La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
france zorkine marie michel coeur pere Francois Pape archange fatima -Marie
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 SAINT SEPULCRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: SAINT SEPULCRE   Lun 22 Mai - 18:34

Saint-Sépulcre : quand les découvertes archéologiques concordent avec les récits évangéliques
Forum Libertas | 18 mai 2017


L’ouverture récente du Saint-Sépulcre à Jérusalem a permis de réaliser une série d’observations passionnantes. Les lieux correspondent en tous points à la description du tombeau dans les Évangiles.

Le 20 octobre 2016, la dalle de marbre protégeant le tombeau présumé du Christ, au sein de la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem, a été ouverte. Sous cette dalle se trouvait une deuxième dalle, également en marbre gris, fendue sur le côté et ornée d’une croix de Lorraine datant certainement de l’époque des croisades, au début du XIIe siècle. Une fois la deuxième dalle retirée, les chercheurs ont découvert un simple banc de pierre, creusé dans la paroi de la roche.

Cette découverte correspond aux chroniques des voyageurs du Moyen-Âge (tels Félix Faber, en 1480, qui vit l’édicule sans les dalles de marbre) qui rapportent, en effet, que le banc et le mur formaient un même bloc de pierre, sur le côté nord de la petite pièce : l’endroit même où le corps de Jésus aurait été déposé. Sur le mur sud de cette pièce, les chercheurs ont observé une deuxième paroi, également taillée dans la roche, et d’une hauteur de deux mètres environ.

L’édicule de la basilique du Saint-Sépulcre abrite donc deux murs de pierre (nord et sud) et un banc (accolé au côté nord). Cette disposition correspond à une « chambre sépulcrale » à laquelle on avait seulement accès en descendant, puisqu’elle se situait en sous-sol. Le sol d’origine de la tombe, en pierre lui aussi, et qui n’a pas encore été mis au jour, se situe en dessous du dallage en marbre actuel.

Des découvertes à la lumière des récits évangéliques

Ce qui est fascinant, c’est que ces éléments archéologiques sont en adéquation parfaite avec les données rapportées dans les Évangiles, chez Matthieu (chap. 27), Marc (chap. 15-16), Luc (chap. 24) et Jean (chap. 19-20).

Il est donc légitime de considérer qu’il pourrait véritablement s’agir du tombeau de Jésus.

Non loin de l’endroit où fut crucifié Jésus, Joseph d’Arimathie possédait en effet un tombeau qui n’avait pas encore servi. Les coutumes funéraires juives de l’époque exigeaient un enterrement rapide. Les pauvres étaient déposés dans une simple fosse recouverte de pierres, alors que les riches faisaient l’acquisition de tombes familiales, ou sépulcres, où les corps reposaient dans des niches creusées dans les murs. Dans ces sépulcres opulents, on trouvait également des bancs de pierre pour l’embaumement du corps ou pour accueillir les visiteurs. Ce tombeau était refermé par une grosse pierre que l’on faisait rouler pour obstruer l’entrée. C’est précisément ce genre de procédé de fermeture qui était utilisé pour les chambres funéraires comme celle qui apparut sous la dalle de marbre de l’édicule. Pour y pénétrer, il fallait descendre légèrement, or il est dit dans les Évangiles que Marie-Madeleine « se pencha vers le tombeau ».

Le banc de pierre est également mentionné dans les Évangiles de Marc et de Jean. Marc raconte que les femmes entrèrent dans le tombeau et trouvèrent « assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc ». Il est évident que la personne ne pouvait être assise que sur le banc. Chez Jean, il est question de « deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, [à nouveau, il s’agit de l’espace au niveau du banc] à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. »

Autre point de concordance : comme indiqué dans les Évangiles, quand Jésus fut mis au tombeau, un vendredi juste avant le coucher du soleil, son corps ne fut pas placé dans une niche mais sur un banc de pierre. Après avoir été soumis à de nombreuses souffrances physiques, son corps était terriblement meurtri et nécessitait donc un embaumement conséquent. Or il n’était pas possible de s’en occuper sur le moment, car le Sabbat allait débuter. À l’époque, les juifs avaient coutume de laver le corps des défunts et de les oindre d’huiles aromatiques avant de les inhumer. Mais comme Jésus fut inhumé dans la précipitation, son corps fut laissé sur le banc de pierre et recouvert à la hâte d’un linceul.

Les recherches montrent ainsi que les sources archéologiques et les Évangiles convergent. Les données scientifiques ne doivent pas être considérées comme des démonstrations prouvant ou invalidant mais elles ne sauraient être occultées.
https://fr.aleteia.org/2017/05/18/saint-sepulcre-quand-les-decouvertes-archeologiques-concordent-avec-les-recits-evangeliques/

_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
Pearl
Admin
avatar

Messages : 7759
Date d'inscription : 12/02/2014

MessageSujet: Re: SAINT SEPULCRE   Lun 22 Mai - 18:40

Mystère autour de l’ouverture du tombeau du Christ

Sylvain Dorient | 06 novembre 2016


"Odeur suave" et "perturbations électromagnétiques" ont étonné les observateurs de cet événement historique.

Les 26, 27 et 28 octobre 2016 la dalle de marbre qui couvre le tombeau du Christ a été repoussée. Une poignée de scientifiques et de religieux a eu accès au lieu, et plusieurs rumeurs ont immédiatement couru. Premièrement, une « odeur suave » aurait été sentie, émanant du tombeau, rappelant les manifestations olfactives associées à certains saints. Deuxièmement, des instruments de mesure employés par des scientifiques aurait été troublés par des perturbations électromagnétiques. Ils cessaient de fonctionner, ou fonctionnaient mal, aussitôt qu’ils étaient placés à la verticale de la pierre sur laquelle aurait reposé le corps du Christ.

Marie Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine, a elle-même bénéficié de l’autorisation de se rendre sur les lieux, et se montre circonspecte quant à la rumeur associée à « l’odeur suave ». Relevant qu’une odeur est facile à suggérer, elle constate qu’elle n’a rien senti de particulier pour sa part. Par ailleurs, lors de la dernière ouverture, partielle, réalisée par l’architecte Nikolaos Komnenos en 1809, le chroniqueur de l’époque fait lui aussi mention d’une « odeur suave ». Les personnes qui s’intéressent au tombeau du Saint Sépulcre connaissent ce texte, et elles ont pu s’auto-suggérer le parfum.

Perturbations électromagnétiques

La journaliste se montre, en revanche, bien moins dubitative en ce qui concerne les perturbations électromagnétiques enregistrées par les instruments des scientifiques. Ce phénomène lui a été confirmé par l’un des scientifiques qui a été autorisé à accéder au tombeau. Il a ensuite été signalé par la directrice des travaux, Antonia Moropoulou elle-même, que l’on imagine mal mettre en péril sa réputation pour un « coup de pub ». Plus troublant encore, la journaliste relève la surprise des scientifiques lors de l’ouverture de la dalle : ils s’attendaient à ce que le tombeau soit bien plus bas qu’il ne l’est. En cause, les sondages réalisés précédemment aux instruments… qui semblent avoir été faussés par une perturbation électromagnétique.

Lire aussi : Et le tombeau s’ouvrit

Impossible d’aller au-delà de ce simple constat : il semblerait que le tombeau du Christ trouble des instruments sensibles aux perturbations électromagnétiques, en l’absence de tout autre élément d’explication… Mais pourquoi un tel phénomène, les spéculations vont bon train, parmi les amoureux du Saint Sépulcre, des plus élaborée au plus stupides.

Est-ce seulement le tombeau du Christ ?

L’ouverture de la dalle, et la révélation de la pierre où le corps du Christ aurait reposé, a démontré qu’elle était conforme aux tombes juives du Ier siècle. Mais selon Marie-Armelle Beaulieu, l’essentiel est ailleurs. « Je serais ravie qu’une expertise scientifique démontre que cette pierre est bien celle ou le Christ a reposé, mais même si le contraire était démontré, elle resterait un signe de la Résurrection ».

Grâce à une connaissance, la journaliste qui réside à Jérusalem depuis 17 ans, fait partie des rares privilégiés à avoir pénétré les lieux. Elle confie : « L’église du Saint-sépulcre est un endroit déconcertant. J’ai commencé par ne pas l’aimer. J’attendais une belle église, et je suis arrivé dans ce lieux à l’architecture étrange, qui ne rappelle en rien les scènes bibliques. Il n’y a plus de trace du jardin du tombeau, par exemple. C’est progressivement que je m’y suis attachée, au fil des processions auxquelles je participe avec les Franciscains. Ce n’est pas un endroit qu’il faudrait visiter, mais plutôt un lieu pour prier. Grâce à un religieux, j’ai pu pénétrer jusqu’à la roche qui a supporté le corps du Christ, ce que je n’aurais pu imaginer… J’étais dans un drôle d’état, un peu en apesanteur, mais je me souviens de chaque détail. Je n’irais plus au Saint-Sépulcre comme avant. À présent, la dalle de marbre a été reposée par-dessus, et il n’est possible de voir le caveau que très partiellement, par une ouverture (protégée avec du verre blindée ndlr). Mais je sais que la pierre et là. J’avais l’habitude de faire une génuflexion devant le tombeau du Christ, et je me faisais la réflexion que c’était absurde, qu’il n’y avait pas de Présence réelle, que c’est devant les Saintes espèces qu’il convient de faire une génuflexion. Mais au Saint-Sépulcre, devant ce tombeau, il y a “l’absence réelle”. Un tombeau vide. Un miracle devant lequel ploient tous les genoux, au Ciel, sur Terre et aux Enfers. »
https://fr.aleteia.org/2016/11/06/mystere-autour-de-louverture-du-tombeau-du-christ/


_________________
« Tu es grand, Seigneur, et louable hautement… Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu’il ne se repose pas en Toi » (saint Augustin).
Revenir en haut Aller en bas
http://chapellesaintefamill.forumgratuit.eu
 
SAINT SEPULCRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» du rififi au Saint sepulcre.
» ORAISON AU SAINT SEPULCRE DE JESUS CHRIST
» Images sur 360 degrés du Saint-Sépulcre : Merveilleux !
» Vigile Pascale-le miracle du feu au Saint Sépulcre
» [ORDRE DE MALTE] "de la Religion"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Regards sur la Vraie Eglise de Jesus Christ-
Sauter vers: