La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
bonnes pour france nouvelles
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Livre : Tombee du nid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Livre : Tombee du nid   Jeu 4 Juin - 12:33


Tombée du nid
15,00 €
L'extraordinaire témoignage d'amour ; le cœur d'une mère à ciel ouvert, à lire et à partager en famille. Le livre de l'été !

Découvrez plus bas "Tombée du Nid" en vidéos !


http://www.editions-terramare.com/magento/index.php/tombee-du-nid.html

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Livre : Tombee du nid   Jeu 4 Juin - 12:35



Entretien avec Clotilde Noël
, auteur du livre "Tombée du nid"
Propos recueillis par Aurélie Blanchet - le 14.04.2015

Publié aux éditions TerraMare, ce livre retrace le chemin hors du commun qui a conduit Clotilde Noël et son mari à adopter Marie, petite fille trisomique, à la grande joie de ses six enfants !
famille


Clotilde vit dans le département des Yvelines avec son mari et leurs sept enfants sur la paroisse de Triel-sur-Seine. Avec l'enthousiasme et le naturel qui la caractérisent, elle reconstitue précisément le long et éprouvant parcours qu'elle a vécu avec Nicolas, pour accueillir un enfant abandonné et fragilisé par la vie. Au bout de six ans d'introspection et deux ans de dossiers, le conseil général leur annonce enfin le prénom et l'handicap de l'enfant : Marie, une petite fille trisomique de sept mois. Dès lors, impossible de retenir leur joie ! Des larmes de bonheur laissent envisager une vie nouvelle pour toute la famille et pour Marie qui se blottit naturellement dans son nouveau nid.

Pour le temps pascal, "Tombée du nid" nous conduit sur un chemin de patience et d'amour, un chemin d'humilité à l'exemple de cette mère de famille. Témoignage d'une force irrationnelle qui ne relève que de la foi. Occasion nouvelle de croire que l'amour sublime la vie et libère des peurs qui la retiennent.


Vous avez fait le choix de vivre pour l'Autre par amour, est-ce naturel ?

Je suis quelqu'un au caractère entier. J'ai toujours voulu faire quelque chose de ma vie et je ne veux pas me satisfaire d'un petit bonheur. Mes rencontres et ma foi ont toujours été essentielles pour y parvenir. Je cherche à les développer pour plus aimer l'Autre dans sa différence et apprendre de lui. Une phrase de Gustave Thibon m'a particulièrement interpellée : "De l'amour ou de la mort, lequel est illusion ?" A cette question, j'ai choisi fermement l'amour.


Comment expliquez-vous ce désir d'aller vers cet enfant fragile, de quelle force s'agit-il ?

On ne peut pas expliquer par la raison les aspirations du cœur. Je crois qu'on est tous animés par l'envie d'aimer énormément un petit être qui en a besoin, un petit être cabossé. Mon moteur est l'amour, mais l'étincelle qui me donne l'énergie nécessaire pour démarrer et repartir, c'est ma foi. Ma foi est ma force. Avec Nicolas, nous savons que nous ne sommes pas seuls. Le Christ nous connaît mieux que nous-mêmes. Nous avons pris cette décision en couple. Cette force est justement un lâcher prise sur la raison.


En demandant sans conditions un enfant qui attend une famille, vous avez ouvert la porte aux enfants dits à particularités. Avez-vous alors mesuré qu'on vous oriente vers tel ou tel enfant malade ou handicapé et qu'on vous évalue ? Vous aviez déjà six enfants biologiques très rapprochés...

Non, nous n'avions pas du tout imaginé cela. Nous avons toujours dit vouloir un enfant qui ait simplement besoin de nous. Notre seul désir était de l'aimer pour ce qu'il est. C'est de façon très douloureuse que nous avons été contraints de choisir un handicap précis. On a été obligés de codifier notre désir d'enfant en faisant un choix sur la trisomie 21. C'est difficile de devoir toujours se justifier pour dire notre capacité à élever un enfant malade ou handicapé. Plus nous nous sentions prêts à aimer sans conditions, plus des rendez-vous chez des psychiatres nous étaient demandés... Nous avons dû apprendre à faire bloc tous les deux, à mieux nous connaître et aussi à faire des renoncements. Ce n'était pas tous les jours simple de se remettre en question mais il fallait travailler notre humilité pour avancer. Ce chemin nous obligeait peu à peu à mettre de côté toutes nos peurs alors que les sentiments nous submergeaient. Cependant nous gagnions en liberté sans nous en rendre compte et nous nous rapprochions d'elle.


Pourtant à ce moment-là, vous auriez pu vous désespérer, mais vous avez tenu bon. Il semble que vous étiez envahis de confiance. Peut-on parler d'une prise de conscience ou d'un appel ?

Je gardais au plus profond de moi une phrase qui résonnait : "Aie confiance". A quoi bon avoir peur finalement ? Oui, le Christ m'appelait bien par mon nom. J'acceptais de faire alliance avec Lui. Ainsi je décidais de lâcher complètement prise et d'avoir confiance. Cette idée d'aimer au delà de mon génome prenait racine. J'acceptais d'aller vers un avenir insoupçonnable. Tout me conduisait vers cet enfant, même si j'avais encore à me débattre et à passer quelques nuits blanches...


Aujourd'hui Marie sourit et a plus de deux ans. Vous êtes comblés de bonheur. Etes-vous confiante pour l'avenir et libérée de vos peurs ?

Je n'ai pas plus confiance en moi et je ne suis pas plus forte qu'avant. Mais j'ai de plus en plus confiance dans le Christ aimant. En fait, j'avais peur de ne pas être à la hauteur de ce qu'Il me demandait. J'avais peur de mes limites. Aujourd'hui, c'est différent, je n'ai plus peur de le suivre. Je suis la mère de Marie mais ce n'est pas un but en soi. Le challenge continue avec elle, avec notre famille et bien sûr dans notre couple. Il nous faut tous les jours reposer le "oui" d'aimer. On n'a pas fini de poser des choix pour avancer vers notre liberté !
http://www.catholique78.fr/entretien-avec-clotilde-noel-auteur-du-livre-tombee-du-nid-0012913

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Livre : Tombee du nid   Jeu 4 Juin - 12:38


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7655
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Livre : Tombee du nid   Jeu 4 Juin - 12:40

mercredi 20 mai 2015

"tombée du nid", un témoignage de Clotilde Noël, sur l'adoption d'un enfant "différent"


http://tombeedunid.fr/


Je viens de recevoir et de lire le témoignage de Clotilde Noël, "tombée du nid" (éditions Terra Mare).
C'est un lisant un statut Facebook très bien écrit, avec humour et tendresse, publié par un de ses amis, et partagé par je ne sais plus qui dans mon fil d'actu, que j'ai eu envie de le commander.

Clotilde et Nicolas étaient parents de six jeunes enfants quand ils ont adopté leur petite Marie, atteinte d'autisme et de trisomie 21.
Le livre de Clotilde raconte leur parcours (semé d'embuches), celui d'avoir fait le choix d'accueillir au sein de leur famille un enfant dont personne ne voudrait, un enfant rejeté à la naissance à cause de sa différence, comme "tombé du nid"... et le parcours du combattant pour que leur souhait d'aimer un enfant, quel que soit son handicap, sa couleur de peau, soit pris au sérieux, légitime, respecté.
Elle raconte, entre humour et révolte, les difficultés des rapports avec certains assistantes sociales et psy, pas toujours à l'écoute, parfois dans le jugement, souvent dans le mépris.
Les rapports avec l'administration sont ubuesques (ou kafkaïens, selon vos gouts littéraires), le couple étant sans cesse balloté de rendez-vous en rendez-vous, bercé de faux espoirs, interrogé, jugé, vivant parfois de réelles intrusions dans leurs valeurs et dans leur choix.




Clotilde et son mari ont fait le choix de l'amour, de la confiance et de l'épanouissement dans la parentalité: ces valeurs ne plaisent pas à tout le monde dans notre société actuelle, et leur foi en la vie et en l'amour sont régulièrement mises en doute par les professionnels leur faisant face, comme si des parents, d'une famille déjà nombreuse (vue par beaucoup comme étant déjà source de contraintes terribles), pouvaient véritablement être assez fous pour demander à se gâcher un peu plus la vie, en désirant aimer un enfant sans conditions, un enfant dont personne ne veut, un enfant pas parfait, plein de vices-cachés apparents, ni productif ni rentable!
Experts psychiatres et autres professionnels de santé se succèderont et se pencheront pendant de longs mois, et même de longues années, sur le cas "Noël", couple qui ne pouvait, selon les étiquettes en vigueur, qu'être idéologue, humaniste à l'extrême, voire en quête malsaine d'une médaille d'héroïsme humanitaire... un couple louche, donc.

Clotilde écrit bien, analyse et décrit très bien ses ressentis, truffe son livre de jolies références (quel bonheur de retrouver la citation de fin du magnifique film "Fanny" de Pagnol, dans laquelle César se demande, entre Marius, le père biologique fuyard, et Panisse, celui qui a élevé l'enfant de Fanny, qui des deux est le vrai père, citation que j'aime beaucoup et à laquelle je pense très souvent depuis que je suis mère).
Ce livre est celui d'une femme qui a eu le temps de prendre du recul sur l'aventure qu'elle décrit, d'une mère qui a choisi, entre l'amour et la mort (des deux idées, laquelle est une illusion?), de croire en la première. C'est aussi le livre d'une équipe, puisque son mari Nicolas y tient une grande place, et chacune de leurs décisions s'est prise à deux, de manière soudée et aimante.

J'ai beaucoup aimé la sagesse, la philosophie de Clotilde (cette philosophie que je retrouve chez toutes les mères de famille nombreuse que je rencontre), et sa liberté. Car pour faire des choix différents, passer outre les qu'en-dira-t-on, refuser l'uniformisation des choix de vie que la société nous propose, se poser la question du sens qu'on veut donner à sa vie sans se contenter de rester bien confortablement dans sa petite boite, il faut forcément être un peu plus rock'n'roll que la moyenne.

Ce livre est aussi, même s'il n'est surtout pas militant (la foi chrétienne de Clotilde est clairement exprimée, mais n'est pas l'unique élément pour la décrire, et n'est évidemment en aucun cas la condition obligatoire d'un tel choix) et se distingue par son humilité, un manifeste pour la vie et le respect de la vie quelle qu'elle soit, de la naissance à la mort. Ce qui, à notre époque, fait forcément réfléchir, sur le chemin que prend la société, et sur les propres réactions que l'on aurait dans le même cas.
Même s'il traite d'un sujet différent, la lecture de ce livre a résonné en moi avec celle de "l'Instinct de Vivre", de Laetitia Lycke (que j'ai eu la chance de rencontrer!), sur le deuil périnatal. Je trouve chez toutes deux une forme de sagesse identique, une humilité et un respect devant la vie humaine, qui fait beaucoup de bien.

Enfin, j'ai aimé ce livre car il n'émet pas de jugement, ne joue pas sur la corde sensible ou le manichéisme. Marie a été désirée, aimée pendant la grossesse, mais à l'annonce de sa trisomie, à sa naissance, ses parents ne se sont pas sentis capables de l'élever.
Clotilde exprime du respect et de la gratitude pour ses parents qui ont permis que Marie (dont le prénom de naissance a été conservé, par respect pour ses origines) croise sa route. Le reste est du registre de l'intime, du personnel, et le choix des parents biologiques n'a pas à être jugé, c'est ce qui s'exprime -entre les lignes, car Clotilde a, me semble-t-il, de la classe- très sobrement et furtivement dans le livre.
Là encore, cette humanité fait du bien.

Voilà un nouveau livre que je vous conseille de lire!




Marius: "Mais enfin, tu sais bien que l'enfant est mon fils...
César: -bien sûr que je le sais. Il te ressemble comme deux gouttes d'eau. Mais quand même lui (Honoré/Panisse), c'est un peu son père... Cet enfant, quand il est né, il pesait quatre kilos... ceux-là, c'est sa mère qui les a faits. Maintenant, il arrive à sept... ces trois kilos de plus, c'est trois kilos d'amour (et pourtant, ça pèse pas bien lourd, l'amour). Moi j'en ai donné ma petite part... Sa mère en a donné beaucoup, naturellement; mais celui qui a donné le plus, c'est Honoré. Et toi, qu'est ce que tu lui as donné?
Marius: La vie
César: les chiens aussi donnent la vie: pourtant, ce ne sont pas des pères...Et puis cet enfant, tu ne le voulais pas. la vie, ne dis pas que tu la lui as donnée: il te l'a prise."
("Fanny", de Pagnol)


Voici le lien de l'association de Clotilde, à laquelle l'intégralité du produit de la vente du livre sera reversée:
http://tombeedunid.fr/

Vous pouvez commander le livre ici.

La page Facebook de l'association est à aimer ici
http://unechambreamoi.blogspot.fr/2015/05/tombee-du-nid-un-temoignage-de-clotilde.html

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livre : Tombee du nid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livre : Tombee du nid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre : Tombee du nid
» Extrait du Livre de la Loi d'A. Crowley
» Quel est le livre qui vous a le plus marqué ?
» Le livre de Mireille Darc
» livre du Père François Brune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Petites causeries :: Biblio-Video-Audio-theques-
Sauter vers: