La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
pere michel paroles zorkine archange coeur chretiens -Marie fatima mort Pape france Francois marie
Derniers sujets
» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Aujourd'hui à 8:13 par Marthe

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 8:01 par Marthe

» Multiples témoins de Jésus-Christ
Jeu 14 Déc - 17:34 par etienne lorant

» Seigneur, ce jour s'acheve
Mer 13 Déc - 21:20 par Pearl

» Anne de Guigne, le coeur d'une petite fille habite par JESUS
Mer 13 Déc - 15:43 par Pearl

» Joug simple et fardeau léger
Mer 13 Déc - 15:29 par etienne lorant

» L'Amour demeure toujours
Mar 12 Déc - 15:17 par etienne lorant

» Vivre sa foi
Sam 9 Déc - 17:22 par etienne lorant

» Bâtir sur le roc
Jeu 7 Déc - 18:36 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Lecture : Le Passeur de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Lecture : Le Passeur de Dieu   Mar 15 Avr - 2:55

La rencontre d'un jeune journaliste parisien et d'un vieux moine vue par le père Zanotti-Sorkine, curé d'une paroisse marseillaise.

Un jeune homme que sa petite amie vient de congédier rumine son dégoût de la vie en griffonnant dans un café sur une nappe en papier: «La chair est triste hélas et j'ai lu tous les livres.» Élevé par des parents qui voulaient le laisser se forger ses propres convictions, il n'en a du coup aucune. Le voilà donc flottant, insatisfait de lui et de tous, vaguement conscient qu'il mène une vie de brute, quand soudain une idée saugrenue lui traverse l'esprit. Il se précipite chez sa tante Amélie pour lui demander l'adresse de l'ermitage où vit le prêtre dont elle parle sans cesse… Le premier roman du père Zanotti-Sorkine, curé d'une paroisse de Marseille, qui s'est fait connaître par un magnifique livre d'entretiens Homme et prêtre, raconte la semaine que passe ce jeune journaliste parisien dans la compagnie paternelle du vieux moine et de ses acolytes. Le Passeur de Dieu, davantage qu'un roman, est un genre d'apologue qui n'est pas sans rappeler, par certains aspects, le subversif Neveu de Rameau. Au fil de leurs conversations, pendant les travaux de défrichage ou de cueillette qui sont autant d'exercices spirituels, le vieux moine en effet met «cul par-dessus tête» les idées que le garçon avait sur Dieu et le catholicisme, la liberté, la morale, la culpabilité, la paternité, le corps. Surtout, il l'invite à se garder des concepts, à leur préférer le réel, et fait l'éloge de la poésie, convoquant sans vergogne Goethe, Verlaine, Max Jacob, Radiguet, Chénier, Gide pour illustrer les Évangiles.

C'est sûr, Diderot aurait aimé ce curé qui prêche une morale de la démesure…

Le passeur de Dieu, de Michel-Marie Zanotti-Sorkine, Robert Laffont, 230 p., 19€.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
 
Lecture : Le Passeur de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensées du Père Michel Marie Zanotti-Sorkine, extraites de son roman "Le Passeur de Dieu"
» Un moment de lecture
» Ma lecture du Livre de Job
» Ce que la Bible appelle la "Colère de Dieu"
» Lecture Estivale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Petites causeries :: Biblio-Video-Audio-theques-
Sauter vers: