La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
pour nouvelles bonnes nombre france catholiques
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Meditations et Homelies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Jeu 6 Mar - 1:12

Mediter avec Mgr Alowonou : 5 mars MERCREDI DES CENDRES


« Nous vous le demandons; au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. »

Durant le temps de Carême qui commence ce jour par l’imposition des cendres, nous sommes invités à un cheminement intérieur, personnel et en Eglise.

Les textes de ce jour nous parlent de réconciliation avec Dieu, par le Christ.

En effet, dans le Christ, c’est Dieu qui le premier, nous a tendu la main, pour que le Fils soit parmi les hommes la manifestation du pardon du Père. Dans nos efforts de carême, notre prière et nos actes de pénitence, nous ne sommes pas seuls. Prenons la main que le Seigneur nous tend et sachons reconnaître dans chaque instant, le temps de la réconciliation.

Seigneur, avec toi, nous irons au désert. Toi qui nous appelles à vivre de ta parole, rends nous dociles aux souffles de l’Esprit.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Premier jour de carême   Jeu 6 Mar - 19:07

Le mercredi des Cendres

Livre de Joël 2,12-18.

Parole du Seigneur : « Revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! »
Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour, renonçant au châtiment.
Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et vous combler de ses bienfaits : ainsi vous pourrez offrir un sacrifice au Seigneur votre Dieu.
Sonnez de la trompette dans Jérusalem : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une solennité,
réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre !
Entre le portail et l'autel, les prêtres, ministres du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n'expose pas ceux qui t'appartiennent à l'insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu'on dise :
'Où donc est leur Dieu ? ' »
Et le Seigneur s'est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple.



Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,20-21.6,1-2.
Frères, nous sommes les ambassadeurs du Christ et par nous, c'est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu.
Celui qui n'a pas connu le péché, Dieu l'a pour nous identifié au péché des hommes, afin que, grâce à lui, nous soyons identifiés à la justice de Dieu.
Et puisque nous travaillons avec lui, nous vous invitons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu.
Car il dit dans l'Écriture : Au moment favorable je t'ai exaucé, au jour du salut je suis venu à ton secours. Or, c'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d'agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n'y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.


Cy Aelf, Paris

Ce qui marque la différence, dans la pratique du jeûne, entre l'ancienne et la nouvelle alliance, c'est que les pratiques de jeûne, de l'aumône et de la prière ne doivent plus être publiques et visibles de tous. Tout au contraire, c'est le secret des pratiques qui permet de rétablir au mieux la relation avec Dieu. Et j'ai ressenti cela très profondément: tout ce qui se déroule à l'extérieur, au vu et au su de tous, c'est très souvent le "paravent" du réel.  Il suffit de songer à toutes les images qu'on nous envoie via l'écran de télévision ou celui de l'ordinateur pour réaliser que cette civilisation de l'image est souvent factice et trompeuse. Car lorsque les membres des gouvernements se réunissent pour décider de l'avenir d'un pays, ils le font le plus souvent dans des endroits d'où aucune image ni le moindre commentaire ne filtreront.

Le carême nous invite donc à retrouver une relation intime avec Dieu, qui peut se vivre de multiples façons. Cette plongée dans l'intimité et le secret, c'est en réalité le retour à la vraie démarche de foi. C'est vivre de nouveau, non de ce dont nous nous croyons capables, mais de ce qui nous est donné par Dieu. De la sorte, je prie aujourd'hui de retrouver durant mon carême ce mouvement intérieur qui se produisait à tout moment pendant les trois années qui ont suivi la conversion: tout ce que je pouvais accomplir de bon s'était déjà réalisé dans mon coeur. Et la Joie se nourrissait d'elle-même ainsi. Comme le disait Jésus aux disciples: "J'ai une nourriture que vous ne connaissez pas. Ma nourriture, c'est la volonté de mon Père".
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Jeu 6 Mar - 19:16

tu parles de nourriture cher Etienne (je dois me deplacer, je t'accueillerai mieux plus tard)....
la nourriture que tu nous a partagee pendant des semaines nous a tellement manquee
et c'est bien de cette nourriture dont nous avons besoin dans le temps de Careme !!

Merci de ta fidelite,
Pearl


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Ven 7 Mar - 5:43

6 mars JEUDI APRES LES CENDRES

"Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. "



Tous nos efforts, que ce soit dans notre travail, notre famille, nos relations, tendent le plus souvent à satisfaire ce que nous considérons comme indispensable à notre corps. Nous risquons alors d’oublier que notre priorité devait être ce qui demeure éternellement et non ce qui est éphémère. La parole de Dieu nous dit : « c’est l’Esprit qui donne la vie, la chair ne sert de rien ». "Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché." (Romains 6:6).Pour autant, il ne s’agit pas de haïr son corps, ni de ne pas en prendre soin à tout point de vue. Perdre sa vie à cause du Christ, c’est considérer que nous sommes devenus de nouvelles créatures en Lui, que notre vie est cachée en lui, et, pour cela, accepter qu’il grandisse en nous, et que nous laissions mourir ce qui est du monde en nous. … « Car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu ». Romains 8:7. Vouloir sauver sa vie, c’est la conduire sur ses propres chemins. Or, les chemins de l’homme mènent à son impasse, seul le chemin de la Croix du Christ mène à Pâques.

Seigneur, tu me sondes et tu connais mon cœur. Ne me laisse pas aller sur le chemin des idoles ; conduis-moi sur le chemin d’éternité.

Mgr Alowonou

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Le jeûne qui plait au Seigneur   Ven 7 Mar - 9:41

Le vendredi après les Cendres

Livre d'Isaïe 58,1-9a.

Parole du Seigneur : Crie à pleine gorge ! Ne te retiens pas ! Que ta voix résonne comme le cor ! Dénonce à mon peuple ses fautes, à la maison de Jacob ses péchés.
Ils viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins. Comme une nation qui pratiquerait la justice et n'abandonnerait pas la loi de son Dieu, ils me demandent de leur faire justice, ils voudraient que Dieu se rapproche.
« Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas ? pourquoi nous mortifier si tu l'ignores ? » Oui, mais le jour où vous jeûnez, vous savez bien trouver votre intérêt, et vous traitez durement ceux qui peinent pour vous.
Votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poings sauvages. Ce n'est pas en jeûnant comme vous le faites aujourd'hui que vous ferez entendre là-haut votre voix.
Est-ce là le jeûne qui me plaît ? Est-ce là votre jour de pénitence ? Courber la tête comme un roseau, coucher sur le sac et la cendre, appelles-tu cela un jeûne, un jour bien accueilli par le Seigneur ?
Quel est donc le jeûne qui me plaît ? N'est-ce pas faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ?
N'est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, recueillir chez toi le malheureux sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ?
Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera.
Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici
.
»


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,14-15.
Les disciples de Jean Baptiste s'approchent de Jésus en disant : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, alors que nous et les pharisiens nous jeûnons ? »
Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc faire pénitence pendant le temps où l'Époux est avec eux ? Mais un temps viendra où l'Époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront.


Cy Aelf, Paris

Le jeûne excellent, le jeûne qui plaît au Seigneur n'est pas de ceux qui peuvent se voir de l'extérieur. Mais il dépend de notre relation à Dieu et à autrui. C'est cela qui est mis en valeur par le choix des textes aujourd'hui. "Tes disciples ne jeûnent pas, disent à Jésus les disciples de Jean - qui, pour l'occasion, se sont étrangement rapprochés des pharisiens.  Mais qu'en savent-ils ?  

Il ne connaissent que leur pratique, héritée de leurs ancêtres. On peut bien jeûner, on peut bien se priver, mais on sait où demeure son intérêt ! Certes, on jeûne, mais on continue de priver du nécessaire ceux qui sont dans le besoin. On se sert du jeûne et de la pénitence pour se justifier soi-même à ses propres yeux - et l'on s'imagine que Dieu approuve un tel jeûne ?

Qu'il n'en soit pas ainsi pour nous. Au cours de ce carême, puissent nos renoncements demeurer "dans le secret" tandis que nous manifesterons aux autres, à tous les autres, bienveillance, sincère sollicitude et aussi quelques secours bien concrets. Si nous recherchons la justification, pratiquons la miséricorde envers l'autre, et Dieu à son tour  nous fera miséricorde et nous pardonnera nos fautes.

La chapelle où j'ai reçu les cendres mercredi était comble. Combien de fidèles ?  Près d'une trentaine. Mais nous n'étions plus que huit ce vendredi matin. Il est vrai qu'il faut se lever tôt, mais il est vrai aussi que c'est congé de carnaval... ne soyons donc pas divisés en nous-mêmes sous le regard de Jésus qui voit tout...
Revenir en haut Aller en bas
Charlyze

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Ven 7 Mar - 13:12

Ah Etienne, ça me manquait, bienvenue à toi !! cheers 

N'oublions pas aujourd'hui le sacré coeur de Jésus, premier vendredi du mois.
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Ven 7 Mar - 23:57

mediter avec mgr alowonou:7 mars VENDREDI APRES LES CENDRES

« Est-ce là le jeûne qui me plait ? Est-ce là votre jour de pénitence ? »


Cet oracle du Seigneur tiré du Livre d’Isaïe, nous met en garde contre la tentation d’oublier que les gestes de pénitence sont destinés à notre propre conversion et non pour rendre un culte à Dieu. Ils n’ajoutent rien à ce que Dieu est de toute éternité. Le jeûne qui plait à Dieu c’est celui où nous nous abstenons de faire ce qui est contre la loi d’amour et de miséricorde. Le Seigneur nous rappelle que se convertir, c’est se détourner de nos chemins d’impasse. Quels sont-ils ? Isaïe les énumère : « vous traitez durement ceux qui peinent pour vous…votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poings sauvages…etc.. » (Isaïe 58 : 3-4). Demandons à l’Esprit Saint de nous convaincre de notre péché et de nous donner la grâce de délier nos frères et sœurs du joug et des chaines de toute nature. « Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra; si tu cries vers Lui, il dira « me voici » .


Seigneur, je reconnais tous mes torts, mon péché est devant moi. Aide-moi à prendre le chemin de guérison où tu me conduis en ce temps de carême
.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Sam 8 Mar - 13:09


8 mars SAMEDI APRES LES CENDRES.

St Jean de Dieu, religieux, fondateur de l’Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu.


« Je suis venu appeler…les pécheurs, pour qu’ils se convertissent ».



Jésus est venu appeler les pécheurs, non pas de loin, mais en se faisant proche, en s’invitant dans leur vie, à leur table. C’est au cœur de nos évènements que le Christ nous apporte le salut de Dieu, en leur donnant du sens, en rendant les fardeaux de notre vie légers.

Mais cette déclaration du Christ, nous interpelle également sous un autre aspect.

Elle nous défend de cataloguer, selon nos vues, des justes et des pécheurs. Car qui donc est juste, sinon celui que Dieu justifie ? et c’est dans le Christ que nous sommes justifiés. En effet, « Il n’y à point de juste, pas même un seul … car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » (Romains 3: 10, 23).

Ainsi pour espérer voir le Sauveur dans notre vie, à notre table, il nous faut reconnaitre notre péché, en lui ouvrant la porte. Il apporte la guérison à l’âme blessée par le péché. Oui, nous en avons l’assurance : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. ».


Seigneur, nous te rendons grâce pour l’Eucharistie, la table où tu nous convies. Que la communion à ton corps et ton sang sanctifie notre vie et nous obtienne ton pardon.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Dim 9 Mar - 3:31

HOMELIE DU Ier DIMANCHE DE CAREME

par Abbe AMOUZOU GABRIEL

Bien aimés du Seigneur, les yeux fixés sur Jésus Christ, nous sommes entrés dans le combat de Dieu, le temps de carême que nous avons commencé depuis le mercredi des cendres. Ce temps nous invite justement à la conversion. Ainsi, les textes scripturaires de ce premier dimanche, mettent en exergue deux générations différentes : celle d’Adam et Eve par laquelle le péché est entrée dans le monde ; et celle de Jésus Christ celui qui nous a apporté la délivrance et le Salut.

En effet, il est évident que l’Evangile de la tentation du Christ par Satan veut être compris comme faisant contraste avec la première lecture. Satan emploie toujours ses mêmes ruses pour faire succomber à la tentation. Et le Christ l’a vaincu. Ainsi, Il est devenu le nouvel Adam et nous sommes appelés à nous ranger de son côté.

Il est à noter que le Serpent représente une puissance mauvaise opposée à Dieu. Et les textes bibliques postérieurs l’identifient à Satan. L’adversaire de Dieu veut toujours détourner l’homme de l’obéissance à son Seigneur. Effectivement, la femme, pour sa part, ne voit plus que le fruit et ce que sa manducation pourrait lui rapporter d’après les paroles du Serpent. Elle est tombée dans le piège tendu par Satan. La séduite devient tout de suite séductrice et entraine aussi son mari dans le péché.

De nos jours, dans nos sociétés, grande est la tentation de consulter un féticheur, un marabout, un sorcier ou un maître d’une société ésotérique, ce qui est contraire à notre foi catholique. L’expérience nous apprend que beaucoup de chrétiens succombent à cette tentation. Se rendent-ils compte que c’est le malin qui les tente et, essaie par ce moyen de les détourner de Dieu ?

De son côté, le Fils de Dieu est venu partager notre condition humaine en toute chose excepté le péché. Voulant relever notre nature humaine de sa condition déchue, Il a voulu la relever de l’intérieur, et c’est en vainquant la tentation en Lui-même qu’Il nous a valu les grâces nécessaires pour que nous puissions la vaincre à notre tour. Aussi, Satan promet-il au Christ des biens matériels, du pouvoir et de la renommée ; mais le Christ ne se laisse pas détourner de Dieu. Nous sommes appelés une fois encore, à suivre les pas du Christ. Peut être avons-nous déjà accepté des promesses mensongères de l'ennemi rugissant ? Le temps de carême est l’occasion pour nous de nous convertir.

Accorde-nous, Dieu Tout-Puissant, tout au long de ce carême, de progresser dans la connaissance de Jésus Christ et de nous ouvrir à sa Lumière par une vie de plus en plus fidèle. Lui qui vit et règne avec Toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Dim 9 Mar - 13:59

mediter avec mgr alowonou : 9 mars 1er DIMANCHE DU TEMPS DE CAREME.

«Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Alors le démon s’approcha et lui dit… ».

Chaque année, la liturgie du premier dimanche de carême nous remet en mémoire le récit de la tentation de Jésus au désert. Nous sommes devant un mystère ! Comment le Fils de Dieu peut-il se soumettre à la tentation, et laisser libre cours aux manœuvres de déstabilisation du Malin ? On se rappelle que le tentateur a affronté l’homme dès l’origine et l’a détourné de sa vocation d’enfant de Dieu créé à son image. Jésus nous dit qu’une autre issue est possible, celle du relèvement par l’obéissance à la Parole : « Il est écrit … » répond–il, face aux trois tentations qui représentent, en définitive, des désirs fondamentaux de l’être humain. St Paul peut alors dire : « Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. (Romains 5, 19)». Mais l’ennemi de nos âmes n’a pas déposé les armes ; il rode toujours.

Devant le dénuement du désert, devant nos faims, le sentiment de solitude, les dangers de la route, il propose sans relâche ce qui flatte nos sens : du pain, le pouvoir, l’argent facile, la renommée. Mais le prix à payer est la désobéissance et la négation de notre identité de fils ou de fille de Dieu.


Demandons au Seigneur sa grâce pour traverser le désert de la tentation, éclairés par sa Parole.


Seigneur, dans le désert où ta main nous conduits, ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du mal.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Lun 10 Mar - 11:03

Le lundi de la 1re semaine de Carême

Livre du Lévitique 19,1-2.11-18.

Le Seigneur adressa la parole à Moïse :
« Parle à toute l'assemblée des fils d'Israël ; tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.
Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez pas votre compagnon.
Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Tu n'opprimeras pas ton prochain, tu ne l'exploiteras pas : tu ne retiendras pas jusqu'au lendemain matin le salaire du journalier.
Tu n'insulteras pas un sourd, tu ne mettras pas d'obstacle sur le chemin d'un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d'injustice ; tu n'avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compagnon avec justice.
Tu ne répandras pas de calomnies contre ton compatriote, tu ne réclameras pas la peine de mort contre ton prochain. Je suis le Seigneur.
Tu n'auras aucune pensée de haine contre ton frère. Mais tu n'hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas son péché.
Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25,31-46.
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.
Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres :
il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi ! '
Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...  ? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ? '
Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. '
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : 'Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ;
j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. ' sAlors ils répondront, eux aussi : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? '
Il leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non plus vous ne l'avez pas fait. '
Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


Les Lévites constituaient une caste chargée du bon ordonnancement des cérémonies religieuse dans le temple. C'est à eux d'abord que Moïse adresse les commandements reçus de Dieu, ce qui nous indique que dès le commencement, la religion désirée par Dieu et exprimée dans ce passage ne peut être figée dans les rites et les pratiques. Tout ce qu'il est interdit de faire à autrui se résume en une parole que Jésus reprend : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".  Ce commandement, dira Jésus, est l'équivalent du tout premier des commandements.  C'est bien ce que l'on retrouve dans le chapitre 12 de l'évangile selon saint Marc:  Un scribe qui avait entendu la discussion, et remarqué que Jésus avait bien répondu, s’avança pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »  Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Dans la scène du jugement dernier, cette assimilation de l'amour de Dieu dans l'amour du prochain, atteint son sommet: les rites ne sont pas retirés de la pratique religieuse, mais que l'on ne s'y trompe pas : suivant que l'on aura ou que l'on n'aura pas répondu aux besoins de son prochain dans la détresse, on sera sauvé ou maudit éternellement. Dès lors, quelle est la chose la plus urgente à acquérir dans son coeur pour la mettre en pratique, si ce n'est la charité ?  

Il est tout à fait dans la logique de Dieu, selon sa justice, de trancher ainsi. Car Dieu ne veut pas être adoré ni aimé comme étant "l'être suprême" qui possède tout pouvoir et dont il faut avoir peur.  Mais Il veut être tout entier reconnu dans la manifestation de sa miséricorde envers l'homme. Et donc, comment pourrait-on le mieux manifester à Dieu que nous l'aimons si nous ne nous rendons pas capables, en plus de nos rites, d'aimer et de servir le prochain - lui qui doit devenir, pour nous, comme une icône du Dieu trinitaire ? Telle est la démarche demandée et qui, à première vue, paraît difficile, car elle impose de renoncer complètement à l'égoïsme - et finalement de renoncer à soi-même.

Manifester à Dieu qu'on L'aime véritablement, c'est mettre en pratique ce qu'Il a commandé, et donc aimer même nos ennemis, même ceux qui nous font du mal.  Mais ce qui nous est le plus simple, c'est d'aimer et d'assister ceux qui souffrent et sont dans le manque de tout. Comme l'enseignement de ce jour demeure d'actualité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Lun 10 Mar - 23:15

avec Mgr Alowonou : 10 mars LUNDI DE LA 1ere SEMAINE DU TEMPS DE CAREME :

te Marie-Eugénie de Jésus, vierge et fondatrice des "Religieuses de l'Assomption"

. « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.

« Il viendra pour juger les vivants et les morts ». Voilà ce que nous affirmons dans notre profession de foi, le Credo. Pourtant, le jugement dernier nous apparait comme un de ces concepts démodés que nous essayons d’oublier. Si le mot nous semble désuet, il convient de nous rappeler ce qu’il signifie : Après le temps de la Miséricorde, nous aurons à rendre compte à Dieu de notre vie, et des talents qu’il nous a confiés. Les fruits que nous aurons produits ou non, nous ferons entrer ou jeter hors de sa présence. Pour autant, personne ne peut gagner le ciel par ses propres mérites. Il nous est donné de faire ce qui nous est humainement impossible avec le secours de la grâce de Dieu, dans la foi au Christ. C’est en effet au Fils que le Père a remis tout jugement; autrement dit, c’est la Parole que nous avons reçue qui sera notre juge. Ce passage de l’Evangile est proposé à notre méditation dans ce temps de carême pour nous dire de mettre à profit le temps de la conversion qui est - aujourd’hui - . "Le message du Jugement dernier appelle à la conversion pendant que Dieu donne encore aux hommes "le temps favorable, le temps du salut" (2 Co 6, 2). (CEC1041).

Mon Dieu, rends moi la joie d’être sauvé. Que ton Esprit Saint soutienne mes efforts de Carême et mon vif désir de conversion.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 10:42

Le mardi de la 1re semaine de Carême

Livre d'Isaïe 55,10-11.

Ainsi parle le Seigneur : La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, pour donner la semence au semeur et le pain à celui qui mange ;
ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,7-15.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait  : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens  : ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l'ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous les avons remises nous-mêmes à ceux qui nous devaient.
Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, à vous non plus votre Père ne pardonnera pas vos fautes. »


Cy Aelf, Paris

Que pouvons-nous souhaiter de mieux, sur la terre et dans nos vies, que le plein accomplissement de la volonté du Père ?  C'est bien à cette adhésion à la volonté de Dieu que doivent nous mener la foi et la pratique de notre foi. C'est le plus désirable des biens, quand bien même il n'apparaît jamais de manière évidente.

Ah, si nous pouvions voir au-delà de nos systèmes de compréhension et de pensée !  C'est ainsi : si nous nous étions entraînés dès l'enfance, comme ce fut le cas pour de nombreux saints, à nous abandonner à la volonté divine, nous n'éprouverions aucune difficulté ! Mais chaque événement de notre quotidien nous servirait de signe positif - et surtout les difficultés imprévues nous serviraient à progresser !

L'essentiel, pour corriger l'appréciation que nous avons de notre Père céleste, c'est l'exercice du pardon et de la patience envers autrui. C'est l'attitude de miséricorde. Puisse le Seigneur nous exercer envers autrui à la patience que lui-même nous manifeste, à tous et à chacun en particulier. Il y a, je le dis comme je l'ai découvert chez beaucoup d'auteurs, un important effort d'attention à fournir envers autrui. Car tout se passe "comme si" Dieu était absent, mais sans Dieu, rien se passerait. Tant de saints et de mystiques ont insisté sur ce défaut d'attention !

Ainsi, puissions-nous, au cours de ce carême, nous entraîner à la veille continue...
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 15:45

tu as raison, la veille continue est un exercice difficile, que nous ne pouvons accomplir sans l'aide de DIEU, et dans le Notre Pere que nous recitons tous les jours, plus que toute autre Priere, tout est 'passe en revue', tout ce que nous devons faire, tout ce que nous devons etre. Sans cette Priere en priorite, j'oserais dire qu'il est vain de Prier.

Que cette montee vers Paques, ce chemin si difficile ou nous accompagnons JESUS vers Son Pere nous soit un temps qui nous fasse grandir.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 16:34

Merci pour cette réponse qui me conforte. Le chemin vers Pâques s'est accompagné pour moi, ce matin, par deux contrariétés: la première, je l'ai rencontrée en voulant me rendre au service social de ma mutualité. J'ai attendu dans le froid avec deux autres personnes et lorsque 9h00 a sonné, nous avons tourné la tête vers la porte, en vue de l'ouverture des bureaux. Mais notre regard est tombé sur une affiche qui disait: "Les bureaux sont exceptionnellement fermé ce mardi en vue de la formation de stagiaires". Bien ! Il faudra revenir demain...

La seconde contrariété: des jeunes fumeurs de Cannabis et d'herbe avec un "dealer" dans le passage de galerie où se situe ma boutique de livres d'occasion. Comme ils écoutaient du "rap", dont je ne supporte pas le rythme, j'ai fait passer ma propre musique: aujourd'hui, le gloria de Vivaldi dont j'ai laissé un extrait sur le forum.

Je ne m'y attendais pas du tout, mais le dealer est venu jusque dans mon magasin pour arracher (sans dégât) le fil électrique de mon lecteur de CD. Il m'a menacé de ne pas appeler la police, ce que j'ai pourtant fait aussitôt. (Beaucoup de bluff dans l'attitude de ces jeunes: je n'ai pas peur et je le lui ai montré. ) Aussitôt que j'ai eu la police au téléphone, tout le groupe s'est défait.

Les dealers peuvent être dangereux, mais quant aux ados qui se laissent prendre à ces consommations, ils sont tellement à plaindre... Non seulement ils fument, mais encore, ils pratiquent la "biture express" qui consiste à avaler des bouteilles d'alcool (whisky et rhum) le plus vite possible pour faire monter l'alcool au cerveau. Je ne suis plus très jeune, mais eux sont sur une voie sans issue: à se "brûler" ainsi le cerveau, c'est la maladie grave assurée avant vingt ou trente ans...
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3606
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 18:20


C'est triste, mais des expériences ont été menées (en GB je crois)........... certains jeunes ne supportent pas la musique classique et pour les éloigner, rien de tel que d'en diffuser !

S'ils savaient que cela adoucit !

Tu tiens une bouquinerie ????
Peut-être que je l'ai déjà lu........... mais excuse-moi, je crois découvrir

 lol! Il doit y avoir des aimants dans les bouquineries car quand je passe devant, je m'approche et je rentre (mon mari me tire en arrière parfois)............ des fois que je trouverai quelque chose

Un beau métier en tous cas

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3606
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 18:35

Pearl a écrit:
tu as raison, la veille continue est un exercice difficile, que nous ne pouvons accomplir sans l'aide de DIEU, et dans le Notre Pere que nous recitons tous les jours, plus que toute autre Priere, tout est  'passe en revue', tout ce que nous devons faire, tout ce que nous devons etre. Sans cette Priere en priorite, j'oserais dire qu'il est vain de Prier.

Que cette montee vers Paques, ce chemin si difficile ou nous accompagnons JESUS vers Son Pere nous soit un temps qui nous fasse grandir.

«Le pécheur qui dit ‘Notre Père’ a déjà la tête hors du sépulcre où l’a mis son péché.» (Anonyme)


_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Charlyze

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mar 11 Mar - 22:09

Bravo Etienne, tu ne t'es pas laissé impressionner par cette bande de loubards drogués. Tu as bien fait d'appeler la Police, tu as été courageux, peu de personnes auraient fait ce que tu as fait.

Dépose plainte au commissariat en leur disant qu'ils squattent sans arrêt près de chez toi, ou écrit au Maire de ta ville pour lui dire que ça "deale" près de ton magasin.

La politique doit prendre sa part quant à l'insécurité de nos quartiers.

Bon courage Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mer 12 Mar - 1:32

je reste persuadee que les Prieres que nous recitons, des Notre Pere ou des Ange de Dieu...

si nous les recitons en les offrant a des inconnus qui en ont besoin sont porteuses de fruits

les fumeurs de.. comme je le disais le fils d'une de mes amies s'essaye a cela chez ses copains... comme j'ai dit a mon amie, si nous ne donnons pas DIEU a nos enfants, ils chercheront un 'mauvais' succedane.....

elle ne m'a pas encore repondu....

de plus, elle l'a eleve seule.. le pere existe mais est inexistant... meme financierement...

une preuve que les familles monoparentales ne sont pas ideales.....

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mer 12 Mar - 2:29

Meditons avec Mgr Alowonou, 11 mars MARDI DE LA 1ere SEMAINE DU TEMPS DE CAREME

St Euloge de Cordoue, prêtre et martyr. :

« Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens: ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés ».


On raconte que sainte Thérèse d'Avila, un jour, se plaint à Dieu, parce qu'IL ne lui répondait jamais.

Alors, elle entend Dieu lui dire : " Si tu te taisais, tu entendrais ma réponse".


Cette réponse nous est donnée par le Christ dans le passage que nous méditons. « Ne râbachez pas ! ».


Combien de fois nous avons prié en récitant des paroles qui sont devenues des paroles rituelles, sans impact sur la réalité de ce que nous vivons ?


Ce qui est en cause, ce ne sont pas des paroles en elles-mêmes, ni nos chants, ni les psaumes, ni notre chapelet. Ils sont des supports efficaces de notre prière, à la suite des grands orants et des saints de tous les temps.

Jésus nous apprend comment prier, en nous enseignant lui-même des formules de prière!

N’est-ce pas contradictoire ? Non, car le Notre Père nous dit l’attitude que nous devons avoir lorsque nous prions, pour être sûr de prier selon la volonté de Dieu. Il est notre Père, mais aussi le Très-haut, à qui nous rendons avant tout un culte d’adoration. Quelle différence cela apporte t-il à notre prière ? Elle nous évite de rabâcher comme les paiens, c’est-à-dire ceux qui ne connaissent pas Dieu, tel qu'il s'est révélé en Jésus Christ.


Prier comme un enfant de Dieu, c’est se tenir dans la confiance, en la présence du Père trois fois saint, qui nous aime.

Seigneur, ton Esprit habite nos silences et nos prières et vient au secours de notre faiblesse. Qu'il nous donne, en ce temps de carême, la force de nous tenir en ta présence, dans la confiance et la prière incessante, pour que ta volonté se fasse en nous comme au ciel.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3606
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Les âmes qui brûlent/La poignée de héros qui sauvera le monde   Mer 12 Mar - 7:07

http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2014/03/12/la-poignee-de-heros-qui-sauvera-le-monde/

La poignée de héros qui sauvera le monde

Publié le 12 mars 2014par bibliothequedecombat


Le monde est de plus en plus préoccupé des joies banales, matérielles, ou simplement animales. Il se ramasse sur lui-même, pour conserver ou gagner le maximum. Chacun vit pour soi, laisse dominer sa vie au foyer, au sein du pays, par un égoïsme constant qui a converti les hommes en loups haineux, aigris, cupides, ou en résidus humains corrompus.

Nous ne sortirons de cette déchéance que par un immense redressement moral, en réapprenant aux hommes à aimer, à se sacrifier, à vivre, à lutter et à mourir pour un idéal supérieur.

En un siècle où on ne vit que pour soi, il faudra que des centaines, des milliers d’hommes ne vivent plus pour eux, mais pour un idéal collectif, consentant pour lui, à l’avance, tous les sacrifices, toutes les humiliations, tous les héroïsmes.

Seuls comptent la foi, la confiance brillante, l’absence complète d’égoïsme et d’individualisme, la tension de tout l’être vers le service, si ingrat soit-il, n’importe où, n’importe comment, d’une cause qui dépasse l’homme, lui demandant tout, ne lui promettant rien.

Seuls comptent la qualité de l’âme, la vibration, le don total, la volonté de hisser par-dessus tout un idéal, dans le désintéressement le plus absolu.

L’heure vient où, pour sauver le monde, il faudra la poignée de héros et de saints qui feront la Reconquête.

Léon Degrelle – Les âmes qui brûlent (1964)

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mer 12 Mar - 10:50

Nécessité d'une conscience claire et nette

Le mercredi de la 1re semaine de Carême

Livre de Jonas 3,1-10.

La parole du Seigneur fut adressée à Jonas :
« Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. »
Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, prirent des vêtements de deuil. La chose arriva jusqu'au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d'un vêtement de deuil, et s'assit sur la cendre. Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront et ne boiront pas.
On se couvrira de vêtements de deuil, hommes et bêtes, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence. Qui sait si Dieu ne se ravisera pas, s'il ne reviendra pas de l'ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! »
En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,29-32.
Comme la foule s'amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe, il ne lui sera donné que celui de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l'homme pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.



Cy Aelf, Paris

N'est-il pas curieux, du moins du point de vue juif, du peuple de l'alliance, que Dieu ait envoyé un prophète vers un pays païen pour les prévenir du châtiment auquel leurs pratiques les exposent ?  Pourquoi les avertir, doivent-ils se dire, puisqu'ils ne sont pas des nôtres ?  Or, contre toute attente, les habitants de Ninive, du plus humble jusqu'au roi, manifestent aussitôt un grand repentir. Comment ne pas en déduire que la reconnaissance des catégories de bien et de mal est le propre de l'homme, quel soit son origine ?  Dieu renonça et les habitants de Ninive devinrent des témoins de la miséricorde divine.

La reine de Saba était tout autant une étrangère, païenne et idolâtre, mais fascinée par la sagesse que Salomon avait reçue de Dieu.

En choisissant les habitants de Ninive et la reine de Saba comme futurs accusateurs des juifs qui refusent de l'écouter, Jésus condamne la manière de croire de ses contemporains. Ceux-ci exigent de lui des preuves.  C'est exactement ce que Satan, lors de la tentation au désert, avait demandé : "Si tu es le Fils de Dieu..."

La conclusion que j'en tire, c'est que nous ne pouvons éluder de vivre en cohérence avec la foi que nous professons. Si donc nous déclarons que nous croyons en Dieu, il faut que nous vivions de la Parole en toutes occasions. Et si ce n'est pas en tout temps, du moins qu'il y ait en nous des temps d'examen de conscience. Prenons garde : car la conscience se laisse détourner facilement sous le coup des émotions, des mouvements du coeur, des désirs comme des frayeurs également.
Il nous faut tenir notre lampe allumée, dont la place est sur la table afin que tous puisse y voir clair chez nous. Pas de "Oui, mais..."  et pas de face cachée. Mais une volonté déterminée au Bien.


Nota Bene : La fin du Livre de Jonas est intéressante à lire, car Dieu donne à Jonas une leçon de miséricorde:

Jonas trouva la chose très mauvaise et se mit en colère.
Il fit cette prière au Seigneur : « Ah ! Seigneur, je l'avais bien dit lorsque j'étais encore dans mon pays ! C'est pour cela que je m'étais d'abord enfui à Tarsis. Je savais bien que tu es un Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour, renonçant au châtiment.
Eh bien, Seigneur, prends ma vie ; mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
Le Seigneur lui dit : « As-tu vraiment raison de te mettre en colère ? »
Jonas sortit de Ninive et s'assit à l'est de la ville. Là, il fit une hutte de branchages et s'assit dessous, à l'ombre, pour voir ce qui allait arriver dans la ville.
Le Seigneur Dieu donna l'ordre à un arbuste, un ricin, de pousser au-dessus de Jonas pour donner de l'ombre à sa tête et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur. Jonas fut très content à cause du ricin.
Mais le lendemain, à l'aube, Dieu donna l'ordre à un ver de piquer le ricin, et celui-ci se dessécha.
Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent d'est brûlant ; Jonas fut frappé d'insolation. Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta : « Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
Dieu dit à Jonas :« As-tu vraiment raison de te mettre en colère au sujet de ce ricin ? » Il répondit : « Oui, j'ai bien raison de me mettre en colère jusqu'à souhaiter la mort. » Le Seigneur répliqua : « Toi, tu as pitié de ce ricin, qui ne t'a coûté aucun travail et que tu n'as pas fait grandir, qui a poussé en une nuit et en une nuit a disparu.  Et moi, comment n'aurais-je pas pitié de Ninive, la grande ville, où, sans compter une foule d'animaux, il y a plus de cent vingt mille petits enfants qui ne distinguent pas leur droite de leur gauche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7660
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mer 12 Mar - 21:55

mediter avec mgr alowonou;12 mars MERCREDI DE LA 1ere SEMAINE DU TEMPS DE CAREME

"Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe, il ne lui sera donné que celui de Jonas".

Jésus rappelle ici la conversion des habitants de Ninive. Ces derniers, des païens, se sont repentis à l'écoute de la parole de Dieu portée par Jonas, et ont échappé à la destruction de leur ville, tandis que ceux qui sont les dépositaires de la Loi, cette "génération mauvaise », ne croit pas et refuse de reconnaître le temps où Dieu la visite. Il nous faut recevoir cette parole pour nous, aujourd'hui. Nous qui avons été plongés dans la mort du Christ, et ressuscités à une vie nouvelle, c’est par notre conversion, notre retour au Seigneur, que nous témoignons de notre foi au Christ et expérimentons la puissance de sa résurrection.


Pitié pour moi Seigneur, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché
.


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Charlyze

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Mer 12 Mar - 22:59

Très belle histoire que celle des habitants de Ninive, si tout le monde était comme çà.
Revenir en haut Aller en bas
etienne lorant

avatar

Messages : 1040
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   Jeu 13 Mar - 9:57

La prière et l'attitude de confiance absolue

Le jeudi de la 1re semaine de Carême

Livre d'Esther 14,1.3-5.12-14
.
La reine Esther, dans l'angoisse mortelle qui l'étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur.
Elle priait ainsi le Seigneur Dieu d'Israël : « Mon Seigneur, notre Roi, c'est toi le seul Dieu ; viens me secourir, car je suis seule, et je n'ai pas d'autre secours que toi, et je vais risquer ma vie.
Depuis ma naissance, j'ai entendu répéter, dans la tribu de mes pères, que tu as choisi Israël de préférence à toutes les nations, et nos pères de préférence à tous leurs ancêtres, pour en faire à jamais un peuple qui t'appartienne, et tu as fait pour eux tout ce que tu avais promis.
Souviens-toi, Seigneur ! Fais-toi connaître au moment de notre détresse ; donne-moi du courage, toi le roi des dieux, qui domines toute autorité. Mets sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion, et change son cœur : qu'il se mette à détester celui qui nous combat, qu'il le détruise avec tous ses partisans.
Délivre-nous par ta main, viens me secourir car je suis seule, et je n'ai que toi, Seigneur, toi qui connais tout. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,7-12.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : " Demandez, vous obtiendrez; cherchez, vous trouverez; frappez, la porte vous sera ouverte.
Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvrira.
Lequel d'entre vous donnerait une pierre à son fils qui lui demande du pain ?
ou un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !
Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes.


Cy Aelf, Paris

Les lectures d'aujourd'hui traitent toutes deux de la juste façon de prier. Et, nous a dit le prêtre, la juste façon de prier n'est possible que par la reconnaissance de la présence effective de Dieu. Dieu qui est amour et miséricorde mais qui n'est pas comme nous l'imaginons. Car Dieu n'est pas soumis aux représentations humaines, qu'il s'agisse de nos réflexions, de nos idées reçues, ou des tentatives de définition tirées d'ouvrages savants. Mais Il est présent à quiconque Le prie et Il est amour.

Le modèle que donne donc Jésus de la bonne pratique de la prière, c'est tout simplement la recherche continue de la présence de Dieu. C'est de placer notre vie entière d'instant en instant sous son regard. Si vraiment nous nous impliquions complètement dans cette attention à Dieu, alors, quels que soient nos besoins, ils seraient satisfaits. Ce qui compte, en réalité, c'est la confiance absolue, c'est la foi de confiance qui dépasse tous les besoins issus de notre être de chair. Cette attitude  est celle de l'enfance spirituelle,  

Personnellement, chaque fois que j'y songe, je retrouve ce passage que j'avais lu de Bernanos, tiré du Journal d'un curé de campagne, où je lis, à la page 46 de l'édition de poche:  "D’où vient que le temps de notre petite enfance nous apparaît si doux, si rayonnant? Un gosse a des peines comme tout le monde, et il est, en somme, si désarmé contre la douleur, la maladie! L’enfance et l’extrême vieillesse devraient être les deux grandes épreuves de l’homme. Mais c’est du sentiment de sa propre impuissance que l’enfant tire humblement le principe même de sa joie. Il s’en rapporte à sa mère, comprends-tu? Présent, passé, avenir, toute sa vie, la vie entière tient dans un regard, et ce regard est un sourire."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meditations et Homelies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meditations et Homelies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Meditations et Homelies
» Meditations et Homelies
» Paroles et meditations du mercredi 23 mars "«Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur »
» MES HOMELIES EN LIGNE
» MEDITATIONS QUOTIDIENNES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: