAS CEDER A L'INDIFFERENCE
- CONTRE LE TRAFIC DES ETRES HUMAINS
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


NE PAS CEDER A L'INDIFFERENCE

Cité du Vatican, 5 mars 2014 (VIS). Le Pape François a consacré la catéchèse de l'audience générale tenue Place St.Pierre au Carême qui débute ce jour: Durant ces quarante jours de préparation au mémorial de la passion, mort et résurrection du Seigneur, "l'Eglise nous demande deux choses, prendre mieux conscience de son action rédemptrice et vivre plus intensément notre baptême. La conscience des merveilles que le Christ a accompli pour notre salut nous prépare à rendre grâce à Dieu... Vivre jusqu'au bout le baptême signifie ne pas céder à l'indifférence, ne pas s'habituer à la misère... Il y a effectivement un risque à accepter passivement certains comportements et à ne pas réagir face à certaines situations. Nous nous habituons à la violence comme si elle était naturelle, à ce que des personnes dorment en plein air...aux réfugiés à la recherche de liberté et de dignité, qui ne sont pas accueillis comme il faudrait. On s'habitue aussi à vivre dans une société qui prétend se passer de Dieu, dans laquelle les parents n'apprennent pas à prier à leurs enfants, ni même à faire le signe de croix. Vos enfants savent-ils se signer? Savent-ils le Pater et l'Ave Maria?... Le Carême est une occasion pour changer de route et réagir au mal qui ne cesse de nous défier, un temps de conversion et de rénovation personnelle et communautaire fait de rapprochement de Dieu et d'adhésion à l'Evangile. Le Carême permet aussi de percevoir les autres en fonction de leurs besoins...et de se convertir à l'amour du prochain, en faisant usage de la gratuité et de la miséricorde du Seigneur... En cela demandons tout particulièrement à Marie de nous aider, elle qui est la première croyante en Jésus-Christ. Puisse-t-elle nous accompagner en ces jours de prière intense et de pénitence, afin de célébrer le mystère de Pâques purifiés".


CONTRE LE TRAFIC DES ETRES HUMAINS

Cite du Vatican, 5 mars 2014 (VIS). Pour la campagne de fraternité annuelle, le Pape a fait parvenir aux catholiques brésiliens un message où il dénonce le trafic des êtres humains (Le Christ nous a libérés pour que nous vivions libres): Pendant le Carême "nous devons chercher à être plus conscients de l'infinie miséricorde de Dieu, qui s'est donné à nous et nous demande de donner à qui est dans le besoin. Libres, allons aider nos frères à l'être aussi. Les chrétiens comme les autres personnes de bonne volonté doivent se mobiliser au sein de la société brésilienne contre la plaie du trafic des êtres humains. C'est pourquoi les évêques proposent cette année de méditer sur cette question. On ne saurait demeurer indifférents alors que des personnes sont achetées et vendues comme des marchandises. Pensons aux enfants adoptés en vue du trafic d'organes, aux femmes contraintes à la prostitution, aux travailleurs forcés sans droit ni voix. Nous devons faire un examen de conscience car trop souvent nous tolérons que l'être humain soit considéré comme une denrée commerciale ou un objet à finalité immorale.... Qui exploite un autre être humain est un criminel et qui bénéficie, même indirectement, de ce crime est un complice. Mais l'arrogance va jusque au coeur des familles, lorsque des parents réduisent leurs enfants en esclavage, ou l'inverse, lorsque des époux piétinent leurs engagements et réduisent leurs conjoints à produit de consommation", lorsque les faibles, mineurs comme anciens, sont rejetés et "les valeurs fondamentales de la société sont attaquées. Oui, un profond examen de conscience est nécessaire. Comment annoncerait-on la joie pascale sans être solidaires de tous ceux auxquels la liberté est niée?... Soyez-en certains, qui offense la dignité de l'autre a déjà perdu la sienne. Et pour quel résultat, le pouvoir, la réputation ou la richesse! Obtenus en échange de sa dignité de fils de Dieu, sauvé au prix du sacrifice de la croix... La dignité de la personne est la même pour tous, en offensant celle de quelqu'un, c'est notre dignité commune qui est niée... J'espère que les chrétiens et les autres personnes de bonne volonté agissent afin que jamais plus un homme, une femme, un enfant ne soit victime de la traite. Le principe de base pour rétablir partout la dignité humaine demeure l'Evangile qu'il faut prêcher partout car Jésus veut répandre la vie en abondance".


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 5 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé le P.Ernesto Giobando, SJ, Auxiliaire de l'Archevêque de Buenos Aires (Argentine). L'Evêque élu, né en 1959 à Santa Fe de la Vera Cruz (Argentine), a prononcé ses voeux religieux en 1978 et a été ordonné prêtre en 1990, était jusqu'ici Recteur de la Sagrada Familia de Montevideo (Uruguay). Diplômé en théologie, il a occupé plusieurs fonctions dans son ordre, a été Secrétaire national de l'apostolat de la prière, Directeur du mouvement eucharistique de la jeunesse, responsable diocésain de la pastorale matrimoniale.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Jeu 6 Mar - 16:09

Sommaire

- RENCONTRE AVEC LE CLERGE ROMAIN
- STATION QUARESIMALE
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


RENCONTRE AVEC LE CLERGE ROMAIN

Cite du Vatican, 6 mars 2014 (VIS). Comme chaque année, le Pape a reçu ce matin Salle Paul VI le clergé de Rome, devant lequel il a développé le thème de la miséricorde. Il est parti du récit de Mathieu qui montre Jésus plein de compassion envers les personnes perdues qu'il rencontrait, "abandonnées et sans défense comme des brebis sans berger". Nous ne sommes pas réunis, a-t-il dit à ses prêtres diocésains, "pour des exercices spirituels d'entrée en Carême mais pour entendre la voix de l'Esprit qui parle à toute l'Eglise en ce temps de miséricorde: "On oublie trop vite jusqu'au magistère de l'Eglise! Si c'est en partie inévitable, nous ne pouvons oublier les contenus principaux, les institutions majeures et les obligations faites au peuple de Dieu. La divine miséricorde est l'une d'elles. C'est à nous, ministres de l'Eglise, de garder vivant ce message par notre prédication, nos gestes et choix pastoraux, notamment en rendant au sacrement de la réconciliation sa place privilégiée ainsi qu'aux oeuvres de miséricorde". Puis le Saint-Père s'est demandé ce qu'était la miséricorde pour un prêtre: "Comme Jésus devant ces personnes perdues, le prêtre ressent de la compassion... A l'image du Bon Pasteur, il est homme de miséricorde et de compassion, qui se fait serviteur de tous... Le prêtre est tout particulièrement miséricordieux dans l'administration de la réconciliation, et il le démontre par sa manière d'accueillir, de conseiller et d'absoudre... Le prêtre vit le sacrement à la première personne...et il doit apprendre à avoir de la compassion. Un prêtre aseptisé est inutile. L'Eglise doit être conçue aujourd'hui comme un hôpital de campagne au service des blessés de la vie. Combien de blessés, combien de blessures, et combien de choses scandaleuses, y compris dans l'Eglise. Beaucoup de gens sont blessés par les illusions du monde, et nous les prêtres devons leur être proches. Devant l'urgence, on doit agir, sans attendre analyses et soins à long terme... Connaissez vous les blessures de vos paroissiens? Leur êtes vous proches?... Souvent nous recueillons le témoignage de fidèles ayant eu à faire avec un confesseur rigide ou un autre laxiste... Si les différences de style sont normales elles ne peuvent toucher à la substance, à la doctrine morale et à la miséricorde. Pas plus le prêtre rigoriste que le prêtre laxiste ne témoigne correctement de Jésus-Christ, car l'un comme l'autre ne prend le fardeau du pénitent... La miséricorde véritable est de se charger de l'autre, de l'écouter avec attention et respect...et de l'accompagner dans son parcours de réconciliation. Le prêtre miséricordieux doit agir comme le Bon Samaritain...parce qu'il est capable de compassion. Il est le coeur du Christ. Pas plus que le laxisme le rigorisme accroît la sainteté...tandis que la miséricorde accompagne le cheminement vers elle... Au final nous serons jugés sur notre capacité à nous faire proche de toute personne, à chacun de nos frères... Et à la fin des temps, seuls qui aura eu pitié de son frère blessé ou exclus pourra contempler la gloire du Christ".


STATION QUARESIMALE

Cité du Vatican, 6 mars 2014 (VIS). Hier après-midi, le Pape a présidé comme chaque année la procession pénitentielle entre l'abbatiale bénédictine de St.Anselme et la basilique Ste.Sabine voisine, à laquelle a pris part la Maison pontificale et les communautés religieuses de l'Aventin. Il a ensuite célébré la messe et imposé les cendres aux prélats, aux dominicains et à quelques fidèles de l'assemblée, les recevant du Cardinal Tomko, titulaire de Ste.Sabine. A l'homélie il a d'abord rappelé que la conversion ne saurait se réduire à des formules, des rites et de bonnes résolutions. Le Carême ne doit pas être un parcours de routine: "Ouvrons nos yeux, nos oreilles et nos coeurs en sortant de notre pré carré. Sachons nous ouvrir à Dieu et à nos frères dans un monde de plus en plus artificiel, qui nous fait vivre dans le culte du résultat et de l'utile, et qui éloigne Dieu de notre horizon... Le Carême nous encourage à nous racheter en nous souvenant de ce que nous sommes de simples créatures et non Dieu. Lorsque je constate autour de moi des luttes de pouvoir, je pense que ces hommes jouent au Créateur, sans se rendre compte qu'ils ne sont pas Dieu!". Attention à ne pas nous replier sur nous mêmes et à oublier l'autre. Les difficultés et les souffrances de l'autre nous engagent à entreprendre le chemin de conversion vers Pâques qui "est fait de prière, de jeûne et d'aumône. Ceci est nécessaire aussi pour ne pas se laisser attirer par les apparences", car ce qui compte est en nous. La force du chrétien est la prière. "Malgré nos faiblesses et notre fragilité, adressons nous à Dieu avec une confiance filiale et entrons en communion avec lui... Prions de manière plus ample et plus profonde...aux intentions de nos frères dans le besoin. Demandons ainsi que Dieu intercède dans tant de cas de pauvreté et de souffrance". Quant au jeûne, "il n'a vraiment de sens que s'il adoucit notre assurance et constitue un bénéfice pour l'autre, fait de nous de Bons Samaritains penchés sur leurs frères en difficulté. Jeûner implique une vie sobre...et économe, qui ne rejette rien. Jeûner aide à trouver l'essentiel et le partage". L'aumône enfin, "signifie gratuité, car il s'agit de donner sans rien attendre en retour. La gratuité doit caractériser le chrétien qui, conscient d'avoir tout reçu gratuitement de Dieu, sans avoir aucun mérite, apprend à donner gratuitement à autrui... Donner nous aide à vivre la gratuité et à se libérer de l'obsession de posséder, de la peur de perdre ce que l'on a... Le Carême, qui nous invite à la conversion, vient aussi nous réveiller de la torpeur et de l'inertie qui nous menacent. L'exhortation de Dieu transmise par le prophète Joël est claire: De tout coeur reviens vers moi. Pourquoi retourner à Dieu? Parce que si quelque chose ne va pas en nous, il en va de même dans la société et l'Eglise. Nous avons donc besoin de changer de route, de nous convertir! Le Carême est bel et bien une opportunité...pour réaliser quelque chose de neuf en nous et autour de nous, simplement parce que Dieu nous est fidèle...rempli de bonté et de miséricorde, toujours prêt à pardonner".


AUDIENCES

Cité du Vatican, 6 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin le Cardinal Gerhard Ludwig Müller, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 6 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé:

Mgr.André Marceau, Evêque de Nice (surface 4.283, population 1.204.000, catholiques 774.000, prêtres 204, diacres 38, religieux 290), en France. Il était jusqu'ici Evêque de Perpignan (France).

Mgr.Antônio Carlos Félix, Evêque de Governador Valadares (surface 14.373, population 551.000, catholiques 387.000, prêtres 77, diacres 10, religieux 49), au Brésil. Jusqu'ici Evêque de Luz (Brésil), il succède à Mgr.Werner Franz Siebenbrock, SVD, dont la renonciation a été acceptée pour limite d'âge.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Ven 7 Mar - 15:10


Sommaire

- AVANCER VERS LA PLEINE COMMUNION
- EXERCICES SPIRITUELS DE LA CURIE ROMAINE
- COLLECTE DU VENDREDI SAINT
- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


AVANCER VERS LA PLEINE COMMUNION

Cité du Vatican, 7 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin, à la tête d'une délégation, le Rév.Olav Fykse Tveit, Secrétaire Général du Conseil oecuménique des Eglises. Soulignant l'importance symbolique d'une rencontre qui marque les bonnes relations entre Rome et le Conseil, dont il a salué le service rendu à la cause de l'unité des chrétiens: "Dès sa fondation, le Conseil oecuménique des Eglises a oeuvré pour former la sensibilité des chrétiens face à nos divisions qui sont un gros obstacle au témoignage évangélique dans le monde. On ne doit pas se résigner à cette situation comme si elle ne représentait qu'un normal effet de l'histoire. Si les chrétiens ignorent la volonté d'unité du Seigneur, c'est lui qu'ils risquent d'oublier avec le salut qu'il apporte par le biais de l'Eglise...hors de laquelle on ne peut se sauver... Le chemin qui porte à la communion pleine et visible est encore long et difficile, même si l'Esprit nous invite à ne pas craindre et à avancer avec confiance, sans nous contenter des progrès acquis à ce jour. La base de ce cheminement est la prière, d'autant que seule une prière humble et constante nous donnera l'éclairage et le discernement pour offrir notre service à l'humanité, malgré ses faiblesses et besoins, spirituelles comme matérielles".


EXERCICES SPIRITUELS DE LA CURIE ROMAINE

Cité du Vatican, 7 mars 2014 (VIS). Le 9 mars, premier dimanche de Carême, débuteront les exercices spirituels du Pape et de la Curie, qui seront prêchés cette année par le Curé de St.Marc au Campidoglio (thème choisi: La purification du coeur). La Préfecture de la Maison pontificale confirme qu'ils se dérouleront jusqu'au 14 près la Maison du Divin Maître d'Ariccia (près de Castelgandolfo), appartenant à la congrégation des Pauliniens. Les audiences privées comme l'audience générales reprendront au retour du Saint-Père à Rome.


COLLECTE DU VENDREDI SAINT

Cité du Vatican, 7 mars 2014 (VIS). Le Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales a adressé une lettre à l'épiscopat mondial en fonction de la traditionnelle collecte du Vendredi Saint en faveur de la Terre Sainte: Chaque jour, écrit le Cardinal Leonardo Sandri, "des chrétiens du proche et moyen Orient se demandent s'ils doivent rester ou bien émigrer. Ils vivent dans l'insécurité et parfois dans un climat de violence, souvent pour la simple raison qu'ils professent notre foi. Mais il y a aussi ceux qui résistent et choisissent de rester" en Terre Sainte. De cette terre, où s'est accompli en Christ le dessein salvifique universel, "sont partis ceux qui ont porté l'Evangile jusqu'aux extrémités du monde. C'est là que l'Eglise trouve avec ses racines, la grande espérance portant le nom de Jésus. Mais, de nos jours, la situation de la Terre Sainte est délicate, le conflit israélo-palestinien perdure, l'Egypte chancelle et la Syrie est plongée dans une tragédie. Le Vendredi Saint nous implorerons le Crucifié pour la paix du monde, pour qu'elle parte de la terre de Jésus et que Jérusalem devienne la ville de la paix".

Joint à la lettre un document passe en revue des actions réalisées en 2012 - 2013 par la Custodie de Terre Sainte grâce à la collecte précédente: bourses d'études, remise en état d'églises et restauration de monuments religieux, aides aux paroisses, aux écoles et aux familles en difficulté, soutien aux activités de la Faculté des sciences bibliques et d'archéologie du Studium franciscain de Jérusalem ou du Franciscan Media Center.


AUDIENCES

Cité du Vatican, 7 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin:

Mgr.Andrés Carrascosa Coso, Nonce apostolique au Panama.

Mgr.Jean-Abdo Arbach, Archevêque melkite de Homs (Syrie).

Douze prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Le Cardinal Lluís Martínez Sistach, Archevêque de Barcelone, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Sebastiá Taltavull Anglada.

Mgr.Agustín Cortés Soriano, Evêque de Sant Feliu de Llobregat.

Mgr.Josep Angel Saiz Meneses, Evêque de Terrassa, accompagné de son Auxiliaire,Mgr.Salvador Cristían Coll.

Mgr.Jaume Pujol Balcelles, Archevêque de Tarragone.

Mgr.Francesc Pardo Artígas, Evêque de Gérone.

Mgr.Joan Piris Frígola, Evêque de Lleida.

Mgr.Xavier Novell Gomá, Evêque de Solsona.

Mgr.Enrique Benavent Vidal, Evêque de Tortose.

Mgr.Joan Enric Vives Sicilia, Archevêque Evêque d'Urgell.

Mgr.Román Casanova Casanova, Evêque de Vic.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 7 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé Mgr.Cristián Contreras Villarroel, Evêque de Melipilla (surface 6.217, population 523.700, catholiques 418.700, prêtres 66, diacres 65, religieux 138), au Chili. Jusqu'ici Auxiliaire de l'Archevêque de Santiago de Chile (Chili), il succède à Mgr.Enrique Troncoso Troncoso, dont la renonciation a été acceptée pour limite d'âge.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   Lun 10 Mar - 23:08

Sommaire


- ON NE PEUT DIALOGUER AVEC SATAN

- VOYAGE DU PAPE EN COREE
- MEMBRES DU CONSEIL POUR L'ECONOMIE
- A PROPOS DU CONSEIL POUR L'ECONOMIE
- CHAQUE CHRETIEN EST DISCIPLE ET MISSIONNAIRE

- BIENS ECCLESIASTIQUES ET MISSION DE L'EGLISE

- AUDIENCES
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX


ON NE PEUT DIALOGUER AVEC SATAN

Cité du Vatican, 9 mars 2014 (VIS). Ce midi, le Saint-Père a récité l'angélus avec les fidèles réunis Place St.Pierre, rappelé que l'Evangile du premier dimanche de Carême propose l'épisode des tentations de Jésus, où le tentateur cherche à détourner le Seigneur du projet du Père, "c'est-à-dire de la voie du sacrifice, de l'amour de l'offrande de soi-même en expiation, pour lui faire prendre une route facile de succès et de puissance... En effet, le Diable, pour détourner Jésus du chemin de la croix, lui présente de fausses espérances messianiques, le bien-être économique par la possibilité de transformer les pierres en pain, le spectaculaire et miraculeux avec l'idée de se jeter du point le plus haut du Temple et de se faire sauver par les anges, et enfin le raccourci du pouvoir et de la domination, en échange d'un acte d'adoration.

Jésus repousse fermement toutes ces tentations et rappelle sa ferme volonté de suivre la voie établie par le Père, sans aucun compromis avec le péché et la logique du monde...


Jésus sait bien qu'on ne peut dialoguer avec Satan parce qu'il est très astucieux!


C'est pourquoi, Jésus au lieu de dialoguer comme le fit Eve, choisit de se réfugier dans la Parole de Dieu et répond avec la force de cette Parole.

Rappelons-nous de cela au moment des tentations, de nos tentations: aucun argument contre Satan, mais toujours défendus par la Parole de Dieu, et cela nous sauvera!...


Dans ses réponses à Satan, le Seigneur nous rappelle avant tout que "l'homme ne se nourrit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu, et cela nous donne de la force, nous soutient dans notre lutte contre la mentalité mondaine qui abaisse l'homme au niveau des besoins primaires, lui faisant perdre la faim de ce qui est vrai, bon et beau, la faim de Dieu et de son amour.

Il rappelle aussi qu'est écrit: Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu, parce que la route de la foi passe aussi par l'obscurité, le doute, et se nourrit de patience et d'attente persévérante.

Il a enfin rappelé qu'il est écrit:

Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul,

aussi devons nous nous détacher des idoles, des choses vaines et construire notre vie sur l'essentiel...

Le temps du carême est une occasion propice pour nous tous d'accomplir un chemin de conversion, en nous confrontant sincèrement à cette page de l'Evangile. Renouvelons les promesses de notre baptême: renonçons à Satan et à toutes ses œuvres et séductions, pour marcher sur les sentiers de Dieu et atteindre Pâques dans la joie de l'Esprit".


VOYAGE DU PAPE EN COREE

Cité du Vatican, 10 mars 2014 (VIS). Ce matin, le Bureau de Presse du Saint-Siège a publié un communiqué annonçant que le Saint-Père se rendra en Corée du 14 au 18 août, à l'occasion de la VI Journée de la Jeunesse asiatique (diocèse de Daejeon).


MEMBRES DU CONSEIL POUR L'ECONOMIE

Cité du Vatican, 8 mars 2014 (VIS). Voici la liste des Membres du Conseil pour l'économie créé le 24 février, nommés par le Saint-Père pour cinq ans:

Le Cardinal Reinhard Marx, Archevêque de Munich (Allemagne), Coordinateur.

Le Cardinal Juan Luis Cipriani Thorne, Archevêque de Lima (Pérou).

Le Cardinal Daniel N.DiNardo, Archevêque de Galveston - Houston (USA).

Le Cardinal Wilfrid Fox Napier, Archevêque de Durban (Afrique du Sud).

Le Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux (France).

Le Cardinal Norberto Rivera Carrera, Archevêque de México (Mexique).

Le Cardinal John Tong Hon, Evêque de Hong Kong (Chine).

Le Cardinal Agostino Vallini, Vicaire du diocèse de Rome (Italie).

M.Joseph F.X.Zahra (Malte), Vice Coordinateur.

M.Jean-Baptiste de Franssu (France).

M.John Kyle (Canada).

M.Enrique Llano Cueto (Espagne).

M.Jochen Messemer (Allemagne).

M.Francesco Vermiglio (Italie).

M.George Yeo (Singapour).


A PROPOS DU CONSEIL POUR L'ECONOMIE

Cité du Vatican, 8 mars 2014 (VIS). Le Directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège a proposé un commentaire à la nomination des Membres du Conseil pour l'économie: "Comme le Cardinal Pell, Préfet du Secrétariat pour l'économie, les Cardinaux Cipriani Thorne, Rivera Carrera, Tong Hon et Vallini étaient membres de l'ancien Conseil cardinalice pour l'étude des questions administratives et économiques. Quant aux Cardinaux Pell et Marx, ils appartiennent au Conseil cardinalice pour la réforme de la Curie. Le nouveau Conseil, qui n'est pas un organe consultatif du Secrétariat pour l'économie, est chargé d'examiner et approuver les bilans annuels du Saint-Siège. Ses compétences s'étendent aux projets et aux suggestions à présenter au Pape, puis à leur mise en oeuvre après approbation. La diversité d'origine géographique des membres du nouveau Conseil reflète l'universalité de l'Eglise. Choisis pour leurs compétences professionnelles, les laïcs sont à plein titre membres d'un dicastère de la Curie, et donc dotés du droit de vote. Leur service ne prévoit que le remboursement des voyages et de leurs séjours à Rome. La mise en place du Conseil pour l'économie constitue une mesure décisive dans le renforcement de la gestion du Saint-Siège, l'amélioration de la coordination et de la vigilance de ses activités économiques et administratives. C'est pourquoi toutes les structures dépendront de lui pour ces questions, tandis que le nouveau dicastère les aidera à adopter les méthodes employées dans le secteur public extérieur. Le Conseil pour l'économie, qui tiendra sa première réunion en mai, est dès à présent opérationnel".


CHAQUE CHRETIEN EST DISCIPLE ET MISSIONNAIRE

Cité du Vatican, 8 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a fait parvenir un message au Congrès organisé les 7 et 8 mars par le Vicariat du diocèse de Rome à l'Université pontificale du Latran sur le thème de la mission des chrétiens laïcs dans la ville. Il y a souligné quelques "aspects essentiels": "En vertu de leur baptême, les fidèles sont des acteurs de l'évangélisation et de la promotion humaine. Incorporé à l'Eglise, tout membre du peuple de Dieu est de façon inséparable disciple et missionnaire. Il faut toujours repartir de notre racine commune, comme enfants de la Mère Eglise. En conséquence de cette appartenance commune à l'Eglise et de notre participation à sa mission, il est important de de pas opposer entre elles les paroisses et les groupes ecclésiaux laïcs. Ces derniers, par leur variété et leur dynamisme, sont une ressource pour l'Eglise par leur projection dans les différents milieux et secteurs de la vie sociale. Mais il est bon qu'ils maintiennent un lien vital avec la pastorale organique du diocèse et des paroisses pour ne pas se construire une lecture partielle de l'Evangile et ne pas se déraciner de la Mère Eglise. Je vous recommande enfin d'utiliser régulièrement le Compendium de la doctrine sociale de l'Eglise, instrument complet et précieux. A l'aide de cette boussole, je vous encourage à travailler pour l'insertion sociale des pauvres, en ayant toujours pour eux une attention religieuse et spirituelle prioritaire".


BIENS ECCLESIASTIQUES ET MISSION DE L'EGLISE

Cité du Vatican, 10 mars 2014 (VIS). Les 8 et 9 mars, s'est déroulé près l'Université pontificale Antonienne de Rome, un Symposium international sur l'administration des biens ecclésiastiques des instituts de vie consacrée et des sociétés de vie apostolique (au service de l'humain et de la mission dans l'Eglise). A cette occasion, le Saint-Père a envoyé samedi dernier un message aux participants: "Notre époque est marquée par de notables changements et progrès dans de nombreux domaines, avec d'importantes conséquences pour la vie des hommes. Cependant, bien qu'ayant réduit la pauvreté, les objectifs atteints ont souvent contribué à construire une économie de l'exclusion et de l'iniquité... Les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique peuvent et doivent être des sujets protagonistes et actifs dans leur façon de vivre et de témoigner pour que le principe de gratuité et la logique du don trouvent leur place dans l'activité économique. Il faut donc être attentifs à ce que les biens des instituts soient administrés avec sagesse et transparence, soient protégés et préservés, en conjuguant la dimension charismatique et spirituelle prioritaire à la dimension économique et à l'efficacité, qui trouve son humus dans la tradition administrative des instituts qui ne tolère le gaspillage et doit être attentive au bon usage des ressources...

Les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique ont toujours été des voix prophétiques et des témoins vivants de la nouveauté qu'est le Christ...qui s'est fait pauvre en nous enrichissant de sa pauvreté...

Il ne s'agit pas d'une pauvreté théorique, mais d'une pauvreté qui s'apprend en touchant la chair du Christ pauvre, chez les humbles, chez les pauvres, les malades et les enfants".

Le Pape a conclu en les encourageant à poursuivre les congrégations leur engagement "pour les pauvres et toutes les misères matérielles, morales et spirituelles, comme dépassement de tout égoïsme dans la logique de l'Evangile qui enseigne à s'en remettre à la providence de Dieu".


AUDIENCES

Cité du Vatican, 8 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a reçu ce matin:

Le Cardinal Marc Ouellet, PSS, Préfet de la Congrégation pour les évêques.

Quatorze prélats de la Conférence épiscopale espagnole en visite Ad Limina:

Mgr.Francisco Javier Martínez Fernández, Archevêque de Grenade.

Mgr.Adolfo González Montes, Evêque d'Almería.

Mgr.José Manuel Lorca Planes, Evêque de Carthagène.

Mgr.Ginés Ramón García Beltrán, Evêque de Guadix.

Mgr.Ramón del Hoyo López, Evêque de Jaén.

Mgr.Jesús Esteban Catalá Ibáñez, Evêque de Málaga.

Mgr.Juan José Asenjo Pelegrina, Archevêque de Séville, accompagné de son Auxiliaire, Mgr.Santiago Gómez Sierra.

Mgr.Rafael Zorzosa Boy, Evêque de Cádiz y Ceuta.

Mgr.Demetrio Fernandez González, Evêque di Cordoue.

Mgr.José Vilaplana Blasco, Evêque de Huelva.

Mgr.Francisco Cases Andreu, Evêque des Canaries.

Mgr.José Mazuelos Pérez, Evêque de Jerez de la Frontera.

Mgr.Bernardo Alvarez Afonso, Evêque de San Cristóbal de La Laguna.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican 10 mars 2014 (VIS). Le Saint-Père a nommé l'Abbé Michael Fabian McCarthy, Evêque de Rockhampton (surface 415.000, population 402.654, catholiques 101.715, prêtres 43, religieux 117), en Australie. L'Evêque élu, né en 1950 à Toowoomba (Australie) et ordonné prêtre en 1978, était jusqu'ici Vicaire épiscopal du diocèse de Brisbane. Il est curé de paroisse et a été également juge ecclésiastique provincial et membre du Presbyterium.

Samedi dernier, 8 mars, il avait nommé:

Mgr.Pedro López Quintana, Nonce apostolique en Lituanie.

Mgr.Hubertus Matheus Matria van Megen, Nonce apostolique au Soudan, l'élevant à la dignité archiépiscopale. L'Evêque élu, né en 1961 à Eygelshoven (Pays-Bas) et ordonné prêtre en 1987, est entré au service diplomatique du Saint-Siège en 1994 (Soudan, Uruguay, Brésil, Jérusalem, Slovaquie, Nations-Unies à Genève, Malawi). Il est diplômé en droit canonique.

Mgr.Giovanni Tonucci, Prélat de Lorette et Délégué pontifical pour le sanctuaire marial.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Voix de Pape Francois   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Voix de Pape Francois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prophétie du pape Léon XIII
» Le Sommet de St-Petersbourg: la Syrie, Obama, Poutine et le pape François, selon "La Voix de la Russie"
» Le Mutilé de la Voix
» caricature obscène de Plantu sur le Pape dans "le MONDE"
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: