La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
coeur france marie zorkine chretiens paroles pere -Marie mort michel archange Pape fatima Francois
Derniers sujets
» Multiples témoins de Jésus-Christ
Aujourd'hui à 17:34 par etienne lorant

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 9:27 par Pearl

» Seigneur, ce jour s'acheve
Hier à 21:20 par Pearl

» Anne de Guigne, le coeur d'une petite fille habite par JESUS
Hier à 15:43 par Pearl

» Joug simple et fardeau léger
Hier à 15:29 par etienne lorant

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Hier à 6:17 par Marthe

» L'Amour demeure toujours
Mar 12 Déc - 15:17 par etienne lorant

» Vivre sa foi
Sam 9 Déc - 17:22 par etienne lorant

» Bâtir sur le roc
Jeu 7 Déc - 18:36 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marthe

avatar

Messages : 3748
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: 1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie    Ven 1 Mai - 8:03

1er mai 2015

Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie

http://christroi.over-blog.com/article-saint-joseph-travailleur-ier-siecle-et-mois-de-marie-49581002.html

La fête de saint Joseph, travailleur, a été fixée au 1er mai par le pape Pie XII en 1955. Le monde du travail prend une conscience grandissante de son importance et c'est le rôle de l'Église de lui enseigner toute sa dignité. Cette fête de saint Joseph est une triple fête patronale : fête de l'Église, fête de la famille et du foyer, fête du travail.

La présence de Jésus dans l'atelier de Nazareth enseigna à saint Joseph le prix des heures pénibles, et le dur labeur accepté comme une réparation pour le mépris de l'homme des lois de Dieu, a acquis grâce au Christ, une valeur rédemptrice. Artisan avec Dieu créateur, frère de travail de Jésus-Ouvrier, associé avec Lui au rachat du monde, saint Joseph n'attirera jamais trop les regards et la prière de notre siècle.

C'est pourquoi l'Église, s'inspirant de la Tradition qui baptisa autrefois quantité de fêtes païennes pour les doter d'un contenu chrétien tout nouveau, plaça la fête civile du travail sous le puissant patronage de saint Joseph. Ouvrier toute sa vie, qui mieux que lui rendit grâces à Dieu le Père en son labeur de chaque jour ? C'est ce modeste artisan que Dieu choisit pour veiller sur l'enfance du Verbe incarné venu sauver le monde par l'humilité de la croix.
Source

Au XIII° siècle déjà, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et celle du mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l'époque des fleurs, l'habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à la Vierge.

En 1549, un bénédictin, Seidl, avait publié un livre intitulé "Le mois de mai spirituel", alors que saint Philippe Néri exhortait déjà les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie pendant le moi de mai où il réunissait les enfants autour de l'autel de la Sainte Vierge pour lui offrir, avec les fleurs du printemps.

Un peu plus tard, les jésuites recommandaient que, la veille du premier mai, dans chaque appartement, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant quoi, chaque jour du mois, la famille se réunirait pour réciter quelques prières en l'honneur de la Sainte-Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain.

Cette dévotion mariale s'est perpétuée de part le monde jusqu'à aujourd'hui.

Source
http://www.mariedenazareth.com/14834.0.html?&L=0

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7834
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie    Ven 1 Mai - 14:36

le ciel est gris, et verse des larmes.... les larmes de Marie qui pleure de ce que nous avons fait des Paroles de Son Fils....

-----


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7834
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie    Lun 1 Mai - 16:06

La sainte pudeur de Joseph


Notre monde est "voyeuriste". Tout doit se montrer, et tout se dire en permanence. Le succès des téléréalités, le règne de l’’extimité’, lorsqu’on affiche son intimité et ses états d’âme sur les réseaux sociaux…

Au contraire, Joseph nous offre le témoignage de la pudeur. Une pudeur faite de silence, de réserve naturelle et de recueillement. Joseph préserve l’intimité de son fils adoptif, Jésus. Il respecte l’altérité de Marie son épouse, dans le mystère de sa conception virginale et de sa maternité divine.

Cette pudeur de Joseph n’est ni la honte qui exprime un dégoût de soi, ni la pudibonderie, ni la pruderie qui affecte une réserve hautaine. La pudeur de Joseph est la garantie du mystère qui éclot en lui, le mystère de sa propre élection. Elle est la mortification des sens, l’antidote de la vanité, la source de sa chasteté, le repli de sa prière. Il y a quelque chose dans la Sainte Famille qui ne sera jamais pleinement connaissable et maîtrisable. Une part de secret qui réclame un effacement, et dans lequel se nichent, et la liberté de Dieu qui appelle, et la liberté de la réponse : l’amen de Jésus et le fiat de Marie.

Saint Joseph et son mystère
Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon

Sanctuaire du Bessillon à Cotignac, le 16 mars 2013

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie    

Revenir en haut Aller en bas
 
1er mai, Saint Joseph, travailleur (Ier siècle), et Mois de Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er mai : Saint Joseph, travailleur
» Textes Liturgiques du jour : 1er Mai 2015, Temps Pascal "Saint Joseph, Travailleur"
» Saint joseph
» Saint Joseph, travailleur et commentaire du jour "Celui qui m'a vu a vu le Père"
» Fête de Saint Joseph l'ouvrier de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: