La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
france pour bonnes nombre nouvelles catholiques
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 livre : Le Viol des foules par la propagande politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7665
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: livre : Le Viol des foules par la propagande politique   Dim 22 Nov - 16:30

Le Viol des foules par la propagande politique

par Serge Tchakhotine

Né en 1883 en Turquie, Tchakhotine entame sa scolarité à Odessa (actuelle Ukraine) avant de rejoindre l'université d'Heidelberg où il soutient, en 1908, une thèse de doctorat portant sur le statocyste des hétéropodes (biologie). Menchevik1, il s'oppose à la Révolution d'Octobre, il devient, pendant la guerre civile russe, le conseiller à la propagande du général Piotr Krasnov des armées blanches anti-bolchéviques, avant de s'exiler en Allemagne et de se mettre au service du SPD.

En 1930 Tchakhotine est chercheur invité à Heidelberg au sein de l'institut Kaiser-Wilhelm qu'il quitte en avril 1933 pour s'exiler d'abord au Danemark, puis en France. Il fait également un séjour en Italie, à l'institut de pharmacologie expérimentale de l'université de Messine.

Durant cette période, Tchakhotine conserve une grande influence en Allemagne où il reste l'idéologue en chef du Front de fer qui s'est organisé autour du SPD et de la confédération générale des syndicats pour s'opposer au nazisme.

=

Œuvre de propagande anti-nazie

Le parti social-démocrate, auquel appartient à l'époque Tchakhotine, refusera d'appliquer les procédés de contre-propagande conseillés par Tchakhotine. Celui-ci organisa pourtant avec ses ressources, contre l'avis de son parti, la propagande pour certaines régions d'Allemagne. Partout où il l'avait organisée, le parti social-démocrate a fait un meilleur score que le NSDAP3[réf. à confirmer].

Dès sa première parution en France, en 1939, des passages de son livre Le Viol des foules par la propagande politique furent censurés par le radical Georges Bonnet, alors ministre des affaires étrangères par crainte de déplaire à Hitler et Mussolini[réf. nécessaire]. Le livre parut ensuite sous sa forme d'origine, sur ordre de l'auteur. Mais deux mois après sa parution, alors que la guerre avait déjà déclarée, la police faisait une rafle du livre dans les librairies de Paris. Enfin, en 1940, les Allemands le confisquèrent et le détruisirent.

============

Georges Bonnet, né à Bassillac (Dordogne) le 23 juillet 1889 et mort à Paris le 18 juin 1973, est un homme politique français, député radical-socialiste de la Dordogne de 1924 à 1940 et de 1956 à 1968 et plusieurs fois ministre entre 1925 et 1940.

Il est pour l'apaisement avec l'Allemagne nazie.


----------------

sources WIKIPEDIA


Ce qui n'empecha pas ce ministre Bonnet de rallier - en bon RADICAL SOCIALISTE - le gouvernement de Vichy...Pour quoi y faire ???? pour y porter sa xenophobie ??

comme Hitler, il etait 'socialiste' et haissait les juifs...


===========================================

Le Viol des foules par la propagande politique


Première parution en 1939
Collection Tel (n° 217), Gallimard
Parution : 09-10-1992


Censuré en 1939 par le ministère français des Affaires étrangères, détruit en 1940 par les Allemands, ce livre a été finalement réédité au début des années 1950 dans sa version actuelle augmentée et actualisée. C'est un traité classique de psychologie sociale qui cherche à démonter comme à comprendre les mécanismes auxquels obéissent les foules, les masses et, plus généralement, la formation de la volonté politique et l'action politique.

Quatre impulsions affectives primaires sont mises en œuvre par la manipulation propagandiste et idéologique : l'agressivité, l'intérêt matériel immédiat, l'attirance sexuelle au sens large, la recherche de la sécurité et de la norme. Cette psychologie sociale discute, bien sûr, Freud, mais aussi Jung, Tarde et Pavlov.

C'est bien évidemment sur le terrain historique de l'affrontement entre propagande nazie et résistance social-démocrate que l'auteur se situe dans un premier temps pour analyser les raisons du fulgurant succès de Hitler et celles de l'échec de la démocratie.

Mais il étend ses investigations au-delà de ces événements et traite aussi de la propagande soviétique, de l'affrontement idéologique de la guerre froide, du pacifisme, bref, des formes générales de la propagande, de sa réussite ou de son échec, ainsi que des moyens d'y résister, ce qui conduit l'auteur, savant biologiste, à parler ici en sociologue et, surtout, en pédagogue.
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tel/Le-Viol-des-foules-par-la-propagande-politique

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7665
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: livre : Le Viol des foules par la propagande politique   Dim 22 Nov - 16:34

Serge Tchakhotine - Le viol des foules par la propagande politique


« Le viol des foules par la propagande politique » est l’ouvrage le plus complet jamais publié à ce jour sur les techniques de manipulation des masses par la propagande.

Méthodique, dense, abondamment documenté, cet ouvrage donne toutes les clés permettant de comprendre comment le pouvoir politique, en démocratie comme en dictature, peut guider l’opinion publique aussi imparablement qu’un caniche au bout d’une laisse. Il énumère avec un grand luxe de détails les nombreux ressorts dont dispose la propagande politique : l’intimidation par les symboles, les saluts et les gestes symboliques, la musique, les rassemblements immenses, les mots d’ordre et les slogans, l’efficacité de leur répétition à l’infini.

Pour aboutir à ses conclusions, son auteur, Serge Tchakhotine, s’est appuyé sur les travaux de Gustave Le Bon, de son maître Pavlov, des behavioristes, mais aussi sur sa connaissance et son expérience personnelle de la propagande.

Tchakhotine n’est en effet pas seulement un théoricien, c’est également un militant engagé qui a tenté de contrer la propagande hitlérienne en Allemagne pendant la montée du nazisme. C’était le chef de la propagande au « Front d’Airain » (Eiserne Front). Contre l’opinion de la direction de son parti, il a mis en œuvre des techniques de contre-propagande d’une grande efficacité : contre slogans (freiheit!), épigrammes, contre symboles (les 3 flèches), manifestations savamment organisées et mises en scène. Les zones où ces techniques ont été mises en œuvre sont celles ou le parti nazi a enregistré ses scores les plus faibles. Qui sait si soutenues, multipliées, et étendues à l’ensemble du pays, elles n’auraient pas changé le cours de l’histoire ?

L’histoire de la parution de ce livre n’est pas banale non plus. Lorsqu’il reçoit les premières épreuves de l’édition française de son livre, qui paraît deux mois avant le déclenchement de la guerre, il a la surprise de se rendre compte que tous les passages désagréables à Mussolini et à Hitler y ont été supprimés ! La dédicace dont il l’avait accompagnée : « Je dédie ce livre au génie de la France à l’occasion du 50ème anniversaire de sa Grande Révolution. » a également disparu. Il découvre ensuite que cette censure vient du ministère des affaires étrangères, dirigé alors par George Bonnet. Pour la dédicace à la Révolution Française, on lui explique que c’est « démodé », en plein 150ème anniversaire ! En Allemagne le livre est interdit en 1940.

Réédité et augmenté en 1952, le livre de Serge Tchakhotine, 61 ans plus tard, n’a pas pris une ride, et l’on peut d’autant plus regretter qu’il ne soit pas plus lu, connu, et débattu, qu’à l’inverse il constitue une référence majeure, quasiment un manuel, pour les ingénieurs sociaux, spin doctors, et propagandistes aujourd’hui.

Destiné à prévenir les foules du viol dont elles sont victimes par la propagande politique, il a plutôt servi jusqu’à maintenant à rendre encore plus efficaces les systèmes de manipulation et de mensonge organisés, en particulier dans les démocraties occidentales

pas de lien..... car pas d'accord avec ce site...

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
 
livre : Le Viol des foules par la propagande politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ville de Naples envahie par les cafards : Réalité ou propagande politique ?
» Le métronome de Lorant Deutsch : un livre et une émission de propagande idéologique, religieuse, et anti-républlicaine ?
» Initiation à la vie politique Française Option B
» Le Citoyen ou les fondements de la politique (De cive) Thomas Hobbes
» Un livre sur l'histoire de la pensée politique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Petites causeries :: Biblio-Video-Audio-theques-
Sauter vers: