La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
bonnes careme fatima michel miracle circulaire afrique Pape paroles jeanne mort padre thomas marie france archange chretiens pere vincent nouvelles prières Francois saint zorkine coeur Nuage
Derniers sujets
» Seigneur, ce jour s'acheve
Aujourd'hui à 22:53 par Pearl

» La foi mûrit dans l'épreuve
Aujourd'hui à 10:20 par etienne lorant

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 6:30 par Pearl

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Aujourd'hui à 5:59 par Marthe

» Foi d'abandon dans l'amour de Dieu
Ven 15 Juin - 9:02 par etienne lorant

» Bienheureux les miséricordieux
Jeu 14 Juin - 16:05 par etienne lorant

» Vivre l'essentiel chaque jour
Mer 13 Juin - 10:38 par etienne lorant

» Semper Fidelis
Mar 12 Juin - 11:30 par etienne lorant

» L'Esprit saint dans le quotidien
Lun 11 Juin - 9:08 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Dans le service, l'âme puise force et Joie

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1268
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Dans le service, l'âme puise force et Joie   Jeu 22 Fév - 10:51

Première lettre de saint Pierre Apôtre 5,1-4.
Bien-aimés, les anciens en fonction parmi vous, je les exhorte, moi qui suis ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, communiant à la gloire qui va se révéler: soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu; non par cupidité mais par dévouement; non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le Chef des pasteurs, vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

Psaume 23(22),1-2ab.2c-3.4.5.6.
Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 16,13-19.
Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ?» Ils répondirent :« Pour les uns, Jean le Baptiste; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emporte r la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux.
»

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


L’élection de l'apôtre Pierre, correspond une charge importante, une charge telle qu'elle nécessite un renoncement complet aux choses de ce monde pour le service de tous et par le service de Dieu. Et ce que fait le Pape, à Rome, c'est ce que font les prêtres, à l'oeuvre dans leur paroisse, où qu'elles soient:  ils servent Dieu en servant les hommes, de bout en bout. Ils clarifient le regard des hommes et des femmes qui sont dans le "bouillonnement" du monde, afin qu'ils puissent tracer sur la terre leur propre sillon, pour qu'ils marquent leurs vies par leur foi, par l'amour manifesté et l'espérance de la vie éternelle qui ne peut s'obtenir par des œuvres spectaculaires, mais par une veille constante et le service...

Je n'ai pas suivi l'homélie dans sa totalité car je songeais à cette époque, dans les années 80, qui fut remplie de toutes sortes de rencontres - mais particulièrement:  jeunes garçons et filles qui avaient été éduqués, tant bien que mal, dans des institutions marquée de l’appellation "protection de la jeunesse". La plupart d'entre eux s'étaient retrouvés hors du milieu familial, lequel s'était désagrégé pour une raison ou l'autre. Mais à l'âge de seize ou dix-sept ans, ils étaient relâchés dans le monde où ils commençaient d'assumer, tant bien que mal, la liberté au sein du monde... Ils avaient été préparés, mais que sait-on de l'existence lorsqu'on a vécu son enfance sans parents ?  Leur liberté toute neuve en a conduit beaucoup dans "les pattes" d'adultes mal intentionnés. En relation avec des instituions (aujourd'hui disparues) d'assistance et de protection de la jeunesse, j'ai pu concilier travail, rencontres et services. Anecdote burlesque: j'ai pu confier sans problème le magasin et ma caisse à deux d'entre eux afin de procéder au déménagement d'un jeune couple à l'aide d'une fourgonnette mise à ma disposition par un ami proche... et c'est ainsi qu'en rendant service aux uns, j'ai aussi aidé celui qui m'a remplacé à la caisse car, m'a-t-il dit à mon retour: "Maintenant, je sais que je suis capable de travailler comme tout le monde !"  Et je me souviens de tous ces regards qui brillaient...

Mais au milieu des années 80, tous les services d'aide à la jeunesse ont fermé, les uns après les autres. Cela correspond assez bien à une sorte d'explosion de l'individualisme - aux coupes désunis et, comme partout ailleurs, l'exigence de la "réussite personnelle".  Les hommes comme les femmes se sentent dans l'obligation d'être toujours meilleurs, plus efficaces et plus riches que le prochain. Hors de la foi, de l'espérance et de l'Amour, rien de bon ne peut survenir...

.

.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le service, l'âme puise force et Joie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo-Documentaire : "OGM : Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)" !
» [résolu] Peut-il y avoir 2 stagiaires de la même discipline dans un même établissement ?
» Quelles sont vos priorités dans le service de Dieu et la famille.
» 2009: Le 24/11 vers 23h30 - Reims - (51)
» Paroles et méditations du 14 mai 2011 : « Demeurez dans mon amour... que vous soyez comblés de joie »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du matin-
Sauter vers: