La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
film haine paroles humour soir liens avortement tweet misericorde coeur Careme sante france miracle prières chretiens histoire sujets saint chant nouvelles gloire gender jour pape zanotti
Derniers sujets
» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Aujourd'hui à 6:23 par Marthe

» Prières quotidiennes
Aujourd'hui à 6:00 par Marthe

» Solennité de l'Annonciation du Seigneur
Sam 25 Mar - 10:24 par etienne lorant

» Pardonner pour être pardonné
Mar 21 Mar - 10:43 par etienne lorant

» Solannité de saint Joseph
Lun 20 Mar - 10:11 par etienne lorant

» Jugements et miséricorde
Sam 18 Mar - 10:47 par etienne lorant

» Parabole du mauvais riches et du pauvre Lazare
Jeu 16 Mar - 10:25 par etienne lorant

» La gloire par le service
Mer 15 Mar - 9:59 par etienne lorant

» Seigneur, ce jour s'acheve
Lun 13 Mar - 21:46 par Pearl

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 8 Seeptembre La Nativité de la très Sainte Vierge (Fête)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marthe

avatar

Messages : 3473
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: 8 Seeptembre La Nativité de la très Sainte Vierge (Fête)   Mar 8 Sep - 7:08

La Nativité de la très Sainte Vierge (Fête)
http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20150908&id=188&fd=1

Tout est miracle dans l'histoire de la Sainte Vierge ; sa naissance ne fait point exception, et, bien que pauvre aux yeux du monde, elle apparaît aux yeux de la foi entourée des plus éclatantes merveilles.
Aussi est-ce avec raison que l'église s'écrie en ce jour : « Votre naissance, ô Marie, Mère de Dieu, a rempli tout le monde de consolation et d'allégresse, parce que le soleil de justice, Jésus-Christ, notre Dieu, est né de vous, Lui qui nous a tirés de la malédiction où nous étions plongés et nous a comblés de bénédictions ; Lui, qui, ayant ruiné l'empire de la mort, nous a introduits dans la vie éternelle. » Cette fête, en effet, doit être une réjouissance universelle ; ce n'est pas un heureux présage pour une ville ou pour un peuple, mais pour l'humanité tout entière.
Joachim et Anne, ses parents, étaient de la race de David, de laquelle devait naître le sauveur promis au monde ; mais ils étaient avancés en âge et n'avaient point d'enfants ; donc nulle espérance humaine pour eux de donner naissance au rédempteur attendu. Dieu, qui aime à confondre les calculs des hommes et les prévisions naturelles, jugea autrement et renouvela pour Joachim et Anne la merveille dont l'Ancien Testament nous rapporte plusieurs exemples. Les deux vieillards reçurent l'annonce des desseins de Dieu, et au temps marqué Marie paraissait au monde. Toute pure, toute immaculée avait été sa conception, toute pure et toute privilégiée fut sa naissance.
Quelle joie ce jour-là dans la maison de Joachim ! Figurons-nous combien devait être ravissante cette enfant de bénédiction, sanctifiée dès le premier instant de sa vie, et dont les facultés n'avaient pas connu un seul instant le sommeil ni l'imperfection ! Les saints ne tarissent pas d'éloges sur la naissance de Marie : « Avant la naissance de Marie, disent-ils, le monde était enseveli dans les ténèbres du péché ; avec elle paraît l'aurore qui annonce le soleil de justice. Parfaite dès sa naissance, Marie ne fit que croître chaque jour en vertus... »
Astre toujours progressant en lumière, si beau dès son apparition, qu'il devait être éblouissant au terme de sa course ! Quel bonheur pour les élus de contempler au ciel les merveilles opérées par Dieu en Marie ! Unissons-nous à l'Église qui l'honore aujourd'hui sous cent titres différents dans une multitude de sanctuaires vénérés.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Saint André de Crète (660-740), moine et évêque
Sermon 1 pour la Nativité de la Mère de Dieu : PG 97, 812-816 (trad. Orval)

Marie, prémices de la nouvelle création

   À l'origine, l'homme avait été formé d'une terre pure et sans tache (Gn 2,7) ; mais sa nature s'était vue privée de sa dignité innée lorsqu'elle avait été dépouillée de la grâce par la chute de la désobéissance et chassée du pays de vie. Au lieu d'un paradis de délices, elle n'avait plus qu'une vie corruptible à nous transmettre comme patrimoine héréditaire, une vie d'où s'ensuivrait la mort avec sa conséquence, la corruption de la race. Tous, nous avions préféré le monde d'en bas à celui d'en haut. Il ne restait aucun espoir de salut ; l'état de notre nature appelait le ciel au secours. Point de loi qui puisse guérir notre infirmité... Enfin, en son bon plaisir, le divin artisan de l'univers a décidé de faire paraître un monde neuf, un autre monde — tout d'harmonie et de jeunesse — d'où serait repoussée la contagion envahissante du péché et de la mort, sa compagne. Une vie toute nouvelle, libre et dégagée nous serait offerte, à nous qui trouverions dans le baptême une naissance nouvelle et toute divine...

    Et ce dessein, comment le mener à bien ? Ne convenait-il pas qu'une vierge très pure et sans tache se mette d'abord au service de ce plan mystérieux, et devienne enceinte de l'être infini, selon un mode transcendant les lois naturelles ?... Ainsi donc, de même qu'au paradis il avait puisé dans la terre vierge et sans tache un peu de limon pour en façonner le premier Adam, de même, au moment de réaliser sa propre incarnation, il se servit d'une autre terre, pour ainsi dire, à savoir de cette Vierge pure et immaculée, choisie parmi toutes les créatures. C'est en elle qu'il nous refit à neuf à partir de notre substance même et devint un nouvel Adam, lui le Créateur d'Adam, afin que l'ancien fût sauvé par le nouveau et l'éternel.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Je vous salue Marie, pleine de grâces ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs
Maintenant et à l’heure de notre mort. Amen




_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
 
8 Seeptembre La Nativité de la très Sainte Vierge (Fête)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 8 Septembre : Nativité de la Très Sainte Vierge Marie
» Les litanies de la Très Sainte Vierge
» Présentation de la Très Sainte Vierge, commentaire du jour "Tout donner parce que le Christ a tout donné"
» L'assomption de la très sainte vierge Marie
» 15 août l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: La Vierge Marie :: Apparitions mariales 'reconnues'-
Sauter vers: