La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
coeur thomas mort pere france fatima saint bonnes michel vincent Nuage afrique archange miracle Francois aquin paroles chretiens nouvelles prières zorkine circulaire sorkine careme Pape marie
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Entièrement connus, aimés sans réserve

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1251
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Entièrement connus, aimés sans réserve   Ven 19 Jan - 13:12

Le vendredi de la 2e semaine du temps ordinaire

Premier livre de Samuel 24,3-21.
En ces jours-là, Saül prit trois mille hommes, choisis dans tout Israël, et partit à la recherche de David et de ses gens en face du Rocher des Bouquetins. Il arriva aux parcs à moutons qui sont en bordure de la route ; il y a là une grotte, où Saül entra pour se soulager. Or, David et ses hommes se trouvaient au fond de la grotte. Les hommes de David lui dirent : « Voici le jour dont le Seigneur t’a dit : “Je livrerai ton ennemi entre tes mains, tu en feras ce que tu voudras.” » David vint couper furtivement le pan du manteau de Saül. Alors le cœur lui battit d’avoir coupé le pan du manteau de Saül. Il dit à ses hommes : « Que le Seigneur me préserve de faire une chose pareille à mon maître, qui a reçu l’onction du Seigneur : porter la main sur lui, qui est le messie du Seigneur. » Par ses paroles, David retint ses hommes. Il leur interdit de se jeter sur Saül. Alors Saül quitta la grotte et continua sa route. David se leva, sortit de la grotte, et lui cria : « Mon seigneur le roi ! » Saül regarda derrière lui. David s’inclina jusqu’à terre et se prosterna, puis il lui cria : « Pourquoi écoutes-tu les gens qui te disent : “David te veut du mal” ? Aujourd’hui même, tes yeux ont vu comment le Seigneur t’avait livré entre mes mains dans la grotte ; pourtant, j’ai refusé de te tuer, je t’ai épargné et j’ai dit : “Je ne porterai pas la main sur mon seigneur le roi qui a reçu l’onction du Seigneur.” Regarde, père, regarde donc : voici dans ma main le pan de ton manteau. Puisque j’ai pu le couper, et que pourtant je ne t’ai pas tué, reconnais qu’il n’y a en moi ni méchanceté ni révolte. Je n’ai pas commis de faute contre toi, alors que toi, tu traques ma vie pour me l’enlever. C’est le Seigneur qui sera juge entre toi et moi, c’est le Seigneur qui me vengera de toi, mais ma main ne te touchera pas ! Comme dit le vieux proverbe : “Des méchants sort la méchanceté.” C’est pourquoi ma main ne te touchera pas. Après qui donc le roi d’Israël s’est-il mis en campagne ? Après qui cours-tu donc ? Après un chien crevé, après une puce ? Que le Seigneur soit notre arbitre, qu’il juge entre toi et moi, qu’il examine et défende ma cause, et qu’il me rende justice, en me délivrant de ta main ! » Lorsque David eut fini de parler, Saül s’écria : « Est-ce bien ta voix que j’entends, mon fils David ? » Et Saül se mit à crier et à pleurer. Puis il dit à David : « Toi, tu es juste, et plus que moi : car toi, tu m’as fait du bien, et moi, je t’ai fait du mal. Aujourd’hui tu as montré toute ta bonté envers moi : le Seigneur m’avait livré entre tes mains, et tu ne m’as pas tué ! Quand un homme surprend son ennemi, va-t-il le laisser partir tranquillement ? Que le Seigneur te récompense pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui. Je sais maintenant que tu régneras certainement, et que la royauté d’Israël tiendra bon en ta main.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,13-19.
En ce temps-là,  Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait. Ils vinrent auprès de lui,et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle avec le pouvoir d’expulser les démons. Donc, il établit les Douze : Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c’est-à-dire : « Fils du tonnerre » –, André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.


On pourrait dire: tout est dans l'intitulé, car le Seigneur ne veut pas la mort du méchant, mais qu'il se convertisse et qu'il vive.

La scène un peu cocasse du roi déchu qui se fait couper un manteau de son manteau dans la grotte où il s'est retiré pour se soulager... nous montre bien que nul n'est à l'abri, nulle part, d'une oeuvre divine. Dans le cas précis, ce qui est admirable, ce n'est pas l'astuce de David, mais c'est - tout à fait - qu'afin de convertir un homme, il n'est aucun moyen dévalorisant.

Dieu sait tout ce qu'il y a dans l'homme, mais il n'agit pas comme s'il n'était qu'un vulgaire cobaye de laboratoire ! Il ne s'agit pas de vaincre, mais de le convaincre, c'est-à-dire: vaincre le cœur,  le convertir un peu plus chaque jour, s'est exclamé notre prêtre.  Il nous voit commettre des péchés, mais Il veut nous guérir du mal et nous rendre saints...

Le lien entre la première et la seconde lecture découle naturellement du fait que les disciples ne sont pas choisis selon leurs aptitudes, comme la connaissance des langues, l'éloquence, l'intelligence, la mémoire, l'attention, l'écoute et autres qualités... mais ils sont choisis selon selon le dessein, le projet de Dieu.

De sorte que Judas, le futur traître, reçoit les mêmes pouvoirs que les autres disciples. Cela nous choque, mais c'est la seulement du fait que nous connaissons déjà la fin de l'histoire ! Un autre aurait pu être le traître, puisque même Pierre, dans un moment de panique, a renié trois fois son maître - après que tous se soient enfuis pour ne pas être arrêtés, eux aussi.!

Les lectures de ce jour nous auront donc conduits plus loin que ce que l'on pouvait prévoir. Mais selon notre prêtre, il en est toujours ainsi, car la Parole, le Verbe est toujours à l'oeuvre dans les âmes. Puis-je dire que je suis ressorti tout émerveillé de me sentir aimé ?  Oui: chacune et chacun d'entre nous sommest connus entièrement et aimé sans réserve. Alléluia !


.
Revenir en haut Aller en bas
 
Entièrement connus, aimés sans réserve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du matin-
Sauter vers: