La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  2015/2016 l'Annee de la Misericorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 1 Déc - 5:03

Ouverture de l'Annee de la Misericorde

par Pape Francois, le 8 decembre, a la Basilique Saint Pierre.

a suivre....

alors que nous allumerons des petites lumieres bleues et blanches pour celebrer notre Mere du Ciel

Immaculée Conception

Depuis toujours, les Églises d'Orient fêtaient la pureté originelle de Marie, en une fête de "la Conception de la sainte Mère de Dieu" ou, plus exactement, la fête de la conception de Marie dans le sein de sainte Anne.

Les Latins l'adoptèrent progressivement à partir du Xe siècle, mais saint Bernard, saint Bonaventure, comme saint Thomas d'Aquin se refusaient encore à admettre cette "Immaculée Conception".

Saint Jean Dun Scot fut le premier à la faire triompher et à y faire se rallier la Sorbonne de Paris. Les Papes intervinrent maintes fois au cours des siècles pour imposer silence à cette querelle jusqu'au jour où Pie IX la définit comme un dogme de foi, en 1854*:

"Dès le premier instant de sa conception, par grâce et privilège uniques du Dieu Tout-Puissant, la bienheureuse Vierge Marie a été préservée du péché originel".

Comme au premier jour de la Création quand Adam et Eve sortaient des mains du Créateur, la mère de son Fils était là, minuscule cellule humaine pourvue d'une âme toute sainte. Elle est ainsi "devenue la gloire de notre nature pécheresse."


*La date du 8 décembre a été fixée en 1854.

Cependant, durant le temps de l'Avent tous les dimanches ayant la préséance sur les autres jours, en 2013, cette solennité a été célébrée le 9 décembre.


Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie.

Vraiment comblée de grâce et bénie entre toutes les femmes, elle fut préservée de toute souillure de la faute originelle dès le premier instant de sa conception, par un privilège unique de Dieu en prévision de la naissance et de la mort salvifique du Fils de Dieu. Cette doctrine transmise par une tradition très ancienne, a été solennellement définie en ce jour en 1854 par le bienheureux Pie IX.

   Il faut comprendre l’Immaculée-Conception, non pas seulement comme une exemption virginale de la tache originelle, mais comme une sanctification qui s’opère dès la naissance de la vie de la Vierge, dans la vision des mérites de Jésus-Christ

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/8/12/2015/8-Decembre-2015.html

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).


Dernière édition par Pearl le Lun 14 Déc - 11:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 1 Déc - 5:07

Le Pape François annonce un « Jubilé de la Miséricorde »

Publié le 13 mars 2015



Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016,
l’Eglise catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire.

Ce « Jubilé de la Miséricorde » débutera par l’ouverture de la Porte Sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception et se terminera par la solennité du Christ Roi.

L’annonce d’une Année Sainte extraordinaire a été faite à l’occasion du deuxième anniversaire de l’élection du Pape François, durant l’homélie de la célébration pénitentielle par laquelle le Saint-Père a lancé l’initiative « 24 heures pour le Seigneur ». Proposée par le Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation, celle-ci promeut dans le monde entier l’ouverture extraordinaire des églises pour inviter à l’adoration du Saint-Sacrement et la célébration du sacrement de réconciliation. Le thème de cette année est tiré de la lettre de Saint Paul aux Ephésiens : « Dieu riche en Miséricorde » (Ephésiens 2,4).

L’ouverture du prochain Jubilé se fera à l’occasion du 50ème anniversaire de la clôture du Concile oecuménique Vatican II, en 1965, et pour cela il revêt une signification particulière qui pousse l’Eglise à continuer l’oeuvre entamée par Vatican II.

Pendant le Jubilé, les lectures pour les dimanches du temps ordinaire seront tirées de l’Evangile de saint Luc, « l’évangéliste de la miséricorde ». Dante Alighieri le qualifia de « scriba mansuetudinis Christi », « narratore della mitezza del Cristo ». Sont très connues, dans l’Evangile de la Miséricorde de Luc, les paraboles: la brebis égarée, la drachme perdue, le père miséricordieux.

L’annonce officielle et solennelle de l’Année Sainte sera faite par la lecture et la publication, près de la Porte Sainte, de la Bulle, le dimanche de la Miséricorde Divine, la fête instituée par Saint Jean-Paul II qui est célébrée le dimanche après Pâques.

Autrefois, chez les Juifs, le jubilé était une Année proclamée sainte qui tombait tous les cinquante ans. Pendant cette année, on devait rendre l’égalité à tous les fils d’Israël, offrant de nouvelles opportunités aux familles qui avaient perdu leur propriété, et même la liberté. Aux riches, en revanche, l’année jubilaire rappelait que le temps s’approchait dans lequel les esclaves israéliens, de nouveaux rendus égaux, auraient pu revendiquer leur droit. « La justice, d’après la loi d’Israël, se proposait surtout la protection des faibles » (Saint Jean-Paul II, dans Tertio Millennio Adveniente 13).

L’Année sainte, une opportunité pour approfondir notre foi

L’Eglise catholique a entamé la tradition de l’Année Sainte avec le Pape Boniface VIII en 1300. Boniface VIII avait prévu un jubilé à chaque siècle. A partir de 1475 – dans le but de permettre à toute génération de vivre au moins une Année Sainte- le jubilé ordinaire fut établi au rythme de 25 ans. Un jubilé extraordinaire, en revanche, est convoqué à l’occasion d’un événement remarquable. Les Années Saintes ordinaires célébrées jusqu’à aujourd’hui, sont au nombre de 26.

La dernière Année Sainte remonte au Jubilé de l’année 2000. La tradition de convoquer des jubilés extraordinaires remonte au XVIe siècle. Les dernières Années Saintes extraordinaires du siècle passé ont été celles de 1933, convoquées par Pie XI pour le XIXe centenaire de la Rédemption ainsi que celle de 1983, convoquée par Jean-Paul II pour les 1950 ans de la Rédemption.

L’Eglise catholique a donné davantage une signification spirituelle au jubilé juif. Cela consiste dans un pardon généralisé, une indulgence ouverte à tous et dans la possibilité de renouer le lien avec Dieu et le prochain. C’est pourquoi l’Année Sainte est toujours une opportunité pour approfondir notre foi et vivre, d’un engagement renouvelé, le témoignage chrétien.

Par le Jubilé de la Miséricorde, le Pape François met en lumière le Dieu miséricordieux qui invite tous à revenir chez Lui. La rencontre avec Lui inspire la vertu de la miséricorde.

Le rite du début du jubilé est l’ouverture de la Porte Sainte. Il s’agit d’une porte que l’on ouvre seulement pendant l’Année Sainte, tandis que durant les autres années, elle demeure murée. Ce sont les quatre basiliques, les plus importantes, qui ont une Porte Sainte : Saint-Pierre, Saint-Jean en Latran, Saint-Paul dehors les murs, Sainte-Marie Majeure. Le rite d’ouverture de la Porte Sainte exprime le symbole que, durant le jubilé, un » parcours extraordinaire » vers le salut est offert aux fidèles. Les portes saintes de ces basiliques seront ouvertes après l’ouverture de la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre.

La miséricorde, c’est maintenant !

La miséricorde est un thème que le Saint-Père affectionne tout à fait spécialement. En effet, déjà quand il était évêque, le Pape François avait choisi comme devise « Miserando atque eligendo». Il s’agit d’une citation tirée des Homélies de saint Beda le vénérable qui, dans son commentaire de l’épisode évangélique au sujet de la vocation de Saint Mathieu, écrit : « Vidit ergo Jesus publicanum et quia miserandum atque eligendo vidit, ait illi Sequere me » («Jésus vit un publicain et comme il le regarda avec un sentiment d’amour et le choisit, il lui dit : Suis-moi»). Cette homélie est un hommage à la miséricorde divine. Une traduction de la devise papale pourrait être : « Avec des yeux de miséricorde ».

Au moment de son premier Angélus, après son élection, le Saint-Père disait : « Ressentir de la miséricorde, ce mot change tout. C’est le mieux que nous pouvons ressentir: cela change le monde. Un peu de miséricorde fait en sorte que le monde soit moins froid et plus juste. Nous avons besoin de comprendre bien cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui est tellement patient ». (Angélus du 17 mars 2013)

Pendant l’Angélus du 11 janvier 2015, il a affirmé : « Il y a tellement besoin, aujourd’hui, de miséricorde et il est important que les fidèles laïcs la vivent et l’apportent dans les différents milieux de la société. En avant ! Nous sommes en train de vivre le temps de la miséricorde : c’est maintenant le temps de la miséricorde ».

De plus, dans son message pour le Carême 2015, le Saint-Père écrit : « Combien je désire que les lieux où l’Eglise se manifeste, ainsi que nos paroisses et, spécialement, nos communautés, deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence ! »

Le Pape François a confié au Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation l’organisation du Jubilé de la Miséricorde.
http://www.eglise.catholique.fr/actualites/391510-le-pape-francois-annonce-un-jubile-de-la-misericorde/


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 1 Déc - 5:09



Jubilé de la Miséricorde - 2015-2016

Calendrier officiel du Jubilé

Publiée le 05-05-2015




Le logo du Jubilé


Mercredi, le 8 décembre 2015 Solennité de l’Immaculée Conception

Ouverture de la Porte Sainte de la Basilique Saint Pierre


Publiée le 05-05-2015

Le logo et la devise, les deux ensemble, offrent une heureuse synthèse de l’Année jubilaire. Dans la devise Misericordiosi come il Padre (tirée de l’Evangile de Luc, 6,36) on propose de vivre la miséricorde à l’exemple du Père qui demande de ne pas juger ni condamner, mais de pardonner et donner l’amour et le pardon sans mesure (cf. Lc, 6,37-38). Le logo- œuvre du Jésuite, le Père Marko I. Rupnik – se présente comme une petite somme théologique du thème de la miséricorde. Elle montre, en effet, le Fils qui charge sur ses épaules l’homme égaré rattrapant, ainsi, une image bien chère à l’Eglise ancienne, car elle exprime l’amour du Christ qui s’acquitte du mystère de son incarnation, par la rédemption. Ce dessein est réalisé de façon à faire émerger que le Bon Pasteur touche en profondeur la chair de l’homme et qu’il le fait avec un tel amour qu’il lui change la vie. Il y a, en outre, un détail qui ne peut pas nous échapper: le Bon Pasteur charge sur lui, avec une miséricorde infinie, l’humanité entière mais ses yeux se confondent avec ceux de l’homme. Christ voit par les yeux d’Adam, et celui-ci par les yeux du Christ. Chaque homme découvre ainsi dans le Christ, nouvel Adam, son humanité et le futur qui l’attend, en contemplant dans Son regard l’amour du Père.

Cette scène se situe à l’intérieur de l’amande, elle aussi un symbole cher à l’iconographie ancienne et du Moyen-Age, appelant la coprésence de deux nature, la divine et l’humaine, dans le Christ. Les trois ovales concentriques, en couleur progressivement plus claire, vers l’extérieur, évoquent le mouvement du Christ apportant l’homme en dehors de la nuit du pêché et de la mort. D’ailleurs, la profondeur de la couleur plus foncée évoque aussi l’impénétrabilité de l’amour du Père qui pardonne tout.

http://www.evangelium-vitae.org/veillees/26/jubile-de-la-misericorde--20152016.htm

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 1 Déc - 5:19

L’année de la Miséricorde 8 décembre 2015 – 20 novembre 2016

"Dans cette Année jubilaire, l’Eglise soit l’écho de la Parole de Dieu qui résonne forte et convaincante comme une parole et un geste de pardon, de soutien, d’aide, d’amour."

Chaque semaine, Mgr Denis Jachiet propose une chronique sur Radio Notre Dame pour accompagner le Jubilé de la miséricorde. Une année sainte “extraordinaire”, promulguée par le pape François, qui « attend d’elle qu’elle renouvelle la vie et le témoignage des chrétiens dans le monde ».

http://www.paris.catholique.fr/pourquoi-ouvrir-un-jubile-de-la.html?utm_source=hebdo&utm_medium=email&utm_campaign=2015-11-03_hebdo&utm_content=pourquoi-ouvrir-un-jubile-de-la.html


Pourquoi ouvrir un « jubilé de la miséricorde » ? Chronique sur la miséricorde par Mgr Denis Jachiet, vicaire général.


Le Pape François a décidé de promulguer une année sainte « extraordinaire », c’est-à-dire une année supplémentaire aux années saintes qui reviennent tous les 25 ans. Il a voulu qu’elle soit un jubilé de la miséricorde ! Elle s’ouvrira le 8 décembre 2015 et se conclura le 20 novembre 2016.

Pourquoi consacrer cette année-là à la miséricorde ?

Si on se penche sur les 20 siècles d’histoire du christianisme on découvre que chaque période, disons à chaque siècle, est traversé par une question théologique et spirituelle majeure. A cette question, parfois brulante, l’enseignement des conciles et des papes, l’œuvre des théologiens et des saints de ce temps apporte en quelque sorte la réponse de l’Esprit Saint.

Au XXe siècle les événements dramatiques qui ont bouleversé le monde, ont soulevé une crise de conscience sans précédent dans l’histoire des hommes. On peut dire, en très raccourci, que ce siècle a engendré dans la mentalité moderne un doute à la fois sur l’homme et sur Dieu. Le scepticisme de l’homme moderne a permis à l’athéisme de se développer et au matérialisme de s’étendre alors que se creusait le fossé de l’injustice entre les pays nantis les populations défavorisées. Plusieurs papes ont pensé que c’était la révélation de la miséricorde de Dieu qui était la bonne nouvelle dans le monde avait besoin maintenant.

Après les Pape Jean XXIII, Jean Paul II et Benoit XVI, notre Pape François et au moins le quatrième Pape de cette période récente à insister sur le thème de la miséricorde. Remarquons aussi que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sainte Faustine, et bien d’autres saints du XXe siècle, ont été les messagers du mystère de la miséricorde divine. Ce thème n’avait pourtant pas particulièrement retenu l’attention des théologiens et des penseurs contemporains.

Le pape François ne demande pas seulement un approfondissement doctrinal et théologique du thème de la miséricorde. Il attend de cette année sainte qu’elle renouvelle la vie et le témoignage des chrétiens dans le monde. Prions pour que cette année sainte soulève un tel mouvement de compassion et de pardon dans le cœur des croyants que leur témoignage devienne un signe efficace de la miséricorde du Père pour tout homme.

Voici le texte de la bulle d’indiction :

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/bulls/documents/papa-francesco_bolla_20150411_misericordiae-vultus.html

Dans l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium qui demeure comme la carte de programmation du pontificat du Pape François, une expression est symptomatique pour saisir le sens du Jubilée extraordinaire qui a été proclamé le 11 avril dernier : « L’Eglise vit un désir inépuisable d’offrir la miséricorde, fruit de l’expérimentation de l’infinie miséricorde du Père et de sa force de diffusion.(Eg 24). C’est à partir de ce souhait qu’il faut relire la Bulle d’indiction du Jubilé Misericordiae Vultus où le Pape trace les finalités de l’Année Sainte.

Comme on le sait, les deux dates indicatives seront le 8 décembre 2015, la solennité de l’Immaculée Conception, marquant l’ouverture de la Porte Sainte à la Basilique Saint- Pierre, et le 20 novembre 2016, la solennité de Jésus–Christ, Seigneur de l’Univers qui est la conclusion de cette Année Sainte. Il est bon d’affirmer d’abord, pour éviter des malentendus, que le Jubilé de la Miséricorde n’est pas et il ne veut pas être, le Grand Jubilé de l’An 2000. Toute comparaison est, donc, sans signification étant donné que chaque Année Sainte apporte ses caractéristiques et ses finalités.

Le Pape souhaite que ce Jubilé se déroule à Rome autant que dans les Eglises locales, ce qui demande une attention particulière à la vie de toute Eglise, ainsi qu’à leurs exigences, afin que les initiatives ne se superposent au calendrier mais, en revanche, que soient plutôt complémentaires. Pour la première fois en outre, dans l’histoire des Jubilés, il y aura la possibilité d’ouvrir la Porte Sainte la- Porte de la Miséricorde- aussi dans chacun des Diocèses, tout spécialement dans la Cathédrale, ou bien dans une Eglise de signification particulière, ainsi que dans un Sanctuaire important pour les pèlerins. De même, il est facile de saisir dans la Bulle d’indiction, d’autres caractéristiques qui le rendent unique.

Un Jubilé thématique


D’abord, l’appel à la miséricorde brise, de toute manière, les schémas traditionnels. L’histoire des Jubilés est caractérisée par l’échéance de 50 ans et de 25 ans. Les deux Jubilés extraordinaires ont respecté l’échéance de l’anniversaire de la rédemption accomplie par le Christ (1933-1983). Celui-ci, en revanche, est un Jubilé thématique. Il appuie sa force sur le contenu central de la foi, en se proposant d’appeler de nouveau l’Eglise à sa mission prioritaire, celle d’être le signe et le témoignage de la miséricorde en tous les aspects de sa vie pastorale.

Je pense, aussi, à l’appel du Pape François au judaïsme et à l’Islam dans le but de retrouver, justement sur le thème de la miséricorde, la voie du dialogue et du franchissement des difficultés de notoriété publique. Il ne faut même pas oublier un autre trait original offert, de la part des Missionnaires de la Miséricorde : Pape François leur donnera le mandat le Mercredi des Cendres [10/02/2016, NDLR] pendant la Célébration à Saint-Pierre. Les Missionnaires devront être des prêtres patients, aptes à comprendre les limites des hommes, mais prêts à exprimer le souffle du Bon Pasteur, aussi bien dans leur prédication que dans la confession. Je ne veux pas m’arrêter trop sur des questions générales, afin d’entrer davantage dans le sujet de l’organisation de l’Année Sainte.

Un logo signé Rupnik

Nous commençons du logo qui représente une somme théologique de la miséricorde, ainsi que de la devise. Dans cette devise, tirée de Lc, 6,36, Misericordiosi come il Padre, on propose de vivre la miséricorde à l’exemple du Père qui demande de ne pas juger ni condamner, mais de pardonner et donner l’amour et le pardon sans mesure (cf Lc 6-,37-38). Le logo est l’oeuvre du Père Marko Ivan Rupnick, S.J. L’image, bien chère à l’Eglise ancienne car elle exprime l’amour du Christ qui chargé sur ses épaules l’homme égaré. Ce dessin est réalisé de façon à faire émerger que le Bon Pasteur touche en profondeur la chair de l’homme et qu’il le fait d’un tel amour qu’il lui change la vie. Il y a, en outre, un détail qui ne peut pas échapper à l’attention Le Bon Pasteur, avec une miséricorde infinie, charge sur lui l’humanité mais ses yeux se confondent avec ceux de l’homme. Christ voit par les yeux d’Adam et celui-ci par les yeux du Christ. Chaque homme découvre ainsi dans le Christ, nouvel Adam, son humanité et le futur qui l’attend. Cette scène se situe à l’intérieur de l’amande, elle aussi un symbole cher à l’iconographie ancienne et du Moyen Age, appelant la présence de deux natures, la divine et l’humaine, dans le Christ. Les trois ovales concentriques, en couleur progressivement plus claire vers l’extérieur évoquent le mouvement du Christ apportant l’homme en dehors de la nuit du péché et de la mort. D’ailleurs, la profondeur de la couleur plus foncée évoque aussi l’impénétrabilité de l’amour du Père qui pardonne tout.

Ce logo a été enregistré dans les sièges internationaux pour éviter tout emploi non conforme et pour en sauvegarder la propriété. Il est évident que tout usage étranger à celui typiquement religieux, devra être approuvé par ce Conseil Pontifical et tout abus forcément poursuivi.

Le calendrier des célébrations

Il faut lire le Calendrier des Célébrations dans une triple perspective. D’un côté, il y a des événements organisés prévoyant une grande affluence de gens. Nous avons voulu consacrer le premier de ces événements à tous ceux qui travaillent dans le pèlerinage, du 19 au 21 janvier 2016. Il s’agit d’un signe que nous voulons offrir pour souligner que l’Année Sainte est un véritable pèlerinage qui doit être vécu en tel sens. Nous demanderons aux pèlerins de marcher à pied afin qu’ils se préparent à franchir la Porte Sainte, dans un esprit de foi et de dévotion. Il est capital de préparer ceux qui travaillent dans ce domaine pour aller au-delà de l’état d’esprit du tourisme et, sans aucune doute, leur sera de grande aide le fait d’être les premiers pèlerins.

Nous avons envisagé qu’il est important de réunir les croyants qui vivent de façon spéciale l’expérience de la miséricorde. C’est pourquoi le 3 avril 2016, il y aura une célébration pour tous ceux qui se retrouvent dans le monde bigarré de la spiritualité de la miséricorde (mouvements, associations, Instituts religieux).

A son tour, tout le monde des bénévoles sera convoqué le 4 septembre 2016. L’organisation de bénévolat en tant que le signe concret de ceux qui vivent les oeuvres de la miséricorde dans ses différentes expressions, mérite une célébration réservée.

De même, on a pris en considération le monde de la spiritualité de Marie qui aura sa journée le 9 octobre 2016 pour célébrer la Mère de la Miséricorde.

Il y a aussi des événements consacrés spécialement aux adolescents qui, après le Carême, sont appelés à professer la foi. Nous avons envisagé pour eux le 24 avril 2016, car les Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie (Pologne, 26-31 juillet 2016)sont consacrées aux jeunes et il est difficile de trouver une place dans la pastorale pour cette tranche d’âge.

Un autre événement sera pour les diacres qui, par vocation et ministère, sont appelés à présider la charité dans la vie de la communauté chrétienne. Pour eux sera le Jubilé du 29 mai 2016.

A l’occasion de 160ème Anniversaire de la Fête du Sacré-Coeur de Jésus le 3 juin 2016, en revanche, il y aura la célébration du Jubilé des Prêtres.

Le 25 septembre 2016,
il y aura le Jubilé des catéchistes, hommes et femmes qui, par leur engagement à transmettre la foi, soutiennent la vie des communautés chrétiennes, spécialement dans nos paroisses.

Le 12 juin 2016, il y aura le grand appel pour tous les malades et les personnes avec handicap et pour tous ceux qui les soignent avec amour et dévouement.

Le 6 novembre 2016, il y aura le Jubilé des détenus. Ce Jubilé ne sera pas célébré seulement dans les prisons, mais nous sommes en train d’envisager la possibilité d’une célébration aussi avec le Pape François, à Saint-Pierre.

Un même signe symbolique, en communion avec le Pape


Une deuxième perspective sera réalisée par quelques signes que fera, de façon symbolique, le Pape François se rendant dans des « périphéries » existentielles pour donner un témoignage personnel de son attention et proximité aux pauvres, aux souffrants, aux marginalisés et à tous les nécessiteux d’un signe de tendresse. Ces moments auront une valeur symbolique, mais ils demanderont aux Evêques et aux Prêtres d’accomplir dans leurs Diocèses le même signe en communion avec le Pape, afin que à tout le monde puisse arriver un signe concret de la miséricorde et de la proximité de l’Eglise. En tant que signe concret de la charité du Pape, en mémoire de ce Jubilé, on fera un geste significatif à la rencontre d’une réalité dans le monde nécessiteuse d’aide, pour exprimer la miséricorde par une aide concrète et efficace.

Pour les pèlerins à Rome


Une troisième perspective est consacrée à tous les pèlerins qui se rendront à Rome seuls et sans une organisation de soutien. Pour eux, on localisera quelques Eglises du centre de la ville, où ils seront accueillis et où pourrons vivre des moments de prière pour franchir la Porte Sainte avec une préparation adéquate à l’événement. De toute façon, tous les pèlerins se rendant à Rome auront un parcours privilégié pour franchir la Porte Sainte. Cela se rend nécessaire afin que cet événement soit vécu d’un esprit religieux, en sécurité et à l’abri de toute pratique illicite qui, au quotidien, mettent en danger des millions de personnes dans les lieux sacrés de la chrétienté.

Un site Internet dédié

Le site officiel du Jubilé a été déjà mis en ligne, accessible aussi à l’adresse www.im.va.

http://www.im.va/content/gdm/fr.html

Ce site est disponible en sept langues : italien, anglais, espagnol, portugais, français, allemande et polonais. Dans ce site, on peut trouver les informations officielles au sujet du calendrier des événements publiques les plus importants, les renseignements pour la participation aux évènements avec le Saint-Père et toutes les autres communications officielles concernant le Jubilé. Les Diocèses, par cet instrument, pourrons recevoir des informations et des indications pastorales, s’inscrire pour communiquer leur pèlerinage et les initiatives du Diocèse. Au site web sont reliés plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Google +, Flickr), par lesquels on pourra connaître les initiatives du Saint-Père et suivre en temps réel les événements les plus importants. Nous sommes en train d’étudier l’opportunité d’une application afin d’améliorer l’information.

Nous sommes convaincus que le thème de la miséricorde, par lequel le Pape François a introduit l’Eglise dans le chemin jubilaire, sera un moment de véritable grâce pour tous les chrétiens ainsi qu’un réveil pour continuer le parcours de la Nouvelle Evangélisation et conversion spirituelle que le Pape nous a indiqué.

Comme le Pape François a écrit : « Dans cette Année jubilaire, l’Eglise soit l’écho de la Parole de Dieu qui résonne forte et convaincante comme une parole et un geste de pardon, de soutien, d’aide, d’amour. Qu’elle ne se lasse jamais d’offrir la miséricorde et soit toujours patiente pour conforter et pardonner. Que l’Eglise soit la voix de tout homme et toute femme et répète avec confiance et sans cesse : « Rappelle–toi, Seigneur, de ta miséricorde et de ton amour, qui est depuis toujours » (Misericordiae Vultus 25)

http://saintleuparis.catholique.fr/spip.php?article626

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 1 Déc - 12:26

« Neuvaine de l’Immaculée Conception » du 30 novembre au 8 décembre 2015,

bénie et encouragée par Sa Sainteté le Pape François.

Comme chaque année, l’Église Catholique nous demande, en effet, de nous tourner vers l’Immaculée Conception en ces premiers jours de l’Avent. Avec confiance et peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvions, nous sommes invités à ouvrir notre cœur pour déposer tout ce que nous portons : nos joies et nos peines, nos luttes et nos échecs, nos désirs, dans le cœur de Marie, notre très Sainte Vierge, au cours de cette Neuvaine Mariale mondiale de Prière.

Cette année le 8 décembre 2015 débute l’année de la Miséricorde.

Prière du 30 novembre au 8 décembre 2015

1°) Chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de 3 fois l’invocation :
« O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. »

2°) Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l’octave – confession recommandée.

PRIÈRE (à dire chaque jour de la neuvaine)

Ô Marie, Vierge Immaculée, par la volonté du Père et par la grâce de l’Esprit Saint, tu as donné au monde le Sauveur, le Fils du Dieu vivant.

Mère de l’Église et première des consacrés, nous te les confions tous. Que l’Esprit Saint les façonne à ton image pour qu’ils redisent chaque jour avec toi, le « oui » d’un don joyeux et irrévocable.

Que ce don gratuit d’eux-mêmes au service de l’Eglise et de leurs frères, soit lumière pour les jeunes et leur donne d’entendre avec joie l’appel du Christ, « Lui qui n’enlève rien mais qui donne tout » !

En ce Jubilé de la Miséricorde, notre monde assoiffé et désorienté a plus que jamais besoin de consacrés priants et saints qui manifestent auprès des pauvres et des plus fragiles l’amour infini du Père.

Mère de Miséricorde et de l’Espérance, nous te prions, avec le Pape François, de faire de nous tous des témoins de Jésus victorieux du mal par la Croix, pour annoncer au monde « la joie de l’Évangile » !

Amen.
Source : Le Chapelet des Enfants, 5 rue de l’université – 75007 PARIS (France)

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 8 Déc - 19:54


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 8 Déc - 19:57


Le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde a été ouvert solennellement à Rome ce mardi 8 décembre 2015.

A l'issue de la messe en la fête de l'Immaculée Conception, le pape François a ouvert la Porte Sainte de la Miséricorde de la Basilique Saint Pierre.

" Cette Année Sainte extraordinaire est un don de grâce. Entrer par cette porte signifie découvrir la profondeur de la miséricorde du Père qui nous accueille tous et va à la rencontre de chacun personnellement. Ce sera une Année pour grandir dans la conviction de la miséricorde "

a indiqué le Saint Père dans son homélie.


Retrouvez les vidéos de KTO liées au Jubilé de la Miséricorde sur cette page spéciale.
Reportage du 10/12/2015.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 8 Déc - 20:35


Comme le veut la tradition, le 8 décembre, le pape François se rend Place d'Espagne, dans le centre de Rome , à l'occasion de la fête de l'Immaculée conception.
Direct de Rome du 08/12/2015.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Dim 13 Déc - 18:27

Qu'est-ce que le Jubilé de la miséricorde ?

Aujourd'hui 8 décembre, le pape François inaugure " l' année sainte de la miséricorde" par l’ ouverture de la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre de Rome, qui n'est ouverte qu'à l'occasion des Jubilés. Croire.com vous propose un ensemble d'articles et une vidéo pour comprendre l'enjeu de cette année sainte. Publié le 8 décembre 2015


Le mot "miséricorde" désigne, en hébreu, le cœur profond, les "entrailles" qui frémissent sous le coup de la douleur et de la peine. Quel père ou mère n'a ressenti cela en sachant son enfant malade, perdu ? La miséricorde apparaît donc comme l'attachement profond d'un être pour un autre et particulièrement de Dieu pour l'homme. Dans notre vie, Dieu souffre avec nous, il est bouleversé par nos malheurs, nos souffrances et notre condition d'homme pécheur.

Dans un grand mouvement d'amour pour nous, il nous manifeste sa tendresse, nous aide concrètement dans nos vies, nous témoigne sa "miséricorde", nous pardonne nos manquements, nos faiblesses, nous envoie son Fils. Dans le Nouveau Testament, Jésus nous invite à faire de même envers nos frères : "Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux". Mt 5,48) C'est l'une des conditions de la vie éternelle.

Le Jubilé de la miséricorde

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire. Ce « Jubilé de la Miséricorde » débutera par l’ouverture de la Porte Sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception et se terminera par la solennité du Christ Roi.

La date choisie pour l'ouverture de ce Jubilé célèbre également le 50ème anniversaire de la clôture du Concile oecuménique Vatican II, en 1965. Ppour cela il revêt une signification particulière qui incite l’Eglise à continuer l’oeuvre entamée par Vatican II.

Pendant le Jubilé, les lectures pour les dimanches du temps ordinaire seront tirées de l’Evangile de saint Luc, « l’évangéliste de la miséricorde ». Dante Alighieri le qualifia de « scriba mansuetudinis Christi », « narratore della mitezza del Cristo ». Sont très connues, dans l’Evangile de la Miséricorde de Luc, les paraboles: la brebis égarée, la drachme perdue, le père miséricordieux.



Vidéo : La miséricorde expliquée par le Père Marc Fassier, délégué diocésain à la formation du diocèse de Saint-Denis. Il est interviewé par Sophie de Villeneuve dans son émission Mille questions à la foi sur Radio Notre-Dame.

http://www.croire.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Misericorde/Qu-est-ce-que-le-Jubile-de-la-misericorde

La miséricorde, la clé du pontificat de François

Le pape François a dédié son premier Angelus, après son élection, au thème de la miséricorde. Voici ce qu'il a dit le 17 mars 2013.

"Ressentir la miséricorde, ce mot change tout. C’est ce que nous pouvons ressentir de mieux : cela change le monde. Un peu de miséricorde rend le monde moins froid et plus juste. Nous avons besoin de bien comprendre cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui a une telle patience...

Souvenons-nous du prophète Isaïe, qui affirme que même si nos péchés étaient rouges écarlates, l’amour de Dieu les rendra blancs comme neige. C’est beau, la miséricorde !

Je me souviens, à peine devenu évêque, en l’année 1992, est arrivée à Buenos Aires la Vierge de Fatima et l’on a fait une grande messe pour les malades. Je suis allé confesser, lors de cette messe. Et presque à la fin de la messe, je me suis levé, je devais administrer une confirmation. Est venue à moi une femme âgée, humble, très humble, elle avait plus de quatre-vingts ans. Je l’ai regardée et je lui ai dit : « Grand-mère — parce que chez nous, nous appelons ainsi les personnes âgées : grand-mère — vous voulez vous confesser ? ». « Oui !», m’a-t-elle dit. « Mais si vous n’avez pas péché... ». Et elle m’a dit : « Nous avons tous péché... ! ». « Mais peut-être le Seigneur ne les pardonne pas... ». « Le Seigneur pardonne tout !», m’a-t-elle dit : sûre d’elle. « Mais comment le savez-vous, vous, Madame ? ». « Si le Seigneur ne pardonnait pas tout, le monde n’existerait pas ». Il m’est venue l’envie de lui demander : « Dites-moi, Madame, vous avez étudié à la Grégorienne ? », parce que cela est la sagesse que donne l’Esprit Saint ; la sagesse intérieure vers la miséricorde de Dieu.

N’oublions pas cette parole : Dieu ne se fatigue jamais de nous pardonner, jamais ! « Eh, mon père, quel est le problème ? ». Eh, le problème est que nous, nous nous fatiguons ! Nous ne voulons pas ! Nous nous fatiguons de demander pardon ! Lui ne se fatigue pas de pardonner, mais nous, parfois, nous nous fatiguons de demander pardon.

Ne nous fatiguons jamais, ne nous fatiguons jamais ! Lui est le Père plein d’amour qui toujours pardonne, qui a ce cœur de miséricorde pour nous tous. Et nous aussi apprenons à être miséricordieux avec tous."

Extrait du communiqué de la conférence des évêques de France : Le Pape François annonce un « Jubilé de la Miséricorde »

Le sacrement de miséricorde

Dans notre vie de foi, c'est au travers du sacrement de réconciliation en particulier que nous percevons la miséricorde de Dieu et plus largement dans la prière et les différents sacrements dans lesquels est communiqué le don de Dieu. Le pardon de Dieu nous remplit de joie et d'allégresse, nous redonne la paix. Mais ce n'est pas tout. Dieu nous manifeste aussi son attachement, sa miséricorde, au travers de personnes, d'événements concrets, de rencontres, qu'il faut savoir relire dans sa vie.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Lun 14 Déc - 11:45


Miséri-quoi ?

Publié le 14 déc 2015 à 08:05


Miséricorde… Le mot n’est pas très habituel. Revue de détail en cette année sainte extraordinaire souhaitée par le pape François. Depuis ce 8 décembre en effet, les catholiques du monde entier sont invités à une véritable cure de compassion et de pardon.

Vous n’avez pas (encore) lu Misericordiae vultus, la « bulle d’indiction » du pape ouvrant le jubilé de la miséricorde ? Vous pensez que la miséricorde est une nouvelle tentative pour remplir les confessionnaux ? Vous n’avez vu que la (bonne) vidéo de France Info sur cette année sainte et vous voulez aller plus loin ? C’est parti pour un 4, 3, 2 , 1.

4 piliers


L’Eglise souhaite que nous nous mettions à la suite de personnages célèbres : Zachée et saint Matthieu d’anciens voleurs, sainte Marie-Madeleine la femme facile du village, saint Pierre le traître, le bon larron meurtrier repenti, … Bref, des figures qui ont toutes été libérées par le regard d’amour du Seigneur. Ce regard de miséricorde s’appuie sur quatre piliers essentiels :

– la bonté, qui n’est pas juste la gentillesse ou la tolérance mais un regard positif, respectueux et vrai sur l’autre. Cela consiste à voir mon prochain, y compris celui qui me persécute, me fatigue ou m’énerve, comme Dieu lui-même le voit. Vaste programme ! Une attitude qui sonne le glas des préjugés ou des affirmations péremptoires et courtes. L’homme voit les apparences, mais seul Dieu « sonde les reins et les cœurs ». Traquer le positif en tous et en tout est parfois un vrai combat. Et une belle victoire si nous y parvenons !

– la compassion, auprès des malades, des démunis, des pauvres, des exclus… bref, tous ceux qui, proches ou lointains, nous demandent une authentique solidarité de cœur. Cum-patere, « souffrir avec » nous dit l’étymologie latine. Avec la compassion, j’oublie ce « moi » qui tente sans cesse de s’affirmer : bye bye l’égoïsme, bonjour l’altruisme !

– le pardon, qui n’est ni l’indulgence et encore moins l’oubli. On se souvient de cette boutade d’un humoriste français : « j’ai pardonné à tous ceux qui m’ont fait du mal mais… j’ai la liste ! ». Il est vrai qu’il y a des choses qu’on ne peut pas oublier. Elles restent à jamais gravées dans notre mémoire, parfois même dans notre chair. En ce sens, pardonner, ce n’est pas oublier : c’est décider de ne pas tenir compte du mal qu’on m’a fait. C’est un acte de volonté et pas un sentiment.

– la réconciliation enfin. Nous sommes tous pécheurs et cet état de fait produit en nous des attitudes très diverses. Il y a d’abord ceux qui s’y résignent et ne se confessent plus. Pauvres chrétiens qui n’expérimentent plus jamais l’étreinte du Père à l’enfant prodigue ! Il y a également ceux qui prétendent recevoir le pardon directement, en priant le Seigneur. En réalité, c’est s’absoudre soi-même et se justifier en se fiant aux pieuses pensées de son coeur. Bien sûr, il est toujours bon de prendre conscience de l’amour de Dieu. C’est même un bon point de départ. Mais en rester là, c’est passer à côté de l’essentiel : la rencontre bouleversante de l’aujourd’hui de la miséricorde et du péché. Car le péché est toujours un scandale. Qu’il soit véniel ou mortel (si si… la distinction existe toujours dans le Catéchisme de l’Eglise catholique, même si on emploie plus souvent l’expression « péché véniel » et « péché grave »). Le sacrement de confession est un lieu de vérité, de réalisme et de liberté. Mettre des mots sur ce qui ne va pas, c’est se libérer des gestes, des paroles et des pensées qui ont détruit une relation d’amour.

3 amours


Il faut noter que le pape n’a pas ouvert une année du pardon ; ça, c’est tous les jours ! L’année de la miséricorde est autre chose : un temps privilégié pour répandre dans ce monde la civilisation de l’amour. Ubi Caritas, Deus ibi est / Là où est l’amour, Dieu est présent. Or, la miséricorde est un acte de personne à personne qui affecte trois relations, trois types d’amour : l’amour entre Dieu et moi, l’amour entre les autres et moi, l’amour entre moi et moi-même.

Du coup, cette année sainte pourrait devenir pour tous une occasion de changer de regard et d’attitude. En clair, un temps de conversion. Où en suis-je de mes trois amours ? Celui de Dieu, des autres et de moi-même ? On voit qu’on n’est plus vraiment ici dans une liste de défauts ou d’impressions, mais bien de faits à regretter et de défis à relever. Une attitude qui peut nous préparer à vivre une miséricorde authentique !

2 événements


Tout au long de cette année sainte, le pape a proposé que chaque diocèse s’associe à la démarche traditionnelle de la porte sainte. A Saint-Pierre de Rome, au Vatican, une porte a été spécialement ouverte afin que chaque pèlerin qui la franchit puisse manifester son désir de recevoir et vivre la miséricorde. Mais tout le monde ne peut aller à Rome, même si tous les chemins y mènent ! Du coup, une porte sainte a été ouverte dans chaque diocèse. Pour les malades et les prisonniers, le Saint-Père a même prévu que la porte de leur cellule ou de leur chambre devienne une porte sainte !

Bonus pour les jeunes du monde entier : les JMJ constitueront un temps privilégié. Après Rio en 2013, la jeunesse du monde a en effet rendez-vous à Cracovie en Pologne, en juillet 2016. On pense que les Français constitueront la première délégation étrangère, au coude-à-coude avec les Italiens. Le thème de ces JMJ est bien sûr en phase avec l’année jubilaire : « heureux les miséricordieux ».

1 jubilé… pour que la miséricorde coule à flots !


Bref, vous l’avez compris : la miséricorde, c’est… une corde tendue à la misère ! La mienne, la vôtre, celle qui permet à Dieu de venir nous prendre par la main et de nous relever. Bon jubilé à tous !
http://www.padreblog.fr/miseri-quoi#more-4647

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 15 Déc - 18:22

Le Pape François : il est beau de croire dans la miséricorde de Dieu

Messe du 14 décembre 2015

(RV) L’espérance dans la miséricorde de Dieu ouvre les horizons et nous rend libres alors que la rigidité cléricale ferme les cœurs et fait tant de mal.

C’est le sens de l’homélie du Pape François lors de la messe de ce lundi 14 décembre 2015 en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.


« Nous commettons tous des péchés, tous. Nous sommes tous pécheurs. Mais ne vous effrayez pas, Dieu est plus grand que nos péchés » s’exclame le Pape, commentant la première lecture, celle du Livre des Nombres, citant le prophète Balaam.

Revenant sur son parcours, François souligne qu’il « s’est converti » après avoir rencontré l’ange du Seigneur. Dès lors, « il voit loin, il voit la vérité » parce qu’avec « de la bonne volonté, on voit toujours la vérité », et cette vérité « donne de l’espoir ».

L’espérance permet de voir loin


« L’espérance, affirme le Pape François, est cette vertu chrétienne que nous avons comme un grand don du Seigneur et qui nous fait voir loin, au-delà des problèmes, des douleurs, des difficultés, au-delà de nos péchés ». Elle nous fait « voir la beauté de Dieu ».

« Cela, c’est la prophétie que l’Église nous donne aujourd’hui : il faut des femmes et des hommes d’espérance ».

Cette espérance est « libre », « elle n’est pas esclave ». Or, quand les hommes sont « fermés dans leurs calculs », ils sont « esclaves de leurs propres rigidités », explique le Pape, faisant référence aux chefs des prêtres qui interrogent Jésus. « Comme elle est belle la liberté, la magnanimité, l’espérance d’un homme et d’une femme d’Église. En revanche, comme elle est vilaine et est mal la rigidité d’une femme ou d’un homme d’Église, la rigidité cléricale qui n’ont pas l’espérance », affirme-t-il.


En cette année de la Miséricorde, le Pape François rappelle qu’il y a deux routes : « qui a l’espoir dans la miséricorde de Dieu et sait que Dieu est Père et pardonne toujours » ; et qui « se réfugie dans sa propre servilité, dans sa propre rigidité et ne sait rien de la miséricorde de Dieu ». Ces derniers « étaient des docteurs, ils avaient étudié mais leur science ne les a pas sauvés. » (XS)
http://fr.radiovaticana.va/news/2015/12/14/le_pape_fran%C3%A7ois__il_est_beau_de_croire_dans_la_mis%C3%A9ricorde_de_dieu/1194234

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Dim 3 Jan - 19:50

Mgr Brouwet vient de publier une réflexion sur la miséricorde du Père à partir de l'Evangile. Comme dans sa précédente série de catéchèses (5 catéchèses sur la foi, 5 catéchèses sur l'évangélisation ou pour la mission)

Mgr Brouwet accompagne ce livret d'un mode d'emploi pour que sa lecture de puisse être partagée en groupes, en petite fraternité.


Vous pouvez vous procurer les 5 Évangiles sur la miséricorde, un très beau livret de 98 pages, au prix de 3 euros directement à Tarbes, à la maison diocésaine, à Lourdes, à la grande librairie sur Sanctuaire ou en contactant Antonin Chauzet au 05 62 44 09 70 ou par email : comptabilite.diocese@catholique65.fr

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Lun 18 Jan - 14:52

Premier "vendredi de la miséricorde"

Cité du Vatican, 18 janvier 2016 (VIS). Hier après-midi, le Saint-Père s'est rendu dans une maison de retraite de la périphérie de Rome, réalisant ainsi son premier "vendredi de la miséricorde". Accompagné par Mgr.Fisichella, en charge du Jubilé, il a salué chacun des 33 hôtes. Avant de rentrer au Vatican, il a également fait halte au foyer Iris où vivent 6 malades en état végétatif, assistés par leurs familles. Par ces deux visites, le Pape a voulu contraster une fois de plus la culture de rebut en soulignant l'importante place qu'occupent les personnes âgées et la grande valeur qu'est en toute circonstance la dignité de la personne.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 20 Jan - 20:29



Diffuser partout sur terre la miséricorde de Dieu

Cité du Vatican, 20 janvier 2016 (VIS). Ce matin, au cours de l'audience générale tenue Salle Paul VI, le Pape a poursuivi son nouveau cycle de catéchèse sur la la miséricorde dans la Bible, centrant son discours sur la semaine de prière pour l'unité des chrétiens (18 - 25 janvier): L'apôtre Pierre, a-t-il dit en reprenant sa première épître, "s'adresse à la première génération de croyants pour leur faire prendre conscience du don qu'ils ont reçu par le baptême, mais aussi des exigences que cela implique. Nous aussi sommes invités dans cette période de prière pour l'unité à redécouvrir tout cela, à le faire ensemble, en laissant derrière nous tout ce qui nous divise. Partager signifie baptême que nous sommes tous pécheurs et nous devons être sauvé, racheté et délivré du mal... Partager un seul baptême signifie que nous affirmons ensemble, catholiques, protestants et orthodoxes partageons l'expérience du péché. Tous avons besoin du pardon, d'être libérés du mal car nous sommes appelés pour aller à la rencontre du Dieu vivant, plein de miséricorde. Malheureusement, nous vivons tous l'égoïsme qui crée la division, la fermeture du soi et le mépris de l'autre. Repartir du baptême signifie retrouver la source de la miséricorde, une source d'espérance pour tous. Personne ne doit être exclu de la miséricorde de Dieu. Le partage de cette grâce crée un lien indissoluble entre les baptisés qui, en vertu du baptême, peuvent se considérer frères. Nous sommes vraiment le peuple saint de Dieu, même si à cause de nos péchés nous ne sommes pas totalement unis. La miséricorde de Dieu, qui oeuvre dans le baptême, est plus forte que nos divisions. Dans la mesure où nous accueillons la grâce de la miséricorde, nous devenons plus pleinement peuple de Dieu, et donc en mesure d'annoncer à tous ses ?uvres merveilleuses... Par la grâce du baptême, nous avons obtenu la miséricorde de Dieu et avons été accueillis au sein de son peuple. Catholiques, orthodoxes et protestants, nous constituons un sacerdoce royal, une nation sainte. Cela signifie que nous avons une mission commune, qui est de transmettre la divine miséricorde reçue à l'autre, en commençant par les plus pauvres et abandonnés.... Mettons à profit cette semaine particulière pour prier afin que tous les disciples du Christ trouvent le moyen d'oeuvrer ensemble pour diffuser partout sur terre la miséricorde de Dieu".

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Jeu 21 Jan - 21:01

Chine

« La miséricorde de Dieu a changé ma vie » - récit d’un détenu chinois

13/01/2016

Le 12 janvier, à Rome, le livre d’entretiens du journaliste Andrea Tornielli avec le pape François, Le nom de Dieu est Miséricorde, a été présenté à la presse. Publié le jour-même dans 84 pays, l’ouvrage a été promu par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, le célèbre acteur comique ...


Au siège de l’Augustinianum, centre d’étude des Pères de l’Eglise à Rome, devant une salle remplie de journalistes mais aussi de personnalités italiennes et de diplomates, Zhang Jianqing, incarcéré depuis onze ans, a profondément ému par le témoignage qu’il a donné de sa conversion et de l’expérience qu’il avait faite de la miséricorde de Dieu. « La miséricorde de Dieu a changé ma vie », a témoigné ce prisonnier chinois, détenu en Italie, en présentant le livre du pape François. Agé de 30 ans, Zhang Jianqing a notamment expliqué comment, en prison, il avait choisi le nom de saint Augustin comme nom de baptême.

Nous reprenons ci-dessous son témoignage tel qu’il a été retranscrit par l’agence Zenit.

Ce sont les larmes de sa mère qui ont fait brèche dans le cœur du jeune homme alors qu’il était en prison. Et il n’a demandé le baptême qu’après avoir confié son amour du Christ à sa mère qui, quoique bouddhiste pratiquante, l’a encouragé à suivre son chemin. Il a reconnu dans sainte Monique, qui a pleuré et prié pendant quinze ans pour la conversion de son fils, devenu ensuite le grand saint Augustin, une image de sa propre mère. Un témoignage de la joie après des années de ténèbres. Et la joie de rencontrer le pape François, hier, lundi 11 janvier, au Vatican, à l’occasion de la présentation du livre à son auteur. Agostino Zhang a commencé son récit, en soulignant lui-même qu’on pouvait trouver « étrange » qu’un jeune Chinois porte le nom (en italien) d’« Agostino ».

Il a rendu hommage à ses parents, de tradition bouddhiste, des « gens bien », qui se sont toujours « bien comportés en Chine et en Italie ». Il est arrivé en Italie avec son père à l’âge de 12 ans, alors que sa mère était déjà en Italie depuis deux ans. Il a confié qu’à l’école, il s’ennuyait, et qu’il faisait tout pour s’échapper. Selon ses propres paroles, il devenait peu à peu plus « méchant », et il se disputait avec ses parents pour l’argent qu’il réclamait afin d’aller « s’amuser ». A 16 ans, il partit travailler loin de sa famille, mais il passait ses nuits dans les discothèques, ne cherchant qu’à « s’amuser, avoir de l’argent, des filles », et il devenait « puissant, violent, superficiel ». Une « erreur » lui a valu, à 19 ans, une condamnation à vingt ans de prison.

En détention, il souffrit avant tout de ne pas comprendre l’italien, alors qu’il était le « seul Chinois ». Il rencontra « plein de difficultés », mais sans savoir où « demander de l’aide ». Il était « désespéré » et il écrivait à sa famille « en demandant pardon », encore et encore, pour la « tristesse » qu’il leur avait causée, et pour sa mère qui faisait 700 km « pour venir me visiter en prison, et qui pleurait ». Il avoue que ce sont « ses larmes » qui l’ont « aidé à percevoir le mal » fait à sa famille. « Mon cœur tremblait, se sentait brisé, et le désir émergeait de ne plus faire souffrir [ma mère] ».

Zhang Jianqing a ensuite fait le récit des miséricordes reçues. Avant son transfert à Padoue, il a rencontré un bénévole – qui a été en 2015 son parrain de baptême – : « Cet homme a été le premier cadeau du Seigneur qui m’a fait miséricorde alors même que je ne le savais pas. » Voilà l’importance pour lui du livre du pape François : « Ce livre m’aide à comprendre ! »[/b]

Il a choisi le nom d’Agostino, après avoir connu l’histoire de saint Augustin d’Hippone et de sa mère sainte Monique, qui a versé tant de larmes pour son fils. Il y retrouvait « un peu [sa] situation » et, dit-il, les « fleuves de larmes » que sa mère a versées pour lui.

Il évoque ce bénévole de Belluno (en Vénétie) : « Son visage, son regard m’a semblé immédiatement familier, j’ai ressenti réconfort et paix intérieure, alors que je ne comprenais ni ne parlais l’italien. »
Il a ressenti le besoin de se libérer du mal, dit-il, grâce à « son regard de compassion » : il s’est senti « soutenu, encouragé ».

Après son transfert à Padoue, en 2007, il a l’occasion, grâce à un compatriote chinois, Andrea, de travailler dans une coopérative. Il se rend compte que les gens de la coopérative les « aiment » comme « des personnes, pas comme des numéros ou des fiches ». Et il lui vient le désir de recevoir le baptême pour être à son tour « heureux ».

Il confie que les paroles de l’Evangile lui procuraient « une joie jamais éprouvée auparavant, comme si elles étaient écrites » pour lui : « J’attendais le dimanche ! Et avec des amis prisonniers et la coopérative j’ai participé à une rencontre hebdomadaire. J’ai fait un chemin qui a fait venir en moi le désir d’être chrétien, mais je ne voulais pas que ce soit une nouvelle douleur pour ma maman parce qu’elle est bouddhiste très pratiquante. J’ai demandé conseil à des amis et au Bon Dieu pour voir clair pour moi et ma famille. »

Il raconte : « Le Vendredi saint 2014, à la fin du Chemin de croix, tous mes amis sont allés embrasser la croix ; moi aussi j’avais le désir de le faire, mais, pensant à maman, je n’y suis pas arrivé. Il me semblait la trahir une seconde fois. Je suis sorti de la chapelle et je me suis mis à pleurer de ne pas l’avoir fait. J’ai compris que j’étais amoureux de Jésus et que je ne pouvais plus me séparer de lui et j’ai appelé ma famille pour la faire venir. Maman est venue et je lui ai tout raconté en lui disant que je ne pouvais plus cacher mon amour pour Jésus. Après ces paroles, maman est restée immobile pendant cinq minutes qui m’ont semblé les plus longues de ma vie. Puis elle m’a dit : ‘Si tu penses que c’est quelque chose de juste pour toi, tu dois le faire, sinon je souffrirai encore plus.’ On s’est tous mis à pleurer. J’ai pleuré comme un enfant. J’ai ressenti la présence du Seigneur dans l’amour de maman. Jésus a envoyé les siens me chercher : tous les amis rencontrés pendant mon parcours de catéchisme. Le 17 avril 2015, j’ai reçu le baptême, la confirmation, et la première communion dans la prison, pas dans un autre lieu, mais là où Jésus est venu me rencontrer et où j’ai rencontré Jésus. »

Agostino Zhang dit « merci au pape François » parce qu’il n’aurait jamais pu imaginer « participer à la présentation du livre du pape ni avoir la possibilité de lui serrer la main comme c’est arrivé hier » : « Beaucoup, dit-il, auraient plus droit et besoin que moi d’être ici. » Puis il ajoute : « La miséricorde de Dieu a changé ma vie, mais ce ne serait pas possible sans les frères et les amis de la prison de Padoue qui sont ici, tous, dans mon cœur, ils sont présents ici, et les prisonniers du monde qui n’ont pas eu la même chance. Merci de l’affection et de la tendresse que le pape ne manque pas de nous témoigner, pour les pages de ce livre, qui viennent du cœur d’un pasteur miséricordieux. Nous nous souvenons toujours de toi dans nos prières. »

Le pape François a demandé qu’il y ait une Porte sainte dans les prisons pendant toute l’Année de la miséricorde ; il a aussi appelé à pratiquer la visite des prisonniers, comme œuvre de miséricorde.
(eda/ra)

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2016-01-13-ab-la-misericorde-de-dieu-a-change-ma-vie-bb-recit-d2019un-detenu-chinois

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Sam 6 Fév - 20:13


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Ven 12 Fév - 20:27


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 24 Fév - 14:12


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 24 Fév - 14:31


Notez dans vos agendas ce rendez-vous inattendu et féérique
:

6 avril 2016

Le Père Michel-Marie
donnera une conférence publique
en l’église Saint-Sulpice à Paris (VIe).

La miséricorde,
atout cœur dans le jeu de Dieu !


18h45, Messe présidée et prêchée
par le Père Michel-Marie

20h, Conférence publique

Entrée libre et gratuite
Métro Saint-Sulpice

à ne pas manquer !

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 24 Fév - 15:52

L’année de la miséricorde.
24 février 2016 par missioncaucase

Sur le mur de notre ferme, à Blagovechenka, une grande affiche s’expose :


Pour rappeler à tous les passants qu’en cette année le Seigneur veut faire connaître sa miséricorde.

https://catholiquescaucase.wordpress.com/2016/02/24/lannee-de-la-misericorde/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 24 Fév - 15:56

La Voix de Pape Francois - Face au pouvoir, la miséricorde

Cité du Vatican, 24 février 2016 (VIS). Ce matin, au cours de l'audience générale, Place St.Pierre (20.000 personnes), le Saint-Père a consacré sa catéchèse à l'arrogance des puissants, qui apparaît souvent dans la Bible, opposée à la miséricorde divine. Or, a-t-il dit, "la richesse et la puissance peuvent être bonnes et utiles au bien commun si elles sont mises au service des pauvres et de la collectivité, de la justice et de la charité. Mais, comme cela arrive trop souvent, elles sont vues comme un privilège, mises au service de l'égoïsme, utilisées comme des instruments d'arrogance, de corruption et de mort''. Et de citer pour exemple le récit de la vigne de Naboth. Le roi Achab voulait l'acheter car elle jouxtait son palais, mais en Israël la terre était considérée sacrée et inaliénable car appartenant à Dieu, une bénédiction qu'il convenait de transmettre de génération en génération. Achab fut furieux car il vit dans ce refus une offense à son pouvoir, une atteinte à son autorité. Sa femme, Jézabel, une idolâtre et ennemie des prophètes, qui évoqua la lèse majesté et fit exécuter Naboth, dépouillé de sa vigne au profit du roi.

En évoquant ces faits, Jésus rappelle que les chefs des nations les dominent et les oppriment, disant son espoir que nous soyons différents. Qui veut devenir le premier devra être le serviteur de tous. "Si on perd la dimension du service, le pouvoir devient arrogance, domination et oppression". L'histoire de Naboth est également d'aujourd'hui, où le puissant pour avoir plus d'argent exploite les pauvres, exploite les gens. C'est l'histoire de la traite des êtres humains, l'esclavage des pauvres noirs qui travaillent avec un salaire minimum pour enrichir les puissants. C'est l'histoire des politiciens corrompus qui veulent toujours plus. L'épisode de la vigne de Naboth révèle ce qui finit par se produire "lorsque l'exercice du pouvoir se fait sans le respect pour la vie, sans justice ni miséricorde. Voila où conduit la soif de pouvoir, l'avidité de ceux qui veulent tout posséder''. Reprenant des paroles du prophète Isaïe, le Pape a dit qu'il ''n'était pourtant pas communiste, quand il met en garde contre l'avidité des riches propriétaires terriens, qui les conduit à vouloir toujours plus de maisons et de terres: Malheur à vous qui ajoutez maison à maison et champ à champ, jusqu'à ce qu'il n'y a plus de terrain libre. Ainsi vous restez seuls à habiter le village. Mais Dieu est plus grand que la malignité et la duplicité de l'homme. Dans sa miséricorde, il a envoyé le prophète Elie pour aider Achab à la conversion. Mis devant son péché, le roi...s'humilia et demanda pardon". Mais la culpabilité et le mal commis causent inévitablement des conséquences dans l'histoire. "La miséricorde nous montre la voie à suivre, car elle peut guérir les blessures et changer l'histoire. La miséricorde de Dieu est plus forte que le péché des hommes. Nous reconnaissons son pouvoir quand nous voyons l'innocent, le Fils de Dieu, qui s'est fait homme pour détruire le mal par le pardon. Jésus-Christ est le vrai roi, mais sa puissance est complètement différente. Son trône est la croix. Il est pas un roi qui tue, mais au contraire qui donne la vie. Il va vers tous, en particulier les faibles, chasse leur solitude et les aide à surmonter leur destin de mort auquel mène le péché. Par sa proximité et sa tendresse, il conduit les pécheurs vers la grâce et le pardon''.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mer 2 Mar - 16:36

Miséricorde et conversion

Cité du Vatican, 2 mars 2016 (VIS). Ce matin, le Saint-Père a consacré la catéchèse de l'audience générale, tenue Place St.Pierre, au lien entre la miséricorde divine et la conversion, à la lumière de l'Ecriture. ''Parlant de la miséricorde divine, j'ai à plusieurs reprises évoqué la figure du père qui aime ses enfants, qui les aide et se soucie d'eux, leur pardonne, mais aussi les éduquer et les corrige pour leur bien quand ils ont tort''. Dans la Bible, le prophète Isaïe "présente Dieu comme un père aimant mais sévère et attentif. Il s'adresse au peuple d'Israël l'accusant d'infidélité et de la corruption, pour revenir à la voie de la justice... Par le prophète Dieu parle aux gens avec l'amertume d'un père déçu par la rébellion de ses enfants contre lui. Même les animaux, comme le dit le prophète, sont fidèles à leur maître et reconnaissent la main qui les nourri... Même blessé, Dieu parle à l'amour et fait appel à la conscience... La relation parents enfants, à laquelle les prophètes se réfèrent souvent pour évoquer la relation d'alliance entre Dieu et son peuple, ici dénaturée. ''La mission éducative des parents est conçue pour les faire grandir libres et responsables, capables de faire de bonnes ?uvres pour eux-mêmes et pour les autres. Au lieu de cela, à cause du péché, la liberté devient prétexte d'autonomie. Emportée par l'orgueil, elle conduit à l'opposition et l'illusion de l'autosuffisance... Mais Dieu appelle son peuple...et ne renie personne car tous sommes ce peuple. Le pire pour les parents, pour les peuples et Dieu ce sont leurs enfants. Affectueusement, il appelle ses enfants pour attester les protéger... Cette adhésion au Père doit être vécue avec confiance et obéissance, sachant que tout est un don qui vient de son amour. Mais en réponse, on lui oppose vanité, autosuffisance et idolâtrie''.

Isaïe, a ensuite rappelé le Pape, dit qu'en parlant avec dureté, Dieu veut aider ses enfants à comprendre la gravité de leur culpabilité. Il rappelle les pécheurs, les enfants corrompus qui l'ont abandonné et lui ont tourné le dos. Or la conséquence du péché est ''un état de souffrance qui affecte aussi le pays, dévasté et transformé en désert inhabitable... Là où il y a rejet de Dieu et de sa paternité, la vie est pas possible, l'existence perd ses racines, tout semble perverti et détruit. Cependant, même ce moment douloureux advient dans la perspective du salut. C'est un test de ressentir l'amertume de ceux qui abandonnent Dieu, qui se voient confrontés au sombre choix de la mort. La souffrance est la conséquence inévitable d'une décision d'auto-destructrice, qui doit faire réfléchir le pécheur, l'ouvrir à la conversion et au pardon... Tel est le chemin de la miséricorde divine: Dieu ne nous traite pas en fonction de nos iniquités. La punition devient le moyen d'appeler à la réflexion. Il est entendu que si Dieu pardonne à son peuple, il donne la grâce ne détruit pas tout laisse toujours la porte ouverte à l'espoir. Si le salut implique la décision d'écouter et de se convertir, il demeure un don gratuit''. Par conséquent, Seigneur, dans sa miséricorde, indique un chemin qui n'est pas celui des sacrifices rituels, mais plutôt de la justice". Les sacrifices ne sauvent pas tandis que la miséricorde divine pardonne le péché. Dieu, dit Isaïe, "n'aime pas le sang des taureaux et des agneaux surtout si leur offrande est faite par des mains souillées du sang des frères... Au contraire, il est nécessaire de se rapprocher de Dieu avec les mains purifiées, évitant le mal et pratiquant la justice. C'est pourquoi le prophète exhorte les gens à cesser de faire le mal, à apprendre à faire le bien, à rechercher la justice, à aider les opprimés, rendre justice aux orphelins, défendre les veuves.... Et puis, comme le dit Isaïe, même si le péché était cramoisi, ils deviendrait blanc comme neige... Tel est le miracle du pardon que Dieu, en tant que Père, veut accorder à son peuple. La miséricorde de Dieu est offert à tous, et ces paroles du prophète sont aussi valables aujourd'hui pour nous tous, appelés à vivre en enfants de Dieu''.

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Sam 23 Avr - 8:24



Année de la Miséricorde

"Je suis toute Miséricordieuse"
(3ème apparition)

Durant le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, le sanctuaire propose des activités spécifiques :

Le 8 décembre 2015 : Conférence (17:00), Messe (18:00) et procession dans le village de Pellevoisin en l’honneur de l’Immaculée Conception - Voir le programme détaillé.

Le 13 décembre 2015 : Ouverture des Portes Saintes du Jubilé de la Miséricorde à la Cathédrale de Bourges (15:00) et au sanctuaire de Pellevoisin (19:00) -

Les 12 et 13 mars 2016 : Colloque sur les apparitions de Pellevoisin - voir le programme détaillé - télécharger le bulletin d'inscription.

Les 2 et 3 avril 2016 : Week-end de la Miséricorde : voir week-ends spirituels.

Le 3 juin 2016 : procession de la Fête du Sacré-Cœur dans le parc et le village après la Messe.

Le 15 août 2016 : Conférence (10:00), Messe (11:00) suivie d’une procession.

Les 15 et 16 octobre 2016 : Week-end avec les reliques de Ste Faustine et de St Jean-Paul II

Chaque mois, assistez à une conférence "La Miséricorde chez les Saints"

Il y a 3 lieux pour célébrer le Jubilé dans le diocèse de Bourges, découvrez les !

A Bourges, Cathedrale Saint Etienne

A Issoudun, Notre-Dame du Sacre Coeur

A Pellevoisin, Mere de Misericorde

details sous

http://www.pellevoisin.net/sites/default/files/images/JUBILE%20TRACT%2001%20DIOCESE%20BRGES%20%281%29.pdf

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Mar 26 Avr - 21:00


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7556
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   Dim 22 Mai - 8:04

LES ŒUVRES DE MISERICORDE : «VISITER LES MALADES ET LES PRISONNIERS».

Par le RP Jules AWU


La tendresse et l’amour de Dieu se manifestent à tout le monde sans exception. De ce point de vue, Dieu ne nous cantonne pas dans ce que nous sommes, mais il nous donne la possibilité de toujours revenir à lui. C’est ce qui l’oblige à ne pas nous oublier et il nous témoigne sa miséricorde sans cesse. Notre parcours, en cette année jubilaire de la miséricorde nous invite aujourd’hui à nous attarder sur deux œuvres de miséricorde : Visiter les malades et les prisonniers.


« La maladie, surtout lorsqu’elle est grave, met toujours l’existence humaine à l’épreuve et apporte avec elle des interrogations qui creusent en profondeur. Parfois, le premier moment peut être la révolte : pourquoi est-ce que cela m’est arrivé ? On se sent désemparé, la tentation devient grande de penser que tout est perdu, que désormais rien n’a plus de sens » (Cf. Message du Pape François pour XXIVe Journée mondiale pour les malades, 2016). Cependant c’est dans ces situations que, la sollicitude du Seigneur pour les malades est sans pareil. Il les aime d’un amour tout particulier et cet amour le pousse à aller au-devant d’eux (Lc 5, 12-14), à briser la loi du Sabbat pour les guérir (Lc 13, 10-17). Il ne cesse de se montrer solidaire d’eux (Jn 5, 19) de telle sorte que ses détracteurs ne voyaient plus en Lui la divinité. Jésus a aimé l’Homme au point de se confondre à lui. L’invitation qui nous ait adressée à travers ce soucis permanent du Christ pour les malades, c’est deprendre soin d’eux, matériellement et en leur tenant compagnie. L’exemple du Bon Samaritain est éducateur en ce sens. Il soigna le blessé et ne pouvant pas s’en occuper directement, il confia ses soins à quelqu’un d’autre qu’il rémunéra. (Cf. Lc 10, 30-37). « J’étais malade et vous avez pris soin de moi… Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 36a.40). Et nous, nous devons se faire proches des nôtres qui sont malades tant physiquement, moralement que spirituellement. Notre proximité envers eux devra être plus large et sans mesure comme le Christ le faisait. Il n’a pas craint de se donner à eux. Nous non plus, n’ayons pas peur de nous approcher d’eux. Ne les garons pas quelque part car à y voir de prêt, tout le monde est malade mais à des degrés divers. C’est pourquoi, pour notre propre bien, nous n’avons pas à délaisser nos sœurs ou frères souffrants. C’est dans ces moments difficiles que nous sommes appelés à leur témoigner notre affection. Nous deviendrons ainsi, des mains, des bras, des cœurs qui aident Dieu à accomplir ses prodiges, souvent cachés. A côté de cette œuvre de miséricorde qui nous dit notre petitesse, il y a une autre : visiter les prisonniers. En effet en Luc 4, 18-19, Jésus déclare : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction, pour porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur ». La première fois que j’avais eu l’opportunité de visiter une prison, j’avais le souffle coupé. C’est un lieu où il ne faut jamais souhaiter à quelqu’un. Placer cela au cœur, de l’année jubilaire de la miséricorde est un appel pour les chrétiens et aux hommes de bonne volonté à dépeupler les prisons. C’est aussi une invitation à aller auprès de ceux qui sont en prison pour leur apporter un secours matériel et spirituel qui les aide à devenir meilleurs, à s’amender, à préparer leur réinsertion par le travail, etc. C’est aussi collaborer à la libération des innocents, des séquestrés. Dans l’antiquité, les chrétiens versaient des rançons pour les esclaves ou se livraient eux-mêmes à la place de prisonniers innocents. L’exemple de Saint Maximilien Kolbe est élogieux et édifiant. Il n’y a plus de discours possible à faire pour nous les chrétiens devant la misère et la souffrance des uns et des autres. Aidons nos frères malades, aidons ceux qui sont en captivités. Nos aides peuvent être de tous ordres, matérielles, des conseils, des soutiens. Se référer à l’OCDI, à la Commission Justice et Paix…. Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait (Mt 25, 40). Prochainement nous étudierons : Enterrer les morts.
Date de publication: 2016-05-21


http://diocesedekpalime.tg/index.php?cle=publications&id_scat=22

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2015/2016 l'Annee de la Misericorde   

Revenir en haut Aller en bas
 
2015/2016 l'Annee de la Misericorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Calendrier Torahique Nouvelle Année 2015-2016 disponible
» 8 decembre 2015 ouvre l'Annee de la Misericorde
» première année 2015-2016
» 2015-2016 : L'Etat versera entre 300 et 500 millions d'euros aux communes pour les rythmes scolaires.
» Calendrier des éphémérides astronomiques (2014-2015-2016)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: