La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
Francois france thomas afrique paroles saint chretiens padre Pape mort nouvelles careme circulaire vincent coeur archange Nuage michel pere marie bonnes fatima prières miracle jeanne zorkine
Derniers sujets
» Seigneur, ce jour s'acheve
Aujourd'hui à 22:53 par Pearl

» La foi mûrit dans l'épreuve
Aujourd'hui à 10:20 par etienne lorant

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 6:30 par Pearl

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Aujourd'hui à 5:59 par Marthe

» Foi d'abandon dans l'amour de Dieu
Ven 15 Juin - 9:02 par etienne lorant

» Bienheureux les miséricordieux
Jeu 14 Juin - 16:05 par etienne lorant

» Vivre l'essentiel chaque jour
Mer 13 Juin - 10:38 par etienne lorant

» Semper Fidelis
Mar 12 Juin - 11:30 par etienne lorant

» L'Esprit saint dans le quotidien
Lun 11 Juin - 9:08 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 La foi mûrit dans l'épreuve

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1268
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: La foi mûrit dans l'épreuve   Sam 24 Fév - 15:12

Livre du Deutéronome 26,16-19.
Moïse disait au peuple d’Israël : « Aujourd’hui le Seigneur ton Dieu te commande de mettre en pratique ces décrets et ces ordonnances. Tu veilleras à les pratiquer de tout ton cœur et de toute ton âme. Aujourd’hui tu as obtenu du Seigneur cette déclaration : lui sera ton Dieu; toi, tu suivras ses chemins, tu garderas ses décrets, ses commandements et ses ordonnances, tu écouteras sa voix. Aujourd’hui le Seigneur a obtenu de toi cette déclaration: tu seras son peuple, son domaine particulier, comme il te l’a dit, tu devras garder tous ses commandements. Il te fera dépasser en prestige, renommée et gloire toutes les nations qu’il a faites, et tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu, comme il l’a dit. »

Psaume 119(118),1-2.4-5.7-8.
Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Heureux ceux qui gardent ses exigences,
ils le cherchent de tout cœur !

Toi, tu promulgues des préceptes
à observer entièrement.
Puissent mes voies s'affermir
à observer tes commandements !

D'un cœur droit, je pourrai te rendre grâce,
instruit de tes justes décisions.
Tes commandements, je les observe :
ne m'abandonne pas entièrement.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,43-48.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, que méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. ».



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


La première lecture précise comment se comporter à l'égard de Dieu: il s'agit d'obéissance, d'une obéissance à laquelle nos parents ont souscrit et qu'ils nous ont enseigné tant par leurs paroles que par leurs actes. Et leur enseignement fut suivi du catéchisme. Ces préceptes ne sont pas si nombreux que nous devions les réciter souvent pour nous en souvenir. Car tout peut se résumer par un verbe: Aimer.

Aimer paraît simple, mais devient de plus en plus exigeant à mesure que nous montons en âge.  Comme il était facile, dans l'enfance, de partager son "dix-heures" et, dans l'après-midi son "quatre-heures"! Je m'en suis souvenu comme si c'était hier: avec mon cœur de petit enfant, je m'empressais de partager les sandwiches préparés par ma mère et placés sous d'alu papier alu. Mais il existait déjà des "signes extérieurs de richesses", en ce sens que les plus aisés avaient emporté des barres chocolatées qu'ils s'échangeaient entre eux... en "comité restreint". je me souviens de manière très nette d'avoir été moqué, sans bien m'en rendre compte. Bienheureuse innocence que celle de l'enfance !

Mais en grandissant, d'autres inégalités apparaissaient et qui étaient très simples à distinguer. Ma rue était celle des salariés et des fonctionnaires: des maisons de rangée toutes différentes par le style, la hauteur des étages, les jardins petits ou grands, parfois équipés de trapèzes ou de balançoires avec des parterres de fleurs et des lierres montant sur les murs de façade. Par contraste, un peu plus bas, la rue s'ouvrait sur une chaussée toujours fréquentée, mais constituée de petite maison édifiée toutes de la même manière - il s'agissaient tout simplement d'un ancien coron. Il n'y a jamais eu charbon à extraire à proximité, mais les maisons ouvrières ne manquent pas d'y faire songer ! Et enfin, perpendiculairement à cette dernières s'ouvre une large avenue plantée d'arbustes couverts de fleurs roses au printemps - et réservées aux professions libérales: médecins, avocats, rentiers, chefs d'entreprises, hauts fonctionnaires, etc.

J'écris tout ceci comme à la suite de l'homélie de notre prêtre qui a voulu nous faire bien comprendre que notre Seigneur, entré dans le monde dans une telle pauvreté qu'il nous est difficile d'admettre...finira dans le dénuement le plus total et soumis à des tortures infamantes. C'est donc sur un chemin de perfection qu'il nous est demandé d'avancer avec courage autant qu'audace - non pas afin d'être reconnus par tous comme fidèles, mais comme serviteurs de tous - jusque dans le manque, la peine, la solitude, la détresse, l'agonie et la mort. Grande est  la foi de quiconque ne faiblit faiblit pas dans les épreuves,  puisque l’or est vérifié par le feu !


.

Revenir en haut Aller en bas
 
La foi mûrit dans l'épreuve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Versets d'exhortations dans l'épreuve.
» Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»
» Attitude a Avoir lors des Tribulations
» Besoin de priere
» Père Abba "reste avec moi dans l'épreuve"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du matin-
Sauter vers: