La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
coeur Francois -Marie Pape pere marie zorkine fatima archange michel france
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Mar 14 Oct - 14:56


Blogs d'évêques

-Monseigneur Philippe BALLOT, évêque de Chambéry-Maurienne-Terentaise : le blog de notre évêque
-Monseigneur Hervé GIRAUD, évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin :
Diaire (ancien site)
page de l'évêque (nouveau site)
-Monseigneur Terrence PRENDERGAST, archevêque d'Ottawa : The Journey of a Bishop
-Monseigneur Jean-Yves RIOCREUX, évêque de Pontoise : "Avance au large"
-Monseigneur Louis SANKALé, évêque de Nice

Blogs de prêtres
-Adventus : blogue des prêtres du Québec (Père Benoît MORRIER)
-Padreblog : la parole libre de quatre jeunes prêtres impertinents : Père Pierre-Hervé GROSJEAN (Versailles), Père Pierre AMAR (Versailles), Père Rémy SOUBRIER (Tours), Père Yves GENOUVILLE (Armées, Poitiers)
-"Choisis la vie" : Blog des prêtres de l'Eglise catholique en Val d'Oise (Pontoise)

-Armagilus, le blog du vicaire : par un jeune prêtre (Paris)
-Père Philippe BAUD (Lausane)
-Père Bruno BECKER (Lille)
-Frère Bernard-Marie : Lectio divina, "quand la parole prend feu... !"
-Père Maurice B (Strasbourg) : lieu d'échange et de partage d'un prêtre à Strasbourg dans les quartiers de Hautepierre, Hohberg et Poteries, après avoir été prêtre-ouvrier.
-Abbé Benoît : Louange
-Père Jean-Michel BORTHERIE (Limoges) : Vie spirituelle à Eymoutiers
-Père Sylvain BRISON (Nice) : Sylvain's blog, "soyez toujours prêt à justifier votre espérance" (1P 3, 15)
-Père Raphaël BUI (Rodez) : Textala, des textes d'inspiration catholique
-Père Jean CASANAVE (Bayonne) : Eclats de vie, réflexions d'un curé de la campagne
-Père Jacques CHENAL (Troyes), prêtre fidei donum en Bolivie
-Père Michel CHIDAINE (Clermont-Ferrand), prêtre fidei donum à Bangassou en République Centrafricaine
-Père Jean COMPAZIEU (Rodez) : dimanche prochain, des éléments pour préparer l'homélie du dimanche et pour méditer sur les lectures bibliques
-Père Jean COMPAZIEU (Rodez) : Préparer dimanche et puiser à la source
-Père Denis CHAUTARD, prêtre de la Mission de France et enseignant dans l'Education nationale
-Père Xavier CORMARY (Albi) : Ichtus, chrétien, sois prophète de la différence
-Père Christophe COSSEMENT (Tournai)
-Père Walter COVENS (Vert-Pré) : Praedicatho, homélies à temps et à contre-temps d'un prêtre catholique
-Père Walter COVENS (Vert-Pré) : Homélies catholiques de la Martinique
-Père Walter COVENS : Humour catholique
-Père Robert CULAT (Avignon)
-Père Christian DELARBRE (Toulouse) : Padre de l'Isle
-Père Mickaël DUPONT (Reims)
-Père Michel DURAND (Lyon) : En manque d’Eglise
-Père Christophe FEREY (Coutances) : Il est le chemin, la vérité et la vie
-Père Christophe FEREY (Coutances) : Réveries cotentinaises
-Père Christophe FEREY (Coutances) : Soyez les bienvenus
-Père Jean-Baptiste FADY, alias Coolus (Toulouse) : Le Blog du Lapin Bleu, un blog du feu de Dieu
-Père David JOURNAULT (Laval) : un prêtre en ligne
-Père David JOURNAULT (Laval) : site personnel
-Père Bruno L'HIRONDELLE (Versailles) : le blog du Père L'Hirondelle... et de ses amis
-Père Bernard LAFLAVANDRIE (Limoges) : Pervigilo (je veille)
-Père Philippe LAGUéRIE (Bordeaux, Institut du Bon Pasteur)
-Père Dunstan de LASSENCE (Nanterre) : Deus in audiutorium meum intende...
-Père Mathieu LEFRANçOIS (Angers) : Matlefblog, posons les questions avant les réponses
-Père David LEROUGE (Cherbourg) : J’apprends à regarder (ancien blog)
-Père David LEROUGE (Cherbourg) : J’apprends à regarder (nouveau blog)
-Père Jean-Christophe MACHE (Coutances) : Un Monde, une promesse. Tous mes petits bonheurs de la vie... comme des Clins Dieu
-Père Gautier MORNAS (Bordeaux) : un prêtre (presque) comme les autres
-Père Benoît MULLER (Colmar) : Le blog de l’abbé Ben, Foi et évangélisation
-Père Alain MAILLARD de LA MORANDAIS (Paris)
-Père Bernard PELLABEUF (Natitingou) : Pegelisasse
-Père Emmanuel PIC (Dijon) : Le Blog du curé
-Père Christophe PICAULT (Bordeaux) : Le blog du curé
-Père Raphaël RAPH (Dijon) : quelques nouvelles d'un oratorien à Dijon
-Père Antoine RENAULT (Pamiers) : Regard chrétien, la vision d'un prêtre catholique sur le cinéma
-Père René-Luc (Albi) : Dieu en plein coeur
-Père Dominique RIMAZ (Lausanne) : Le Suisse Romain - Blog d'un étudiant en communication
-Père Jean ROUET (Bordeaux) : Libres paroles, à tout moment sur n'importe quelle question...
-Père Denis SAINT-MAURICE, Ottawa : Le blogue de Monsieur le Curé : Réflexions
-Tarcisius : Au spiritain riant : Vie et tribulations d'un jeune prêtre. Pour rigoler, pour réfléchir et pour échanger.
-Père Thierry, oblat de Saint-François de Sales : Yonathan, tous les chemins mènent à l'homme
-Père Bernard VIGNERAS (Limoges) : Comme c'est beau ! Au fil des jours, regarder la vie avec les couleurs de l'Evangile

-Séminaire Saint-Joseph de Bordeaux
-Séminaire Saint-Yves de Rennes
-André VENITUS, séminariste (Limoges)
-Donatien, séminariste (Mission Etrangère de Paris) : Les matins calmes de Donatien, quelques echos de mon année de volontariat en Corée
-Denis CARDINAUX, membre de la Fraternité Molokaï (du nom de saint Damien de Molokaï), branche de consacrés du mouvement catholique Points-Coeur : Chile en corazon
-Julien DUPONT, séminariste (Poitiers) : Le blog d'un séminariste du diocèse de Poitiers, exilé à Paris pour sa formation !
-Nicolas (Pontoise) : Le carnet de Nicolas
-Rémy-Gabriel (Saint-Etienne) : le blog d'un "petit missionnire" français
-Samuel (Pontoise) : théologie fondamentale
-Sébastien THOMAS, séminariste (Pontoise) : "Quelle joie quand on m'a dit"
-Vianney, séminariste (Versailles) : les aventures d'un séminariste

Blogs de diacres

-Michel ANDRé, diacre (La Réunion) : réflexions
-Gérald PRIVé, diacre (Nantes) : Diacre et avocat
-Jean-Pierre TELLIER, diacre (Le Mans)


TOUS LES LIENS sous
:


http://louis-de-villoutreys.over-blog.fr/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Sam 27 Déc - 19:41

de Mgr Gollnisch

24/12/2014

Noël, cette fête qui est tellement matérialisée chez nous au point de faire oublier ce qui est en cause : Dieu qui se fait Homme et qui n'est pas reçu chez les siens, qui n'est pas reconnu par les siens. Et qui est obligé de naitre dans une crèche au milieu des animaux.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Mer 31 Déc - 5:27

Message de Noël de Mgr Roland : Vivre la fraternité

Lors de mes récentes visites pastorales, comme à l’occasion d’une rencontre des responsables de mouvements d’évangélisation en monde rural de notre Province, ou encore de diverses conversations avec des autorités du monde civil, il m’est apparu avec force que le grand défi de notre temps était celui de la fraternité.

Certes, le mot de fraternité figure au fronton de nos édifices publics, derrière ceux de liberté et d’égalité. Mais ce n’est malheureusement qu’un vœu pieux, car nous constatons chaque jour combien cette fraternité est mise à mal, non seulement par une législation qui ne protège plus les personnes les plus faibles, depuis l’embryon dans le sein maternel, jusqu’au malade en fin de vie, en passant par le sans-abri ; mais également par le comportement individualiste et consumériste au quotidien, y compris dans les communautés chrétiennes.

En tous cas, plutôt que d’ajouter à la triade le terme de laïcité, comme le réclament certains, le mot de fraternité mériterait de figurer en premier, car sans la fraternité, il n’y a ni respect de la liberté, ni véritable égalité. Mais il n’y a d’authentique fraternité entre les humains que celle qui est fondée sur une paternité commune, savoir la paternité du Dieu de l’univers.

La fraternité universelle n’est pas une notion impersonnelle. C’est en Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, que cette fraternité prend corps. En lui seul, le médiateur, nous est révélée la connaissance de la paternité divine et en lui seul la fraternité reçoit une assise solide.

Tel est l’enjeu profond de la fête de Noël. Si le Fils de Dieu naît dans notre humanité, c’est pour la faire renaître. Son incarnation rend accessible à tous ce qui lui est propre : incorporés au Christ qui s’unit à nous, nous devenons fils et donc frères. C’est pourquoi il nous faut faire davantage connaître la Bonne Nouvelle du Christ venu en notre chair.

Dans une société qui menace l’éclatement et les phénomènes de communautarisme, ce n’est pas par hasard que le pape François a ouvert une année de la vie consacrée. Parce qu’ils ont délibérément choisi de se soumettre à la volonté de Dieu et de vivre en enfants de Dieu, en étant intimement unis au Christ, les consacrés nous manifestent en effet qu’il est possible de vivre la fraternité universelle. Alors apprenons à vivre la fraternité à leur école !

+ Pascal ROLAND
Eveque de Belley/Ars

http://catholique-belley-ars.cef.fr/diocese/eveque/textes/message-de-noel-de-mgr-roland-vivre-la-fraternite/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Lun 5 Jan - 20:33

Histoire de prêtres

L’histoire se passe en septembre 1996, alors que je venais d’être ordonné prêtre pour le diocèse de Montréal. J’étais encore dans le joyeuse euphorie qui suit sans doute toute ordination. On avait invité pour une mission le Père Daniel Ange. J’étais très heureux de passer cette soirée auprès de ce prêtre de feu qui, par ailleurs, avait inspiré ma préparation au sacerdoce pas ses écrits.

Je me rends donc à l’église où se tenait l’événement, pour réaliser que j’étais arrivé une bonne heure trop tôt. Spontanément j’offre au curé de me mettre au confessionnal, ce qu’il accepte sans hésiter. Me voici donc, comme aurait fait le curé d’Ars au « tribunal de la miséricorde » et il est dix-neuf heures.

Un premier pénitent se présente, puis un autre, et cela sans arrêt jusqu’à vingt-trois heures. Plus rien d’autre n’existait que ces paroles qui libèrent. J’étais l’instrument de la miséricorde du Seigneur. J’ai le souvenir d’une soirée d’une intensité inégalée à ce jour, et les heures nocturnes qui ont suivies ont été toutes pleines de la présence du Seigneur.

J’ai alors compris que Dieu opère d’une manière particulièrement efficace non seulement pour celui qui reçoit le sacrement, mais aussi pour son ministre.

Comme c’est le cas pour moi à chaque fois que je me dépense dans une activité avec excès, le sommeil qui suivit était tout empreint de l’expérience de la soirée. Il me semblait ne pas dormir et je m’inquiétais donc pour le lendemain. A ma grande surprise, ce jour-là, j’étais plus frais, plus dispo que d’habitude.

J’en conclus que le curé d’Ars a pu être ce qu’il était grâces à ces heures passées avec le Seigneur présent dans ses sacrements. Tant d’heures données, autant de grâces reçues par le prêtre que le Seigneur remercie de le rendre si présent.

Il me vient en mémoire tous ces prêtres du passé qui ont connu une Eglise dont les membres avaient régulièrement recours au sacrement de la réconciliation. C’est donc là qu’ils prenaient toute leur énergie, là où se déployait leur zèle d’apôtres, en donnant sans compter ! « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » ; mais aussi et surtout, le Seigneur veille sur ses amis. Si les fidèles savaient le don de Dieu, le trésor de ses abondantes grâces, et surtout s’ils savaient que plutôt que de déranger le prêtre, ils lui permettent de se ressourcer au Cœur du Christ, d’où coulent les flots de sa grâce et de sa miséricorde.
(Sources : Père J. C. Canada, diocèse de montréal)


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Ven 13 Mar - 21:14

Sermons - Homélie - Méditations

Retrouvez sur le Site-Catholique.fr un grand choix de Sermons, Homélies et Méditations de grands Saints, Pères de l'Eglise, Curés de Paroisses, Religieux et Religieuses, ...
http://site-catholique.fr/index.php?category/Sermons

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Charlyze

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Ven 13 Mar - 21:31

Très jolie histoire, merci Pearl.
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3692
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Sam 14 Mar - 7:17

Je vais le mettre dans la boite à liens

Merci Pearl

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Dim 5 Avr - 9:29


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Dim 5 Avr - 9:36


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Dim 5 Avr - 10:08


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Sam 18 Avr - 20:24

« Jetez en Dieu tous vos soucis, car il a soin de vous »

Notre très aimable Sauveur nous assure en divers lieux de ses saintes Écritures qu'il est dans un soin et dans une vigilance continuelle au regard de nous, qu'il nous porte et qu'il nous portera toujours lui-même dans son sein, dans son cœur et dans ses entrailles. Et il ne se contente pas de dire une fois ou deux qu'il nous porte en cette façon, mais il le dit et le redit jusqu'à cinq fois en un même lieu (Is 46,3-4).

Et ailleurs, qu'encore bien qu'il se trouvât une mère qui vînt à oublier l'enfant qu'elle a porté dans ses entrailles, lui pourtant ne nous oubliera jamais ; qu'il nous a écrit en ses mains, afin de nous avoir toujours devant ses yeux (Is 49,15-17); que quiconque nous touche, touche la prunelle de ses yeux (Za 2,Cool ; que nous ne devons point être inquiets des choses qui nous sont nécessaires pour le vivre et le vêtir, qu'il sait bien que nous avons besoin de ces choses-là, et qu'il en a soin pour nous (Mt 6,31-33) ; qu'il a compté tous les cheveux de notre tête, que pas un d'eux ne périra (Mt 10,30 ; Lc 21,18) ; que son Père nous aime comme il l'aime lui, et qu'il nous aime comme son Père l'aime (Jn 17,26;15,9) ; qu'il veut que nous soyons là où il est, c'est-à-dire que nous soyons reposant avec lui dans le sein et dans le cœur de son Père (Jn 17,24).
Saint Jean Eudes

http://peripsum.org/main.php?language=TRF&module=commentary&localdate=20150414

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Mar 5 Mai - 22:14


« C’est bien beau de vouloir convertir la terre
mais encore faut-il commencer par soi !
»



Dimanche 8 décembre 2013 - Pere Zanotti Sorkine

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Lun 18 Mai - 18:28

Benoît XVI : quel coup de maître du Saint Esprit !


Il nous a dit la vérité, la seule, la vraie qui, aujourd'hui, au grand jour, transpire de son front : à la fin, c'est l'humilité qui gagne !

Le pape n’est pas parti. Loin de là ! Par son geste inattendu et presque unique, le voici qui arrive enfin dans les esprits et passe à l’Histoire. Quel coup de maître de la part du Saint-Esprit qui le conduit ! Le Souffle divin ne pouvait pas faire mieux que ce coup d’éclat qui n’en a pas l’air pour maintenir ce « Joseph », charpentier de la théologie, comme un trésor dans les consciences. Certes, nous ne verrons plus son visage au sourire mesuré — mais tellement vrai ! Nous allons perdre de vue sa silhouette fragile, inquiète, inadaptée aux dimensions de l’univers dont il eut la charge, nous allons peut-être même (ce serait dommage !) égarer ses livres, oublier ses encycliques, laisser sous la poussière d’une étagère son Jésus de Nazareth, mais lui, cet homme, ce prêtre, ce pape, il va rester en nous, je l’assure, comme un être à part, ce que le chrétien doit être. On a salué, y compris ses ennemis bornés et souvent infamants, sa large intelligence et son érudition — il eût été difficile de penser le contraire — mais ses efforts de chaque jour pour tenir l’Église debout et fidèle à son Christ, sous le feu d’un contexte universel qui l’attendait, non en face mais au tournant, peu d’êtres les ont recueillis et salués. Tant pis pour nous qui avons toujours un pape de retard !

Si, par son dernier geste pontifical, qui n’est pas une bénédiction, mais un au revoir de la main, Joseph Ratzinger révèle la grandeur de son être uniquement harnaché à son Dieu, éloigné de toute gloire mondaine, il y a mieux : sans grand bruit de mots, ce qui est un comble pour celui que l’on maintenait dans le camp des intellectuels et même des professeurs qui, paraît-il, ne comprennent rien au réel, il offre à présent une dernière chance à l’humanité en lui montrant par le simple fait de sa démission qui n’est autre qu’un engagement, la nécessité pour l’homme contemporain, sûr de lui, bavard et faussement autonome, de calmer le jeu. Et, par un saut radical dans l’intériorité, de rejoindre sa Source. Demain, si les heures se couvraient d’ombres — on ne sait jamais ! — il est une chose certaine, c’est que nous ne pourrions pas accuser Benoit XVI de silence !

Cet homme nous a dit la vérité, la seule, la vraie qui, aujourd’hui, au grand jour, transpire de son front : à la fin, c’est l’humilité qui gagne !

En se retirant sur la montagne, avec l’Église non plus sur les épaules, mais dans le cœur, celle-ci n’a rien à craindre, puisque la prière des saints comme celle des humbles est infaillible. Bon travail, très Saint-Père… et mille fois merci !

Père Zanotti-Sorkine


http://www.bvoltaire.fr/peremichelmariezanottisorkine/benoit-xvi-quel-coup-de-maitre-du-saint-esprit,11601

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Jeu 18 Juin - 18:49

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus


«La sainteté n'est pas dans telle ou telle pratique, elle consiste en une disposition du coeur qui nous rend humbles et petits entre les bras de Dieu, conscients de notre faiblesse et confiants jusqu'à l'audace en sa bonté de Père. » (Derniers entretiens)

"On n'a jamais trop confiance dans le Bon Dieu si puissant si miséricordieux. On obtient de lui autant qu'on espère"

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Mer 24 Juin - 7:27

Henri VI : " la République est une religion en soi, qui interdit la transcendance"

La République est tenue par une secte, la pilote, la gauche. Comment en serait-il autrement? La République française, égalitariste et laïque, est son invention, l'instrument de sa domination. Nous voilà dans le drame politique français, en plein. Qui n'est pas de gauche, pour se révéler, a besoin de transcendance, c'est-à-dire de notre merveilleuse tradition chrétienne ; besoin sans doute aussi du dirigeant paternel qui, étranger à toute brigue, peut seul être l'arbitre de nos conflits. Or, la gauche verrouille: la laïcité officielle de l'État interdit à quiconque l'invocation du suprême recours de Dieu, le suffrage universel, intoxiqué de calembredaines et présentement seule source de légitimité, interdit la restauration d'un chef de l'État paternel arbitre.

Le Roi peut parler de Dieu, prier avec son peuple, être d'une conviction, d'un rite et protéger tous les autres, au lieu que la République est une religion en soi, qui interdit la transcendance, brime les âmes réduites au silence et abaisse l'homme, pour en avoir conçu un idéal chimérique qu'on peut, entre autres, formuler ainsi : " Cette égalité qui est aujourd'hui notre passion dominante, n'est pas un sentiment noble et bienveillant qui fait qu'on aime à s'honorer dans son semblable; non, c'est l'aversion pour toute supériorité."

Paroles d'Henri VI comte de Paris (1908-1999)
Henri_d'Orléans_(1908-1999).wikipedia.org/

En savoir plus sur http://www.la-couronne.org/blog/paroles-de-princes/henri-vi-la-republique-est-une-religion-en-soi-qui-interdit-la-transcendance.html#dh3UejPusKLy4LVJ.99

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Dim 5 Juil - 18:55

C'est une spiritualite tres concrete le Christianisme. C'est simple l'Evangile ! Aimer, Pardonner, etre Patient.

Mgr Joseph Roduit, Pere abbe de l'abbaye de Saint-Maurice (Suisse)
a mi-chemin de la voie du pelerinage Via Francigena, de Cantorbery, Angleterre a Rome, Italie

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Sam 8 Aoû - 21:18

LE PAUVRE GUEUX

Oh ! que je suis pauvre de paroles

Pour dire les choses comme il faut !

Il me faudrait tant d'oboles

Pour remplir mon pauvre chapeau.

Je suis l'aveugle sur le trottoir

En train de jouer son violon

Et que le passant passe sans voir

Pour ne se poser nulle question.

Je suis bien à la périphérie De l'existence des existants !

Mais ainsi l'a voulu Marie


Et j'en suis très fort content.

Je ne suis pas un Monsieur, Oh ! ben non, oh ! bedame,

Mais je suis un pauvre gueux

Qui veut sauver son âme.

Et pour la sauver, que faire ?

Il faut aller à Marie ! Recourir à elle, c'est faire Bien assurément son Paradis.

Je remercie ce cher piéton

Qui, me voyant avec mon violon,

A mis dans mon chapeau une obole.

Voilà qui est réconfortant

Et qui me pousse en avant

Pour chanter d'autres paroles.

Vive Jésus, vive Marie,

Vive les saints du Paradis,


Qui m'ont envoyé un piéton Pour réconforter mon violon.
l'Aveugle-Vendéen (24/09/2013)

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Jeu 3 Sep - 17:37


Migrants : l’indifférence impossible

by Abbé Grosjean

Les photos sont insoutenables. Ces corps d’enfants rejetés par la mer. Cette méditerranée devenue jour après jour un « ce grand cimetière » – le pape nous alertait de ce risque dans son discours devant le parlement européen en novembre 2013 – pour des milliers de migrants qui fuient la misère ou la guerre. Ces nouveaux « boat-people » qui nous bouleversent et nous effrayent en même temps.



Humilité avant tout.


Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas quoi dire. Peut-être faut-il commencer par cette humilité là. Reconnaître que nous sommes désemparés. J’entends bien que le problème est complexe. Que tous ne fuient pas les persécutions. Qu’il y a des enjeux géopolitiques derrière. Que certains pays jouent un jeu trouble. Qu’il ne faut pas être dupe. « Qu’on ne peut accueillir toute la misère du monde ». Que les partisans des solutions faciles – les « y’a qu’à… » – ou les auteurs de grandes envolées riches en émotion seront souvent les derniers à porter concrètement les conséquences de leurs propositions… je sais tout cela. J’ai aussi lu « Le camps des saints » de Raspail… et je n’habite pas Calais, qui croule sous le nombre de réfugiés, ou ces cités où l’échec de l’intégration rend la vie impossible pour beaucoup.

Ma paroisse accueille une famille de 8 chrétiens d’Irak, qui ont fuit Mossoul. Je vois bien ce que cela représente comme difficultés, passés la joie et le soulagement des débuts. Pour eux comme pour ceux qui bénévolement se démènent pour les aider et les intégrer, tant au niveau de la ville que de la paroisse. Car il ne s’agit pas d’accueillir pour quelques jours, mais bien d’intégrer pour longtemps si ce n’est pour toujours. Les campements et les solutions d’urgence ne résoudront rien sur la durée.

Alors on ne dit rien ? On ne fait rien ? J’entends les appels du Pape répétés depuis sa venue à Lampedusa. Il n’a pas attendu les photos choc, lui. C’était le seul à l’époque, parmi les dirigeants, à alerter sur le drame qui se jouait. Aujourd’hui, je sens bien que ce drame ne peut pas nous laisser inactifs. Encore moins indifférents. Je crois même qu’il représente un vrai défi pour notre veille Europe.

Un défi pour ceux qui nous gouvernent.

L’Eglise n’a pas les solutions. Elle est là pour alerter les consciences. Le Pape François ne cesse d’exhorter les pays « à coopérer avec efficacité pour empêcher ces crimes qui offensent la famille humaine toute entière ». Il attend que les dirigeants prennent leurs responsabilités. L’histoire se fait avec les hommes, les femmes. Elle peut dépendre d’une ou deux décisions courageuses. Reconnaître qu’on s’est trompé. Décider d’intervenir. L’impunité de Daech reste révoltante. C’est la pression des peuples qui force le courage des gouvernants, et leur impose de trouver une solution. C’est aussi autour de ces grands défis, de ces grandes causes qu’ils pourront rassembler leur peuple. Rétablir le droit dans ces pays qu’on fuit. Tout faire pour convaincre et aider ces familles à rester. Eradiquer ces passeurs qui jouent avec les vies.

Faire plus pour le développement des ces régions qu’on a souvent livrées au chaos, ou pillées allègrement.

Le Pape rappelait dans son encyclique « la grave dette sociale » que nous avons envers ces pays aujourd’hui pauvres. On pourrait parler d’une dette morale aussi envers ceux que nous avons laissés s’enfoncer dans le chaos… Qu’avons nous fait de l’Irak, ou de la Syrie ?…


Un défi culturel pour notre pays et pour l'Europe.

Accueillir l’autre me fait peur quand je ne suis pas sûr de moi, quand je ne me sens pas solide dans mon identité. Du coup, l’autre est synonyme de danger pour cette même identité. La France est fragile. Elle ne sait plus très bien dire ce qu’elle est, quelles sont ses racines, son héritage. Du coup, elle a peur. Elle est divisée. Elle ne s’aime pas. Elle perd son temps dans des querelles vaines. Elle détruit ce qui fait sa force et sa beauté. Elle n’est pas fière d’elle même, de son histoire, de sa foi, de son héritage. Elle n’est pas prête à relever de tels défis. Il y a là un immense travail de refondation culturelle à faire. Il s’agit enfin d’assumer ce que nous sommes : un pays de culture judéo-chrétienne, et gréco-latine. Il s’agit d’assumer de transmettre cette culture et de l’affirmer. Alors nous pourrons, forts de ce que nous sommes, ne pas craindre d’accueillir l’étranger. Il saura qui l’accueille. Il respectera ce pays qui l’héberge, car on ne respecte que ce qui est clair et assumé. Nous sommes – nous français – capables de nous montrer généreux et accueillants, si une proposition claire, fondée, audacieuse, réfléchie, forte nous est faite. Rappelons nous l’élan suscité par l’appel de l’abbé Pierre, en cet hiver 54. Il marqua toute une nation. Il est temps de redevenir ce que nous sommes, pour être capables de faire ce que le monde attend de nous.


Un défi spirituel pour chacun.

Sans tomber dans les solutions faciles portées par l’émotion d’un moment, comment rester capable d’une véritable compassion ? Comment tenir ce regard de foi sur ces pauvres qui semblent « assiéger » notre continent ? Comment persévérer à voir en chacun mon frère ? Là encore, je me méfie des belles phrases faciles. Le SDF devant ma paroisse me lance sans le savoir ce défi chaque jour, surtout quand il est ivre et qu’il hurle ! Il me fait mesurer le poids de ce combat de la charité, pour voir en l’autre un frère, une sœur. Et même… le Christ. « Ce que tu as fait à l’un de ces petits… c’est à moi que tu l’as fait ». Notre raison se révolte. Les arguments pleuvent pour justifier le rejet. Je sais tout ce qui dépend de lui, et qu’il ne fait pas. Mais je ne peux me détacher de ces mots de l’évangile. De ceux qui suivent, encore plus terribles « ce que tu n’as pas fait à l’un de ces petits, c’est à moi que tu ne l’as pas fait… ». Combien plus pour ces pauvres qui viennent de loin. Demain, s’ils sont à ma porte, quel regard poserai-je sur eux ? La question se pose à tous. Mais les chrétiens encore plus que les autres, de part ce qu’ils portent, sont attendus sur la réponse…


Aujourd’hui et demain.

On réagit rarement de façon juste dans l’émotion. Cette photo d’un enfant rejeté par la mer n’exige pas de nous une réaction efficace immédiate – qu’on a du mal à imaginer – mais elle doit susciter une vraie prise de conscience. De façon profonde et à long terme, nous pressentons ce qu’il nous faut faire : tenir dans nos racines, et ouvrir nos cœurs.

Et pour aujourd’hui ?

Prier et se mobiliser pour que nous gouvernants œuvrent réellement pour la paix dans ces pays. Pour que les puissants de ce monde s’engagent. Face à ces crises terribles, nous tournons le regard vers nos chefs. Lequel nous entraînera à sa suite, dans un engagement durable et profond au service de nos frères ? Pour sauver le système financier, ils ont su se mobiliser. Pour libérer le Koweït et ses champs de pétrole, ils sont décider la guerre. Que feront-il pour imposer la liberté religieuse, protéger les minorités et éradiquer les barbares de Daech ? Quels sacrifices sommes-nous capables d’accepter ? Combien de vies sommes-nous prêts à voire tomber parmi les nôtres pour cela ?

Me rappeler aussi qu’au delà des chiffres, des problèmes politiques, des slogans, il y a des personnes. Ne pas l’oublier quand j’en parle. A leur place, j’aurais peut-être essayé de faire de même. Folie certes. Mais un papa qui ne peut plus nourrir ses gosses est prêt à cette folie. Surtout quand on lui promet monts et merveilles, là-bas, de l’autre côté. Au moins me laisser bousculer, interpellé. Ne pas fermer les yeux. Ne pas m’habituer à la misère.

Enfin, vivre la charité. Maintenant, là où je suis. Avec ceux qui sont là. Avec mon voisin, avec les pauvres cachés de nos quartiers. Solitude, précarité, retard scolaire, drogues… que de pauvretés cachées, mais bien là, pas loin de moi, touchant tous les âges. Peut-être encore plus dur à voir sans s’habituer. Mais pour le coup, je peux agir. Un cœur qui s’entraîne, qui s’exerce à la charité, n’en devient que plus généreux. Il est prêt, s’il faut demain faire plus. La charité se fait inventive. Elle nous presse. Nous inventerons, avec une seule certitude : au delà des « résultats » ou des « erreurs », nous ne regretterons jamais d’avoir aimé
Abbé Grosjean | septembre 3, 2015 à 5:19 | Catégories: Société | URL: http://wp.me/p2jQJb-1aH

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Dim 13 Déc - 15:33

« Priez pour vos prêtres, qu’ils deviennent des saints ! »
Publié le 20 avril 2014 par TK

Vous ne pouvez pas savoir combien je suis ému de tenir cette croix dans les mains et de la regarder devant vous. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, cette croix a été réalisée pendant la Révolution par un prêtre réfractaire, c’est-à-dire qu’il avait refusé de prêter serment à la Révolution. Des centaines de prêtres sont morts pendant la Révolution au nom de leur foi. Ils ont donné leur vie. Mais pourquoi ont-ils donné leur vie ? Ils ont donné leur vie pour le Christ bien entendu, qu’ils ont voulu servir jusqu’au bout, comme l’ont fait les apôtres et bien d’autres après eux. Mais ils ont donné leur vie pour vous, pour chacun d’entre vous, pour le Peuple de Dieu. Parce qu’un prêtre, lorsqu’il est ordonné, l’est pour le service de Dieu et des hommes. Ignorer la seconde dimension est impossible : un prêtre, lorsqu’il ressent l’appel de Dieu, désire le suivre pour le service des hommes.

C’est pourquoi, aujourd’hui, avec les membres actifs de notre équipe locale d’animation, nous vous avons lavé les mains à l’entrée en signe de service. Un prêtre n’exerce pas le pouvoir comme une autorité mais comme un service, le plus beau titre du Pape étant « Serviteur des serviteurs ». Un prêtre est là pour servir tout au long de sa vie le peuple de Dieu à qui il est envoyé.

Voilà quatorze ans que je suis prêtre, et chaque jour je me dis qu’être prêtre n’est pas facile. Nous sommes appelés, comme le Christ, à aimer tous ceux et celles que nous côtoyons. Mais je ne sais pas pour vous, mais pour moi aimer est une chose difficile. On a tendance tout d’abord à aimer ceux qui vous aiment, c’est toujours plus agréable. Aimer ceux qui vous disent : « Mon père, vous êtes formidable ! ». Mais si un prêtre s’arrêtait là, il n’aurait rien compris. Un prêtre est appelé à aimer chaque personne en particulier, car un prêtre n’est pas appelé à aimer tout le monde. Dire qu’on aime tout le monde, pour moi, c’est la meilleure manière de n’aimer personne, vous le savez dans vos vies de couple, avec vos amis. Aimer, c’est aimer la personne pour ce qu’elle est, dans son individualité et c’est là que pour un prêtre les choses sont difficiles. Dans une paroisse, les personnes sont toutes différentes, avec des histoires de vie qui n’ont rien à voir les unes avec les autres. Dès lors on peut se sentir plus en empathie avec certaines que d’autres. Mais un prêtre est appelé à dépasser cela, et c’est sans doute, au bout de quatorze ans, ce que je fais le moins bien.

Aimer chaque personne dans son individualité, c’est avoir le regard du Christ. Mais nous sommes des hommes avec nos limites, nos fatigues. Parfois le doute. Oh, je vous rassure, je n’ai jamais douté de Jésus, j’ai plutôt douté de moi et de ma capacité à le suivre. J’ai douté, parfois, de pouvoir le suivre dans une Église sans cesse en mouvement, et pas toujours des mouvements ascendants.

Vous êtes inquiets pour le futur : passer de 600 paroisses à 28 ! Mais sachez que les prêtres le sont aussi parce qu’ils se demandent : « Comment nous allons être prêtres dans cette nouvelle structure ? » Il est prévu, que le dimanche si les messes sont fixes, nous tournions nous, les prêtres, d’église en église. En quelque sorte, je suis le dernier curé de Saint-Porchaire en titre, puisque Saint-Porchaire en tant que paroisse n’existera plus au 1er juillet. Mille ans d’histoire qui se terminent. Mais il ne faut pas regarder en arrière, il faut regarder en avant et, à la place de ces mille ans d’histoire, il y aura désormais ce que l’on appelle la paroisse de la Trinité qui va regrouper toutes les églises de Poitiers centre, jusqu’à Mignaloux-Beauvoir et Saint-Paul. Cette paroisse de la Trinité nous unira désormais les uns aux autres.

A Poitiers nous avons de la chance, l’évêque a pu nommer un curé par paroisse, ce que certains diocèses ne sont plus en mesure de faire. Nous avons de la chance. Le curé de la paroisse de la Trinité s’appelle, désormais, à partir du 1er juillet : Benoît de Mascarel. Il sera aidé comme adjoint par le Père Yves-Marie Blanchard. Avec eux, des prêtres viendront célébrer le dimanche et en semaine, et je fais partie de cette équipe de prêtres qui va rester dans cette paroisse de la Trinité.

Ma première mission va être de créer, d’animer un pôle de prière et de méditation afin de tenir compte des nouvelles attentes spirituelles.
Parce que c’est là le paradoxe. Notre Église catholique en France a de moins en moins de prêtres, de moins en moins de pratiquants et pourtant l’attente, je le vois, est énorme. Beaucoup de nos contemporains cherchent sans franchir le seuil de nos églises. Mgr Wintzer a souhaité que je puisse à la fois m’adresser aux Chrétiens pratiquants mais aussi à ces gens qui sont à l’extérieur et qui cherchent. Pour ceux qui sont intéressés, vous verrez au fond de l’église le début d’un programme pour 2014-2015. Mais au-delà des programmes, je vous demande qu’une chose aujourd’hui en cette fête du sacerdoce, une chose que peut-être vous ne faites pas assez les uns et les autres, c’est de prier pour vos prêtres. Il est toujours facile de critiquer un prêtre, ses attitudes : pas aimable, pas disponible, pas là ! J’ai appris que, finalement, quand on était au presbytère, on nous reprochait de ne pas être dehors, quand on était dehors, on nous reprochait de ne pas être au presbytère. Il faut trouver un certain équilibre.

Mais au-delà de la boutade, priez pour vos prêtres. Priez profondément pour que nous devenions des saints. Pour moi, le sacerdoce n’a aucun sens si je ne vise pas la sainteté.

Le chemin est difficile, je commence de très bas, je ne peux que monter un petit peu. Mais un prêtre est appelé à devenir un saint, une lumière, un passeur, parce que si dans ses yeux les personnes qui le croisent ne voient pas cette flamme brûlante qui l’anime de l’intérieur, cet amour de Dieu, cet amour de l’humanité, alors le prêtre est une cymbale retentissante qui proclame de beaux discours, mais qui ne sert à rien.

Nous sommes tous appelés à devenir des saints
. Oui, tous, vous aussi. Mais aujourd’hui, fête du sacerdoce, je vous demande instamment, de prier non pas à chaque messe le dimanche, mais de prier tous les jours pour vos prêtres, pour que nous devenions des saints. Je crois à la force de la prière, je crois à sa puissance. En février dernier, j’aurais dû être mort mais beaucoup ont prié pour moi, et je suis là.

Alors, je crois qu’avec vos prières je pourrai tenter de monter de quelques échelons, pour essayer de parler juste, de trouver les paroles qui relèvent ceux et celles qui viennent me voir ; parce que c’est cela le travail du prêtre principalement : tout au long de la semaine être confronté au malheur et trouver les paroles qui relèvent, qui élèvent.

Ces paroles ne peuvent pas venir de nous, elles ne peuvent venir que de Dieu.


Alors oui, aujourd’hui, priez pour moi, priez pour tous vos prêtres, que nous devenions des saints.
http://www.talithakoum.asso.fr/2014/04/20/priez-pour-vos-pretres-quils-deviennent-des-saints/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Lun 22 Fév - 20:06

Les mains de prêtres, des mains pas comme les autres ?

-* De grosses mains, de plus petites, des mains fines et soignées.
Les mains de ceux qui travaillent intellectuellement et ont peu de gros travaux à faire.

Des mains plus rugueuses des prêtres qui sont seuls et doivent assumer des tâches matérielles.

Les mains noires des missionnaires africains qui viennent combler notre manque de prêtres.

Des mains fatiguées, des mains qui souffrent ou ont souffert, des mains ridées, des mains vieillies, des mains malades,… mais toujours des mains d’hommes.

Des mains d’hommes, oui! mais, des mains consacrées.

 Des mains pour l’amour de tous les hommes …

-* Des mains faites pour bénir, les petits enfants, les malades, les inquiets de la terre.
Pour bénir les grandes joies et les grandes peines.
Pour bénir ceux qui naissent, ceux qui meurent, ceux qui s’unissent.
Pour bénir tous ceux qui ont besoin de la grâce de Dieu.


Les mains consacrées de nos prêtres sont des mains qui donnent Dieu …


-* Quand les mains du prêtre bénissent des images ou des statues ou autres, c’est pour inviter les gens à prier.

-* Ils ouvrent leurs mains pour offrir les offrandes qui deviendront le Corps et le Sang de Jésus, ainsi que nos pauvres offrandes de pécheurs.

Des mains, faites pour l’offrande et la bénédiction!

Quelle merveille!

Quelle merveille ces mains consacrées faites pour l’Eucharistie!


La Grande Offrande, le Grand Sacrifice de Jésus sans cesse renouvelé, seule vraie raison d’être de nos prêtres !


Regardons encore les mains de nos prêtres …

-* Quand elles vont prendre la grande hostie qui va devenir le Corps de Jésus.

Quand elles vont saisir le calice dont le vin va devenir le Sang du Seigneur.

Comment est-ce possible?

Comment ces mains de prêtre, peuvent elles, chaque jour, opérer un tel miracle ?

Nous avons besoin de toute notre foi pour croire à Cette Présence, à ce miracle extraordinaire

Ce miracle qui rend, Notre Seigneur, présent au milieu de nous, à notre disposition, pour nous aimer, nous aider, nous écouter, nous réconforter.

La foi, c’est sans doute cela…

-* Nous ne voyons pas, mais nous sommes sûrs.

Ce pain, ce vin, c’est vraiment le Corps et le Sang du Seigneur qui s’est fait notre nourriture…

Ce miracle, ce sont les mains du prêtre qui l’ont accompli.


Ce sont ses mains dont le Seigneur se sert.
Jésus, fait de ses prêtres d’autres christs.

Miracle ! Les mains de nos prêtres … Miracle ! Ces mains consacrées pour consacrer.

Miracle ! Ces mains qui, au nom du Seigneur, pardonnent.

Miracle ! Ces mains qui guérissent les âmes
. »

En union de prière.



Lucie ZAJACZKOWSKI et Jordane PASCAL



Que c'est beau !

Merci Lucie et Jordane.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Lun 20 Fév - 18:01

Le dimanche : jour du Seigneur » Homélies du père Jacques Fournier » Homélie du dimanche 26 février


Huitième dimanche du Temps Ordinaire

Références bibliques :

Lecture du prophète Isaie : 49. 14-15 : « Moi, je ne t’oublierai pas. »
Psaume 61 : « Devant Lui, épanchez votre coeur. »
Lettre de saint Paul aux Corinthiens : 1 Cor. 4. 1 à 5 : « Serviteurs du Christ et intendants des mystères de Dieu. »
Évangile selon saint Matthieu : 6. 24 à 34 : » Cherchez d’abord son Royaume et sa justice. »

Dieu est plus sûr que toute valeur humaine. Ce qui doit nous motiver ce n’est pas ce que l’on pense de nous. C’est ce comment Dieu me voit, me juge … Transposer cette divine réalité dans le mystère que nous sommes en Christ;

A LA LUMIÈRE DU CHRIST

Est-ce que la source jette par la même ouverture le doux et l’amer ? est-ce qu’un figuier peut donner des olives, ou une vigne des figues?
Jacques III, 12.

Nul ne peut servir deux maîtres.
On ne saurait trouver une parole plus claire. La déclaration est catégorique. Si elle nous gênait moins, nous n’y trouverions rien à redire. Mais comme la pensée nous prend corps à corps et nous serre de près, nous cherchons à trouver l’image en défaut.

La parole du Christ est poétique Les oiseaux du ciel, les lys des champs, les semailles et la moisson, les réserves dans les greniers. Un peu irréaliste ajoutent même certains.

Les blés peuvent être moissonnés, parce qu’on a travaillé la terre avant d’y répandre les semences. Les pauvres peuvent se nourrir parce que les greniers ne sont pas vides. La mère de famille peut s faire du souci quand ses enfants manquent de tout.

Engranger n’est pas toujours se mettre au service d’une domination exigeante. Préparer l’avenir n’est pas une attitude déraisonnable. « Le mal n’est pas dans la richesse ou dans la pauvreté mais dans la façon de vivre ces réalités », déclarait l’évêque de la Havane, le 23 janvier 2011.

« Nul ne peut servir deux maîtres. » – Et pourquoi pas? Le tout est de savoir s’y prendre. Nous convenons qu’il est difficile de servir deux maîtres; mais ce n’est pas impossible. Le pétrole peut bien faire progresser une société.

En fait, nous jouons sur les mots comme sur les situations en disant cela. Ca nous savons bien que cette parole du Christ éclaire des situations et des manières d’agir qui conduisent à la pauvreté, à la misère, à la migration, à l’exclusion, dans les mines d’Amérique du Sud ou d’Afrique, aux bidonvilles de l’Inde ou à la guerre au Kivu.

Dans un monde pluriel les peuples des pays émergents comme dans les régions déclinantes sont à la merci de maîtres financiers, économiques ou politiques. Et cette parole du Christ ne s’adresse pas qu’au simple citoyen, mais à tous ceux qui ont ou veulent assumer une charge au service des autres.

La lumière du Christ doit « éclairer tout homme en ce monde » (Jean 1.9). « La grâce et la vérité viennent par le Christ. »

RICHESSE ET PAUVRETÉ

Le Christ n’a jamais vécu avec son Père au moyen de compromis savants et successifs. Il a tout donné de son humanité. « Je connais tes oeuvres : tu n’es ni froid ni bouillant. Plût à Dieu que tu fusses froid ou bouillant! Mais parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.
Apocalypse III, 16.

« Heureux les pauvres de cœur! » (Mt 5,2). C’est en écho à la première béatitude qu’il faut comprendre la portée de l’évangile de ce dimanche, aussi bien dans notre vie personnelle que dans la vie des nations entre elles. Bien des problèmes connaîtraient un début d’une solution si les réunions des G 8, G 12 ou G 20, si les Forum Mondiaux ne se repliaient pas sur leurs richesses abandonnant les plus pauvres hors de leurs conférences.

Comme nous passons sur le trottoir de nos villes devant le pauvre qui s’est assis à la porte du Supermarché ou non loin du distributeur de la banque. Une manoeuvre, peut-être. Non, le rappel d’une réalité.

Pour chacun de nous, le Royaume est là, tout proche, déjà mystérieusement et ce n’est pas une utopie que d’opter pour Dieu sans compromis, le servir sans partage, s’en remettre à lui avec une confiance totale dans son dessein de salut, telle est l’exigence primordiale.

Nul ne peut servir deux maîtres, nul ne peut servir Dieu et l’Argent!

Et ces paroles du Christ sont à comprendre dans la plénitude de leur signification. L’argent résume tout ce que nous cherchons à posséder, à retenir en une possession qui devient un asservissement!

Ne devrait-on pas quitter les choses avant qu’elles ne nous quittent?

Nous construisons tant de remparts pour assurer les prétentions de notre personnalité… mais peu nombreux sont ceux qui ont choisi cette liberté et cette ouverture à Dieu par la donation de leurs triple voeu religieux.

Les richesses, matérielles, sociales, intellectuelles, spirituelles, quelles qu’elles soient. Dieu les a mis à notre disposition. Elles ne sont pas à rejeter, elles sont là pour bâtir un monde à la mesure de Dieu, et des hommes, un monde à explorer, un univers à découvrir, parfois péniblement, avec Dieu, la main dans la main.

Vivre dans la confiance et dans cette espérance au sein de l’universelle insécurité, échanger les mille soucis de la vie contre l’unique souci de construire le Royaume et sa justice, tel est le pari qu’il a confié à l’homme au premier jour (Genèse. Ch. 1) Est-ce le nôtre?

LE PAIN DE NOTRE QUOTIDIEN

Le conflit entre la réponse quotidienne que nous donnons à Dieu et les intérêts matériels que nous considérons comme essentiels éclate à propos de mille questions, grandes et petites. Et le conflit de l’argent le montre dans toute son acuité.

L’avarice, sous toutes ses formes, c’est l’amour de la propriété transformé en culte, et l’avare ne possède plus cette liberté et cette indépendance qu’un homme doit toujours garder en face de ce qui lui sert d’instrument. L’avare est un possédé en se voulant possesseur.

Son bien quel qu’il soit, n’est pas son outil, mais son maître et son Dieu.

Et rien n’est plus étrange qu’un avare, qui est en même temps un dévot, et qui essaye de mener de front le culte de l’argent et le service de Dieu. La volonté de Dieu est que nous aimions nos frères, et que nous prouvions cet amour par les moyens qui sont en notre pouvoir. Aimer Dieu et se donner, ou donner volontiers de son bien, cela est tout un.

L’avare se tire d’affaire en offrant au Dieu vivant des démonstrations platoniques, et à l’autre un service réel et fructueux. Mais il finit par mêler tout cela.

« Nul ne peut servir deux maîtres … »

Quand la curiosité de Zachée se transforma en un choc d’amour, il décida de donner tout son bien aux pauvres et à ceux qu’il avait lésés.

Quand Marie-Madeleine, après avoir cherché l’amour dans des rencontres frelatées, rencontra l’amour divin, elle le suivit au calvaire et fut la première à rencontrer le ressuscité qui l’avait ressuscitée.

TOUS LES JOURS

Et c’est tous les jours qu’il nous faut ouvrir notre coeur, nous faire violence. L’avare ferme ses mains comme il ferme son coeur.

Le Christ nous a montré ce que nous avions à décider, au seuil de sa vie publique, au désert et jusqu’au soir du jardin des oliviers. « Que ta volonté soit faite sur la terre, comme au ciel. »

Ouvrons nos mains sur le chemin de la Résurrection. Laissons-nous saisir par la main sévère et clémente qui nous arrache aux contradictions de nos conduites, aux tortures des coeurs partagés. Que cette parole nous réveille, et nous relève : « Nul ne peut servir deux maîtres ! »

Donne la main à Dieu, et laisse-lui prendre ta volonté entière. Ne nous plaignons pas de nos faiblesses, de la route difficile, des obstacles, des chutes probables… pourvu que notre coeur ne soit point partagé !

Donnons notre main à Dieu.
S’il nous arrive de nous écarter de la ligne droite, si nous tombons, cherchons la main de Dieu, « le Royaume et sa justice ». Si nous ne pouvons pas faire deux pas sans tomber, cette main nous relèvera :

»Ne vous faîtes pas tant de souci pour demain, demain se souciera de lui-même, à chaque jour suffit sa peine, » dit Jésus et il en sait bien le motif de cette certitude.

La main de Dieu n’est pas celle d’un avare. Elle est celle de l’amour.


« Attendez la venue du Seigneur, il est lumière. » (1 Corinthiens. 4. 1à 5)

***

» C’est toi qui nous donnes, Seigneur, ce que nous t’offrons. Pourtant tu vois dans notre offrande un geste d’amour. Aussi nous te prions avec confiance. « (Oraison sur les offrandes de ce dimanche),
http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/le-dimanche-jour-du-seigneur/homelies-du-pere-jacques-fournier/433311-homelie-du-dimanche-26-fevrier/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Sam 1 Avr - 11:10

"L'enfant appartient-il à la famille ou à l'État ?

L'enfant n'appartient qu'à Dieu.

La notion de possession ne s'applique point à une créature libre. Votre autorité momentanée et conditionnelle n'est qu'un devoir et non un droit.

Les parents sont des guides, et non des maîtres."


Marie d'Agoult ; Esquisses morales (1849)

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Pere Gabriel - Cathedrale Saint Siffrein - Carpentras   Lun 10 Avr - 20:43

Mot d’accueil du Père Gabriel

30 août 2016

Bonjour à tous les Carpentrassiens, qui m’accueillez en ce jour comme pasteur et curé de votre cathédrale illustre et bénie, baignée d’histoires, grandes et petites, publiques et intimes aussi. Un lieu de vie au carrefour de la ville.

Que vous soyez provençaux ou non (c’est mon cas), croyants ou en recherche, catholiques ou d’une religion du Livre, pratiquants ou passants, soyez d’abord les bienvenus dans cette maison de prières et de paix. Mon souhait le plus cher, à la suite de tous mes prédécesseurs, c’est que l’Eglise soit famille, où tout le monde puisse venir se reposer, se consoler, se fortifier à l’Amour Miséricordieux et infini de Dieu et la protection maternelle de Marie, sans que rien d’autre ne lui soit demandé que le respect et l’ouverture du coeur, - vous savez, cette forme d’intelligence qui va bien plus loin que la raison raisonnante !

- Merci à tous les bénévoles, prêtres, diacres, religieuses et nombreux laïcs, qui contribuent au quotidien, en paroisse, à l’école, en aumônerie, à ce que l’Eglise catholique soit une Epouse fidèle au Christ, à son Evangile de Miséricorde et d’Amour, une Mère ouverte à tous ses enfants pour leur donner la vraie nourriture, celle qui donne la vie éternelle, Jésus, le Pain de Vie. Je serai avec vous, devant vous parfois (j’aime entraîner), au milieu de vous souvent (j’aime partager), et même derrière vous (j’aime être stimulé).

- Je voudrais m’adresser d’abord aux autorités religieuses, civiles et politiques, qui me font l’honneur de partager ma joie de nouveau curé de Carpentras. Vous me trouverez toujours à vos côtés comme artisan de paix et d’unité dans le but de favoriser le vivre ensemble, avec ma franchise aussi et toujours ma bonne humeur. Essayons, tous, dans la mesure du possible, de penser d’abord au bien commun ("tradition et transmission vivante", et Dieu sait si il y a des racines profondes ici !). Nous vivons des temps troublés, et comme disait le pape François, il est plus que temps que notre programme à tous soit la défense de notre terre, de notre famille, de notre travail ! Voilà un programme commun pour le bonheur et la prospérité du Comtat Venaissin.

- A vous artisans et commerçants, qui m’êtes chers par la valeur du travail que vous accomplissez, je veux vous dire ma joie d’être entouré par votre savoir-faire et votre courage. Ma prière et ma visite vous sont assurées, accompagnées pour celles et ceux qui le désirent d’une bénédiction (il suffit de demander). Et j’espère d’ici peu vous proposer une fête des commerçants et artisans avec le St Mors comme bénédiction (cela fait pas de mal l’eau bénite, et ça peut rapporter gros !) Je ne veux oublier aucune profession, et certains d’entre vous savent que je suis très proche du milieu médical. J’en profite pour saluer et remercier toutes celles et ceux qui nous permettent, espérons-le, de garder une bonne santé.

Ancien aumônier scout et responsable de mouvements divers et variés, je suis très heureux que des associations carpentrassiennes soient représentées aujourd’hui, car le lien social vous doit énormément, et vous apportez souvent un supplément d’âme qui manque tant dans notre société assez déshumanisée, accaparée par l’efficacité et le rendement. Là aussi, je serais heureux de vous rencontrer et de participer avec vous à vos activités. Je reviens de Madagascar où j’ai eu le bonheur de rencontrer le Père Pedro, père de ceux qui vivent dans les décharges de la capitale, Tananarive. Il a fait surgir une cité de la joie, propre et prospère, au milieu de la pauvreté et de la saleté … Allez voir sur Internet !

Enfin, je n’oublie pas le sport, qui compte beaucoup pour moi, comme source d’équilibre, de courage et d’esprit d’équipe ; d’abord les boulistes, et puis la natation, enfin le Rugby à XIII, célèbre dans tout l’Hexagone. Mens sana in corpore sano, une âme saine dans un corps saint. C’est une passion, mais c’est surtout aussi un lieu de fête et de partage …

Dans ces remerciements, vous trouverez esquissée ma façon de vivre au quotidien, comme pasteur. Je ne suis pas un homme de l’administratif, encore moins un homme de pouvoir, mais je souhaite rester un « amateur » des hommes et de Dieu.

Puissent St Siffrein et Notre Dame de Santé, veiller sur moi et me guider sur ce chemin, qui a fait le bonheur du Comtat Venaissin.

Amen ! – Alleluia !
Père Gabriel

http://www.carpentras.paroisse84.fr/Mot-d-accueil-du-Pere-Gabriel.html



ALLELUIA !

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Jeu 4 Mai - 10:31

'..les serial killers detruisent les familles, alors que les psychopathes en poste aux sommets de la politique et de l'economie ruinent les societes..'
Professeur Adriano Segatori, psychiatre et psychothérapeute italien

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   Lun 8 Mai - 16:49

Faire la volonté de Dieu, ni plus, ni moins, ni autrement !
Par Père Bernard Domini le lundi 24 août 2015, 00:00 - Consigne spirituelle



Du 24 au 31 août : Faire la volonté de Dieu : St Ignace et les trois paires d'hommes

L’Exercice de Saint Ignace sur les trois paires d’hommes doit aussi nous aider à faire un sincère et fructueux examen de conscience pour savoir si l’on veut vraiment faire la Volonté de Dieu.

Saint Ignace, en parlant de trois paires d’hommes, s’appuie probablement sur l’enseignement de Saint Paul, qui a parlé du combat - en chacun de nous - entre la loi de la chair et la loi de l’esprit. Il y a comme deux hommes ou deux femmes en nous : le fils ou la fille du premier Adam pécheur, sous l’emprise de la loi de la chair, et celui ou celle qui a été racheté par le nouvel Adam, le Christ, qui est libre de la liberté de l’esprit.

Saint Ignace, fort de son expérience, parle de trois paires d’hommes, qui ont découvert un trésor dans un champ sans savoir à qui appartient le trésor. La première paire ne cherche pas à le savoir : profitons du trésor pour nous, on s’arrangera plus tard avec le Bon Dieu ! La deuxième paire dit vouloir faire la volonté de Dieu, mais, de fait, veut jouir du trésor et en jouit en se tranquillisant la conscience. La troisième paire, seule, fait la volonté de Dieu : elle confie le trésor à l’autorité compétente qui décidera de son propriétaire !


Actualisons cet Exercice :

La première paire d’hommes sait ce qu’est la Volonté de Dieu, mais ne la vit pas : on se mettra en règle avec Dieu plus tard, pour l’instant faisons quelques bonnes œuvres pour compenser. On sait que l’argent est le trésor de notre cœur, mais on ne veut rien changer. On sait que telle situation n’est pas dans l’ordre, mais on ne veut pas changer. Plus tard on verra !

La deuxième paire voudrait bien faire la Volonté de Dieu, mais est très attirée par sa propre volonté. Le berger de la pastorale des santons disait à Jésus : «Seigneur, je Te donne tout, même mon chien, mais surtout ne me le demande pas». Actualisons : on voudrait bien réaliser la volonté de Dieu sur nous, mais on le prie ainsi : «Seigneur, je veux faire Ta Volonté, mais ne me demande pas de faire cela ou de renoncer à ce à quoi je tiens le plus».

La troisième paire veut vraiment faire toute la volonté de Jésus : ni plus, ni moins, ni autrement. Zélie Guérin et Louis Martin avaient demandé d’entrer dans une communauté religieuse. La supérieure a dit à Zélie que ce n’était pas sa vocation. On a fait comprendre la même chose à Louis. Ils se sont rencontrés, plusieurs années après, et ont fondé une sainte famille, qui a donné la vie à 9 enfants. 4 sont morts en bas âge et 5 sont devenues religieuses dont Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. D’autres auraient aimé fonder une famille, mais Jésus leur a fait comprendre qu’Il désirait qu’ils se consacrent, ils ont dit «oui» à leur vocation. Demandons à Jésus et à Notre-Dame des Neiges de faire partie de cette troisième paire d’hommes et de nous décider dans la sainteté de notre état de vie.
http://fmnd.org/Blog/index.php?post/2015/08/Faire-la-volont%C3%A9-de-Dieu

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paroles de Saints, de prêtres ou de laïcs
» Fête de St Pierre et St Paul, apôtres et martyrs - Solennité
» Saint Ephrem Diacre et commentaire du jour "L'accomplissement de la Loi"
» PAROLES DE SAINTS ( Attention, toutes ces citations ne proviennent pas de saints, Admin)
» Paroles de nos saints(tes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: