La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
chretiens michel fatima -Marie coeur Pape archange marie mort zorkine pere paroles Francois france
Derniers sujets
» Prières quotidiennes
Hier à 8:26 par Pearl

» Multiples témoins de Jésus-Christ
Jeu 14 Déc - 17:34 par etienne lorant

» Seigneur, ce jour s'acheve
Mer 13 Déc - 21:20 par Pearl

» Anne de Guigne, le coeur d'une petite fille habite par JESUS
Mer 13 Déc - 15:43 par Pearl

» Joug simple et fardeau léger
Mer 13 Déc - 15:29 par etienne lorant

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Mer 13 Déc - 6:17 par Marthe

» L'Amour demeure toujours
Mar 12 Déc - 15:17 par etienne lorant

» Vivre sa foi
Sam 9 Déc - 17:22 par etienne lorant

» Bâtir sur le roc
Jeu 7 Déc - 18:36 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 19:57


La Sainte Tunique d'Argenteuil

04/07/2012

Pour la première fois le film du curé R.P. Josef Läufer informe sur "La Sainte Tunique d'Argenteuil" qui est encore presque inconnue.

Des études scientifiques qui sont présentées dans le film de façon lucide prouvent pourquoi ce "vêtement inconsutile" est celui que Jésus a porté sur son chemin de croix (cf. Jn 19,23 ss).



_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 20:20

COLLOQUE sur la Ste Tunique du 12 nov. 2005

- RAPPORT SPECIAL: LA SAINTE TUNIQUE D'ARGENTEUIL/FRANCE.

Le 6 décembre 2004, coup de théâtre. L'évêque de Pontoise, Mgr Riocreux, annonce à la presse que la Sainte Tunique est "très probablement" un faux du 7e siècle après Jésus-Christ, d'après une datation secrète au Carbone 14 commise par la CEA de Saclay et commanditée par la municipalité d'Argenteuil, la préfecture du Val-d'Oise et le Ministère de la Culture, avec l'accord de l'évêque. Celui-ci avait promis d'entrée de jeu qu'il publierait le résultat quoi qu'il en soit. Ce qu'il a fait, fidèle à ses promesses à ces "agnostiques" déclarés. Aucun organisme, aucune association catholiques n'y étaient associées. L'évêque a agi seul, en complot avec les païens, sur la tête du Saint Vêtement du Christ. Ce qui est en effet son droit, étant le "custode" de ce trésor de la France et de la chrétienté depuis qu'il se trouve en France, c'est-à-dire depuis 800 quand Charlemagne, selon la tradition, l'a amenée à Argenteuil en la confiant au monastère de sa fille Théodrade. Ce qui devait arriver, est bien arrivé, comme cela arriva en 1988 au Linceul de Turin: le C14 a jugé - dans toute sa majesté de science "irréfutable" - que la Sainte Tunique serait un faux du 7e siècle. Et l'évêque l'a annoncé, "avec 95,4 % de probabilité". On croyait rêver. Turin se répète. Le cardinal Balestrero ressuscité en Mgr Riocreux?

La même course à la trahison des valeurs traditionnelles de l'Eglise, la même croyance irraisonnable dans tout ce qui s'appelle "sciences modernes"! Le cardinal Balestrero l'a d'ailleurs repenti avant sa mort. Pas Mgr Riocreux depuis déjà 11 mois!

Douze siècles de chrétiens se seraient donc terriblement trompés? Les innombrables miracles - anciens et récents - seraient des hallucinations? Les illustres chrétiens comme Charlemagne, Saint-Louis, Louis XIII, voire les papes Grégoire XVI instituant en 1843 l'indulgence de la Sainte Tunique , et Pie IX qui avait particulièrement vénéré cette Relique, seraient tous des illuminés?

Notre association COSTA (UNEC) a décidé de réagir, au lendemain de l'annonce de cette attaque ignoble cachant un véritable complot Evêché-Municipalité-Préfecture- Ministère-CEA et relayé unisono par les média qui, pour une fois, obéissaient à la lettre à un évêque de l'Eglise Catholique: "La Sainte Tunique est plus récente que le Christ" (Le Parisien du 7.12.2004), "Sainte Tunique du Christ: la fin du mythe" (La Gazette du 8.12.2004), "Une Tunique pas si sainte" (L'Echo Régional du 8.12.2004), et finalement "La Sainte Tunique n'a jamais appartenu au Christ" (L'Echo Régional du 22.12.2004, ou encore "La Sainte Tunique postérieure au Christ" (La Gazette du 5.1.2005)...

COSTA annonça par communiqué de presse, dès le lendemain de cette révélation épiscopalienne scandaleuse, un grand colloque "La Sainte Tunique face à la science" pour novembre 2005, "pour rétablir la vérité scientifique et religieuse" sur l'authenticité de la Sainte Tunique d'Argenteuil. Chose promise, chose faite. En dépit des "banlieues de Paris en émeute", ce qui a motivé deux conférenciers américains de renoncer à leur participation, le colloque eut lieu le 12 novembre 2005 dans la grande salle municipale Pierre Dux à Argenteuil. Il fut un succès. 120 personnes, 12 conférenciers.

C'est énorme, car vouloir rassembler en ces jours des foules pour parler des reliques, ce n'est pas gagné d'avance, surtout pas dans les circonstances actuelles. Le colloque fut simple et humble, comme son saint objet, la Sainte Tunique trempée du Sang de la Passion de Notre Sauveur. Les frais du colloque s'élevaient seulement à 500 E en tout et pour tout, c'est-à-dire le coût de la location de la salle, facilement récupéré par les frais d'entrée de 5 E par personne, tout le reste étant assuré bénévolement par les acteurs et participants, certains venus d'aussi loin que Marseille, Turin et ... New York.

La session fut ouverte par des aimables mots d'accueil de Monsieur Philippe Métézeau, 1er adjoint du maire d'Argenteuil, qui a résumé en quelques mots les études entreprises en 2004, sans entrer dans les détails. C'est lui qui avait obtenu du Conseil Municipal que le nouveau blason d'Argenteuil exhibe toujours la Sainte Tunique. -

Les autres acteurs de ces tests (Mme Paterne du CEA pour le test au C14, Mme Desrosiers pour l'analyse du textile, et Mme Isabelle Bédat mandatée par le Ministère de la culture pour l'analyse historique du tissu) n'avaient pas le courage de venir au colloque pour défendre leurs élaborats. Par ce refus, elles se sont elles-mêmes déclarées vaincues. Tant pis pour elles, elles ont préféré d'être jugées en absence, gravement, historiquement: elles étaient associées au complot ! -

Le Père François Le Quéré, ancien chancelier de l'évêché de Pontoise lors de la dernière ostension solennelle de la Sainte Tunique en 1984, a démontré les traces historiques de la Sainte Tunique en Palestine au premier siècle après J.C.

- Ensuite les professeurs Elizabeth Brown et Thomas Waldman, des Etats Unis, ont présenté une étude sur le témoignage d'Eudes de Deuil, abbé de Saint-Denis près d'Argenteuil, au sujet de la première ostension de la Sainte Tunique en l'an 1156 à Argenteuil (un témoignage différent de la fameuse charte de Hugues concernant cette même ostension).

- Mr Pierre Dor, de Dijon, auteur de nombreux livres concernant les reliques, a présenté un fresque des événements autour de la Sainte Tunique pour toute la période allant de Charlemagne à François 1er.

En corollaire, un pèlerin de Géorgie a présenté un diaporama passionnant sur les Saintes Reliques dans cette terre lointaine, un des premiers pays devenus "chrétiens": la Sainte Tunique du Christ vénérée à Mzcheta, et la Sainte Robe de la Vierge Marie conservée à Zougdidi.

L'après-midi fut consacrée plutôt aux sciences modernes. D'abord une paroissienne d'Argenteuil, Mme Jacqueline Alzieu, a donné un témoignage vibrant de ce qu'elle a vécu lors de l'ouverture du reliquaire de la Sainte Tunique en 1981, quand le regretté professeur Max Frei de Suisse a prélevé ses spécimens de pollen de la Sainte Tunique (qu'il a également prélevés du Linceul de Turin, du Suaire d'Oviedo en Espagne, et de la Couronne d'épines conservée à Notre-Dame à Paris). Elle a indiqué que du DDT avait été jeté en profusion dans le reliquaire quand des mites étaient apparues, un geste que le professeur Frei considérait comme "fatal" pour les études futures. Pensait-il déjà au Carbone 14?

- Mr Marcel Alonso , de l'association CIELT, donna ensuite un excellent résumé des plus récents développements au sujet du Linceul de Turin, et Mr Didier HUGUET, de l'association COSTA, au sujet des études scientifiques entreprises sur la Sainte Tunique jusque 1934 pour cesser totalement ensuite.

- Puis le professeur Marion, ancien Directeur de l'Institut Optique de Saclay, a parlé de son analyse du fragment de la Sainte Tunique d'Argenteuil conservé et vénéré à l'église de Longpont près de Paris, en démontrant son identité avec la Sainte Tunique d'Argenteuil.

- Un exposé fulgurant sur l'incapacité d'une datation correcte par la méthode même du Carbone 14 fut livré par Mme Claire van Oosterwijck, Marseille, auteur de la plus importante réfutation de la datation scandaleuse du Linceul de Turin de 1988 jusqu'à présent (son ouvrage "Le Radiocarbone face au Linceul de Turin", 349 pages, éditions F.X. de Guibert, Paris, fait référence). Selon elle, la méthode est inapplicable, surtout aux Reliques, à cause de son incapacité de s'attaquer à des objets non-pollués, mais aussi à cause des contradictions internes flagrantes de la méthode. Elle a en outre mis en relief l'auto-suffisance et l'orgueil des carbonistes qui, contre toute évidence, ne se donnent point battus.

- Monsieur Claude Jacquet a ensuite mis en évidence "la concordance hématologique des 3 grandes Reliques du Christ conservées à Turin, Oviedo et Argenteuil", notamment la particularité du groupe AB commun à toutes ces reliques. Il faut signaler que le groupe AB est très peu répandu chez les hommes, peut-être seulement chez 5 à 7 % de l'humanité. Cette concordance donne une probabilité presque infinie en faveur de l'identité de l'Homme de douleur ayant signé de son Sang ces 3 Reliques.

- Le professeur Gérard Lucotte, du Val-d'Oise, préfecture où la Sainte Tunique est conservée, a expliqué de façon tout à fait étonnante, avec maintes détails projetés sur l'écran, ses récentes études du Sang, voire de l'ADN, trouvés "en masse" sur la Sainte Tunique d'Argenteuil. Pour lui, il n'y a aucun doute que l'homme a énormément souffert (analyse des hématies et spécialement des hématies déformées), et était de sexe masculin et d'origine juive orientale (analyse de l'ADN).
Il a annoncé qu'il prépare d'autres travaux sur les pollens, spores, sables, bois, cheveux etc. trouvés sur les échantillons de la Sainte Tunique en sa possession; ces analyses devraient ensuite être comparées aux autres Reliques du Christ. Les carbonistes et autres fausseurs peuvent se préparer à de beaux jours!

- Enfin le secrétaire de COSTA, Winfried Wuermeling, a formulé les conclusions de la journée:

1) Il y a bien du sang sur la Sainte Tunique;

2) la datation au C14 de l'an 2004 est fausse.

Il a adressé un certain nombre de voeux à tous les acteurs: à la municipalité de bien vouloir installer davantage de panneaux signalant dans la ville le chemin vers la Basilique contenant la Sainte Tunique, base et fondement de leur ville; et de renommer certaines rues selon leur grande tradition, par exemple "chemin de l'abbaye Notre Dame", pour rappeler l'existence de cette abbaye qui a abrité la Sainte Tunique pendant 1000 ans avant d'être dissoute par la Révolution Française, au lieu de certains noms actuels ridicules comme "boulevard Lénine", ou encore "rue Stalingrad" (sic). Aux scientifiques il a recommandé de rester près de la vérité, en s'imposant humblement de ne pas dépasser les limites de leurs sciences dans leurs recherches sur la Sainte Tunique qui porte les vestiges de Celui qui a dit: "Je suis la Vérité". Aux juristes il a suggéré de lancer une étude si les Reliques - au-delà des reliquaires - appartiennent vraiment à l'Etat, et non pas à l'Eglise ou aux fidèles, ce qui ressemble à un non-sens historique. Aux autorités actuelles - évêché, municipalité et ministère - il a recommandé de prendre des mesures urgentes pour mettre la Sainte Tunique davantage à l'abri contre les vols - on sait qu'elle a été volée pendant 3 mois en 1984 - et de disposer la Relique à plat comme cela a été fait selon les dernières techniques à Turin et à Trèves (ainsi qu'à Padoue avec la bure de Saint François), pour la conserver mieux pour l'avenir, tout en la maintenant conditionnée pour les "ostensions" qui se font traditionnellement tous les 50 ans, la prochaine en 2034. A l'Eglise il a recommandé de bien vouloir rester plus fidèle à sa propre Tradition, garantie et passionnément vécue pendant deux mille ans par des millions de chrétiens; il a été suggéré de réintroduire les processions avec la Sainte Tunique, comme cela s'est passé dans le passé lors des grandes épreuves à Argenteuil, Pontoise, Saint-Denis, voire à Paris, les pèlerinages, les messes sur l'autel privilégié (il n'y a plus de messes devant la Sainte Tunique depuis le Concile Vatican II), les médailles de pèlerinage, voire la confrérie qui était l'honneur de centaines de familles argenteuillaises pendant des siècles.
Et finalement COSTA a recommandé à tous d'apprendre humblement à regarder, comme les scientifiques le font avec tant de soin, puisque la vocation ultime de l'homme, n'est-ce pas la CONTEMPLATION de Dieu? Cela s'apprend par exemple en priant devant la Sainte Tunique d'Argenteuil (ouverture de la Basilique Saint-Denis à Argenteuil tous les jours de 16 à 17 h.). "Que la Sainte Tunique d'Argenteuil, inestimable trésor confié par Dieu à la France et léguée par l'immense foule des chrétiens qui nous ont précédés , soit honorée, vénérée et aussi davantage étudiée, et qu'elle amène la grâce divine sur Argenteuil et sur la France." Mais la bataille contre les Reliques - et à travers elles contre N.S. Jésus-Christ et son Eglise - continue: une émission scandaleuse intitulée "Ont-ils cloné le Christ?" est annoncée sur Canal Plus pour le 12 décembre 2005... - (ru)
                                     

http://www.radio-silence.tv/index.php?menug=5&idcc=2

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 20:56

La Sainte Tunique d'Argenteuil

C'est une église d'Argenteuil que beaucoup d'entre nous ont déjà aperçue, de loin, à travers la vitre du train de banlieue qui les emmène à Paris ou les en ramène. Mais combien s'y sont déjà rendus et combien savent que cette basilique renferme une précieuse relique de la Passion du Christ ? La Sainte Tunique conservée dans un reliquaire de la basilique Saint-Denys d'Argenteuil est en effet plutôt tombée dans l'oubli dans la deuxième moitié du XXe siècle. Mais depuis quelques années, elle fait à nouveau régulièrement parler d'elle.

Ainsi depuis trois ans, des pèlerinages préparatoires à la Semaine sainte sont organisés à la basilique d'Argenteuil. Ces pèlerinages sont l'occasion de méditer sur la Passion du Christ et de se recueillir sur cette relique mentionnée dans l'évangile de saint Jean :

"Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements dont ils firent quatre parts, une pour chaque soldat, et la tunique. Cette tunique était sans couture, tissée tout d'une pièce de haut en bas; ils se dirent entre eux : ' Ne la déchirons pas, mais tirons au sort qui l'aura.' Ainsi s'accomplissait l'Ecriture : ' Ils se sont partagés mes habits, ils ont tiré au sort mon vêtement.' Voilà ce que firent les soldats."


Le professeur Gérard Lucotte, généticien et conflanais
, qui s'intéresse depuis longtemps à cette relique, vient de publier un nouveau livre, Sanguis Christi (Guy Trédaniel éditeur), qui fait le point des connaissances acquises. On trouvera sur ce site la transcription de l'entretien qu'il nous a accordé.

A vrai dire, ce n'est pas le premier livre publié sur la Sainte Tunique et il convient en particulier de rendre hommage au travail du Père François Le Quéré, chancelier de l'évêché de Pontoise qui, dans un livre publié en 1997 (La Sainte Tunique d'Argenteuil, François-Xavier de Guibert, éditeur), a eu le mérite de faire le point sur les connaissances historiques et scientifiques de l'époque. Disons tout de suite que cette relique n'est pas spectaculaire comme le linceul de Turin qui conserve l'image énigmatique d'un corps et, sans doute pour cette raison, n'a pas fait l'objet d'autant d'études. La Sainte Tunique d'Argenteuil se présente sous la forme d'un vêtement de laine de couleur brun rouge, très abîmé, incomplet et constellé de trous. Cette relique est conservée à Argenteuil au moins depuis le milieu du XIIe siècle, et peut-être depuis le début du IXe siècle. Selon certaines sources, elle pourrait en effet avoir été donnée par l'impératrice de Byzance, Irène, à Charlemagne qui l'aurait donnée en 814 à sa fille Théodrade, abbesse du couvent d'Argenteuil (d'après le livre de Pierre Dor, La tunique d'Argenteuil et ses prétendues rivales, éditions Hérault). C'est d'ailleurs cette hypothèse qui a inspiré la peinture murale de la basilique Saint-Denys représentant l'arrivée de la relique à Argenteuil et reproduite ci-après.

La quatrième de couverture de l'ouvrage de François Le Quéré se terminait sur ces mots : "Puisse ce livre, qui fait la synthèse des études actuelles, permettre à tous de découvrir ou de mieux connaître une des plus insignes reliques de la Passion du Christ qui, depuis plus de mille ans, est à quelques kilomètres de Paris." Ce but a été atteint et le livre a certainement contribué à relancer les études sur cette relique.

En 2003, Le sous-préfet d'Argenteuil Jean-Pierre Maurice décide de faire effectuer une datation de la tunique au carbone 14, ainsi que des études complémentaires sur le tissu. Il publiera une relation de ces travaux en 2005, dans un livre intitulé Une si humble et si sainte Tunique (éditions François-Xavier de Guibert), sous le pseudonyme de Jean-Maurice Devals. Ce livre de sous-préfet, ... peut-être rédigé aux champs (rares à Argenteuil !), se lit comme un roman ... policier, avec tous les inconvénients que comporte ce compliment pour un livre à vocation scientifique ! On y suit pas à pas le déroulement des opérations : les premiers contacts avec les autorités religieuses, l'administration, la municipalité d'Argenteuil, les scientifiques ; l'arrivée du reliquaire au domicile du sous-préfet le 12 octobre 2003, de nuit pour ne pas éveiller l'attention ; les prélèvements, etc. L'après-midi du dimanche 12 octobre est un temps fort, quasi-mystique dans la vie du sous-préfet : "Je sens quelque chose qui se dérobe dans la Sainte Tunique à mesure que j'essaie de m'en saisir. J'ai l'intuition, peu scientifique, que quelque chose doit rester caché." Mais la nuit, tout s'apaise : "J'ai dormi dans la pièce juste à côté, laissant la lumière du couloir allumée. Je me suis éveillé à quatre ou cinq reprises me disant chaque fois : ' Tout est bien ' ." Le résultat le plus important mentionné dans ce livre est évidemment celui de la datation au carbone 14. La mesure effectuée au laboratoire de Saclay le 7 mai 2004 donne une datation entre 530 et 650 après Jésus-Christ, avec une probabilité de 95,4% de se trouver dans cette fourchette. Fallait-il en conclure que la relique était un faux ?

C'est à cette question que répond en particulier le livre intitulé Le linceul de Turin et la tunique d'Argenteuil d'André Marion et Gérard Lucotte (Presses de la Renaissance), tous deux scientifiques, le premier expert en traitement des images et enseignant à Paris-Sud, et le second généticien, professeur à l'Ecole d'anthropologie de Paris. En fait le livre, malicieusement sous-titré : "Après les romanciers, la parole aux scientifiques", se décompose en deux parties traitant chacune d'une des reliques de la Passion : le linceul de Turin et la tunique d'Argenteuil (quelques développements concernent en outre une troisième relique de la Passion : un suaire conservé à Oviedo, en Espagne). Ces deux parties se renforcent l'une l'autre. Comme nous l'avons vu, les études sur le linceul sont beaucoup plus avancées que celles sur la tunique et sa datation au carbone 14, qui remonte à 1988, avait conclu à l'oeuvre d'un faussaire exécutée entre 1260 et 1390. Or ce résultat contredit les résultats de toutes les autres études réalisées tant avant qu'après cette datation : histoire du linceul, études médicales, études du tissu, des pollens retrouvés à sa surface, analyse des caractéristiques très particulières de l'image (et en particulier image en négatif sur le tissu dont on n'a pu apprécier toute la richesse que par le négatif d'une photo prise ... en 1898), etc. Si bien qu'aujourd'hui cette datation n'est plus admise par tous les scientifiques sérieux. Comment expliquer cette défaillance d'une méthode considérée pourtant comme fiable. Les auteurs du livre donnent une explication qui paraît crédible : au cours de leur existence, les objets à dater se trouvent au contact de substances organiques plus jeunes, qu'il est nécessaire d'éliminer avant datation : c'est l'objet des traitements chimiques préalables. Mais ces traitements, qui sont efficaces dans le cas d'un volume homogène, ne le sont plus dans le cas d'un tissu où l'enchevêtrement des fils crée une surface exposée à l'extérieur importante, comparée au volume de l'objet étudié, et difficile à nettoyer parfaitement. De sorte que le procédé peut dater, non le tissu, mais des apports ultérieurs et donc rajeunir artificiellement la datation du tissu. Dans cette hypothèse, le résultat peut varier d'un échantillon à l'autre en fonction du degré de contamination par des substances organiques plus récentes, de la qualité du nettoyage, etc. Pour vérifier cette hypothèse, André Marion et Gérard Lucotte ont fait dater un échantillon de la tunique d'Argenteuil dont ils disposaient, par la société Archéolabs réalisant des datations au carbone 14 pour le compte des Monuments historiques. Le résultat obtenu (entre 670 et 880 après J.-C. avec une probabilité de 95,4%) ne correspond pas du tout à celui obtenu à Saclay (530 - 650) : les fourchettes ne se recouvrent pas et les valeurs moyennes diffèrent de près de 200 ans ! Cette expérience confirme donc le caractère très aléatoire de la datation au carbone 14 de tissus, et ce qui vaut pour la tunique vaut aussi pour le linceul de Turin.

Mais ce livre fournit pour la tunique d'Argenteuil quantité d'autres résultats intéressants.

Ainsi les auteurs ont retrouvé à sa surface des pollens de deux espèces particulières de tamarin et de pistachier qui ne se rencontrent qu'en Palestine, espèces que l'on a aussi retrouvées sur le linceul de Turin et sur le suaire d'Oviedo.

Ils ont également analysé le sang présent sur la tunique. Il est de groupe AB, le plus rare (4 à 5 % de la population mondiale, mais beaucoup plus répandu en Palestine), groupe auquel appartiennent aussi les sangs analysés sur le linceul de Turin et sur le suaire d'Oviedo.

Enfin, les études d'ADN ont montré que le sang était d'un individu de sexe masculin et d'origine ethnique juive moyen-orientale. Les auteurs concluent leur ouvrage sur une piste de recherche prometteuse : ils viennent de reconstituer l'empreinte ADN du sang trouvé sur la tunique et ils espèrent pouvoir comparer cette empreinte qui, comme on le sait, caractérise de façon unique un individu, à celle relevée sur le linceul de Turin.

Il y a bien d'autres choses dans ce livre qui mériteraient d'être citées ; toutes concourent à la confirmation par la science de ce que déjà la tradition nous assurait : notre région a le privilège de conserver à Argenteuil, dans la basilique Saint-Denys, un témoignage insigne de la Passion du Christ : la relique de sa tunique sans couture tachée de son sang offerte à notre vénération.

La basilique Saint-Denys d'Argenteuil est ouverte le samedi et le dimanche, de 16h à 17h et les autres jours de 15h à 17h.
http://entreseineetoise.free.fr/sainte_tunique.htm

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 21:02

vient ensuite un tres interessant document de 60 pages, une conference de 2012


La fabuleuse histoire de la Sainte Tunique

Conférence du 14 septembre 2012\

Pierre Ducourret, Vice-président de la société Historique et Archéologique d’Argenteuil et du Parisis

Robert Montdargent
, ancien Député et Maire d’Argenteuil


Documents Archives municipales, Archives diocésaines et collection Pierre Ducourret
Réalisation Archives municipales d’Argenteuil septembre 2012



http://www.argenteuil.fr/uploads/Document/22/9994_1356945223_La-fabuleuse-histoire-de-la-Sainte-Tunique.pdf

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 21:08

LA SAINTE TUNIQUE DE JÉSUS

c 23.33 "Arrivés au lieu-dit du Calvaire, ils l'y crucifièrent ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite et l'autre à gauche. Jésus disait : "Mon Père, remets-leur : ils ne savent ce qu'ils font." Puis, se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.

L'Evangile parle d'une seule tunique, mais il était coutume de porter habituellement deux tuniques, une légère par-dessous et une épaisse par-dessus. La tunique du dessus était certainement celle qu'avait fournie Hérode et achetée aux soldats par les disciples de Jésus.

La sainte Tunique sans couture aurait été retrouvée, en 590, à Jaffa, près de Jérusalem, grâce aux aveux de Simon, fils d'Israël.

Histoire de la Tunique.


Les évêques d'Antioche, de Jérusalem et de Constantinople, ayant jeûné trois jours, s'emparèrent de la précieuse relique pour la transporter à Jérusalem, auprès de la Sainte Croix ; emportée plus tard par les Perses, elle fut reconquise et conservée par les empereurs de Constantinople jusqu'au jour où Constantin, fis de l'impératrice Irène, l'offrit à l'empereur Charlemagne ; celui-ci la fit porter en grande pompe au monastère d'Argenteuil, dont il venait de confier la direction à sa fille Théodrade. Ce monastère, fondé depuis 660, fut démoli par les Normands, puis reconstruit en 1003 et finalement restitué aux religieux de Saint-Denis qui l'habitaient primitivement.

Le premier document historique reconnaissant la présence de la sainte Tunique à Argenteuil a été rédigé en 1156 par Hugues, archevêque de Rouen, et reste connu dans l'histoire sous le nom de Charta Hugonis ; l'archevêque y déclare offrir à la vénération des fidèles le saint Vêtement qui, "dès les temps anciens", se trouvait dans les trésors de l'église, et proclame des indulgences en faveur des pèlerins.

En 1486 le prieur de l'église recommande de toujours tenir une lampe allumée devant la sainte relique. Henri III vint vénérer la sainte Tunique. En 1646, la Congrégation de Saint-Maur organisèrent des enquêtes officielles au sujet de son authenticité et des miracles obtenus.

Morcellement de la saint Tunique

Une châsse en vermeil, enrichie de pierres précieuses, fut offerte en 1680 par la duchesse de Guise. En remerciement, la princesse reçut un morceau du Vêtement. A la même période, Charles Petey de Lhostalerie emporta un morceau de la relique pour la donner à l'abbaye de Saint Corneille, à Compiègne.

Cependant, la sainte Tunique serait demeurée à peu près intacte si les ordonnances révolutionnaires n'avaient amené M. Ozet, curé d'Argenteuil, à prendre une résolution désespérée en 1793. Obligé de livrer la châsse, en tant qu'argenterie d'église, il en retira la Relique, la coupa en morceaux et, en ayant distribué des morceaux aux fidèles, enterra les parties qui subsistaient dans le jardin du presbytère ; il put après quelque temps d'emprisonnement, revenir à Argenteuil et extraire du sol la sainte Tunique en 1795.

Le pape Pie X ayant manifesté le désir de posséder une portion de la Sainte Relique, le curé doyen d'Argenteuil porta au Vatican, en 1854, un important morceau du saint Vêtement.

En 1804, tous les privilèges furent rétablis par l'évêque de Versailles, muni des pouvoirs nécessaires par le légat du Saint-Siège, après un examen minutieux de la sainte Relique et des pièces d'authenticité.

Processions et miracles


La sainte Tunique fut souvent portée en grand honneur dans des processions solennelles. Une épidémie qui ravageait Argenteuil fut enrayée par la procession solennelle de 1620 ; une terrible sécheresse interrompue par une neuvaine, en 1749 ; le beau temps rétabli par une autre neuvaine, en 1757.

Depuis 1804, les processions eurent lieu tous les ans le lundi de la Pentecôte. Le 22 août 1843 Grégoire XVI accorda une indulgence aux fidèles qui feraient leur pèlerinage à Argenteuil le lundi de la Pentecôte.

De très nombreuses guéridons miraculeuses ont été attribuées à la sainte Tunique.

La Basilique Saint Denys

Dans le transepts gauche de la basilique, un reliquaire d'ostensoir du 19e siècle abrite la sainte Tunique. Elle n'a été sortie que pour les ostension de 1894, 1900, 1934 et la dernière fois en 1984.



Situation de la ville d'Argenteuil


Argenteuil se situe à environ 10 kilomètres de Paris et est desservi par les lignes de Paris Saint Lazare.

Bibliographie : Almach Catholique Français pour 1925
http://philippe.harambat.pagesperso-orange.fr/reliques/tunique.htm

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Mar 22 Sep - 21:13

Sainte Tunique d’Argenteuil : ostension prévue pour Pâques 2016
22/09/2015 | Par Guilhem Dargnies


Le diocèse de Pontoise prépare une exposition exceptionnelle de la Sainte Tunique d’Argenteuil à la basilique Saint-Denis, du 25 mars au 10 avril 2016.

Une ostension de la Sainte Tunique d’Argenteuil, vêtement porté par le Christ pendant son chemin de croix, aura lieu du 25 mars au 10 avril 2016, dans la basilique Saint-Denis d’Argenteuil (Val d’Oise), annonce le diocèse de Pontoise dans un communiqué du 21 septembre.

Cela fait suite à une décision de l’évêque, Mgr Stanislas Lalanne, rendue publique la veille, alors que le prélat installait le Père Guy-Emmanuel Cariot comme curé et recteur de la basilique.

La Sainte Tunique d’Argenteuil est conservée et vénérée dans cette commune française du département du Val d’Oise depuis 1 200 ans. La tradition chrétienne y reconnaît le vêtement que portait le Christ juste avant sa mort, comme le mentionne un passage de l’Évangile de Jean (Jn 19, 23-24).

Le vêtement est habituellement conservé à l’abri dans un reliquaire, et montré aux fidèles en une « ostension exceptionnelle » tous les cinquante ans. La dernière remonte à 1984 et avait attiré près de 80 000 personnes.

En 2016, à l’occasion de l’année de la Miséricorde décrétée par le pape François, l’évêque du lieu – « Gardien de la Sainte Tunique » – a décidé d’une nouvelle ostension. « Plus de 150 000 » pèlerins pourraient venir la vénérer, annonce le communiqué.

Le diocèse de Pontoise précise que cet événement – « ouvert à tous » – revêt une importance locale particulière puisqu’il coïncide avec le 50e anniversaire de la création du diocèse, et les 150 ans de la basilique.

Un programme détaillé des jours d’ostension doit être défini dans les mois qui viennent, ainsi que les modalités pratiques de vénération de la Sainte Tunique, à l’intention des personnes et des groupes qui souhaiteront y participer.

Guilhem Dargnies
http://www.famillechretienne.fr/filinfo/sainte-tunique-d-argenteuil-ostension-prevue-pour-paques-177473

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Sam 2 Avr - 11:59

25 mars 2016 : La sainte Tunique du Christ dans son reliquaire vitrine en la basilique Saint-Denys d’Argenteuil. Argenteuil, 95. France.

en images :

http://fr.aleteia.org/2016/04/01/en-images-lostension-de-la-sainte-tunique-dargenteuil/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr-Apr%2002,%202016%2008:00%20am#jp-carousel-158006

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7835
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    Sam 2 Avr - 12:03

pour en savoir plus :

http://saintetunique.com/


Dates & Horaires de l’Ostention

L’ostension de la Sainte Tunique du Christ a commencé le Vendredi Saint 25 mars dans la basilique Saint-Denys d'Argenteuil (95). Elle est ouverte tous les jours de 10h à 22h, jusqu'aux vêpres du dimanche 10 avril (17h00).

La confession est possible en permanence. La vénération de la Sainte Tunique ne s’interrompt que durant les messes.

Messes

Durant l'ostension, la messe est célébrée tous les jours dans la basilique d’Argenteuil :
- à 19h en semaine
- à 12h les samedis 2 et 9 avril
- à 11h les dimanches 3 et 10 avril

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Marthe

avatar

Messages : 3748
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Messe de clôture de l'ostension de la Sainte Tunique : sermon du Cardinal Sarah   Mar 12 Avr - 20:17

Messe de clôture de l'ostension de la Sainte Tunique : sermon du Cardinal Sarah

L'auteur de la vidéo présente ses excuses pour les mouvements parfois désordonnés de sa caméra, qu'il tenait à bout de bras. Nous lui pardonnons volontiers car grâce à lui, ceux qui n'auront pu être présents auront pu écouter quand même cette belle homélie du Cardinal Sarah dimanche, lors de la messe de clôture de l'ostension de la Sainte Tunique d'Argenteuil.


Riposte Catholique :

" L’homélie du cardinal a été particulièrement appréciée. En effet, le cardinal a souligné que la Tunique sans couture était « un appel à ne pas briser l’unité de l’Eglise mais à nous souvenir qu’il n’y a qu’un Père, une foi, un baptême ». Dans ces temps troublés, elle est un signe d’espérance, surtout à un moment où le discours sur la famille n’est pas mis en cause qu’en dehors de l’Église. Plus de 200 000 pèlerins se sont rendus, au total, à Argenteuil, pendant les 17 jours de l’ostension de la Sainte Tunique. "[...]
Marie Béthanie

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/04/messe-de-cl%C3%B4ture-de-lostension-de-la-sainte-tunique-sermon-du-cardinal-sarah.html

_________________


"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger.» (Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30)

"Pater dimitte illis non enim sciunt quid faciunt"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sainte Tunique d'Argenteuil que Jésus a portée sur Son Chemin de Croix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo de La Sainte Tunique d'Argenteuil
» Ostension de la Sainte Tunique de Trèves
» La Tunique d’Argenteuil dévoilée pour l’Année de la Miséricorde
» Exposition de la Sainte Tunique : 500 000 visiteurs attendus à Trèves
» Exposition de la Sainte Tunique : 500,000 visiteurs attendus à Trèves !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: