La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
michel marie Francois -Marie Pape fatima coeur pere zorkine
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Pratique de la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1088
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Pratique de la religion   Mar 7 Fév - 15:11

Le mardi de la 5e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 1,20-31.2,1-4a.
Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite. Telle fut l’origine du ciel et de la terre lorsqu’ils furent créés.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,1-13.
En ce temps-là, les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures.» Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit: ‘Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.’ Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes.» Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. En effet, Moïse a dit : ‘Honore ton père et ta mère.’ Et encore : ‘Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.’ Mais vous, vous dites : Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont ‘korbane’, c’est-à-dire don réservé à Dieu”, alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère; vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre.


Cy Aelf, Paris

Le lien entre le récit de la création et les reproches de Jésus aux scribes et aux pharisiens est simple à découvrir. A l'extraordinaire générosité de Dieu manifestée dans la création, s'oppose la rigidité des hommes dans leur pratique de la religion. Tandis que notre prêtre rapportait ce qu'il avait vécu dans un Kibboutz (il s'était fait "reprendre" parce qu'il avait bu de l'eau à un robinet servant uniquement aux ablutions rituelles), je me suis souvenu, pour ma part, je me suis souvenu d'avoir voulu prendre en photo un lac, avec les hautes herbes où nichaient de nombreux oiseaux, mais aussi le frémissement des eaux lorsque le vent se mettait à souffler. J'aurais bien aimé, également, saisir l'incroyable beauté de l'eau reflétant le ciel ainsi qu'un pan de rochers qui surplombaient le domaine.

Au résultat, les images étaient bonnes, mais il y manquait tant de choses ! On ne sait pas "capturer" le léger bruissement de l'eau lors que des vaguelettes s'épanchaient sur le sol, le chant d'un oiseau tout proche, le vent léger qui réussissait à nous rafraîchir après la montée...

Bref. On n'enferme pas Dieu dans dans des concepts humains, on ne sert pas Dieu en répétant, d'une manière devenue machinale, telle ou telle pratiques supposées nous susciter Sa bienveillance. Chaque Eucharistie peut nous apporter un un surcroît de grâce - mais nous, que pouvons nous Lui donner sinon la reconnaissance de notre faiblesse, de nos erreurs et de nos refus d'aimer ? Cela ne sert à rien de nous signer de l'eau du bénitier si nous n'avons aucunement le sentiment d'avoir besoin d'être purifié...

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais l’essentiel tient véritablement à une grande humilité et dans l'amour du prochain.

.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pratique de la religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu sans religion VS religion sans pratique
» Introduction à la pratique et au symbolisme du mandala
» L’Islâm, religion du juste milieu...
» Comment le B`nai B`rith combat la religion chrétienne
» help cas pratique droit des sûretés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: