La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
pour bonnes france esperance nombre nouvelles exorcisme catholiques
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Berthe Bernage, Femme de France !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Berthe Bernage, Femme de France !   Dim 13 Sep - 11:59

lu sur Wikipedia

Berthe Bernage (Paris 11 août 1886 – Paris 2 mai 1972) est un écrivain français. Elle est connue notamment pour sa série Brigitte, commencée en 1925, qui raconte la vie de Brigitte Hauteville depuis l'anniversaire de ses 18 ans à sa vieillesse. Elle est aussi connue sous le pseudonyme de Bettine ou celui de Bernerette.

Fille de Siméon-Auguste Barthélémy et de Louise-Marie Jenny Deltour, Berthe Bernage naquit à Paris, rue d'Artois dans le quartier bourgeois de Saint-Philippe-du-Roule en 1886, dans une famille d'universitaires tant du côté paternel que maternel. Elle était la cadette de six filles.

Son grand-père paternel, Prosper Bernage, professeur dans le secondaire au lycée de Castres, eut pour élèves des noms devenus illustres; Jean Jaurès, Sully Prudhomme...

Son grand-père maternel, Nicolas-Félix Deltour, « le savant professeur et littérateur », fut inspecteur général de l'Instruction publique.

Siméon-Auguste, le père (Draguignan 1839-Paris 1902), lauréat de l'École normale supérieure, fut reçu au concours de l'agrégation de lettres à 21 ans. Helléniste, il fut successivement professeur de rhétorique au lycée Condorcet puis dans le prestigieux lycée Henri-IV. Il fut promu dans l'ordre de la Légion d'honneur.

Des six filles, Adèle (née en 1876) et Louise (née en 1881) entrèrent dans les ordres, Marie (1877-1899) mourut à 22 ans, Marguerite (née en 1879) épousa Arsène Limon-Duparcmeur (dont descendance) et Geneviève eut la douleur de perdre son fiancé tué au cours de la bataille de la Marne. Elle ne se maria jamais, fit une carrière dans l'enseignement, mais elle sera aussi l'amie, la secrétaire, la gouvernante, la confidente de sa sœur Berthe.
Berthe, quant à elle, entra à la Sorbonne et en sortit licenciée ès lettres. C'était une jeune femme cultivée et spirituelle.


Le début de sa carrière


Dès son enfance elle observait et notait le comportement de son entourage bourgeois, milieu dans lequel elle évoluait, où seuls, ordre, discipline, devoir, sacrifice, amour de la patrie et bons sentiments étaient de rigueur. C'est du moins ce qu'elle croyait et retint. Ses tableaux enfantins devinrent peu à peu des contes qu'elle lisait à ses amis puis qu'elle envoyait à quelques revues bien pensantes qui les acceptaient. Ainsi en 1923 elle entama véritablement sa carrière littéraire, notamment par le biais de nombreux articles, chroniques et nouvelles dans "Les veillées des Chaumières"

Très active dans les organisations catholiques, elle participa en octobre 1932 avec Marguerite Bourcet à une retraite d'écrivains catholiques organisée par le père Bessières au couvent de la Solitude à Versailles : y furent fondées les Journées des Femmes écrivains catholiques, rencontres-retraites qui se tinrent trois fois par an dans les années suivantes.

En 1934 Berthe devint sociétaire de la Société des Gens de Lettres. Elle y fut présentée ainsi « Comparés aux livres de Mlle Berthe Bernage, ceux de la Bibliothèque rose pourraient passer pour licencieux et presque démoniaques ». En 1963, elle en devint pensionnaire avec une pension annuelle de 160 francs.

Ses dernières années


En 1937, à la mort de leur mère, Berthe et Geneviève quittèrent la rue d'Artois et s'installèrent au 201, Fg Saint-Honoré où elles restèrent jusqu'à leur mort. Geneviève disparut le 29 mars 1972 et Berthe la rejoignit au cimetière 34 jours après, le 2 mai.

Outre les romans pour enfants, et la série Giboulée, qui narre les aventures d'une adolescente parisienne et de ses deux frères, François et Dominique, elle a écrit plus de 50 livres qui comprennent des recueils de nouvelles, des romans isolés La marguerite s'effeuilla et La marguerite refleurira, Mamie Soleil, la série Brigitte et Le Roman d'Elisabeth ainsi que des livres de savoir-vivre, qui sont encore édités.

Elle reçut trois fois le Grand Prix du Roman de l'Académie française, notamment pour Brigitte jeune fille, Brigitte jeune femme et Le roman d'Elisabeth (Le matin d'un beau jour, L'âge des ailes, Jeunesse, La relève, Liberté chérie et Espérance, dont la majeure partie se déroule pendant la guerre 40-45). Ses livres furent traduits en plusieurs langues y compris le turc.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Berthe Bernage, Femme de France !   Dim 13 Sep - 12:02

Berthe Bernage


Brigitte, une héroïne de notre temps...

Série couronnée par l'Académie Française.



Entrez dans l'univers de Brigitte, saga familiale, chronique passionnante, au jour le jour, d'une grande famille française, vision romanesque qui tourne le dos aux côtés sordides de l'existence, véritable antidote à la laideur, à la lâcheté, à la perversité...

35 ouvrages qui couvrent une vie, celle de Brigitte et des siens, devenue au fil des ans chef de famille.

Trop tôt décédée, Berthe Bernage avait confié à sa plus proche collaboratrice le soin de continuer l'oeuvre Brigitte. C'est ainsi que celle-ci a été poursuivie par Simone Roger-Vercel.


Grâce à un important résumé en tête d'ouvrage, élaboré par Simone Roger-Vercel, on peut désormais aborder la saga de la famille d'Hauteville en commençant par la Saison 3 : Renouveau.


Brigitte a tout connu des bouleversements de notre époque, depuis les années 20 jusqu'à nos jours.

Sa joie de vivre, sa vitalité, sont contagieuses. Cette chronique a valu à sa créatrice, Berthe Bernage, les plus hautes récompenses littéraires.

Une vision romanesque de la vie qui ne se polarise pas sur le sordide et les laideurs, mais en exalte les beautés. Le roman aide ainsi les jeunes à aborder l'avenir avec confiance : La vie vaut d'être vécue...

http://www.livresenfamille.fr/p4212-berthe_bernage_brigitte_tome_28.html
[Jeunesse] | [De 12 à 15 ans]

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7680
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: Berthe Bernage, Femme de France !   Dim 13 Sep - 12:08

Berthe Bernage a marqué tout un pan de la littérature féminine du 20° siècle. Elle a été beaucoup aimée, beaucoup décriée. Des universitaires, des sociologues se sont penchés sur son oeuvre. Aujourd'hui ce sont des lectrices qui prennent la parole et qui racontent ce que représentèrent pour elles Berthe et Brigitte. Notre but n'est pas de juger mais de comprendre, de nous souvenir et aussi... de nous faire plaisir.!..
http://mousie-brigitte.blogspot.fr/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Berthe Bernage, Femme de France !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Berthe Bernage, Femme de France !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse
» Les pertes s'écoulant de la femme
» Jonas poésie : FEMME LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Petites causeries :: Biblio-Video-Audio-theques-
Sauter vers: