La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
mort coeur padre Nuage miracle Pape prières circulaire vincent zorkine archange saint nouvelles paroles marie jeanne chretiens france careme afrique bonnes Francois fatima thomas michel pere
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Confiance en la miséricorde divine

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Confiance en la miséricorde divine   Lun 26 Fév - 11:05

Livre de Daniel 9,4-10.
Je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession : « Ah ! toi Seigneur, le Dieu grand et redoutable, qui garde alliance et fidélité à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements, nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères, à tout le peuple du pays. À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd’hui pour les gens de Juda, pour les habitants de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu’ils ont commises envers toi. Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »

Psaume 79(78),5a.8.9.11.13ab.
Combien de temps, Seigneur, durera ta colère ?
Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres :
que nous vienne bientôt ta tendresse,
car nous sommes à bout de force !

Aide-nous, Dieu notre Sauveur,
pour la gloire de ton nom !
Délivre-nous, efface nos fautes,
pour la cause de ton nom !

Que monte en ta présence la plainte du captif !
Ton bras est fort : épargne ceux qui doivent mourir.
Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis,
sans fin nous pourrons te rendre grâce.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,36-38.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Les lectures de ce matin nous incitent à  poser un regard courageux, sans omission ni faiblesse, sur les fautes que nous avons commises.  Non pas seulement celles commises envers autrui par négligence, mais aussi - et plus encore: ces fautes envers nous-mêmes, car nous nous nous sommes voilés les yeux sur nos faiblesses profondes, intimes... Nous avons donc manqué d'amour envers Dieu, envers autrui et envers nous-mêmes.

Nous nous fions à nos raisonnements, aux arguments de notre intelligence, sans nous représenter que la raison, la connaissance et l'habileté de l'esprit nous détournent de la voix de nos cœurs de baptisés qui ne cessent de nous dire: il faut aimer !  

Or, lorsqu'une femme ou un homme se convertissent, ils se mettent à verser de longues s larmes - non pas du fait d'avoir manqué  de justice, de rectitude, d'obéissance aux règles morales et civiles ...  mais c'est d'avoir  manqué d'amour - envers Dieu, envers autrui et envers eux-mêmes. Car tout se tient dans l'amour et dans le défaut d'amour.  

Pour illustrer son propos, notre prêtre nous a lu intégralement cette sorte d'hymne à l'Amour que saint Paul nous a laissé par la première Épître aux Corinthiens - qu'on nous avons écouté de nouveau ce matin et que je rappelle ici :

"Frères, parmi les dons de Dieu, vous cherchez à obtenir ce qu’il y a de meilleur. Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres. J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

L’amour prend patience; l’amour rend service; l’amour ne jalouse pas; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil; il ne fait rien de malhonnête; il ne cherche pas son intérêt; il ne s’emporte pas; il n’entretient pas de rancune; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra.
En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles. Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel disparaîtra. Quand j’étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant. Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme Dieu m’a connu. Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité; mais la plus grande des trois, c’est la charité.
"

Nous avons donc manqué d'amour, cela est certain - mais en négligeant le prochain, c'est nous-même aussi - que nous avons privé d'amour . Heureux, donc,  les miséricordieux - car ils obtiendrons miséricorde !


.

Revenir en haut Aller en bas
 
Confiance en la miséricorde divine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 avril : Fête de la Miséricorde Divine
» Congrès de la Miséricorde Divine
» Neuvaine à la Miséricorde Divine
» Neuvaine à la Miséricorde Divine en communion avec la neuvaine pour Jean-Paul II
» Prière à la Miséricorde Divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du matin-
Sauter vers: