La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
france zorkine Francois -Marie fatima pere michel coeur archange Pape marie
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 CONSECRATION(S)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nous sommes

avatar

Messages : 520
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 59

MessageSujet: CONSECRATION(S)   Dim 7 Juin - 19:41




Une reprise de conscience....
Mais cela va encore soulever une tempête dans un verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Marthe

avatar

Messages : 3692
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: CONSECRATION(S)   Dim 7 Juin - 21:58

Nous sommes a écrit:



Une reprise de conscience....
Mais cela va encore soulever une tempête dans un verre d'eau.

Tu m'as devancée, je m'apprêtais à poster

Bonne nouvelle ..... On aimerait apprendre cela plus souvent en France
ET TANT PIS POUR LA TEMPETE

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: CONSECRATION(S)   Dim 7 Juin - 22:27

il faut deja savoir que cette petite ville ou gros village fait partie du diocese de Monseigneur CATTENOZ, qui a maintes fois denonce les '3points'

et que sur le site de la mairie, on parle bien de la 'fete votive':

FÊTE VOTIVE : INFORMATION A L'ATTENTION DES RIVERAINS
1 juin 2015
La Fête Votive 2015 aura lieu à Camaret-sur-Aigues à partir de 15H00 le vendredi 05 jusqu'à 02H30 le lundi 08 juin 2015. Les manèges seront installés le jeudi 04 juin 2015 à partir de 11H00.


http://www.camaret.org/actualites#fete-votive-information-a-l-attention-des-riverains

et GRAND motus sur une quelconque CONSECRATION AU COEUR DE JESUS

ou alors il faut encore attendre quelques jours... pour l'info...


Le Diocese d'Avignon avait des 2007 poste sur son site :


Le culte et la dévotion du Coeur de Jésus


La Solennité annuelle du Sacré Cœur et l’Heure Sainte
La consécration personnelle
L’image du Cœur de Jésus
Les premiers vendredis du mois
Litanies du Sacré Coeur
Prière de Sainte Marguerite-Marie au Sacré-Coeur

La Solennité annuelle du Sacré Cœur et l’Heure Sainte


“Je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon Cœur, en communiant ce jour-là (…) pour réparer les indignités qu’il a reçues pendant le temps qu’il a été exposé sur les autels. Je te promets aussi que mon Cœur se dilatera pour répandre avec abondance les influences de son divin amour sur ceux qui lui rendront cet honneur, et qui procureront qu’il lui soit rendu”.

Inlassablement, Jésus cherche à nous attirer à Lui. Sortant du domaine privé, si l’on peut dire, il demande à Marguerite-Marie de s’employer à l’instauration d’une fête publique en l’honneur de son divin Cœur, dans son Eglise, en action de grâces pour l’immense don de son amour et en réparation de l’ingratitude des hommes.

Dans une communication plus personnelle, Jésus manifeste toute la vulnérabilité de son Cœur quand il demande à sa confidente de l’accompagner chaque jeudi soir, durant une heure, pour participer à son agonie à Gethsémani. Il lui dit : “C’est ici où j’ai le plus souffert qu’en tout le reste de ma Passion, me voyant dans un délaissement général du ciel et de la terre, chargé des péchés de tous les hommes… il n’y a point de créature qui puisse comprendre la grandeur des tourments que je souffris alors”.

De cette confidence faite à Marguerite-Marie est née la pratique de l’Heure Sainte.

Il est cependant à remarquer que Jésus ne demandait cette pratique qu’à Marguerite-Marie et que nulle part elle ne l’enseigne à d’autres. C’est l’Eglise qui l’a proposée, “l’Eglise qui recherche sans cesse cette heure perdue dans le jardin des oliviers, perdue par Pierre, Jacques et Jean, pour réparer cette désertion et cette solitude du Maître qui a accru sa souffrance… Jésus nous permet en quelque sorte de le retrouver continuellement dans cette heure écoulée et irréversible, humainement parlant, et, comme jadis il nous invite à prendre part à la prière de son Cœur qui embrasse toutes les générations d’hommes” (Cardinal Wojtyla – Jean-Paul II – Le signe de la contradiction – Communio Fayard)

“J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume, et je ne trouve personne qui s’efforce, selon mon désir, pour me désaltérer, en rendant quelque retour à mon amour”.

L’Heure de Présence au Cœur de Jésus ou Garde d’Honneur au Sacré-Cœur


Cet engagement consiste à choisir une heure et l’offrir chaque jour au Cœur de Jésus, sans changer l’activité ordinaire, et en unissant l’offrande de notre quotidien à l’offrande du Sang et de l’Eau jaillis de la Blessure du Cœur de Jésus.

Offrande de l’Heure de Présence

Seigneur Jésus, présent au tabernacle, je t’offre cette heure avec toutes mes actions, mes joies et mes peines, pour glorifier ton Coeur par ce témoignage d’amour et de réparation. Puisse cette offrande profiter à mes frères et soeurs et faire de moi un instrument de ton dessein d’amour. Avec toi, pour eux, “je me sanctifie, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiée en vérité”. Jn 17, 19
Coeur sacré de Jésus, que ton règne vienne.

Offrande du Sang et de l’Eau

Père éternel, reçoit en sacrifice de propitiation pour les besoins de l’église, et en réparation des péchés du monde, le précieux Sang et l’Eau sortis de la blessure du Cœur de Jésus, et fais-nous miséricorde. Amen.

Les personnes qui désirent s’engager à cette Heure de Présence et appartenir ainsi à la Garde d’Honneur du Sacré-Cœur peuvent s’inscrire (en précisant l’heure retenue) auprès de l’Association L’Heure de Présence au Cœur de Jésus :
68 traverse de la Servianne
13013 Marseille
Tél/Fax 04 91 93 43 46

La consécration personnelle

“Si vous désirez d’être du nombre de ses amies vous lui offrirez donc ce sacrifice de vous-même – une donation comme elle dit ailleurs – un premier vendredi du mois, après la communion, que vous ferez à cette intention, vous consacrant toute à lui, pour lui rendre et procurer tout l’amour, l’honneur et la gloire qui sera en votre pouvoir ; et tout cela en la manière qu’il vous inspirera. Après quoi, vous ne vous regarderez plus que comme appartenante et dépendante de l’adorable Cœur de notre Seigneur Jésus-Christ y ayant recours en toutes vos nécessités, et y établissant votre demeure, autant que vous le pourrez ; et il réparera ce qu’il pourrait y avoir d’imparfait dans vos actions et sanctifiera les bonnes, si vous vous unissez en tout à ses desseins qui sont grands sur vous pour se procurer beaucoup de gloire par vous si vous le laissez faire”.

“Tout cela en la manière qu’il vous inspirera”. Le cœur qui aime se plaît à le dire et le redire à l’aimé. Aussi cette consécration prendra-t-elle souvent une forme écrite. Marguerite-Marie nous en a laissé plusieurs. En voici une :

Consécration personnelle au Cœur de Jésus

O très divin, très adorable et tout aimable Cœur de Jésus, me voici humblement prosternée devant vous, pour vous adorer, louer, bénir et glorifier et pour reconnaître les droits de votre souveraineté sur moi.
O Coeur d’amour, je me donne et consacre tout à vous : mon cœur, mon entendement, ma mémoire et ma volonté, afin que tout ce que je ferai et souffrirai soit pour votre amour et pour votre gloire.

Sainte Marguerite Marie

Monastère de la Visitation, Paray-le-Monial

On ne peut connaître et aimer véritablement le Cœur de Jésus pour soi tout seul. Ceux qui sont engagés dans cette voie, qui ont déjà bénéficié des « trésors d’amour et de grâces » de ce Cœur, seront nécessairement poussés à partager ce qu’ils auront reçu et plus encore à répandre cette dévotion, ce culte, qui donne tant de joie au Sauveur.

(article réalisé en collaboration avec le sanctuaire et le monastère de la Visitation de Paray le Monial)

L’image du Cœur de Jésus

Parmi les moyens pratiques recommandés par Marguerite-Marie pour honorer le Cœur de Jésus, l’image tient une place importante. Cela se comprend aisément. Nous avons besoin de symboles, de signes visibles pour accéder aux réalités invisibles, surnaturelles.

Le Christ a demandé lui-même que cette image soit exposée en particulier dans les familles, “pour que son Cœur soit honoré”, “et c’est l’honneur même qu’on lui rendra, c’est-à-dire cette foi en son amour, le respect et la gratitude que celle-ci entraîne, qui fera descendre, partout où l’image du Cœur de Jésus sera ainsi vénérée, partout où la charité qu’elle signifie sera reconnue, une abondance de grâces et de bénédictions” (J. Ladame ; les Faits mystiques de Paray. Résiac).


Première image du sacré Cœur de Jésus donnée par sainte Marguerite-Marie à ses novices et vénérée le 20 juillet 1685
(Elle l’a gardée jusqu’à sa mort)

Les premiers vendredis du mois

Outre l’image, il est bon aussi de concrétiser dans le temps l’expression de notre amour au Cœur de jésus comme nous y invite Marguerite-Marie. “Ceux qui s’affectionnent à honorer ce sacré Cœur prennent, pour cet effet, tous les premiers vendredis du mois pour lui rendre quelque honneur particulier, chacun selon sa dévotion”.

(article réalisé en collaboration avec le sanctuaire et le monastère de la Visitation de Paray le Monial)

Litanies du Sacré Coeur

Seigneur, aie pitié de nous.
Christ, aie pitié de nous.
Seigneur, aie pitié de nous.

Christ, écoute-nous.
Christ, exauce-nous.

Père des cieux, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Esprit-Saint, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Trinité sainte, qui es un seul Dieu, aie pitié de nous.

Cœur de Jésus, le Fils du Père éternel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge-Mère, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, d’une majesté infinie, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple saint de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l’amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, plein de bonté et d’amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui résident tous les trésors de la sagesse et de la science, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui habite toute la plénitude de la divinité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui le Père a pris toutes ses complaisances, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, de la plénitude de qui nous avons tous reçu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, patient et d’une immense miséricorde, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, riche à l’égard de tous ceux qui t’invoquent, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d’opprobres, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, brisé à cause de nos crimes, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, qui t’es fait obéissant jusqu’à la mort, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, transpercé par la lance, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de toute consolation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, aie pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous, Seigneur.

V. Jésus, doux et humble de cœur.
R. Fais nous un cœur selon ton cœur.

Oraison

Dieu éternel et tout puissant, regarde le Cœur de ton Fils bien-aimé, ainsi que les louanges et satisfactions qu’il te présente au nom des pécheurs et, à ceux qui implorent ta miséricorde, avec faveur accorde ton pardon au nom de ce même Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec toi, aux siècles des siècles. Amen.

Prière de Sainte Marguerite-Marie au Sacré-Coeur


“Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Dieu, que je crois véritablement et réellement présent au très Saint-Sacrement de l’autel, recevez cet acte d’une adoration très profonde pour suppléer au désir que j’aurais de vous y adorer sans cesse, et en action de grâces des sentiments d’amour que votre sacré Cœur y a pour moi.

Je ne saurais mieux les reconnaître qu’en vous offrant tous les actes d’adoration, de résignation, de patience et d’amour que ce même Cœur a faits pendant sa vie mortelle, et qu’il fait encore et fera éternellement dans le ciel, afin de vous aimer, vous louer et adorer dignement par lui-même autant qu’il me sera possible.

Je m’unis à cette offrande divine que vous faites à votre Père ; et je vous consacre tout mon être, vous priant de détruire en moi le péché et de ne pas permette que je sois séparée de vous éternellement”.

Prière composée par Sainte Marguerite-Marie

Prière de consécration du genre humain au Sacré-Coeur
par Léon XIII

Très doux Jésus, Rédempteur du genre humain, jetez un regard sur nous, qui sommes humblement prosternés devant votre autel. Nous sommes à vous, nous voulons être à vous ; et, afin de pouvoir vous être plus fermement unis, voici que, en ce jour, chacun de nous se consacre spontanément à votre Sacré-Coeur.

Beaucoup ne vous ont jamais connu ; beaucoup ont méprisé vos commandements et vous ont renié.

Miséricordieux Jésus, ayez pitié des uns et des autres, et ramenez-les tous à votre Sacré-Coeur.

Seigneur, soyez le Roi non seulement des fidèles qui ne se sont jamais éloignés de vous, mais aussi des enfants prodigues qui vous ont abandonné ; faites qu’ils rentrent bientôt dans la maison paternelle pour qu’ils ne périssent pas de misère et de faim.

Soyez le Roi de ceux que des opinions erronées ont trompés et de ceux que la discorde a désunis ; ramenez-les au port de la vérité et à l’unité de la foi, afin que bientôt il n’y ait plus qu’un seul troupeau et qu’un seul pasteur.

Soyez enfin le Roi de tous ceux qui sont encore attachés aux antiques superstitions païennes, et ne refusez pas de les arracher aux ténèbres pour les conduire à la lumière et au Royaume de Dieu.

Accordez, Seigneur, à votre Eglise, une liberté sûre et sans entraves ; accordez à tous les peuples l’ordre et la paix ; faites que, d’un pôle du monde à l’autre, une seule voix retentisse : “Loué soit le divin Cœur qui nous a acquis le salut ; à Lui, gloire et honneur dans tous les siècles.

Ainsi soit-il”
http://www.diocese-avignon.fr/spip/Le-culte-et-la-devotion-du-Coeur?date=2014-07

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: CONSECRATION(S)   Dim 7 Juin - 22:30

pour l'instant, je n'ai pas trouve d'infos concernant cette affiche....

et si tempete.... il y a... qu'elle enleve les mauvais esprits qui rodent sur la terre ! Smile

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7760
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: CONSECRATION(S)   Dim 7 Juin - 22:47

Il y a 100 ans dans le diocèse d’Avignon : Juin 1915


Le Sacré Coeur




La consécration de l’église du Vœu National, à Montmartre, qui était prévue au mois d’octobre 1914, avait dû être reportée à cause des débuts de la guerre. En effet, si la construction de l’église du Sacré Cœur de Montmartre avait été inspirée au lendemain de la guerre de 1870, et adopté par décision de l’Assemblée Nationale en 1873, la première pierre n’en fut posée qu’en 1875 et ne fut vraiment achevée qu’en 1914, presque 40 ans plus tard. Cette consécration de l’église devait s’accompagner d’une consécration de la France au Sacré Cœur par tout l’Episcopat français. La dernière livraison du mois de mai du bulletin officiel du diocèse, rapportait les mots de l’Archevêque de Paris à cet égard « il est impossible de consacrer solennellement l’église de Montmartre avant la fin de la guerre. Mais une consécration de la France au Sacré Cœur, le même jour et sous la même forme dans toutes nos églises, est possible ». De fait, l’église du Sacré Cœur ne sera solennellement consacrée que le 16 octobre 1919. Mais il paraissait opportun et nécessaire de faire cette consécration de la France qui avait été décidée à la suite d’une défaite, au moment où un conflit s’engageait, opposant une nouvelle fois les mêmes belligérants.

Cette consécration de la France est fixée au dimanche 13 juin 1914 pour le diocèse d’Avignon par décision de Mgr l’Archevêque. Dans le numéro 23 du 6 juin 1915, Mgr l’Archevêque écrit « l’épreuve, qui depuis plus de dix mois pèse sur leur patrie est lourde et cruelle : ils veulent, pour la faire cesser, faire un suprême et pressant appel à l’amour immense dont ce Cœur adorable est à la fois un organe et un symbole. Rien de mieux. Mais l’amour appelle l’amour. Il ne suffit pas que nous voulions nous réclamer des droits que le Sauveur nous a donnés sur les trésors infinis de son Cœur : il ne les ouvre qu’à ceux qui l’aiment et c’est par les œuvres que se prouve l’amour ». Aussi ce pasteur exhorte-t-il les fidèles à une véritable dévotion au Sacré Cœur qui ne se limite pas, comme l’écrit le pape Benoit XV, à « un vague sentiment de religiosité, les émotions faciles d’une molle tendresse, des larmes d’enfant » encore faut-il que « l’âme se corrige de ses vices ». L’archevêque encourage les familles à « installer une image du Sacré Cœur de Jésus au foyer domestique ; on lui assigne une place d’honneur ».

Mgr Latty ne se contente pas de donner des enseignements par la parole, il prêche d’abord par l’exemple. Aussi, le dimanche 13 juin 1914 « il se proposait d’annoncer aux catholiques d’Avignon et, par eux, à tout le diocèse, l’érection future d’une église qui sera, pour nous, le « vœu de la guerre » et qui sera dédiée au Sacré-Cœur ». Ce sera l’église que nous connaissons bien, sur la route de Marseille à Avignon. Héritière du Vœu National à la suite de la Guerre de 1870, inspirée au moment de la guerre de 14-18, blessée au moment de la guerre de 39-45, ressuscitant de ses ruines, elle demeure comme cette image assignée en une place d’honneur au cœur du foyer domestique de l’Eglise diocésaine, témoin aussi bien de l’espérance et de la foi des chrétiens, que de la fidélité de Dieu à ses promesses.

L’œuvre de l’adoption des orphelins de guerre

Le numéro 26 du 27 juin 1915 rend compte de la décision de Mgr l’Archevêque de créer une œuvre qui puisse venir au secours des orphelins de guerre : « l’œuvre de l’adoption des orphelins de la guerre ». Cette œuvre naît dans un contexte polémique. En effet, l’annonce d’une « journée » nationale avec quête au profit d’un organisme particulier, donne l’impression que l’on veut « accaparer les enfants », en négligeant toutes les autres institutions ou organismes existants qui prennent soin, et parfois depuis longtemps, des orphelins. « il nous eût été très doux de participer à une journée dont auraient bénéficié tous les orphelins de la guerre ; l’œuvre ainsi généralisée, se présentant dans le cadre de l’Union Sacrée, eût apparu aussi touchante que sublime ; et quel avantage pour nos orphelins !... on ne l’a pas voulu. Un étroit et mesquin particularisme a prévalu sur les conseils des sages, sur les raisons du plus pur civisme ».

Aussi, Monseigneur l’archevêque a « convoqué la Section d’Œuvres de charité et sociales, présidée par M. le chanoine Méritan, curé de Saint Ruf, et composée de prêtres et de laïques. Dans cette réunion, on a jeté les bases de cette œuvre charitable ». Quel est son but ? Avant de placer les enfants dans des orphelinats, il s’agit surtout de les secourir en les conservant au foyer, et créer autour d’eux « une vigilante et affectueuse affection ».

« La vague religieuse »

Sous cette appellation, il est parlé dans le dernier numéro du mois de juin de ce « mouvement soudain qui, à la faveur de la guerre, est venu remuer les âmes, et qui tend à les ramener à Dieu, en les posant en face de la question de leur destinée ».

Dans une longue et belle méditation, l’archevêque revient sur les épreuves terribles aussi bien des soldats au front, des blessés dans les hôpitaux, que des familles qui font prendre conscience de la fragilité de la vie. « est-ce là vivre ? … de cette question à un acte de foi, il n’y a pas bien loin. On ne peut se résoudre à conclure à une vie qui n’aurait pas de sens : ce serait absurde… la foi se présente comme un rayon suprême, pour sauver du désespoir et de l’absurde l’homme qui va mourir en pleine vie, et qui le sait ».

L’évêque poursuit « du reste, à cette heure, les obstacles ordinaires que l’homme oppose à la foi, n’ont plus de force. Les préjugés tombent ; les passions se taisent ; le respect humain ne compte plus du tout. ». Si d’un côté les résistances tombent, d’un autre, il y a la force d’attraction de la prière de ceux « qu’ils ont laissé au pays, leurs mères, leurs femmes, leurs enfants…on prie aussi sur le front…ils voient tous ces prêtres qui, par milliers, sont aux armées, peinant et souffrant comme eux, exposés à tous les hasards de la guerre, unissant aux vertus militaires, le doux et consolant prestige des hommes de Dieu ».

L’évêque souligne encore que la guerre, parce qu’elle est longue et sans répit, conduit, comme malgré elle, à la vertu : « l’amour du sacrifice, le mépris de la mort, une élévation d’esprit et une force de volonté qui, poussées jusqu’à un certain point, constituent l’héroïsme ».

Il conclut en constatant plus que jamais cette vague religieuse, aussi bien au front que dans les paroisses, comme une lame de fond pleine de ferveur, à laquelle n’ont pas résisté les tentatives sectaires de dénigrement. N’oublions pas que nous sommes encore dans les suites conflictuelles de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et que rien n’est encore réglé ! Cela ne commencera à être appaisé qu’en 1924, grâce à un compromis entre Pie XI et la République, par la création des associations diocésaines. Aussi, Mgr Latty encourage encore les fidèles en citant les paroles du Général Cherfils « Ayons un peu plus de fierté et de courage. Maintenant, une guerre nous suffit à nous Français, celle contre l’Allemagne ; et nous ne voulons pas à celle-là en ajouter une autre, dont certains politiciens préparent l’arsenal. Mais après que nous aurons chanté le Te Deum de la victoire, souvenons-nous du Credo ; et ne permettons plus que la guerre civile et laïque exerce contre notre conscience et notre foi une haineuse tyrannie. »
Abbé Bruno Gerthoux
Archiviste diocésain


http://www.diocese-avignon.fr/spip/Le-Sacre-Coeur-La-consecration-de










_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CONSECRATION(S)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CONSECRATION(S)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRIERE DE CONSECRATION A MARIE
» Consecration au Coeur de Marie
» PRIERE DE CONSECRATION A MARIE
» Prières et CONSECRATION à la sainte Famille
» CONSECRATION AU COEUR IMMACULE DE MARIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: