La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
coeur chant humour prières misericorde sante histoire liens nouvelles pape paroles gender soir gloire fatima haine zanotti sujets avortement saint jour film miracle tweet chretiens france
Derniers sujets
» L'humilité, clé de vérité
Aujourd'hui à 11:07 par etienne lorant

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Aujourd'hui à 6:38 par Marthe

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 6:12 par Marthe

» PRIONS pour
Ven 23 Juin - 12:01 par Pearl

» Fête du sacré-cœur de Jésus, solennité
Ven 23 Juin - 11:14 par etienne lorant

» Seigneur, ce jour s'acheve
Jeu 22 Juin - 22:47 par Pearl

» La Vérité et les dérives
Jeu 22 Juin - 10:11 par etienne lorant

» Revêtir le Christ
Mer 21 Juin - 9:53 par etienne lorant

» La justice divine est aussi miséricorde
Mar 20 Juin - 10:33 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 le Saint Suaire de Turin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: le Saint Suaire de Turin   Sam 25 Oct - 2:21

Nous en avons deja beaucoup parle ailleurs, et de nombreux articles ont ete publies.

une video au hasard....



VÉNÉRATION DU SAINT-SUAIRE

MÉDITATION DU PAPE BENOÎT XVI

Dimanche 2 mai 2010

(Vidéo)



Chers amis,

C'est pour moi un moment très attendu. En diverses autres occasions, je me suis trouvé face au Saint-Suaire, mais cette fois, je vis ce pèlerinage et cette halte avec une intensité particulière:  sans doute parce que les années qui passent me rendent encore plus sensible au message de cet extraordinaire Icône; sans doute, et je dirais surtout, parce que je suis ici en tant que Successeur de Pierre, et que je porte dans mon cœur toute l'Eglise, et même toute l'humanité. Je rends grâce à Dieu pour le don de ce pèlerinage et également pour l'occasion de partager avec vous une brève méditation qui m'a été suggérée par le sous-titre de cette Ostension solennelle:  "Le mystère du Samedi Saint".

On peut dire que le Saint-Suaire est l'Icône de ce mystère, l'Icône du Samedi Saint. En effet, il s'agit d'un linceul qui a enveloppé la dépouille d'un homme crucifié correspondant en tout point à ce que les Evangiles nous rapportent de Jésus, qui, crucifié vers midi, expira vers trois heures de l'après-midi. Le soir venu, comme c'était la Parascève, c'est-à-dire la veille du sabbat solennel de Pâques, Joseph d'Arimathie, un riche et influent membre du Sanhédrin, demanda courageusement à Ponce Pilate de pouvoir enterrer Jésus dans son tombeau neuf, qu'il avait fait creuser dans le roc à peu de distance du Golgotha. Ayant obtenu l'autorisation, il acheta un linceul et, ayant descendu le corps de Jésus de la croix, l'enveloppa dans ce linceul et le déposa dans le tombeau (cf. Mc 15, 42-46). C'est ce que rapporte l'Evangile de saint Marc, et les autres évangélistes concordent avec lui. A partir de ce moment, Jésus demeura dans le sépulcre jusqu'à l'aube du jour après le sabbat, et le Saint-Suaire de Turin nous offre l'image de ce qu'était son corps étendu dans le tombeau au cours de cette période, qui fut chronologiquement brève (environ un jour et demi), mais qui fut immense, infinie dans sa valeur et sa signification.

Le Samedi Saint est le jour où Dieu est caché, comme on le lit dans une ancienne Homélie:  "Que se passe-t-il? Aujourd'hui, un grand silence enveloppe la terre. Un grand silence et un grand calme. Un grand silence parce que le Roi dort... Dieu s'est endormi dans la chair, et il réveille ceux qui étaient dans les enfers" (Homélie pour le Samedi Saint, PG 43, 439). Dans le Credo, nous professons que Jésus Christ "a été crucifié sous Ponce Pilate, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers. Le troisième jour est ressuscité des morts".

Chers frères et sœurs, à notre époque, en particulier après avoir traversé le siècle dernier, l'humanité est devenue particulièrement sensible au mystère du Samedi Saint. Dieu caché fait partie de la spiritualité de l'homme contemporain, de façon existentielle, presque inconsciente, comme un vide dans le cœur qui s'est élargi toujours plus. Vers la fin du xix siècle, Nietzsche écrivait:  "Dieu est mort! Et c'est nous qui l'avons tué!". Cette célèbre expression est, si nous regardons bien, prise presque à la lettre par la tradition chrétienne, nous la répétons souvent dans la Via Crucis, peut-être sans nous rendre pleinement compte de ce que nous disons. Après les deux guerres mondiales, les lager et les goulag, Hiroshima et Nagasaki, notre époque est devenue dans une mesure toujours plus grande un Samedi Saint:  l'obscurité de ce jour interpelle tous ceux qui s'interrogent sur la vie, et de façon particulière nous interpelle, nous croyants. Nous aussi nous avons affaire avec cette obscurité.

Et toutefois, la mort du Fils de Dieu, de Jésus de Nazareth a un aspect opposé, totalement positif, source de réconfort et d'espérance. Et cela me fait penser au fait que le Saint-Suaire se présente comme un document "photographique", doté d'un "positif" et d'un "négatif". Et en effet, c'est précisément le cas:  le mystère le plus obscur de la foi est dans le même temps le signe le plus lumineux d'une espérance qui ne connaît pas de limite. Le Samedi Saint est une "terre qui n'appartient à personne" entre la mort et la résurrection, mais dans cette "terre qui n'appartient à personne" est entré l'Un, l'Unique qui l'a traversée avec les signes de sa Passion pour l'homme:  "Passio Christi. Passio hominis". Et le Saint-Suaire nous parle exactement de ce moment, il témoigne précisément de l'intervalle unique et qu'on ne peut répéter dans l'histoire de l'humanité et de l'univers, dans lequel Dieu, dans Jésus Christ, a partagé non seulement notre mort, mais également le fait que nous demeurions dans la mort. La solidarité la plus radicale.

Dans ce "temps-au-delà-du temps", Jésus Christ "est descendu aux enfers". Que signifie cette expression? Elle signifie que Dieu, s'étant fait homme, est arrivé au point d'entrer dans la solitude extrême et absolue de l'homme, où n'arrive aucun rayon d'amour, où règne l'abandon total sans aucune parole de réconfort:  "les enfers". Jésus Christ, demeurant dans la mort, a franchi la porte de cette ultime solitude pour nous guider également à la franchir avec Lui. Nous avons tous parfois ressenti une terrible sensation d'abandon, et ce qui nous fait le plus peur dans la mort, est précisément cela, comme des enfants, nous avons peur de rester seuls dans l'obscurité, et seule la présence d'une personne qui nous aime peut nous rassurer. Voilà, c'est précisément ce qui est arrivé le jour du Samedi Saint:  dans le royaume de la mort a retenti la voix de Dieu. L'impensable a eu lieu:  c'est-à-dire que l'Amour a pénétré "dans les enfers":  dans l'obscurité extrême de la solitude humaine la plus absolue également, nous pouvons écouter une voix qui nous appelle et trouver une main qui nous prend et nous conduit au dehors. L'être humain vit pour le fait qu'il est aimé et qu'il peut aimer; et si dans l'espace de la mort également, a pénétré l'amour, alors là aussi est arrivée la vie. A l'heure de la solitude extrême, nous ne serons jamais seuls:  "Passio Christi. Passio hominis".

Tel est le mystère du Samedi Saint! Précisément de là, de l'obscurité de la mort du Fils de Dieu est apparue la lumière d'une espérance nouvelle:  la lumière de la Résurrection. Et bien, il me semble qu'en regardant ce saint linceul avec les yeux de la foi, on perçoit quelque chose de cette lumière. En effet, le Saint-Suaire a été immergé dans cette obscurité profonde, mais il est dans le même temps lumineux; et je pense que si des milliers et des milliers de personnes viennent le vénérer, sans compter celles qui le contemplent à travers les images - c'est parce qu'en lui, elles ne voient pas seulement l'obscurité, mais également la lumière; pas tant l'échec de la vie et de l'amour, mais plutôt la victoire, la victoire de la vie sur la mort, de l'amour sur la haine; elles voient bien la mort de Jésus, mais elles entrevoient sa Résurrection; au sein de la mort bat à présent la vie, car l'amour y habite. Tel est le pouvoir du Saint-Suaire:  du visage de cet "Homme des douleurs", qui porte sur lui la passion de l'homme de tout temps et de tout lieu, nos passions, nos souffrances, nos difficultés, nos péchés également - "Passio Christi. Passio hominis" - de ce visage émane une majesté solennelle, une grandeur paradoxale. Ce visage, ces mains et ces pieds, ce côté, tout ce corps parle, il est lui-même une parole que nous pouvons écouter dans le silence. Que nous dit le Saint-Suaire? Il parle avec le sang, et le sang est la vie! Le Saint-Suaire est une Icône écrite avec le sang; le sang d'un homme flagellé, couronné d'épines, crucifié et transpercé au côté droit. L'image imprimée sur le Saint-Suaire est celle d'un mort, mais le sang parle de sa vie. Chaque trace de sang parle d'amour et de vie. En particulier cette tâche abondante à proximité du flanc, faite de sang et d'eau ayant coulé avec abondance par une large blessure procurée par un coup de lance romaine, ce sang et cette eau parlent de vie. C'est comme une source qui murmure dans le silence, et nous, nous pouvons l'entendre, nous pouvons l'écouter, dans le silence du Samedi Saint.

Chers amis, rendons toujours gloire au Seigneur pour son amour fidèle et miséricordieux. En partant de ce lieu saint, portons dans les yeux l'image du Saint-Suaire, portons dans le cœur cette parole d'amour, et louons Dieu avec une vie pleine de foi, d'espérance et de charité. Merci.
 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Sam 25 Oct - 2:30










_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Sam 25 Oct - 2:40

il ne s'agit pas pour moi de demontrer quoi que ce soit, puisque je crois que c'est l'image reelle de JESUS CHRIST qui a ete imprimee naturellement sur ce linceul

les detracteurs sont nombreux, et on comprend pourquoi, ces deux derniers siecles essayant (en vain!) de dechristianiser et la France et le monde

mais il y a une image interessante, relevee par certains de ceux qui croient que DIEU lui-meme donnera a la France le Roi qu'elle meritera ou dont elle aura grand besoin
et qui sera un descendant de Louis XVI






scratch scratch scratch

je ne suis pas aussi convaincue par cette 'tache' de la tete de Louis XVI comparee a un de ses portraits d'epoque (1780),
mais chacun est libre.....

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Sam 14 Fév - 21:09




forum Christ Roi over blog

L’Université de Murcie confirme une nouvelle concordance entre le Linceul de Turin et le Suaire d’Oviedo et leur authenticité

Linceul de Turin (drap de lin montrant l'image d'un homme présentant les traces de blessures correspondant à la Crucifixion et qui aurait recouvert le Christ au Tombeau) et Suaire d'Oviedo (linge que la tradition dit avoir été appliqué sur le visage de Jésus après sa Crucifixion) concordent. C'est la conclusion d'une étude de l'Université de Murcie (Espagne)



L’Université de Murcie confirme une nouvelle concordance entre le Linceul de Turin et le Suaire d’Oviedo et leur authenticité



Reinformation.tv

13 février 2015 3:30


Le Suaire d’Oviedo, vénéré depuis le VIIe siècle dans la ville espagnole du même nom comme relique de la Passion du Christ, présente des concordances telles avec le Linceul de Turin qu’il est possible de dire que les deux toiles ont été en contact au moment de l’ensevelissement de l’Homme du Linceul.

C’est ce que confirme une nouvelle étude réalisée par l’Université catholique de Murcie (UCAM) avec un microscope électronique à balayage de toute dernière génération. Pour les chercheurs, la conclusion de l’expérience est nette : l’authenticité des deux reliques s’en trouve encore renforcée par cette vérification croisée.

Turin et Oviedo : une “nouvelle concordance de tout premier ordre”

Alfonso Sanchez Hermosilla, chef de section d’histopathologie légale de l’Institut de médecine légale de Murcie en même temps qu’il est directeur de l’Equipe d’investigation du Centre espagnol de sindonologie, la nouvelle découverte révèle une « nouvelle concordance de tout premier ordre » s’ajoutant à la liste croissante d’indices qui permettent d’identifier les deux reliques.

Elle ajoute ainsi au poids des preuves d’authenticité résultant d’études précédentes, qui ont permis d’établir que la toile d’Oviedo, ou suaire enveloppant la tête du supplicié du Linceul, correspondait en de multiples points au Linceul dans lequel son corps avait été ensuite enveloppé, tandis que la nature des blessures indiquées par les multiples tâches de sang se trouvant sur les deux tissus concordent parfaitement avec le récit de la Passion. Ainsi les indices concordants se multiplient et se renforcent pour dire que l’Homme du Linceul était bien le Christ, notre Sauveur.

Mêmes grains de pollen sur le Suaire et sur le Linceul : preuve d’authenticité

Les chercheurs de l’UCAM ont identifié un grain de pollen d’Helichrysum Sp. adhérant à l’une des tâches de sang du Suaire, et dont l’adhérence, observée grâce au microscope très puissant prouve qu’il ne s’agit pas d’une contamination postérieure aléatoire mais qu’il s’est déposé sur le Suaire alors que la tâche de sang n’était pas encore séchée. Des études sur le Linceul de Turin avaient déjà permis d’identifier des grains de pollen de cette plante.

La découverte permet d’écarter toute accusation de falsification, puisque personne n’aurait pu fabriquer une toile avec de multiples concordances avec le Linceul de Turin en y ajoutant des grains de pollen originaires du Proche Orient et correspondant en tous points à ceux découverts sur la relique la plus extraordinaire et la plus sainte de la Chrétienté.

L’Université catholique de Murcie à la pointe de la recherche grâce au Suaire d’Oviedo


Les responsables des recherches à l’Université de Murcie ont donné quelques précisions sur la plante Helichrysum Sp., de la famille des asters : elle est « utilisée depuis des millénaires au Proche-Orient pour ses propriétés cosmétiques ; elle était en outre utilisée lors des enterrements juifs du 1er siècle, c’est pourquoi il ne faut pas s’étonner de sa présence sur des traces de sang sur un linge utilisé pour la sépulture d’un cadavre ».

Voilà qui s’ajoute à ce que l’on savait déjà sur le Suaire d’Oviedo : comme le Linceul de Turin, il comporte des traces de sang humain de groupe AB, et les tâches des deux toiles se correspondent « mathématiquement », montrant que celles-ci ont été un contact avec un même visage.

Le président de l’Université de Murcie a précisé que cette institution avait fait l’acquisition du microscope « en vue de rendre ce service » : permettre l’analyse en profondeur du Suaire d’Oviedo. Mais il a aussi des applications plus profanes : analyse de matériaux de construction, d’échantillons obtenus dans les fonds sous-marins, objets archéologiques… En attendant, sans doute, de pousser plus avant dans l’examen du Suaire d’Oviedo.

Celui-ci est exposé trois fois par an, le Vendredi Saint et les 14 et 21 septembre.
Source: http://reinformation.tv/universite-murcie-confirme-nouvelle-concordance-linceul-turin-suaire-oviedo-authenticite/



. Suaire de Turin: la preuve de la résurrection de Jésus-Christ ?

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3571
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Ostension du Saint Suaire à Turin : 19 avril au 24 juin   Sam 18 Avr - 21:00

Ostension du Saint Suaire à Turin : 19 avril au 24 juin
Le Suaire est un linceul de lin tissé en chevron mesurant environ 4,41m x 1,13m, qui contient la double image, l'’image frontale et l'’image dorsale se joignant par la tête, du cadavre d'’un homme nu mort à la suite d'’une série de tortures ayant culminé avec le crucifiement. L'’image est entourée de deux lignes noires qui sont des traces de brûlure, et d’'une série de lacunes : ce sont les dommages provoqués par l'’incendie qui se produisit à Chambéry en 1532. Selon la tradition, il s'’agit du Linceul, cité par les Evangiles, qui servit à envelopper le corps de Jésus au tombeau. Il est certain que le Suaire, en raison des caractéristiques de son empreinte, renvoie directement et immédiatement à la dramatique réalité de la Passion de Jésus, qu'’il aide à comprendre et à méditer. C'’est pour cette raison que le Pape l'’a défini « miroir de l'’Evangile ».

L’Ostension débute dimanche 19 avril avec la messe solennelle à 11 heures présidée par le Gardien pontifical du Suaire, Mgr Cesare Nosiglia, Archevêque de Turin, avec les évêques du Piémont. Le Messe sera transmise en direct sur Rai1. Les visites au Suaire commenceront l’après-midi du même jour.

Il n’est pas possible de réserver sa visite pour les samedi 20 et dimanche 21 juin: le Dôme restera fermé en raison du pèlerinage des jeunes qui se sont inscrits au “Happening des oratoires” sur www.turinforyoung.it et de la prière du Pape François devant le Suaire au cours de sa visite à Turin.

Mercredi 24 juin, dernier jour d’ostension, aucune visite n’est prévue: le matin, le Gardien du Suaire, Mgr Nosiglia, préside dans le Dôme la Messe de clôture à l’occasion de la fête de Saint Jean Baptiste, patron de Turin.

Le parcours de visite au Suaire est ouvert tous les jours de 7h30 à 19h30. La visite est gratuite; la réservation, obligatoire, peut se faire à partir de cette page, en appelant le Call center au +39 011.5295550, ou bien, à partir du 19 avril, directement auprès du Centre de réservations de Via Palazzo di Città (piazza Castello).

Tous les matins la Messe est célébrée à 7h00 dans le Dôme.

Tous les jours de l’ostension, de 7h à 19h30 il sera en outre possible, sans réservation, d’entrer dans le Dôme par la porte centrale.

Sur cette page, vous trouverez l'entière description du Suaire.

http://www.sindone.org/diocesitorino/s2magazine/css/0/sindone_2014/telo/index2.html


Michel Janva
Posté le 18 avril 2015 à 15h31 | Lien permanent

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Lun 18 Mai - 12:03

Le linceul de Jésus


Le Linceul de Turin pose un grand défi à la science. Il est « une provocation à l’intelligence » (Jean-Paul II) parce que personne ne peut expliquer l’origine de cette image unique, qui a profondément bouleversé la vie de Barrie Schwortz, photographe scientifique américain, juif, et membre de l’équipe du STURP en 1978 (Shroud of Turin Research Project), rencontré en 2010 à Turin par l’équipe de Net for God, lors de la dernière exposition publique du Linceul, qui a rassemblé plus de 2 millions de pèlerins.


Barrie Schwortz


Voici quelques extraits de son témoignage, que l’on retrouve en intégralité dans le DVD édité par Net for God en 22 langues (dont certaines parties sont sur Youtube).« Personne dans le monde ne connaissait vraiment le Linceul dans le passé. Mais en 1898, un photographe italien, Secondo Pia, a fait la première photographie du Linceul et, très impressionné par cette image, il a découvert qu’elle est un négatif. De là date l’intérêt scientifique pour le Linceul ».« Secondo Pia a ouvert la porte à la science et pourtant cette image est un défi à la science : c’est une image qui contient des propriétés physiques que je n’avais jamais vues, que personne n’avait jamais vues. J’ai passé 32 ans à l’étudier, la moitié de ma vie, et pourtant je n’ai toujours pas les réponses. »

L’histoire de Barrie Schwortz avec le Linceul commence en 1976, alors qu’il venait de terminer un projet de recherche au laboratoire national de Los Alamos, l’un des laboratoires les plus connus aux USA : un concours de circonstances amène ce jeune scientifique juif à faire partie de l’équipe de 40 scientifiques du STURP qui vont analyser le Linceul en 1978 pendant 5 jours avec 6 tonnes de matériel.« L’homme avec qui j’avais travaillé à Los Alamos, m’a rappelé et m’a dit : "Barrie, que sais-tu du Linceul de Turin ?" J’ai ri et j’ai dit "Mais je suis juif !" et il m’a dit "Moi aussi !". Il était juif aussi et il m’a expliqué qu’à ce moment-là, plusieurs scientifiques avaient pris une photo du Linceul. Il me dit qu’ils étaient tellement étonnés que cette image ait de telles caractéristiques, qu’ils allaient rassembler une équipe de scientifiques pour voir s’ils pouvaient obtenir la permission d’aller à Turin et examiner le Linceul pour essayer de comprendre comment cette image s’est formée ».« Deux mois environ après le début du projet, je me souviens avoir dit à l’un de mes collègues : « Qu’est-ce qu’un jeune homme juif comme moi fait ici ? » - et il a dit : « As-tu oublié que l’homme du Linceul est juif ? » - « Non, non je sais » et il m’a donné ce qui est peut-être le meilleur conseil que j’ai eu de ma vie. Il a dit : « Barrie, va à Turin et fait le meilleur travail que tu peux. Dieu ne nous explique pas son projet à l’avance mais un jour tu sauras. » C’était un conseil génial et cela m’a fait rester dans l’équipe. J’allais démissionner. Mais à cause de ces paroles … de ces paroles de Dieu peut-être à travers ses lèvres, je suis resté dans l’équipe.»

C’est ainsi qu’à partir du 9 octobre 1978, cette équipe appelée le STURP, composée d’une quarantaine d’experts scientifiques, se déplace à Turin avec 6 tonnes de matériel sophistiqué. Les scientifiques ne disposent que de 5 jours et travaillent jour et nuit pour faire subir des milliers de tests à ce linge.Ils l’examinent aux rayons infrarouges, sous éclairage ultraviolet, prélèvent des échantillons de poussière, de molécules, dans un seul but : comprendre comment cette image s’est formée sur le Linceul.L’équipe découvre que ce drap est seulement composé de fibres de lin finement tissées en chevrons. Et ces taches sombres qui forment l’image à la surface proviennent d’une oxydation acide et déshydratante des fibres du Linceul.Selon Thibault Heimburger, docteur, co-auteur du livre Le Linceul de Turin – Dernières découvertes : « Cette image, elle est extrêmement superficielle, c’est-à-dire qu’elle n’apparaît que sur une face, et elle ne traverse pas le tissu ; elle est d’une coloration jaune, il s’agit d’une couche extrêmement petite, de l’ordre de 10 à 20 nanomètres, plus fine qu’un cheveu, c'est-à-dire extrêmement difficile à observer au microscope. »

Barrie est stupéfait par cette étude qui révèle des propriétés uniques et une image impossible à reproduire, dont personne n’arrive à expliquer la formation. Barrie reste cependant sur la réserve pendant 18 ans, à cause de la couleur du sang sur l’image, qu’il n’arrive pas à justifier, jusqu’à ce qu’une explication scientifique lui soit donnée.« Il est intéressant de constater qu’après tout notre travail, toutes nos études, nous pouvions dire ce que ce n’est pas : pas une peinture, pas une photographie, pas une brûlure, pas une gravure, pas un frottement. Mais nous ne pouvions pas répondre à la seule question : comment l’image s’est-elle formée ?»« La propriété la plus étonnante de l’image sur le Linceul c’est que la distance entre le tissu et le corps fait que l’image est plus ou moins dense. Plus le corps était proche, plus l’image est sombre. Plus il était loin, plus l’image est claire. Donc l’image du Linceul ne vient pas seulement d’un contact : elle s’est formée aussi à distance du corps. Donc les différentes distances entre le tissu et le corps ont produit les différences de densité de l’image. Quand nous l’avons regardé avec le VP8 (un logiciel de la NASA qui permet de représenter un objet en trois dimensions, ndlr), nous avons vu le relief naturel d’un corps humain. Alors, comment fait-on une telle image ? On ne peut pas la reproduire ! C’est la seule image au monde qui contient cette information tridimensionnelle. »

Cette image est le résultat d’une interaction entre un vrai corps et le tissu qui l’a recouvert. Mais de qui est-ce le corps ? A-t-il vécu la crucifixion, cette fin abominable réservée aux esclaves de la société romaine ? Les scientifiques étudient les endroits où l’on trouve des taches de sang et ils font une découverte déroutante. Ces marques portent la signature chimique du vrai sang. L’équipe établit alors un lien significatif avec la crucifixion, mais quelque chose bloquait encore Barrie :« La chose qui m’a empêché d’accepter que le Linceul soit authentique durant des années – 18 ans ! – c’est que le sang sur le Linceul est encore rouge. Le sang ancien doit être noir ou marron. Personne n’a pu expliquer pendant 18 ans pourquoi le sang sur le Linceul a pu rester rouge. »« En 1995, dans une conversation téléphonique avec le docteur Haddler, un chimiste juif, qui a prouvé que le sang sur le Linceul est vraiment du sang, nous étions en conversation au téléphone et là il m’a dit quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler : quand quelqu’un est torturé sur une longue période de temps, sur 24 ou 36 heures, à peu près la durée pendant laquelle Jésus a été torturé, le corps entre en état de choc. Jésus n’a pas reçu d’eau, il a été flagellé, il est entré en choc anaphylactique (réaction allergique exacerbée, ndlr). »« Après quelques temps, dans ce genre de choc, les parois des cellules rouges du sang commencent à se décomposer et le foie répand dans le sang une enzyme qui s’appelle la bilirubine. Et quand cela arrive, le sang reste rouge pour toujours. Quand j’ai découvert cela, c’était la dernière pièce du puzzle. Et cela m’a donné la conviction que le Linceul est authentique parce que ça m’a donné une réponse scientifique et crédible à la dernière question que j’avais. »

L’image du Linceul a été formée par un rayonnement inconnu, provenant du corps ayant subi un supplice qui correspond en tous points au supplice du Christ, tel que le décrivent les Evangiles et toutes les études convergent pour conclure à l’authenticité.

Cependant, en 1988, la datation du Linceul au Carbone 14 vient contredire l’ensemble des recherches effectuées jusqu’alors…

Des indices cachés dans l’image mise en lumière par la recherche scientifique permettent une étude médicale de l’image du Linceul. Elles révèlent que cet homme a vécu un véritable supplice et qu’il est mort crucifié.« Je vois un homme qui a souffert une torture incroyable. Il est difficile d’imaginer comment un être humain peut faire cela à un autre être humain. C’est un document de la Passion de Jésus. »

« Nous ne voyons pas simplement un homme qui est mort : nous voyons un homme dont le visage est gonflé parce qu’il a été battu. Et on peut voir qu’il a une joue qui est plus gonflée que l’autre mais les deux le sont. Il y a des traces de flagellation par un flagrum romain qui était un fouet fait de 3 lanières de cuir avec au bout un morceau de plomb, comme une altère. Son corps est couvert de traces de fouet, plus de 120. »

Une flagellation romaine, c’était des coups qui déchiraient la peau mais par l’énergie qui se libérait en quelques microsecondes provoquaient des lésions internes.« Encore plus étonnant ces plaies de la crucifixion dans les mains. Les taches de sang sur le Linceul nous montrent qu’il a été crucifié par les poignets. Les romains savaient que s’ils crucifiaient à travers les paumes, cela pouvait s’arracher. Mais si on est cloué par les poignets, ici cela ne peut jamais s’arracher. »

« Nous voyons aussi des traces de sang qui couvrent sa tête comme s’il avait porté un casque, une couronne d’épine, mais pas les belles choses que les artistes nous montrent. Les soldats romains n’allaient pas prendre le temps de tresser une belle couronne. Ils ont pris un buisson d’épines et l’ont écrasé sur sa tête, le faisant saigner partout.»

« Et nous voyons une plaie sur son côté. La tache de sang la plus foncée du Linceul vient de cette plaie. Et le sang a coulé sur son dos. Donc nous avons ce tissu couvert de sang et ces plaies, qui correspondent exactement à ce que Jésus a subi selon les Evangiles.»


Cependant, en 1988, des scientifiques cherchent à déterminer l’âge de ce Linceul. Ils prélèvent un petit échantillon sur le côté et le soumettent à la datation au Carbone 14 et ils donnent leur verdict en conférence de presse : l’origine du Linceul est située entre 1260 et 1390. Malgré toutes les recherches antérieures, le Linceul serait un faux du Moyen-âge, fabriqué par un génie ! Ce résultat fait les gros titres des journaux du monde entier.« La plus grande frustration pour nous qui avions déjà travaillé sur le Linceul était que toutes les preuves convergeaient pour le dire authentique et des centaines de tests différents avaient déjà été réalisés. Et ensuite, ce seul test arrive avec un résultat dans une direction complètement opposée à tout le reste.

Si vous mettiez sur une balance toutes les preuves qui existent, pour le Linceul ou contre, et que vous les pesiez, 99 % diraient "authentique", 1% diraient "non". »

Aujourd’hui plusieurs hypothèses pourraient expliquer la datation au Carbone 14, qui a d’ailleurs été réalisée dans des conditions très contestées, mais la plus logique évidemment, s’il s’agit du Linceul authentique et que l’image formée provient du rayonnement de la Résurrection, c’est que ce rayonnement, comme tout rayonnement important, provoque une modification du taux de Carbone 14 et donc une impression de rajeunissement du tissu.

La vie de Barrie a été bouleversée par le Linceul et il invite chacun à prendre position par rapport à cette image fascinante et unique au monde. Chacun est invité à creuser ce mystère et à répondre avec ses yeux et avec son cœur.« Donc maintenant qu’est-ce qu’il nous reste ? Nous avons une date de radiocarbone basée sur un échantillon qui ne représentait pas le corps principal du tissu du Linceul. A cause de cela, la datation au radiocarbone de 1988 doit être mise de côté et peut-être qu’une nouvelle datation devra être faite un jour.

Mais je dois rajouter une chose : il y a quelque chose que l’on appelle la foi, et il y a un moment avec le Linceul où la science s’arrête. En fin de compte chaque individu doit regarder le Linceul et décider dans son propre cœur ce que le Linceul signifie pour lui. Le Linceul n’est pas venu avec un manuel d’instruction qui nous dit ce qu’il faut croire. Je ne crois pas que la réponse soit écrite sur le Linceul, mais dans les yeux et le cœur de ceux qui le regardent. »


« Ma vie est 1000 fois meilleure qu’avant parce que le Linceul est dans ma vie. En tant que juif, c’est peut-être la plus grande ironie de ma vie : je suis un juif qui peut dire que ma foi en Dieu a été restaurée par mon étude sur le linceul de Turin. Donc le linceul n’est pas seulement pour les chrétiens. Il est pour tout le monde. »
http://messianique.forumpro.fr/t3532-le-linceul-de-jesus

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Charlyze

avatar

Messages : 394
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Lun 18 Mai - 23:17

Ce linceul est impressionnant, je suis heureuse qu'il y ait des scientifiques qui ne se sont pas bornés à une étude du linceul sans que leur âme ait été ébranlée , et de voir que ce linceul leur a ouvert les portes de la foi. AMEN !
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7580
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   Sam 15 Avr - 8:18

Le Linceul de Turin est-il un signe de la Résurrection du Christ ?


Jean Dartigues -  Ingénieur en retraite, conférencier, secrétaire de l'Association "Montre nous ton Visage". Etudes sur le Linceul depuis 1950.

Le Linceul n’est pas une preuve objective contraignante obligeant à croire mais il est incontestablement authentique et il fait signe de bien des manières, touchant ceux qui l’étudient ou le contemplent, et devenant pour beaucoup un chemin qui conduit au Christ et à la foi en la Résurrection.

1. Le Linceul de Turin est un drap très mystérieux, doté de caractéristiques très particulières. On suit historiquement et précisément sa trace depuis le Moyen-âge. Antérieurement, il y a des indices forts de son existence pendant les premiers siècles, sans que nous ayons de certitudes. En savoir +


> 2. On retrouve sur le Linceul le film de la Passion du Christ-Jésus. Tous les détails identifiés correspondent de manière impressionnante au récit des Évangiles, à tel point que Jean-Paul II parlait de ce linge comme d’un « miroir de l’Évangile ». En savoir +


> 3. Le Linceul a été analysé très sérieusement depuis 1978. Il est maintenant établi scientifiquement que l\'empreinte du corps ne peut pas résulter d\'une peinture ou d’un faux. L’origine de sa formation reste aujourd’hui absolument inexpliquée par la science. En savoir +


> 4. Le test de datation au Carbone 14 effectué en 1988 a donné une date de « fabrication du Linceul » entre 1260 et 1390. Est-ce réellement la bonne date et quelle explication alternative donner alors que cette étude contredit toutes les autres études réalisées jusqu’ici ? Plusieurs explications sont possibles pour rendre compatible ces résultats avec les résultats des 500.000 heures de recherches de haut niveau qui ont été effectuées sur cet objet archéologique unique, qui reste aujourd’hui – et de loin – l’objet le plus étudié au monde. En savoir +


> 5. Le Linceul est-il authentique ? Il est établi que l’on observe sur le Linceul une vingtaine de détails précis qui sont inconnus au Moyen-âge et non imaginables à cette époque. La présence de ces 20 détails rend la conception du Linceul absolument inconcevable, invraisemblable, impossible. Avec tout cela, la probabilité d'avoir un Linceul authentique est énorme. L'immense majorité des gens qui la nie, ignore tout de ce dossier. En savoir +


> 6. L’authenticité du Linceul ne démontre pour autant pas la réalité de la Résurrection et il serait erroné de considérer le Suaire de Turin comme une preuve objective contraignante obligeant à croire. Ce qui est cependant frappant et certain aujourd’hui, c’est la singularité de cet objet, qui est vraiment unique au monde. Comment se fait-il qu’il n’y ait aucun autre objet de ce type ? Si l’image vient de causes naturelles, on ne comprend pas bien pourquoi il n’y en aurait pas d’autres. Mais si par contre elle a été provoquée par la Résurrection du Christ, la réponse est cohérente : à cet événement absolument singulier qu’est la Résurrection, correspond un élément matériel lui aussi absolument singulier, ce qui est très logique. En savoir +


> 7. S’il est infiniment probable que le Linceul soit celui du Christ, beaucoup se demandent pourquoi l’Église ne prend pas position officiellement à ce sujet. Malgré tous les indices très forts, l’Église reste toujours prudente par rapport à l’expression de la vérité, et encore plus quand il s’agit de questions surnaturelles. En savoir +


> 8. Comment conclure ? Le Linceul est assurément un signe très fort et ce qu'il représente est suffisamment impressionnant pour nous conduire au Christ.
En savoir +

http://questions.aleteia.org/?utm_source=Une+minute+avec+Marie+%28fr%29&utm_campaign=08460aae02-UMM-QM_17-15&utm_medium=email&utm_term=0_a9c0165f22-08460aae02-105636005

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Saint Suaire de Turin   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Saint Suaire de Turin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Saint Suaire de Turin
» Ostension du Saint-Suaire de Turin au printemps 2010
» Le saint suaire de Turin et l'ayate de Tepeyac
» L'image en 3D du Christ à partir du Saint Suaire de Turin
» Vidéo retraçant l'histoire du Saint Suaire de Turin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: