La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
pour france nouvelles bonnes
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Mer 23 Avr - 3:56

Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

Le 30 septembre 2013, le Pape François a présidé un consistoire ordinaire public qui a fixé au 27 avril 2014 (dimanche de la divine Miséricorde) la messe de canonisation des bienheureux Jean XXIII (1881-1963) et Jean-Paul II (1920-2005).

Le diocèse du Puy-en-Velay en communion avec Rome



Le 27 avril 2014, en duplex depuis le village de Saint-Paulien, la communauté chrétienne du diocèse du Puy-en-Velay s'associera aux fêtes de canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II.

La petite histoire croise la grande. Dans les années 1950, traversant la Haute-Loire pour se rendre à la Chaise-Dieu, le nonce apostolique en France, Mgr Angelo Roncalli, fait halte chez un ami, Joannès Denave, alors curé de Saint-Paulien, à 20 minutes en voiture du Puy-en-Velay, et en profite pour visiter l'église St-Georges, chef d'œuvre roman célèbre pour sa nef unique.

Un demi-siècle plus tard, celui qui est devenu le Pape Jean XXIII reste présent au cœur des paroissiens du secteur. Lorsqu'il a été question de donner un saint patron au groupement de douze clochers né en 2006, c'est le sien qui a été retenu, accolé à un affluent de la Loire. D'où l'appellation "Ensemble paroissial Bienheureux Jean XXIII aux Sources de la Borne".

Le 17 juin 2012, à Saint-Paulien, jour de la proclamation officielle par l'évêque Mgr Henri Brincard de l'Ensemble paroissial, une vidéo de l'INA sur Jean XXIII a été projetée et depuis, chacune des églises s'enorgueillit d'un portrait du Pape ainsi que d'une bannière avec sa photo. Certains maires lui ont même dédié des places. « Nous sommes très heureux que ce nom ait été choisi. Jean XXIII a marqué une rupture dans la vie de l'Église pour essayer de l'adapter à son temps. En plus, c'était un homme qui avait une attention aux petites gens ainsi que m'a raconté mon père, alors sacristain à la cathédrale du Puy. Avec le Pape François, nous retrouvons cette relation de proximité. La canonisation de l'artisan du concile Vatican II donne du sens à la réalité des changements en cours », commente Jean-Marie Faux, membre du Conseil paroissial.

Tournés vers l'avenir

Pour les 50 ans du Concile, un livret a été largement distribué et lorsque la canonisation s'est précisée, l'ensemble paroissial s'est mobilisé. L'organisation d'un déplacement à Rome pour un maximum de personnes s'avérant impossible, dès septembre 2013, l'option locale a été validée. « Nous avons souhaité non pas que chacun soit devant sa télévision mais, au contraire, vive un événement qui crée des liens entre paroissiens, qui fasse communauté. Avec les moyens techniques d'aujourd'hui, c'est possible. On pourra créer le souvenir moderne d'une communauté rassemblée qui aura prié ensemble », explique Jean-Marie Faux.

À St-Paulien, dans la halle du Chomeil prêtée par la municipalité, un grand écran permettra, via la chaîne KTO, une retransmission de la place St-Pierre tout en célébrant sur place, avant qu'un apéritif puis un déjeuner permettent la rencontre. « Quand on se rassemble dans le milieu rural, c'est marquant mais nous ouvrons largement en invitant toutes les personnes du diocèse qui veulent venir. Nous espérons que cet événement impulsera une dynamique » déclare le curé, le Père Daniel Savelon. Déjà, en 2012, ouvrant la cérémonie de "baptême" de l'ensemble paroissial, il avait invité les participants à « se tourner vers l'avenir ». La communauté chrétienne sera soudée autour de la mémoire de Jean XXIII dans le même esprit.

Un message sera d'ailleurs transmis au Saint-Siège, à destination du Pape François, attentif lui aussi aux "signes des temps".

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/dossiers/canonisation-de-jean-xxiii-et-jean-paul-ii/le-diocese-du-puy-en-velay-en-communion-avec-rome--18152.html

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Mer 23 Avr - 3:58

Action de grâce pour la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II à Blois

Notre Dame de la Trinité
BLOIS (41000)

27 Avril 2014

Action de grâce pour la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II à Blois


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Mer 23 Avr - 4:09


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Dim 27 Avr - 19:27


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Dim 27 Avr - 19:59

en Argentine, les jeunes de Buenos-Aires


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Dim 27 Avr - 20:00






_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).


Dernière édition par Pearl le Dim 27 Avr - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Dim 27 Avr - 20:01


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 4:25


Jean XXIII et Jean-Paul II, deux papes voués à Marie

« Là où fleurit la sainteté, les crises n’ont plus le dernier mot », écrit Mgr Echevarria, prélat de l’Opus Dei à propos des canonisations de Jean XXIII et de Jean-Paul II.
Articles 25 avril 2014


La canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II est un grand événement ecclésial et un signe d’espérance pour le monde car là où fleurit la sainteté, les crises n’ont plus le dernier mot.

Dès que l’on trouve la sainteté, on touche au fondement solide sur lequel construire l’avenir. Dans le christianisme, et tout particulièrement chez les saints, nous trouvons les réponses aux problèmes les plus profonds de l’homme et de la société dont l’origine est très fréquemment l’éloignement de Dieu.

Durant les dernières décennies où l’on a tant parlé de « crises » financières, culturelles, politiques, sociales, religieuses, l’Église a été conduite par la sainteté, c’est-à-dire par des personnes saintes: Jean XXIII, Jean-Paul II, deux des trois papes décédés vont être canonisés dimanche prochain et le procès de béatification de Paul VI, le troisième d’entre eux, est très avancé. Nous ne pouvons que nous tourner vers Dieu pour l’en remercier.

Jean XXIII

Jean XXIII est avant tout le pape qui convoqua le Concile Vatican II. En tant que successeur de Pierre, il conduisit l’Église de sa main ferme et paternelle vers l’expérience extraordinaire de foi, de renouveau personnel et collectif que fut et qu’est désormais cet événement ecclésial. Il s’agissait de parler au cœur de l’homme de notre époque, comme l’a souligné la Constitution Gaudium et Spes. Le pape Roncalli contribua ainsi à placer la vocation à la sainteté à la racine de la condition chrétienne elle-même. Puissions-nous recourir aujourd’hui à son intercession pour demander au Seigneur que prenne profondément racine dans la conscience de tout chrétien cette vérité proclamée par Vatican II : la sainteté est à la portée des chrétiens et n’est pas un objectif réservé à quelques privilégiés.

Pour l’humanité entière, Jean XXIII est aussi le Pape de la paix puisque à un moment historique très délicat il n’hésita pas à suivre l’exemple de ses prédécesseurs pour mettre en œuvre les moyens d’éviter la guerre. Il a impliqué son autorité morale et religieuse dans l’élaboration d’une doctrine universelle sur les préalables à la paix et sur la dignité de l’être l’humain.

Jean Paul II

Jean-Paul II était un prêtre épris de Dieu et des hommes, créés à l’image de Dieu en Christ. Mu par la charité, il a convoqué toute l’Église à la « nouvelle évangélisation », soulignant en même temps le rôle qui revient aux laïcs dans la tâche de rendre Dieu présent dans la vie des personnes et des peuples. Durant toutes les années de son pontificat, nous avons approfondi la bonté et la miséricorde de Dieu sous un éclairage nouveau. Ses paroles, ses gestes, ses écrits, son dévouement personnel, dans la santé et dans la maladie, ont été des instruments dont l’Esprit Saint s’est servi pour rapprocher de très nombreuses personnes de la source de la grâce. Et pour que des milliers de jeunes répondent affirmativement à l’appel du Christ au sacerdoce, à la vie religieuse, au mariage et au célibat apostolique laïc.

Notre pape polonais nous a fait passer du deuxième au troisième millénaire, laissant derrière lui un legs impressionnant concernant la dignité de la personne humaine, la valeur de la vie et de la famille, le service aux pauvres et aux nécessiteux, la promotion des droits des travailleurs, l’amour humain et la dignité de la femme et tant d’autres aspects cruciaux dans la promotion d’une vie digne. Ses écrits et sa prédication constituent un réservoir d’enseignements d’une immense utilité pour l’avenir. Je suis persuadé que son message social et humain, issu d’une profonde réponse spirituelle à Dieu, va avoir une portée de plus en plus grande au fil du temps.

La canonisation de ces deux grands pasteurs a lieu au seuil du mois de mai, le mois de Marie. Leur amour tendre et profond de la Sainte Vierge est une caractéristique qui rassemble ces deux nouveaux saints. Jean XXIII avait fréquemment recours à la « maternité universelle » de Marie, « notre Mère commune, la tête de tous les hommes, tous frères du même Christ Premier-né » (12 octobre 1961). Chez Jean-Paul II, la conscience de la proximité et de l’intercession de notre Mère était un pôle d’attraction permanent dans son propre itinéraire spirituel et humain. Il invitait les autres à découvrir la « dimension mariale » des disciples du Christ. Notre filiation mariale, affirmait-il, est « un don que le Christ lui-même fait personnellement à chaque homme « (cf. Redemptoris Mater, n. 45).

La Très Sainte Vierge Marie a une place essentielle dans la vie spirituelle de chaque fidèle ainsi que dans l’édification de l’Église elle-même. C’est pourquoi, dans le cadre des canonisations de dimanche prochain, j’aime évoquer ces propos de saint Josémaria Escriva de Balaguer : « Il est difficile d’avoir une authentique dévotion à la Sainte Vierge et de ne pas se sentir rattachés aux autres membres du Corps Mystique, plus unis aussi au pape, leur tête visible. Ainsi, j’aime répéter : omnes cum Petro ad Iesum per Mariam!, tous, avec Pierre, vers Jésus, avec Marie !» (Quand le Christ passe, n. 139). Je suis heureux que ce soit le pape François, pape attaché à Marie, lui aussi, qui ait décidé ces deux canonisations. Tous les trois ont montré que le contenu de la charité n’est pas simplement humain : il s’agit de porter le Christ aux autres, ce que fit Sainte Marie au service de toute l’humanité.

Nous allons vite nous habituer à parler de saint Jean XXIII et de saint Jean-Paul II pour évoquer ces deux pasteurs. En les canonisant, le pape François, vicaire du Christ, nous aide à voir que pour Dieu, Angelo Roncalli et Karol Wojtyla sont avant tout deux personnes saintes, élément essentiel dans la vie de tout homme, de toute femme. Saint Jean XXIII et saint Jean-Paul II ont été deux prêtres d’une grande cordialité, d’un amour brûlant envers Dieu et toutes les créatures humaines. Des Saints accomplis, unis par leur tendre amour de Marie, Mère de Dieu et notre Mère.

+Xavier Echevarria
Prélat de l’Opus Dei



L’Opus Dei dispense sa formation à travers des centres, qui sont installés, en France, dans une grosse dizaine de villes, avec des activités plus occasionnelles dans une quarantaine d’autres lieux. Toujours avec l’accord de l’évêque du lieu, en étroite communion avec lui. Toutes ces activités sont ouvertes à tous, sans distinction de classe sociale, de métier ou d’origine. Des non chrétiens y participent d’ailleurs, parce qu’ils apprécient la qualité de la formation proposée, et y trouvent un encouragement à vivre mieux leurs responsabilités propres.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 5:19

Vous retrouverez sur cette page spéciale toutes les vidéos KTO liées à cette double canonisation, ainsi que la programmation spéciale mise en œuvre par KTO. Au sommaire :

Vivre l'événement

Flashs, Journaux romains, direct

Les canonisations dans l'actualité

Les préparatifs,...

Pour aller plus loin

Documentaires, téléfilms,...

.

http://www.ktotv.com/cms/canonisations


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 5:44


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 6:01



Benoît XVI à son arrivée le 27 avril 2014 place Saint-Pierre à Rome

Vatican: la foule afflue pour la canonisation historique de deux papes



Filippe Monteforte - AFP



Une nuée de fidèles a commencé à affluer au Vatican aux premières heures de dimanche pour la double canonisation historique du populaire pape Jean Paul II et du pape du Concile, Jean XXIII dans ce qui pourrait constituer la plus grande foule depuis les obsèques du pape polonais en 2005.

Depuis 13 mois à la tête d'une Eglise d'1,2 milliard de baptisés, le pape argentin François, qui a rejoint Karol Wojtyla en popularité, va célébrer une messe sur la place Saint-Pierre en présence de centaines de milliers de catholiques venus du monde entier.

Première absolue dans l'histoire de l'Eglise, cette double canonisation aura lieu en présence de deux papes, François et son prédecesseur Benoît XVI.

Au total, entre 800.000 à un million de participants sont attendus au Vatican et dans tout Rome où des écrans géants ont été installés pour permettre aux pèlerins d'assister -en 3D- à un spectacle sans précédent.

Dès 07H00, (05H00 GMT), la grande Via de la Conciliazione qui mène à la basilique Saint-Pierre était une forêt de drapeaux, principalement polonais. L'un d'entre eux, immense et tenu par des ballons, flottait au-dessus de la place. Les fidèles, que la police retenait et faisait avancer par vagues, affluaient par milliers en direction de la place Saint-Pierre. Enthousiasme et fatigue marquaient les visages après la nuit blanche. Beaucoup ont dormi dans les parages, dans des sacs de couchage posés à même l'herbe ou les bancs. Ou participé à des veillées de prières.

"Je suis très fatiguée. Je n'ai pas dormi mais je suis très excitée. Pour le Mexique Jean Paul représente l'amour, la loyauté envers Dieu", explique à l'AFP, Maria, une Mexicaine de 20 ans. Luigi Villa, 77 ans, venu avec le groupe de Sotto il Monte, le village de Jean XXIII, est aussi tout sourire: "cela fait quatre jours que je dors trois heures pour être là, pour voir ça, autant vous dire que je suis très ému!"

- Solennité -


La cérémonie va débuter par des chants à 07H30 GMT, et le pape François fera son entrée sur le parvis de la basilique peu avant 08H00 GMT.

Sur le parvis, le pape en exercice officiera avec quatre cardinaux. A gauche de l'autel parmi 150 autres cardinaux, Benoît XVI, pape à la retraite, concélèbrera la messe. Joseph Ratzinger ne sera pas aux côtés de Jorge Bergoglio pour éviter de donner l'impression qu'il y a deux papes.

Le rite de la canonisation, retransmis en mondovision et des centaines de cinémas dans le monde
, aura lieu au début de la cérémonie.

Devant les portraits d'Angelo Roncalli et Karol Wojtyla,
déroulés sur la façade, François arrivera en procession. Puis le préfet de la cause des saints, le cardinal Angelo Amato, prononcera en latin trois requêtes successives pour demander à François d'inscrire les deux papes dans le registre des saints. Une répétition qui entend manifester la solennité du moment. Deux reliquaires seront portés près de l'autel: l'un contenant une petite fiole de sang de Jean Paul II, l'autre un morceau de peau de Jean XXIII.

Une messe assez dépouillée s'ensuivra, avec un Evangile chanté en latin et en grec, une homélie du pape François, la distribution de la communion par des centaines de prêtres et de diacres puis une bénédiction du Regina Coeli (prière à la Vierge) à toute la foule.



Puis 98 délégations d'Etats ou d'organisations internationales, dont 24 chefs d'Etat et têtes couronnées - du roi d'Espagne au président zimbabwéen Robert Mugabe - défileront devant François. Le Premier ministre Manuel Valls représente la France.

Ensuite, le pape argentin se livrera à son exercice préféré: un bain de foule, dans une voiture découverte.

La canonisation de Jean XXIII, initiateur du Concile Vatican II (1962-1965) qui marqua l'ouverture de l'Eglise catholique au monde moderne, ne semble critiquée par personne, à part les traditionalistes.

Jean Paul II reste le pape le plus populaire de tous les temps. Mais, même si nul ne conteste sa stature internationale et le rôle qu'il a joué dans la chute du communisme, il a ses détracteurs qui lui reprochent notamment un aveuglement face aux crimes pédophiles et sa sévérité avec les théologiens dissidents.

Après l'élection de François, cette double canonisation est perçue comme un événement pouvant contribuer à dissiper le souvenir d'années marquées par des scandales, notamment la pédophiles, et réconcilier deux sensibilités différentes de l'Eglise incarnées par ces deux papes.



===============

la popularite de nos Papes leur arrache la gorge, et je n'ai pas lu un commentaire 'laic' qui ne fasse au moins une courte allusion aux cas de pedophilie dans l'Eglise


oui la PEDOPHILIE c'est horrible !!!

mais si on recensait tous les cas dans le monde, ne serait-ce que pendant ces dernieres 20 annees.... on verrait que l'horreur est dans le monde profane....
qui veut d'ailleurs insuffler a nos enfants qu'ils ne sont ni hommes ni femmes, ou bien qu'ils sont les deux....

et a une heure ou tant de salopards d'adultes 'sans foi ni loi' se permettent d'assouvir leurs folies sur des enfants...

alors, OUI, parlons-en et denoncons tous ces salopards..... en TRES grande majorite, ils ne sont pas Pretres !!!

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3604
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 6:46

Pearl a écrit:


Benoît XVI à son arrivée le 27 avril 2014 place Saint-Pierre à Rome

Vatican: la foule afflue pour la canonisation historique de deux papes



Filippe Monteforte - AFP



Une nuée de fidèles a commencé à affluer au Vatican aux premières heures de dimanche pour la double canonisation historique du populaire pape Jean Paul II et du pape du Concile, Jean XXIII dans ce qui pourrait constituer la plus grande foule depuis les obsèques du pape polonais en 2005.

Depuis 13 mois à la tête d'une Eglise d'1,2 milliard de baptisés, le pape argentin François, qui a rejoint Karol Wojtyla en popularité, va célébrer une messe sur la place Saint-Pierre en présence de centaines de milliers de catholiques venus du monde entier.

Première absolue dans l'histoire de l'Eglise, cette double canonisation aura lieu en présence de deux papes, François et son prédecesseur Benoît XVI.

Au total, entre 800.000 à un million de participants sont attendus au Vatican et dans tout Rome où des écrans géants ont été installés pour permettre aux pèlerins d'assister -en 3D- à un spectacle sans précédent.

Dès 07H00, (05H00 GMT), la grande Via de la Conciliazione qui mène à la basilique Saint-Pierre était une forêt de drapeaux, principalement polonais. L'un d'entre eux, immense et tenu par des ballons, flottait au-dessus de la place. Les fidèles, que la police retenait et faisait avancer par vagues, affluaient par milliers en direction de la place Saint-Pierre. Enthousiasme et fatigue marquaient les visages après la nuit blanche. Beaucoup ont dormi dans les parages, dans des sacs de couchage posés à même l'herbe ou les bancs. Ou participé à des veillées de prières.

"Je suis très fatiguée. Je n'ai pas dormi mais je suis très excitée. Pour le Mexique Jean Paul représente l'amour, la loyauté envers Dieu", explique à l'AFP, Maria, une Mexicaine de 20 ans. Luigi Villa, 77 ans, venu avec le groupe de Sotto il Monte, le village de Jean XXIII, est aussi tout sourire: "cela fait quatre jours que je dors trois heures pour être là, pour voir ça, autant vous dire que je suis très ému!"

- Solennité -


La cérémonie va débuter par des chants à 07H30 GMT, et le pape François fera son entrée sur le parvis de la basilique peu avant 08H00 GMT.

Sur le parvis, le pape en exercice officiera avec quatre cardinaux. A gauche de l'autel parmi 150 autres cardinaux, Benoît XVI, pape à la retraite, concélèbrera la messe. Joseph Ratzinger ne sera pas aux côtés de Jorge Bergoglio pour éviter de donner l'impression qu'il y a deux papes.

Le rite de la canonisation, retransmis en mondovision et des centaines de cinémas dans le monde
, aura lieu au début de la cérémonie.

Devant les portraits d'Angelo Roncalli et Karol Wojtyla,
déroulés sur la façade, François arrivera en procession. Puis le préfet de la cause des saints, le cardinal Angelo Amato, prononcera en latin trois requêtes successives pour demander à François d'inscrire les deux papes dans le registre des saints. Une répétition qui entend manifester la solennité du moment. Deux reliquaires seront portés près de l'autel: l'un contenant une petite fiole de sang de Jean Paul II, l'autre un morceau de peau de Jean XXIII.

Une messe assez dépouillée s'ensuivra, avec un Evangile chanté en latin et en grec, une homélie du pape François, la distribution de la communion par des centaines de prêtres et de diacres puis une bénédiction du Regina Coeli (prière à la Vierge) à toute la foule.



Puis 98 délégations d'Etats ou d'organisations internationales, dont 24 chefs d'Etat et têtes couronnées - du roi d'Espagne au président zimbabwéen Robert Mugabe - défileront devant François. Le Premier ministre Manuel Valls représente la France.

Ensuite, le pape argentin se livrera à son exercice préféré: un bain de foule, dans une voiture découverte.

La canonisation de Jean XXIII, initiateur du Concile Vatican II (1962-1965) qui marqua l'ouverture de l'Eglise catholique au monde moderne, ne semble critiquée par personne, à part les traditionalistes.

Jean Paul II reste le pape le plus populaire de tous les temps. Mais, même si nul ne conteste sa stature internationale et le rôle qu'il a joué dans la chute du communisme, il a ses détracteurs qui lui reprochent notamment un aveuglement face aux crimes pédophiles et sa sévérité avec les théologiens dissidents.

Après l'élection de François, cette double canonisation est perçue comme un événement pouvant contribuer à dissiper le souvenir d'années marquées par des scandales, notamment la pédophiles, et réconcilier deux sensibilités différentes de l'Eglise incarnées par ces deux papes.



===============

la popularite de nos Papes leur arrache la gorge, et je n'ai pas lu un commentaire 'laic' qui ne fasse au moins une courte allusion aux cas de pedophilie dans l'Eglise


oui la PEDOPHILIE c'est horrible !!!

mais si on recensait tous les cas dans le monde, ne serait-ce que pendant ces dernieres 20 annees.... on verrait que l'horreur est dans le monde profane....
qui veut d'ailleurs insuffler a nos enfants qu'ils ne sont ni hommes ni femmes, ou bien qu'ils sont les deux....

et a une heure ou tant de salopards d'adultes 'sans foi ni loi' se permettent d'assouvir leurs folies sur des enfants...

alors, OUI, parlons-en et denoncons tous ces salopards..... en TRES grande majorite, ils ne sont pas Pretres !!!

Je les imagine bien, en train de s'étrangler de rage.......... avec leur haine féroce.............. ils passent leur temps à railler les catholiques, toujours au moment des fêtes............. et là............. plus question de laïcité...........

mais le Seigneur nous a prévenus, réjouissons-nous

Et avec leurs manigances, leur pseudo littérature pour enfants, destinée à les "initier" et imposée dans les écoles........... alors oui, certains vont pouvoir assouvir leur faim perverse de jeunes enfants

Malheureusement, la pédophilie a encore de beaux jours devant elle  Sad 

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 13:49

Marthe, encore de beaux jours, mais des jours comptes !!!

Pape Francois nous a encore rappele dernierement que 'le diable ne gagnera pas'!!!!....

 Smile 

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3604
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 28 Avr - 17:40

Pearl a écrit:
Marthe, encore de beaux jours, mais des jours comptes !!!

Pape Francois nous a encore rappele dernierement que 'le diable ne gagnera pas' !!!!....

 Smile 

Et il sait qu'il a déjà perdu, ALLELUIA !

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Mar 29 Avr - 0:20


Le pape qui a changé la donne


Article rédigé par André Manaranche, sj, le 24 avril 2014



Au bout du compte, Jean Paul II aura refait la donne sur plusieurs points et contes­té radicalement les Lumières, tant en ce qui concerne la philosophie qu’en ce qui en découle au plan politique.



LA DONNE d’abord entre la raison et la foi. La raison se définissait elle-même par son étroitesse (« dans les limites de la simple raison ») et rejetait tout ce qui ne pou­vait entrer dans ce corset logique. Mais en devenant une « philosophie séparée », elle s’enflait en même temps qu’elle se mutilait. Alors la foi a humilié la raison comme étant un rationalisme prétentieux. Puis elle a fustigé cette raison pour la timidité de son agnosticisme. Ce qu’a fait Vatican I.


Le retour de la raison

Restait à Jean Paul II de réquisitionner tout l’apport culturel des sagesses pour venir au secours d’une mentalité libérale qui avait perdu — et même rejeté — tout repère objectif pour ne plus se fier qu’au consensuel ou au procédural. Le navire suivait alors non plus l’étoile polaire mais son fa­nal avant. Le pape défunt aura ainsi retourné l’argumentation en exaltant ce “paganisme” (Platon, Aristote, les stoïciens...) que la pastorale, elle, prenait comme une stupidi­té. Ceci en philosophie et aussi en morale, si l’on en juge par Veritatis splendor.

Nous n’avons pas fini de réaliser ce renversement, nous les chrétiens et encore plus certains athées résolus qui n’ont pas dépassé l’athéisme du charbonnier ou l’athéisme du café du commerce, nous provoquant à reprendre une vieille apologétique devenue risible. En se fermant à la foi, la raison perd son dynamisme et sa noblesse : elle sous-raisonne, elle dé-raisonne ou bien elle arraisonne tout avec morgue.



Jean Paul II — comme Édith Stein — auront dû, pour rendre possible la recherche de la vérité, changer de voie d’accès. Partis de la phénoménologie (Husserl, Max Scheler), avec une incursion dans la mystique (Jean de la Croix, Thérèse d’Avila), ils retrouveront en finale saint Thomas d’Aquin, mais avec une ouverture que n’auront pas forcément nos thomistes occidentaux.

En morale familiale, Jean Paul II reprendra d’une autre manière les thèses de Paul VI, et son langage ne soulèvera pas le même chahut parce qu’il aura intégré la valeur de la sexualité humaine, cette valeur qui fonde l’exigence au lieu de l’abolir.


L’amitié politique

Ceci concerne du même coup la vie politique, que les Grecs ne dissociaient pas d’a­vec la vertu. Le mot « éthique » n’est pas confessionnel : il se trouve chez Aristote (en­tre autres), et ce n’est pas une invention de curés rétrogrades. Le lien de la société, c’est l’amitié politique (philia politikè) et non pas le conflit, ni le profit, ni le simple contrat.

Le monde actuel a beau se dire libéral en s’opposant aux idéologies brune ou rouge, il devient vite, en congédiant les valeurs, ce que Jean Paul II appelait un « tota­litarisme sournois » ou une « démocratie creuse », et sa prétendue tolérance est en fait une intolérance. Ce qui est dit neutre ou laïc, c’est l’amoralité et l’athéisme, alors que ces deux choses fonctionnent d’une manière inquisitoriale. Il n’y a pas que le nazisme et le marxisme à être totalitaires, donc homicides. La « culture de mort » opère les mêmes dégâts, même s’ils sont moins spectaculaires.


L’homme, route de l’Église

La tâche commune à tous, c’est la défense de l’homme. Et « l’homme est la route fondamentale de l’Église », d’une Église « experte en humanité ». La nouvelle évangélisation n’est pas seulement religieuse : elle se joue au niveau de l’humanisme.

Alors Jean Paul II redéfinit l’Église dans son être et dans sa tâche.

Église et État ne sont plus deux « sociétés parfaites » juxtaposées et indépendantes, comme sous Léon XIII :

le Christ est le « Récapitulateur » dont parlait Pie XI au début de son pontificat, et de ce fait, même s’il y a une certaine autonomie du temporel (Gaudium et Spes 36), ce n’est pas là un cloisonnement étanche.

D’abord la foi a le devoir et le droit de s’inculturer à la société, au lieu de demeurer cachée dans des clubs sans se concréti­ser en rien. Le Christ n’est pas un gourou débarquant à Roissy avec son visa et sommé de demeurer « politiquement correct » sous peine — non pas d’être crucifié — mais d’être reconduit à la frontière. C’est ce passé de culture chrétienne que refusent bien des politiques — et de tout bord — afin que ce passé indéniable ne soit pas mentionné : c’est une erreur à tuer par le silence.


Le droit de la conscience

L’Église garde aussi le droit, sans pour autant sortir de son rôle, d’émettre un jugement sur des lois et des pratiques qui lèsent la justice élémentaire et la dignité humaine, car l’homme est son affaire. Elle est allée, avec Jean Paul II, jusqu’à demander l’objection de conscience du personnel médical en ce qui concerne l’avortement et l’euthanasie, objection qui ne devrait pas être pé­nalisée.

Délaissant l’ostpolitik du cardinal Casaroli qui, pour des raisons bassement « pas­torales », faisait à l’adversaire d’insupportables concessions pour avoir la paix ou bé­néficier encore de quelques avantages, Jean Paul II a choisi délibérément le franc-parler et la prise en compte de la morale : justice et liberté. Et son attitude énergique a été payante. De même qu’au nom de la réconciliation ou de l’œcuménisme, il n’a pas consen­ti à pénaliser la partie fidèle, celle qui était demeurée dans le giron de l’Église ou celle qui demandait d’y revenir. Il a été franc du collier.

Et tout cela se tient rigoureusement.

Merci, Jean Paul II.



André Manaranche, sj

Extrait de Liberté politique n. 30, « Hommage à Jean Paul II, un maître pour l’histoire ».

http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Le-pape-qui-a-change-la-donne

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3604
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Ces canonisations répondent au procès continuel fait à l’Eglise romaine   Mer 30 Avr - 17:44

Ces canonisations répondent au procès continuel fait à l’Eglise romaine


De Joël Prieur dans Minute :


http://www.minute-hebdo.fr/


"C’est la première chose qu’il faut comprendre: ces canonisations, venant après d’autres du même genre, [...] visent à sanctifier l’institution pontificale elle-même. Elles répondent au procès continuel fait à l’Eglise romaine, qui, ces dernières années, a pris une tournure particulière. Le pape émérite, Benoît XVI, n’était pas le dernier à être attaqué. A sa rigueur morale, à propos du préservatif, de la contraception et bien sûr de l’avortement, on répond en lui envoyant à la figure les cas de prêtres pédophiles. Il avait prévu l’attaque et avait fait repentance publiquement dès le début de son pontificat avec beaucoup de courage et de netteté. Mais évidemment, cela n’avait pas suffi, car le vrai problème n’est pas dans cette horreur de la pédophilie. N’est-ce l’honorable agence Reuters qui fit courir le bruit que Benoît XVI était menacé d’un procès par contumace parce qu’il devait être considéré, en tant que supérieur, comme responsable de tous les cas de pédophilie? On a décrété qu’il s’agissait d’un hoax (un bobard internautique). Sans doute. Mais, même si l’on passe sur les dépêches d’agence et si l’on cherche des faits, il reste un fait très troublant. Quelques jours avant la démission du pape aujourd’hui émérite, le système des cartes bleues avait été désactivé dans toute la surface de l’Etat du Vatican. La Banque d’Italie bloquait toutes les transactions, même les plus minimes. Résultat? Le célèbre musée, renfermant la Chapelle Sixtine, avait dû fermer plusieurs jours puisqu’il ne pouvait plus satisfaire ses clients (et empocher leur droit d’entrée). Les cartes bleues se remirent à fonctionner le 11 février 2013, jour où fut connue la démission du pape allemand. Vous trouvez cela étrange ?


Mais c’est public… Il suffit d’y prêter attention. Vous ne voyez pas le rapport ?


Réfléchissons à ce que représente aujourd’hui un pouvoir spirituel dans un monde rationaliste et matérialiste. C’est quelque chose qui n’existe plus, ou bien, quand cela existe encore, c’est fragile. Et si, au nom de l’Esprit, le pape ne se taisait pas sur les petits et les grands arrangements de ce monde ? Il deviendrait dangereux. Fragile. Dangereux. Dangereux sans doute, mais aussi facile à faire taire au nom du sexe et de l’argent.


Très étonnante encore est cette affaire de l’ONU, envoyant une lettre de réprimande au pape François. Les raisons ? Toujours les prêtres pédophiles et aussi la doctrine catholique sur la contraception, considérée comme inadmissible. Plusieurs papes se sont succédé à la tribune de l’ONU, Paul VI et Jean Paul II y ont donné un enseignement lors de discours véritablement magistraux.


C‘était un autre siècle: le XXe. Les temps changent. Aujourd’hui, il n’est pas question d’entendre le pape François à l’ONU. Dans l’extraordinaire rapport sur les droits de l’enfance, ce sont des réprimandes qu’on lui fait. Tout en soulignant, histoire de lui faire la leçon, sa position « progressiste » (c’est dans le texte) à propos des homosexuels! François avait dit : « Un homosexuel qui cherche Dieu, qui suis-je pour le juger? » L’ONU lui a signifié que, là, à cet instant, il était sur la bonne voie… On comprend que désormais l’ONU et les autres Instances internationales sont devenues ou en tout cas se veulent des autorités spirituelles et qu’une concurrence s’installe comme naturellement entre l’instance spirituelle bimillénaire qui s’appelle l’Eglise catholique ou, autrement dit, l’Eglise universelle, et les Instances, ONU, Unesco et autres, remontant à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. D’un côté, cette foi chrétienne que l‘on connaît, supérieure à toute raison humaine mais grande créatrice de civilisation (et entre autres de la civilisation européenne elle-même).


De l’autre une idéologie, qui, au nom de la tolérance, refuse toute affirmation sur l’ordre du monde, sur le destin de l’homme, sur la vie, sur la mort et sur un salut possible.


« La règle d’or c’est qu’il n’y a pas de règle d’or », disait Bernard Shaw. C’est un peu ça: dans l’idéologie mondialiste, toutes les opinions sont permises ou même recommandées (sauf celles qui tournent autour de tel ou tel tabou en vertu de la reductio universelle ad hitlerum). Mais attention, à une condition: ce sont des opinions, rien que des opinions. Ces opinions peuvent être objets de croyance à condition que l’on accepte de professer aussi (comme une opinion) la croyance contraire. Dans la perspective de l’Eglise catholique, au-delà de toutes les croyances, demeure la foi, c’est-à-dire l’engagement intelligent à reconnaître, au-dessus de soi, un Dieu qui, devenu homme, a donné sa vie pour nous et auquel on est capable de livrer sa propre existence dans un acte d’amour.


D’un côté une tolérance qui, par définition, est sans limite (autre que les tabous fixés au sein d’une société donnée). De l’autre une foi qui se tourne en amour et pressent un absolu autre qu’elle-même, qui lui donne forme. Sont-ce là les termes d’une nouvelle guerre de religion à l’échelle de la planète?Face à cette problématique plus que jamais difficile, l’Eglise doit se défendre. Elle se défend en organisant sa propre célébration et en canonisant ses chefs, comme elle ne le faisait plus depuis le temps des martyrs."


Michel Janva


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/04/ces-canonisations-r%C3%A9pondent-au-proc%C3%A8s-continuel-fait-%C3%A0-leglise-romaine.html


******************************


Beau texte en tous cas !

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Jeu 1 Mai - 5:15

Citation :
Aujourd’hui, il n’est pas question d’entendre le pape François à l’ONU

Pape Francois, comme tous les Papes avant Lui, n'est pas un bureaucrate (j'ai failli dire 'larbin') qui doit defendre ses opinions, ses prises de position, qui doit vendre sa mercerie...

NON !

Il est le PLUS grand Chef spirituel de la Terre, comme le furent Ses Predecesseurs.. IL Parle au nom de JESUS-CHRIST et le fait parfaitement pour toucher tous les coeurs

alors... les merdaillons en tous genres peuvent user leur bave senile...... qu'est-ce qu'on en a a faire ???

il y a une poignee, une petite poignee de personnes a abattre sur cette terre (et je ne parle pas de violence vis-a-vis d'un etre humain, mais de leur enlever la possibilite de nuire a la Planete... de leur enlever l'argent)


j'ai quelques postes en reserve a ce sujet, j'ai quelques textes a traduire pour les presenter ici...

qui concernent TOUJOURS les memes

je me mets un petit point de repere.. Jeff de rothschild.....
descendant de cette fameuse lignee diabolique responsable des deux dernieres guerres et qui essaie d'en initier une nouvelle.....

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3604
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Jeu 1 Mai - 11:32

Non, les papes ne sont pas des larbins................. mais il y a ne représentation pontificale à l'ONU........... un bien ou un mal ???
je ne sais pas mais l'Eglise du Christ doit porter une voix "discordante", à contre-courant de la pensée mortifère qui sévit dans le monde
Et l'article ci-dessus, je pense, met l'accent sur le rejet de l'onu à recevoir cette représentation, alors que ce n'était pas le cas avant......

Un avertissement........... "voilà ce qui arrivera, si tu n'obéis pas au monde" (et il semblerait que cette injonction concerne aussi d'autres états)

Mais cela dit, le Pape n'a pas besoin de se déplacer pour faire entendre la voix de Dieu........ Il est entendu........... par tous ceux qui veulent entendre autre chose que toute cette haine déversée chaque jour un peu partout, par ceux qui recherchent l'Amour. Et si le Pape ne plaît pas, c'est plutôt signe qu'il n'est pas du monde.

Epître de St Paul aux Galates
1 — LE VÉRITABLE ÉVANGILE -  Il n’y a pas d’autre Évangile

°10 Faut-il être bien vu des hommes, ou de Dieu ? Dois-je chercher à plaire aux hommes ? Si je cherchais à plaire aux hommes, je ne serais pas serviteur du Christ.


Et si ceux de l'onu veulent continuer de se vautrer dans leur fange, dans leur cloaque...... et bien qu'ils continuent............ puisqu'ils sont libres de refuser l'Amour que Dieu leur offre..... et continuons, nous, à prier pour tous ceux qui sont égarés


**************

Le Pape est le plus grand chef spirituel ? peut-être même le seul
Il est le seul à faire déplacer des foules immenses.......... même les incroyants ne peuvent que reconnaître sa dimension

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7654
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   Lun 5 Mai - 4:23

Analyse : Jean-Paul II continue à défier le régime du développement international



NEW YORK, 1 mai (C-FAM) Lors des réjouissances en l’honneur de sa canonisation, de nombreuses personnes ont attribué à Jean-Paul II la défaite de la campagne en faveur d’un droit international à l’avortement, et la création d’un mouvement international de défense du droit à la vie.

Mais sa contribution est allée bien au delà. Il a élaboré une critique profonde de l’approche onusienne du développement humain et de sa menace pour la paix et la justice internationale.


« Aborder la population en termes de « droits reproductifs » individuels, ou même de « droits des femmes » revient à prendre distance avec ce qui devrait être au cœur des préoccupations des gouvernements et des institutions internationales »,
affirmait Jean-Paul II dans une lettre au directeur exécutif du Fonds de l’Onu pour la population, à l’époque Nafis Sadik, juste avant la conférence internationale sur la population et le développement de 1994.

Faisant écho à l’encyclique de son prédécesseur Jean XXIII Pacem in Terris de 1963, il soulignait le besoin de formuler les politiques dans une perspective de développement éthique, ayant pour objectif le bien commun, et la complémentarité des droits et des responsabilités.

Une doctrine correcte des droits de l’homme doit proclamer que chaque personne est dotée d’une « dignité et d’une valeur inconditionnelle et inaliénable », que la vie humaine est sacrée de « la conception à la mort naturelle », et reconnaître que ces droits « transcendent tout ordre [juridique] constitutionnel. Pour être bien compris, le développement doit être « axé sur le bien réel de chaque personne et de la personne dans son entier », et ne peut être réduit à la simple accumulation de richesses, de biens et de services.

« L’avortement, qui détruit la vie humaine existante, est un mal atroce », déclarait-il à Nafis Sadik.

Dans sa lettre, le pape attaquait directement le projet d’accord final de la conférence, qu’il décrivait prophétiquement comme un document faisant la promotion d’un droit international à l’avortement sur demande, négligeant les accords internationaux existants, qui affirment que l’avortement ne peut être considéré comme une méthode de planning familial. Les deux dispositions du projet d’accord sur ce point étaient finalement amendés dans le document final, et d’une manière si publique que les militants de l’avortement ne sont pas parvenuS depuis à faire progresser leur agenda au delà des termes de l’accord du Caire.

Nafis Sadik a concédé que le pape était celui qui avait attiré toute l’attention internationale sur la conférence du Caire. Il déclarait en effet « c’est un certain pays dont la population peu nombreuse est composée essentiellement d’hommes qui a fait la publicité de l’ICPD ».


Bien plus qu’être le fait d’un professionnel des médias, l’appel du Pape sur la conférence atteste de sa vision stratégique de l’ordre international, fondée sur une reconnaissance du droit des pays à l’autodétermination, et sa vision claire des tractations diplomatiques.

L’attention qu’il a attirée a été à l’origine d’une cinglante défaite du gouvernement Clinton, forçant le vice président Al Gore à déclarer que l’avortement n’avait jamais été l’objet de négociations. Il forçait ainsi d’autres dirigeants, en particulier ceux d’Amérique latine et du monde musulman, à prendre des positions difficiles à révoquer, ce avant même que les discussions commencent.

Certains pays musulmans ont boycotté l’événement, ou se sont exprimé officiellement en déclarant que cet accord ne créait aucun nouveau droit. Les pays d’Amérique latine ont fait valoir leur objection à l’ajout des termes « droits reproductifs », « santé reproductifs », « santé sexuelle » et « régulation de la fécondité ».

La désolidarisation des accords du développement d’il y a vingt ans d’avec de nouveaux droits est toujours d’actualité, et fait obstacle à la conception du développement que de nombreux militants et fonctionnaires de l’Onu essaient de faire valoir : celle d’une approche du développement « fondée sur les droits ».


Conçue à l’origine, il y a trente ans, par des militants des droits fondamentaux comme un moyen d’obliger les gouvernement à rendre compte devant la société civile de la mise en œuvre de leurs obligations internationales, cette approche onusienne du développement a été adoptée par les institutions de l’Onu à des degrés divers au cours des deux dernières décennies, et a abouti à des résultats controversés.

En 2006, l’Unicef demandait au parlement du Nicaragua de légaliser l’avortement. Le dernier rapport annuel de l’Unicef affirme que les enfants, dès dix ans, ont « droit » à l’accès aux services de santé reproductive sans consentement parental. Ces deux exemples montrent comment la Convention sur les droits de l’enfant est interprétée par le comité d’experts chargé de du suivi de son respect par les Etats.

En mars dernier, le comité a demandé au Saint Siège de réviser son droit canon pour accepter le droit à l’avortement et permettre l’enseignement de l’éducation sexuelle dans toutes les écoles catholiques, et l’a sommé de mettre fin à son opposition à la sexualité des adolescents.

Rien de cela n’aurait surpris Jean-Paul II, décédé en 2005. Il était témoin de l’érosion des droits et responsabilités parentales, et mettait Sadik en garde en 1994 sur le fait que les « questions ayant trait à la transmission de la vie et l’éducation ultérieure [de ces vies] ne peuvent être abordées de manière adéquate sans les mettre en relation avec le bien de la famille : cette communion de personnes instaurée par le mariage entre mari et femme. »



Alors que les militants de l’avortement présents parmi les fonctionnaires de l’Onu font encore face à l’opposition mobilisée par Jean-Paul II, ils ont doublé la mise sur l’approche fondée sur les droits. La directrice actuelle du Fonds de l’Onu pour la population Kate Gilmore a annoncé récemment que révision opérationnelle du Fonds de l’Onu pour la population affirme qu’ « un développement centré sur les droits de l’homme, dont le cœur est la santé sexuelle et reproductive et le bien-être, continue à être [l’approche] rendant compte avec le plus d’autorité de ce que le monde doit faire pour rester durable face aux défis et aux changements ».

===========================
SOURCE cFAM.... SI REPRODUCTION : Priere d'indiquer la source !!

cette 'histoire' n'est pas finie !!!!

nous allons remporter la Victoire sur les forces du mal....



_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 Avril 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean XXIII et Jean Paul II
» Les prophéties du Pape Jean XXIII
» Jean XXIII
» Pape Jean XXIII
» questions sur Jean XXIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: